Lorsque la chenille devient papillon…





télécharger 9.79 Kb.
titreLorsque la chenille devient papillon…
date de publication13.06.2017
taille9.79 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > droit > Documentos
Lorsque la chenille devient papillon…

ou…

de la métamorphose du mot au poème
atelier d’écriture à utiliser de la maternelle au CM2
Prenez un mot, un mot tout simple, un mot ordinaire, par exemple le mot « salade » mais tout objet du quotidien mangeable ou non peut faire l’affaire.

D’abord, je trouve un mot auquel mon mot de départ me fait penser (1ère métamorphose) ; disons que « salade » entraîne « vert ». Ce 2ème mot lui-même me fait penser à un 3ème, disons par opposition « mûr » et celui-ci m’emmène vers le 4ème « muraille ».

Me voilà donc avec 3 métamorphoses successives : vert / mûr / muraille.

Prenons ces 4 mots et regardons dans leurs entrailles, la matière contenue dans leur cocon, pour voir ce qu’ils contiennent. Pour cela, on va jouer avec les lettres, les syllabes, les sonorités, triturer, mélanger, opérer de minuscules métamorphoses et obtenir 2 ou 3 nouveaux mots pour chacun :

Salade  malade, ballade ou balade

Vert  rêve, vérité, vent

Mûr  rumeur, mû (mouvement), ru (ruisseau)

Muraille  rail, maille, limaille

Tout est là pour la grande métamorphose qui va m’emmener de mon mot de départ, simple chenille ordinaire, jusqu’au poème, un papillon qui déplie ses ailes pour faire admirer son élégance.

Quelques contraintes pour aider :

  • je dois utiliser le plus possible des 15 mots (environ) que j’ai trouvés grâce aux métamorphoses successives (mais j’ai encore le droit de les faire varier : par exemple, je peux prendre maladif à la place de malade, rêver à la place de rêve ou ruisseler à la place de ruisseau) ;

  • mis à part les petits mots de liaison (déterminants et prépositions), j’en rajoute le moins possible ;

  • j’écris un poème (pas une histoire, pas une recette, pas un compte-rendu…) qui dépasse d’un vers le nombre de lettres de mon mot de départ (la métamorphose me fait grandir !)

  • je place dans le premier vers mon mot de départ et dans le dernier, un mot qui lui ressemble à une ou deux lettres près.

  • En métamorphose intermédiaire avant l’écriture du poème-papillon, je peux fabriquer des expressions poétiques en passant d’une liste à l’autre… par exemple : salade de rêves / le vent malade de vérité / sortir de ses rails et enfin rêver / dans les mailles de la rumeur, meurt la ballade du vent / limaille de vent, limaille de rêves / ruisseau malade du temps / muraille verte de rêves pas encore mûrs…


Et l’écriture peut maintenant opérer la grande métamorphose :
Salade trop verte de rêves pas encore mûrs,

Dans les mailles de la rumeur

Meurt la ballade du vent

Limaille de rêves, limaille de sang

Je suis comme un ruisseau qui dure

Le temps, le temps d’une saison en pleur

Je suis comme un ruisseau malade du temps.
Relire, regarder avec des yeux neufs, éventuellement réécrire, et recopier avec un traitement de texte…

Il ne reste plus qu’à trouver une présentation originale pour faire resplendir le poème-papillon : pourquoi pas sous forme de calligramme, sous forme de poème-affiche en travaillant le fond d’affiche en arts plastiques ou alors en collant des lettres de différentes formes, tailles et couleurs prises dans les journaux et catalogues…

Format proposé : affiches format 40 x 60

Et exposer le travail de métamorphose, si possible avec différentes mues, à Mai-Création 2005
Durée proposée pour ce travail de métamorphose du mot : 2 séances de 45 minutes pour l’écriture et 1 séance de mise en forme plastique d’une heure (en élémentaire) ; une semaine en ateliers centrés sur ce projet en maternelle.

Atelier d’écriture « matière à métamorphose » Yves Béal – BJ1 – Yves.Beal@ac-grenoble.fr

similaire:

Lorsque la chenille devient papillon… iconPapillon et chenille : leurs différences

Lorsque la chenille devient papillon… iconC’est ainsi qu’il est né avec sa trompe longue de papillon et ses...

Lorsque la chenille devient papillon… iconUniversité de Haute-Alsace, École doctorale Humanités
«Le papillon et le prisme. La science en poésie dans l'œuvre de Harry Martinson (écrivain suédois prix Nobel de littérature)»

Lorsque la chenille devient papillon… iconEssaires à la naissance du papillon. 2ème
«surgit» présente quant à lui une syllepse grammatical car IL peut être considère comme un présent ou comme un passe simple

Lorsque la chenille devient papillon… iconL’histoire sans sauce
«Encore un petit ver !? Dis, Merlard, tu ne pourrais pas changer de menu ? Tiens, une chenille, par exemple !» Elle me fait rire,...

Lorsque la chenille devient papillon… iconLorsque l'enfant a peur

Lorsque la chenille devient papillon… iconC’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau)

Lorsque la chenille devient papillon… iconC’est en écrivant qu’on devient écriveron (Raymond Queneau)

Lorsque la chenille devient papillon… iconL'Agora des collectivités Locales devient partenaire de la manifestation

Lorsque la chenille devient papillon… iconComment le musical devient-il pictural dans l’œuvre de Klee ?





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com