Plume par Michel Crespy





télécharger 127.43 Kb.
titrePlume par Michel Crespy
page12/12
date de publication10.06.2018
taille127.43 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > droit > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

Rumeurs et chuchotements :


Excellence : Question pétition, Montpellier va bientôt décrocher l'excellence : trois pétitions - rien que ça ! -circulent sur Internet pour exiger des présidents des universités montpelliéraines qu'ils s'entendent afin de décrocher le milliard d'euros promis parles "initiatives d'excellence", dans le cadre du grand emprunt.

Excellence bis : Il n’y a pas qu'à Montpellier que ces projets d'initiatives d'excellence posent problème aux universitaires. Faut-il fusionner les établissements, créer une fondation de coopération scientifique, rallier un Près ? Devant la cacophonie, le gouvernement vient de faire une première concession: il a repoussé la date de remise des dossiers de quinze jours. Le 17 décembre n'est plus la date butoir, c'est désormais le 4 janvier.

Excellence ter : Optimisme du président de Région Christian Bourquin : "J'ai rencontré à plusieurs reprises les personnes concernées - recteur, préfet cabinet de Valérie Pécresse, présidents des trois universités, présidente du Près - pour afficher la détermination de la Région dans l'aboutissement de ce projet. On est en phase d'aboutir avant Noël. J'ai entendu le message de la présidente de Montpellier III, il sera pris en compte. Car il faut entendre chacun pour qu’on ait un projet commun »

Quand la tielle entre au lycée : Durant toute cette semaine, les 50000 lycéens demi-pensionnaires qui fréquentent les cantines des 87 lycées publics de la région ont eu droit à de la nourriture 100 % made in Languedoc-Roussillon, estampillée "Sud de France" : au lycée Pierre-Mendès-France de Montpellier, les élèves ont ainsi pu déguster la tielle sétoise, ailleurs ils ont eu droit à l'agneau cathare, à la macaronade, à l'escalivade, à la saucisse de Lozère et au pélardon des Cévennes... La Région renouvellera l'opération trois fois par an. Tout au long de l'année seront progressivement introduits des aliments issus de l'agriculture biologique. C'est la Sétoise Adrienne Virduci (1896-1962), la première à commercialiser la tielle à l’époque du Front Populaire, qui doit post mortem en remercier le poufre…

Bosseur : Les Catalans avaient prévenu : Bourquin est un bosseur. Le nouveau président a donné le ton dès la séance publique du lundi 29 : sept heures trente sans pause, sans sandwich, sans même une bouteille d'eau... "Putain, j'avais les crocs", lâche un élu gardois peu habitué à ce genre de traitement. Bourquin justifie ainsi son stakhanovisme (du nom de ce mineur soviétique de choc qui, dans la nuit du 30 au 31 août 1935, aurait extrait 102 tonnes de charbon en six heures, soit environ quatorze fois le quota demandé à chaque ouvrier): "D'ici 2014, pour réussir, je n'ai que 1200 jours et 1200 nuits. "

Fachos : «Échange musclé lundi au Conseil régional entre le même Bourquin et Julien Sanchez: "On veut bien voter des crédits pour le logement social, lance le jeune loup du Front national, mais ceux-ci sont attribués en dépit du bon sens: on ne compte plus les immeubles sociaux où le français n'est plus la langue officielle, ceux où les costumes traditionnels du pays d'origine deviennent les costumes habituels de nos quartiers. " Riposte de Bourquin : "Arrêtez vos piètres références fachos. Nous logeons des hommes et des femmes qui sont ici, en France, et qui ont besoin d'être aidés. Et ne dites pas que vous êtes favorables aux logements sociaux : vous avez été au pouvoir pendant de longues années, associés à Jacques Blanc, et vous avez construit zéro logement social. "

