Thèse du vrai ou faux





télécharger 34.73 Kb.
titreThèse du vrai ou faux
date de publication29.11.2019
taille34.73 Kb.
typeThèse
Mémoire et comptines numériques
La mémoire au service des apprentissages
Synthèse du vrai ou faux
Les élèves doivent être capables de réciter la suite des nombres :
Au moins jusqu’à 7/8 en PS

Au moins jusqu’à 12 en MS

Au moins jusqu’à 30 en fin d’école maternelle


Inventaire de situations pédagogiques permettant l’apprentissage de la comptine numérique


Mise en œuvre


On n’oubliera pas que « Réciter une comptine » c’est « Produire de l’oral ». 

On s’appuiera donc sur des entrées langagières propres à l’oral :

  • compréhension orale

  • re-production orale

  • production orale

Et sur des modalités d’organisation de classe

  • en grand groupe

  • en demi-classe

  • en petits groupes (4/5 élèves) qui seront constitués en groupes de besoin ou en groupes hétérogènes

  • en individuel

Ces modalités répondront à l’objectif visé par l’enseignant.
L’enseignant privilégiera des :

  • Situations fonctionnelles (les jeux, le nombre d’élèves, la date,…)

… qui sollicitent et utilisent des savoirs pour résoudre des problèmes de la vie de la classe

  • Situations construites par l’enseignement

… qui s’appuient sur ces expériences pour les dépasser et faire construire des savoirs / savoirs faire
Les situations proposées dans ce dossier pourront aussi bien être proposées :

  • Sur les 24 heures du temps scolaires, lors de séances collectives ou en groupes

  • Sur le temps de l’aide personnalisée



Apprentissage et mémoire


En PS, on est dans l’installation de la mémoire de travail. On aura installé la connaissance de la comptine jusqu’à 6 (et plus ) dans la mémoire à long terme.

En MS et GS, on réactivera cette comptine grâce aux indices :

  • contextuels : rappeler l’usage de la bande numérique, des jeux…

  • de surface : les comptines traditionnelles

avant de continuer l’apprentissage de la comptine numérique

Les comptines


De nombreuses comptines, rondes et amusettes font apparaître des nombres sous diverses présentations; le plus souvent ceux-ci se trouvent dans une suite numérique, plus ou moins longue. Quelquefois un nombre engage l'enfant à exécuter une certaine action (ex: faire trois pas en avant), parfois encore la comptine permet de découvrir l'aspect ordinal des nombres. Enfin les jeux de questions et de groupements, peuvent aider à fixer quelques connaissances dans l'appropriation de la numération. Des comptines dites pour le plaisir des mots et des rimes. Des comptines utilisées pour désigner quelqu'un (désignation directe ou en procédant par éliminations successives.) Lien des comptines

Remarques à propos des comptines numériques, Le choix de celles-ci est déterminé en fonction de l’objectif retenu !


Dans certaines comptines :

 Les nombres sont énumérés par ordre croissant, par ordre décroissant
 Chaque nombre est séparé par un mot, par un groupe de mots
 La suite des nombres est groupée, puis fractionnée par une phrase
 Certaines comptines abordent l’aspect ordinal du nombre



Ecouter et/ou apprendre et/ou réciter des comptines traditionnelles

CONSTRUCTION DU NOMBRE EN MATERNELLE

Séquence : Comment apprend-on la comptine numérique ?

Compétence :

Connaître la comptine numérique orale au moins jusqu'à 30.

Objectif 1 : Réciter la comptine des nombres dans l'ordre.

Les nombres sont tout d'abord énumérés dans l'ordre et dits d'un jet.

Ex : Un chat gris dormait

Sur son dos dansaient

5 petites souris

1, 2, 3, 4, 5

Le chat les a prises

Tant pis

Violette
Objectif 2 : Réciter la comptine jusqu'à un nombre donné.

Il s'agit de rompre la continuité de la suite pour mieux la maîtriser en introduisant des contraintes. Le nombre est soit donné par la comptine elle-même, soit donné par un enfant.

Combien de plumes ? Pique pique la bourrique
Objectif 3 : Réciter la comptine des nombres en intercalant des mots.

La continuité de la chaîne est rompue par l'intrusion d'un autre mot et le mot nombre apparaît dans sa singularité ; 1 est séparé de 2 par un mot, c'est cette segmentation qui permettra entr'autre de mieux maîtriser le dénombrement.

