Mémorisation des mots invariables





télécharger 41.31 Kb.
titreMémorisation des mots invariables
date de publication07.11.2019
taille41.31 Kb.
typeDocumentos
Mémorisation

des mots invariables

en orthographe

par Éric VASSEUR – CPC Castelsarrasin

Quelques réflexions de départ…
1- « Mots invariables » ? 2 mots composent cette expression.

D’une part, la notion de « mot » comporte plusieurs unités :

  • une « carrosserie » lexicale divisée en 2 parties : graphique (code visuel : on voit les lettres de MARTEAU) et phonologique (code phonologique ou phonétique : [marto]).

  • un sens (sémantique)

On devra donc travailler les 2 unités pour les mémoriser.
D’autre part, « invariable » implique qu’il ne peut y avoir de négociation sur l’orthographe du mot. C’est plutôt un avantage : il ne varie pas donc ne modifie jamais sa carrosserie lexicale (graphique et phonologique).

Une observation de ces mots invariables montre pourtant des difficultés inhérentes à ce type de mots :

  • il est souvent difficile de s’aider de mots de la même famille (ex. : désormais)

  • les regroupements graphiques sont souvent faits au détriment des regroupements sémantiques (ex. : désormais, mais, jamais ; d’accord, d’abord)

  • le sens n’est pas toujours bien maitrisé par les élèves (auparavant, désormais, auprès)

  • l’association avec une image n’est pas souvent possible (pour les mots autres que les noms communs terminés par un S ou X) : en effet, quel dessin proposer en face de « désormais » ?


2- La mémorisation orthographique ne doit pas faire perdre de vue l’essentiel, c’est-à-dire que ces mots doivent servir et donc être disponibles (dans la mémoire des élèves) pour la production écrite, et non pour réussir à d’éventuelles dictées ou évaluations.
3- Les éléments ci-dessus interrogent donc la pédagogie au sein de la classe :

  • comment être efficace pour la mémorisation ?

  • quel rythme de révision de ces mots ?

  • quelles programmations du CP au CM2 ?

  • combien de mots à apprendre en même temps ?

  • quels outils communs à l’école ?

  • quelles utilisations de ces mots ?


Travail de classe et procédés de mémorisation


Objectifs

Démarches et activités

Remarques sur les procédés de mémorisation

Comprendre les concepts de variabilité/invariabilité.

En avant propos d’un travail orthographique, les notions de variable/invariable doivent être clairement explicitées.

Les élèves seront donc être amenés à distinguer :

  • les mots qui changent (variables) : accords du GN (ajout de E, de S ou de X) et accords sujet-verbe (conjugaison).

  • les mots qui ne changent jamais (invariables) : adverbes, noms propres, noms déjà terminés par S ou X.

Ce travail est indispensable. La conceptualisation de la notion de « variabilité » permet d’éclairer les traits communs, la catégorisation des mots invariables. Une première organisation est ainsi mise ne place.

La mise en lien avec le concept opposé de « variabilité » sera mise en avant.


Trier des mots invariables afin de les organiser.

Donner l’objectif aux élèves : organiser les mots invariables afin d’en apprendre l’orthographe. Un corpus de mots (sous forme d’une vingtaine d’étiquettes découpées) est donné aux élèves qui auront la charge de les trier en fonction de points communs orthographiques observés (regroupement par « famille ») : ce point fera l’objet d’une discussion au sein de la classe.

Les points communs seront repassés en couleur. Les mots pouvant se trouver dans plusieurs catégories à une liste seront recopiés manuellement (ex : demain- depuis et demain-maintenant : demain sera ainsi noté dans 2 « familles » de regroupement).

Les élèves adopteront une présentation pertinente de copie pour mettre en évidence les ressemblances (exemple du tableau ci-dessous) :

  • spatiale : les éléments communs seront alignés les uns en dessous des autres

  • de couleur : les éléments communs seront mis en valeur par une couleur

  • un dessin simple qui aura été discuté peut aider la mémorisation

  • une phrase aidant à la mémorisation.




de-

-ain-

-en-

-s

demain

debout

dedans

devant

dehors
Il est dehors, debout devant la maison.



maintenant

soudain

ainsi

demain

encore

enfin

ensemble

à l’envers

souvent

comment

dans

sans

dedans

depuis

puis

vers

à travers

dehors

plus


Ces tableaux seront complétés au fur et à mesure que les mots invariables viendront s’ajouter à la liste d’apprentissage. Un placement dans les colonnes fera l’objet d’une discussion : on évitera de donner plus de 3/4 mots à apprendre « par cœur » par séance.

On travaille ici la « carrosserie » graphique du mot (le visuel orthographique).


Un premier encodage de ces mots sera fait par le tri : organiser les graphies par la manipulation afin de faciliter la compréhension des critères de tri des mots invariables.

En groupant les informations, on augmente la capacité de la mémoire à court terme : mémorisation par catégorisation.

La phrase-exemple unissant les mots à apprendre peut servir aussi de procédé mnémotechnique, de plan de récupération (ou de rappel) en mémoire par l’organisation des indices.

Assurer la compréhension

Les mots appris (3 par jour puisés dans la même catégorie) seront accompagnés de phrases exemples :

  • une phrase donnée par le maître

  • une phrase inventée par l’élève lors de l’apprentissage « par cœur » en classe.