Chut au CHU : Suicides, accidents mortels, arrêts maladie prolongés, agressions... Malgré une succession d'événements dramatiques, la direction du CHU semble réticente à parler des conditions de travail de ses dix mille salariés : début octobre, les syndicats avaient pourtant obtenu une expertise des risques psychosociaux. Le comité d'hygiène et de sécurité avait missionné le cabinet Technologia, agréé par le ministère de la Santé, pour mener l'enquête. Mais la direction attaque ce choix en justice : elle demande qu'un appel d'offres soit passé, pour que le CHU ait le choix entre plusieurs prestataires. L'affaire doit être jugée le 2 décembre. Côté syndicat, on s'énerve de ce rebondissement: "Cette procédure de la direction vise à gagner du temps, estime Annie-Claude Ottan (CGT). Or nous estimons qu'il y a urgence à s'occuper de ces problèmes. "

Distinction : Controversé à Montpellier, applaudi à Cannes : Odysseum a reçu l'autre jeudi, de la part des professionnels du Mapic (marché international de l'implantation commerciale), le prix... du "meilleur centre commercial".

Bidon : Des formations bidon? L'autre dimanche, Zone interdite a diffusé un édifiant reportage sur un centre de formation fantôme qui avait pourtant facturé à l'administration, depuis 2007, 300000 euros de stages dans les "métiers d'art". Les journalistes de M6 ont retrouvé, sur la place d'un village proche de Montpellier, les bureaux de cette société : locaux vides de personnel, porte fermée, boîte à lettres débordant d'un courrier non relevé, des voisins qui, depuis des mois, ne voient personne... Obstinés, les enquêteurs ont retrouvé un téléphone et tombent chez un particulier qui dit n'avoir rien à voir avec cette entreprise à laquelle il se serait contenté de racheter locaux et meubles. L'histoire ne semble pas isolée : dans l'Hexagone, l'administration ne dispose que de 150 contrôleurs pour 50000 centres de formation.

Bidon bis : Solférino (la direction nationale du PS) organise, via de grands élus locaux et Midi Libre, la fuite d'une partie du "rapport sur les dysfonctionnements" de la fédération socialiste de l'Hérault. Accusation : 2000 des 4000 militants qui ont voté il y a un an n'étaient pas à jour de leur cotisation. Défense de l'ex-premier secrétaire Robert Navarro : "j'ai tous les chèques justificatifs. " Menace off de la direction nationale : "Ce n'est là qu'une petite partie du rapport, nous avons sous le coude des choses encore plus gratinées. " Commentaire de l'Audois Didier Codorniou, élu il y a un an "premier des socialistes" de la Région : "Yen a marre d'entendre ressasser cette histoire, marre de cet acharnement contre l'Hérault, mon analyse reste la même: il faut réintégrer au PS tout le monde ou personne. "

Austérité : Première mesure du nouveau président de la Generalitat de Catalunya, l'autonomiste Artur Mas (centre droit) qui a battu dimanche le socialiste José Montifla : la suppression de 2 5 % des emplois de fonctionnaires au sein de la Generalitat. Hugh !

Finie : La politique, c'est fini pour Ingrid Betancourt, venue à Montpellier vendredi dernier pour présenter, chez Sauramps, son livre, Même le silence a une fin (Gallimard), qui raconte ses six années passées aux mains des FARC dans la jungle amazonienne, suite à sa candidature aux élections présidentielles en Colombie. Après une séance de dédicaces, elle a rencontré environ trois cents personnes, dans une salle Pétrarque pleine à craquer : "La politique ? En tant que lutte de pouvoir, aussi irrespectueuse des hommes, aussi machiavélique, la politique est pour moi une affaire finie. "

Paillard : Interview très classe de Genevière Fauré, la première épouse de Georges Prêche, dans le magazine Objectif: "Ses dérapages ? Des polémiques ridicules. Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage. Georges Prêche était une grande gueule, c'est tout. Il n'y a pas de dérapage, puisqu'il n'a pas été condamné. Ce n'était pas un raciste. Il adorait les bons mots, parfois gras et sulfureux. Il se faisait plaisir. C'était un paillard. "