Une fleur, des oies…

Les oies


Dans la cour de chez Du-bois
Il y a sept oies.
Une oie, deux oies, trois oies,
Quatre oies, cinq oies, six oies
C'est toi.
Objectif 4 : Réciter la comptine en intercalant des phrases ou des groupes de mots.

Pour énoncer la suite des nombres à l'intérieur d'une comptine, l'enfant doit

  • savoir dire la comptine par groupes de 2, 3 ou 4 nombres ;

  • mémoriser le terme de l'énonciation précédente ;

  • être capable d'énoncer la comptine à partir de n'importe quel nombre.

1, 2, 3, dans sa hotte en bois

Noël


1, 2, 3,
Dans sa hotte en bois
4, 5, 6,
Il y a des surprises
Activités complémentaires à ce niveau d'apprentissage : demander aux enfants de réciter la comptine numérique :

- jusqu'à un nombre donné ;

  • à partir d'un nombre donné (autre que 1) ;

  • à partir d'un nombre donné jusqu'à un nombre donné, ex : réciter en partant de 3 ►…8.

  • Enoncer le nombre qui suit ou qui précède un nombre donné

  • Réciter la comptine numérique en avançant de un en un, de deux en deux, en intercalant un mot, en reculant

  • Dire un nombre fort/dire le suivant faible

  • Dire un nombre/taire le suivant

  • Enoncer la suite des nombres deux par deux, trois par trois (un élève dit 1,2..un autre enchaîne avec 3,4…)

Objectif 5 : Réciter la suite des nombres à rebours.

On peut introduire l'utilisation de la bande numérique à l'endroit mais aussi à l'envers. On peut introduire des termes mathématiques comme : avancer et reculer, ajouter et enlever.

A rebours, où allez-vous ?
Objectif 6 : Réciter la suite des nombres de 10 en 10
Il s'agit d'apprendre à mémoriser la suite ordonnée des mots qui désignent les dizaines.
Objectif 7 : Réciter la suite des nombres de 2 en 2
Compter les rangs au retour de récréation.

Pour compter plus vite une collection.

Apprendre la technique de comptage :

  • l'enseignant dit un nombre, le groupe dit le suivant, etc ...

  • on dit un nombre tout haut et un dans sa tête.

Jeux mathématiques
Le relais

L'enseignant commence à réciter la comptine, au moment où il s'arrête, le groupe doit continuer la récitation.

On peut réciter en alternance : entre la maîtresse et le groupe, ou entre enfants d'un groupe.
Le tunnel

  • Les enfants récitent la comptine des nombres à voix haute. Au signal de l'enseignant, ils continuent à réciter à voix basse. Ils reprennent à voix haute ...

  • Proposer le même jeu mais la récitation se fait dans la tête. Il est nécessaire de scander chaque nombre avec un frappé pour pouvoir compter de tête à la même cadence.

  • Pour compter de 2 en 2, On peut respecter un algorythme. On dit tout haut 1, puis 2, dans sa tête, etc ...


le défi

L'enseignant lance un défi au groupe classe : il dit un nombre et le groupe doit donner le nombre qui vient juste après.

Le jeu peut se jouer entre l'enseignant et un enfant volontaire, il peut se pratiquer entre deux enfants volontaires. L'enfant qui trouve le premier la réponse marque un point. Le premier joueur qui atteint 3 points remporte la partie.

On peut proposer des grands nombres, le passage à la dizaine supérieure.

Il est très difficile de trouver celui qui vient avant.
La course à 1OO

Cette course se fait avec les enfants réunis en cercle. Un enfant dit un nombre, son voisin doit donner le suivant : c'est un jeu d'élimination, celui qui se trompe ou hésite trop longtemps est éliminé.
Jeu de l’escalier



 

Petit rappel de la règle : Il faut un plateau par joueur, des jetons pour marquer et deux dés.  

Les enfants jouent à tour de rôle en lançant les dés. Ils doivent ensuite ajouter la valeur des deux dés et placer autant de jetons que la somme obtenue sur la ligne du chiffre correspondant.
Par exemple, si un joueur obtient un 6 et un 4, il doit placer 10 jetons sur la ligne du 10. C'est ensuite au tour du joueur suivant, et ainsi de suite. Si un des joueurs tombe sur un chiffre déjà obtenu, il passe son tour.