La phrase donnée par le maître sera à réciter par cœur, « comme une poésie ».
On pourra aussi recourir à l’étymologie pour aider à la mémorisation.

Exemple : Origine du mot « aujourd'hui »  (trouvé sur Internet)
"hui" vient du latin "hodie", composé lui même de "hoc" = "ce" et "die" = "jour". "hodie" signifie donc "ce jour", "le jour où nous parlons".
"aujourd'hui" signifie donc "au jour du jour où nous parlons", c'est une expression redondante (pléonasme)... En Espagnol, on retrouve "hoy" qui signifie "jour", origine commune avec "hui" de "aujourd'hui" !
Certaines homophonies doivent être exploitées :

dent  dans

dentiste ; dentition 

Le sens étant stocké dans la mémoire sémantique, il fera l’objet de ce travail spécifique en utilisant des exemples (on apprend mieux ce que l’on comprend).
Apprendre par cœur la phrase constitue un deuxième encodage ; en écrire une autre pourrait constituer un troisième encodage.


Un autre encodage par enrichissement doit être utilisé : celui de l’homophonie.

Assurer la mémorisation

Des activités vont permettre d’améliorer la mémorisation lors de l’apprentissage :

  • épeler les mots à l’oral, plusieurs fois

  • lire la phrase plusieurs fois à l’oral en la regardant.

  • écrire les mots plusieurs fois

La vocalisation ou la subvocalisation (= vocalisation silencieuse ; si elle répétitive, c’est aussi de l’autorépétition) sont nécessaire pour l’apprentissage. Il faut la valoriser puisqu’elle est indispensable pour la mémoire.

Assurer la mémorisation par la répétition.

  • En début de semaine, 3 ou 4 mots seront mémorisés puis écrits sous la dictée (sur ardoise -procédé Lamartinère- ou cahier) : on corrigera en faisant systématiquement épeler le mot. On ajoutera un mot par jour à la même liste que l’on apprendra jusqu’au vendredi (d’où 5 à 6 mots en fin de semaine).

  • Lors des productions écrites, on obligera à l’utilisation de certains mots déjà mémorisés (en cas de doute orthographique, les élèves se référeront au cahier de mots).

  • Une affiche de classe, référence pour tous, pourra être visible pendant un certain laps de temps (15 jours) : on obligera à s’y référer pour l’orthographe des mots utilisés en rédaction.

  • Régulièrement (1 à 2 fois par semaine), on donnera des exercices systématiques mais courts dans lesquels les élèves devront replacer des mots invariables choisis pour donner du sens à la phrase.

  • Proposez tous types d’exercices : mots croisés, devinettes, repérer les mots invariables dans un texte lu etc…

On travaille ici l’automatisation.

Les élèves mémoriseront d’autant plus profondément l’orthographe des mots que ceux-ci auront été fréquemment rencontrés.

Programmer sur le cycle

Un corpus de mots peut être défini sur le cycle : on utilisera le même cahier que l’on révisera et complétera l’année suivante.

L’utilisation du même outil renforce la « profondeur » de la mémorisation.

Apprendre à la maison

Consigne aux parents :

Pour aider votre enfant à apprendre les mots, vous pouvez lui proposer ces activités :  faire redire les mots de la liste à apprendre, les épeler, les écrire  dicter les mots de la liste à apprendre  utiliser chaque mot dans une phrase à inventer  dicter également quelques mots des listes déjà apprises.

similaire:

Mémorisation des mots invariables iconConseil d’école du 12 mars 2010
«Livret d’orthographe» élaboré par l’équipe des maîtres de l’école (lexique, mots invariables, orthographe grammaticale et lexicale...

Mémorisation des mots invariables iconAcquérir la structure, le sens et l’orthographe des mots
«la classe des mots» semble être une terminologie préférable à «la nature des mots»

Mémorisation des mots invariables iconPour travailler la poesie en classe…
«boîtes à mots» en fonction d’un thème, des sonorités, des impressions ressenties (mots doux, mots amusants…)

Mémorisation des mots invariables iconParcours étoile en mémorisation avec de plus en plus de balises

Mémorisation des mots invariables iconAnimation Pédagogique «Apprentissage et processus de mémorisation»

Mémorisation des mots invariables iconCours preparatoire
«monotone, lampadaire, fleuriste» appartenant au registre de l'histoire ne font pas obstacle à la mémorisation

Mémorisation des mots invariables iconSéquence aide ce2
«renforcer l’automatisation de la reconnaissance de la forme orthographique des mots […] et pour consolider l’acquisition des automatismes...

Mémorisation des mots invariables iconFiche n°2 amille de mots et formation des mots préfixe – radical – suffixe

Mémorisation des mots invariables iconLEÇon 1 – Pour apprendre dans de bonnes conditions, IL faut
«trou noir». Ça signifie tout simplement que la mémorisation durable ne s’est pas faite

Mémorisation des mots invariables iconLa Semaine de la langue française et de la francophonie
«Dis-moi dix mots», à partir des dix mots de la Semaine de la langue française et de la francophonie. Dans le 1er degré, la production...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com