Ils ont couru pour les otages : En solidarité avec les deux reporters de France 3, retenus en otage en Afghanistan depuis onze mois, des journalistes participent dimanche 29 novembre aux 20 km de Montpellier. Sophie Guiraud (Midi Libre), Nadine Le Doucen et Sandrine Navas (France 3), Christian Detranchant (ex-patron de France 3 Montpellier, qui accompagne à VÎT les coureurs). Christophe Monteil (France 3), Jean-Bernard Sterne (MidiLibre) et Henri-Marc Rossignol (La Gazette).

Danse avec Jackson : L'autre jeudi, sur le coup de 18 heures, ils sont plus de deux cents à s'être déplacés place de la Comédie pour danser sur les tubes de Michael Jackson, à l'occasion de la "flashmob"(mobilisation éclair) organisée par Ubisoft Montpellier près de la Comédie. Opération commerciale réussie pour le lancement du jeu "Michael Jackson The Expérience" sur Wii, un jeu planétaire créé... à Montpellier.

Retour sommaire

La maison de la presse


Cinéma, acteurs mineurs : "La société de production de Brad Pitt est favorite pour l'adaptation cinématographique du sauvetage des trente-trois mineurs chiliens bloqués soixante six jours sous terre. Plusieurs mineurs pourraient d'ailleurs jouer leur propre rôle." Dans Le Point du jeudi 25 novembre

Droits de l’homme, il humilie ses invités : "Avec Eric Naulleau et quelques autres, Robert Ménard est l'un des adeptes de l'interview cassage de gueule, dite aussi pétage de tronche, où l'intervieweur parle plus fort, plus longtemps et plus méchamment que l'interviewé. Ce dernier ne semble être là que pour mettre en valeur l'étendue des connaissances, la profondeur de jugement, la finesse d'analyse, la délicatesse de cœur, ainsi que la moralité au-dessus de tout soupçon du journaliste. L'invité sait, avant même de s'asseoir en face de son juge pâle et impavide, qu'il va en prendre pour son grade. (...) La dernière fois que j'ai aperçu Ménard, il déchiquetait verbalement le seul spécialiste de la Chine qu'il avait pu trouver, un pauvre garçon ignorant la passion du journaliste pour le Tibet. L'invité, d'une voix blanche de peur, tentait d'expliquer les progrès que la Chine avait faits dans tous les domaines, notamment celui des droits de l'homme, qui obsèdent Ménard alors qu'il les bafoue chaque matin dans son émission en humiliant et en insultant ses invités. L'interviewé a fini par se taire sous le poids des camions de dissidents chinois convoqués par Ménard (...)" Patrick Besson dans Le Point du jeudi 25 novembre

Astuce, le foot contre la censure : "Afin de contourner la censure gouvernementale qui exigeait de minimiser l'annonce de la libération de l'opposante Aung San Suu Kyi, le principal journal sportif de Birmanie, Eleven, a publié un message crypte dans un titre sur des résultats sportifs du championnat de football. En prenant les premières lettres de chaque mot, on pouvait lire : "Libre, Suu unit le peuple et va de l'avant pour saisir l'espoir." Dans L'Express du mercredi 24 novembre

Amabilités, il n’aime pas les jeunes du PS : "Jean-Vincent Placé juge très sévèrement en privé les candidatures à la primaire socialiste de Manuel Valls et d'Arnaud Montebourg. "L'élection présidentielle, ce n'est pas un concours de brushing ! Ils n'ont rien à raconter, ces mecs-là, quelle est l'originalité de leur candidature ? Ce sont des candidatures marketing." Le numéro deux des Verts en profite pour tacler Arnaud Montebourg, à la fois député et président du Conseil général de Saône-et-Loire, sur le cumul des mandats-."S'il réalise pour la France ce qu'il a réalisé pour le non-cumul des mandats, on a du souci à se faire." Dans Le Nouvel Observateur du jeudi 25 novembre