Le premier à remplir son escalier a gagné le jeu.

Jeu du Plouf dans l’eau
Il s'agit d'introduire des perturbations dans la récitation de la comptine afin d'en favoriser la mémorisation.

Niveau « débutant » On peut utiliser entre autre le jeu du Plouf dans l'eau
Matériel : Une bande numérique comme celle-ci :

Des cartons verts vont représenter les feuilles de nénuphars et des cartons gris, les pierres.
On peut aussi fabriquer des cartons gris d'un côté et vert de l'autre afin de rendre plus facile la modification de l'activité.
On dispose ces cartons d'abord dans les cases situées en dessous des nombres afin de laisser justement ceux-ci apparents. Ce jeu permet ainsi de mettre en relation le nom du nombre et son écriture chiffrée.
Une grenouille (ou un pingouin...) se déplace sur cette bande numérique. Les enfants doivent dire tous ensemble le nom des nombres à voix haute, lorsque la grenouille passe sur une case grise et à voix basse lorsque la grenouille passe sur une case verte.
Si l'un des enfants dit à voix haute le nombre lorsqu'il passe sur une case verte ou tout simplement si quelqu'un se trompe, toute la classe doit dire alors " Plouf dans l'eau ".

Et on continue le jeu.
Progressivement, les élèves sont amenés à ne plus dire le nom des nombres des cases vertes.

On peut ensuite faire évoluer le jeu en posant les cartons sur les nombres, si on le souhaite. On ne peut plus alors faire le lien entre nom du nombre et écriture chiffrée.

Entraînement pour mémoriser la comptine numérique : d’autres jeux
Les livres à compter

Pour aller plus loin : Lien 

Le nombre au cycle 1 : lien Mathématiques à l'IUFM. Un site de Jean-Louis SIGRIST

similaire:

Thèse du vrai ou faux iconLa vie de Charles de Batz de Castelmore, dit d’Artagnan, se déroule au xvii° siècle
«Mémoires de M. d’Artagnan», dans lesquelles le vrai et le faux se mêlent joyeusement

Thèse du vrai ou faux iconP ascal, Blaise (1623-1662), mathématicien, physicien, théologien,...
«La justice et la vérité sont deux pointes si subtiles que nos instruments sont trop mousses pour y toucher exactement. S’ils y arrivent,...

Thèse du vrai ou faux iconDiagnostiquer la dyslexie
«une fois pendant un temps c’était vrai», à la place de «une fois c’était vrai»

Thèse du vrai ou faux icon«Et n’enrobez pas de faux la vérité, ni ne cachez le droit, alors que vous savez.»
«Et n’enrobez pas de faux la vérité, ni ne cachez le droit, alors que vous savez.», Le Saint Coran, Sourate La Vache, Verset 42

Thèse du vrai ou faux iconPaul Claudel
«Que les gens qui croient sont heureux ! Si c’était vrai, pourtant ? C’est vrai ! Dieu existe, IL est là. C’est quelqu’un, c’est...

Thèse du vrai ou faux iconThÈse de doctorat «Le dualisme tragique de Tommaso Landolfi»
«Le dualisme tragique de Tommaso Landolfi», thèse soutenue le 6 décembre 2008, sous la direction de M. le Professeur Denis ferraris,...

Thèse du vrai ou faux iconManuel pp. 226-227
«On le raille» V. 25, «Ce que la foule n’entend pas» V. 27, «ses contempteurs frivoles» V. 28, «maint faux sage» V. 29

Thèse du vrai ou faux icon«Il veut que je m’énerve en vrai, le loup ? IL me croit aussi bête...
«Il veut que je m’énerve en vrai, le loup ? IL me croit aussi bête que le Petit Chaperon rouge ou quoi ?», Mademoiselle Sauve-qui-peut,...

Thèse du vrai ou faux iconThèse de doctorat nouveau régime, Université de Nancy II, Mention...
...

Thèse du vrai ou faux iconThèse défendue : Le réaliste nous donne une vision personnelle de...
«la littérature est : les œuvres écrites dans la mesure où elle porte la marque de préoccupations asthétique». La notion d’écriture...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com