Gros plouc, B.B. tire à vue : "Lors d'une émission de télévision, le maire UMP de Levallois-Perret (à côté de Neuilly) Patrick Balkany a réaffirmé avoir couché avec Brigitte Bardot du temps de sa jeunesse. BB a une nouvelle fois protesté, affirmant qu'à la prochaine incartade elle irait en justice. L'actrice est formelle : "Je sais avec qui j'ai couché et certainement pas avec ce gros plouc menteur, goujat et d'une inélégance rare."Où l'on voit qu'à défaut d'avoir partagé sa couche avec lui, BB le connaît sous toutes les coutures." Dans Marianne du samedi 27 novembre

Folie, la ruée vers l’or : "Vous ne pouviez acheter des lingots -trop chers : environ 32000 euros pour un kilo ! - et profiter ainsi de l'envolée des cours de l'or: + 400 % en dix ans ! Ne soyez plus frustré : le Crédit agricole lance pour la première fois en France des lingotins de 50, 100, 250 et 500 grammes numérotés, qui seront cotés tous les jours." Dans Le Point du jeudi 25 novembre

Présidentielle 2012 DSK super star : Les résultats d'une enquête TNS Sofres réalisée du 19 au 20 novembre, par téléphone, auprès d'un échantillon de 1000 personnes, représentatif de l'ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus, pour le compte du Nouvel Observateur : "Premier tour: Nathalie Arnaud (Lutte ouvrière) 1,5 %, Olivier Besancenot (NPA) 6,5 %, Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche et PC) 6 %, Dominique Strauss-Kahn (PS) 27 %, Eva Joly (Europe Écologie) 6,5 %, François Bayrou (Modem) 6 %, Jean-Louis Borloo (Parti radical) 5 %, Dominique de Villepin (République solidaire) 4 %, Nicolas Sarkozy (UMP) 24 %, Marine Le Pen (FN) 13,5%. Second tour: DSK 62 %, Sarkozy 38 %. Opposé à Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy perdrait avec 48 % contre 52 %. Opposé à François Hollande ou Martine Aubry, il perdrait avec 45 % contre 55 %. De tous les candidats socialistes testés par la Sofres, DSK est donc celui qui mobilise le maximum de ressources. Il attire toute la gauche : c'est face à lui que Mélenchon réalise son plus mauvais score (6 %, 7 % contre Ségolène Royal). Il rassemble jusqu'au centre droit, au second tour : c'est sur lui que se reporte le mieux l'électorat de François Bayrou (61 %) et de Jean-Louis Borloo (48 %). Ces performances le mettent très nettement au-dessus de tous ses concurrents potentiels au sein du PS." François Bazin dans Le Nouvel Observateur du jeudi 25 novembre.

Retour sommaire
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

similaire:

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Rêve et si l’on abandonnait l’euro ?

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Affaire Laëtitia, sanctionner le jap ? Mais IL n’existe pas !

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Scepticisme, faites semblant de croire et bientôt vous croirez

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Simplisme, à ceux qui prennent une frontière pour un horizon

Plume par Michel Crespy iconGrâce au coup de plume de Charles

Plume par Michel Crespy iconMichel bousseyroux
«bien» ou «mal». C’est qu’il tombe. Pas en taille basse. Par terre. Qu’il tombe complètement

Plume par Michel Crespy iconCompagnie la Diagonale Théâtre du Gué
«Le petit séjour au Texas» de j m weber mis en scène par Michel Parent en 2012; «Conversation au coin du feu» mis en scène par Jérôme...

Plume par Michel Crespy iconCe texte a été publié par la revue Genesis, éditions Jean-Michel Place, en 1994
«ensemble clos dont les relations internes définissent une créativité récursive»

Plume par Michel Crespy iconLe mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous...
«surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com