Le programme est en ligne sur le site officiel





télécharger 467.03 Kb.
titreLe programme est en ligne sur le site officiel
page8/11
date de publication06.08.2019
taille467.03 Kb.
typeLe programme
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11
Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie

· 4 h · 

Découvrez les premières images de Les Quatre Saisons remix présenté à l'Opéra Comédie samedi 22 et dimanche 23 avril, un spectacle à voir en famille !
http://bit.ly/2p4BBOl
https://external-mrs1-1.xx.fbcdn.net/safe_image.php?d=aqb-hifjgvgpdjjs&w=158&h=158&url=https%3a%2f%2fi.ytimg.com%2fvi%2fzfpyl3g69pw%2fmaxresdefault.jpg&cfs=1&upscale=1&sx=243&sy=0&sw=720&sh=720&_nc_hash=aqcy1ubnnlztlfpg
Les Quatre saisons... remix | Teaser

Les Quatre Saisons de Vivaldi comme vous ne les avez jamais vécues ! Et pour cause, Julien Guillamat compositeur en résidence à l'Opéra…

YOUTUBE.COM

Haut du formulaire

J’aimeCommenterPartager

Dom Inol, Kamelia Kader, Fiona Prblln et 3 autres personnes aiment ça.
Commentaires

Bas du formulaire


Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie a changé sa photo de couverture.

· Hier, à 07:29 · 
l’image contient peut-être : 23 personnes, texte
Haut du formulaire

J’aimeCommenter

Agnès Petitjean, Jorge Merchan Garcia, Eli Za et 6 autres personnes aiment ça.

4 partages
Commentaires

Bas du formulaire

Photos


l’image contient peut-être : 1 personne, sur scène et danse
l’image contient peut-être : intérieur

Donnez votre avis

https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-1/p56x56/12038105_10205375541083482_6238657304895280477_n.jpg?oh=423d2a00d0556383307fffc4667fcd7a&oe=5988b93c

Jean-Michel Haeck

 · 25 février 2017

Très bel endroit, excellente acoustique.
L'étoile qui manque c'est par exemple les assises vieillissantes ou les lampes énergivores.

https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-1/p56x56/17861905_10154598251553528_1289993295311897_n.jpg?oh=d8db3123adc9578bb3b5764dc91c29dd&oe=59987878

LN Kio

 · 12 mars 2017

Très belle salle, excellent orchestre.de partage à l'Opéra Comédie, une ovation pour les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier Méditerranée Métropole
https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t15.0-10/17266991_1265466123560455_5151728738005680128_n.jpg?oh=a1204091ae083937c0a275c59a0d8f67&oe=595058dc

Musique Royale du Rajasthan
https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t15.0-10/s261x260/16934554_1249633845143683_1372281062259949568_n.jpg?oh=e4d1f76c1641d6f3f986fafa4fbcddaa&oe=599005dd

https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t15.0-10/s261x260/16404038_1231162816990786_3722893595091402752_n.jpg?oh=3cb7c7548572cb17098f4b2e6f89eff5&oe=598d58c6
https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-1/p50x50/14705732_1117918304981905_5834608800557115263_n.jpg?oh=9071e67b375f788c0d2e98989fc5736b&oe=5955e26e

Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie

· Hier, à 00:59 · 

[LA PLAYLIST DU VENDREDI]
"Le jeu filigrané, nuancé, d’une ineffable rêverie attendrie du pianiste polonais captive par sa qualité affectueuse, juste, sincère. Du grand art." Classiquenews

Vivement demain, samedi 15 avril pour un Duo Dorota Anderszewska & Piotr Anderszewski exceptionnel !
► http://bit.ly/2oGUqXL
son

Haut du formulaire

J’aimeCommenterPartager

Géraldine Philippot aime ça.
Commentaires

Bas du formulaire
https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-1/p50x50/14705732_1117918304981905_5834608800557115263_n.jpg?oh=9071e67b375f788c0d2e98989fc5736b&oe=5955e26e

Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie

· Hier, à 00:58 · 

[LA PLAYLIST DU VENDREDI]
"Le jeu filigrané, nuancé, d’une ineffable rêverie attendrie du pianiste polonais captive par sa qualité affectueuse, juste, sincère. Du grand art." Classiquenews

Vivement demain, samedi 15 avril pour un Duo Dorota Anderszewska & Piotr Anderszewski exceptionnel !
► http://bit.ly/2oGUqXL

-0:

J’aimeCommenterPartager

Bruno Bassoul aime ça.
Commentaires

Bas du formulaire
https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-1/p50x50/14705732_1117918304981905_5834608800557115263_n.jpg?oh=9071e67b375f788c0d2e98989fc5736b&oe=5955e26e

Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie a ajouté 10 photos.

· 11 avril, 08:36 · 

[Pendant ce temps, à l'Opéra Berlioz...]
Les répétitions Le Monstre du Labyrinthe continuent avec Damien Bigourdan (Thésée), Lucie Roche (la mère de Thésée), et Opéra Junior !
Il reste des places sur les deux dates du spectacle, le ven 21 et sam 22 avril.
► http://bit.ly/2bNV2Be
l’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et nuit
l’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur scène, personnes debout, foule, nuit et concert
l’image contient peut-être : 1 personne, debout et nuit
l’image contient peut-être : 1 personne

+7
Haut du formulaire

J’aimeCommenter

Meilleurs commentaires

Marjorie Cabrol, Pau Line, Marc Salmon et 13 autres personnes aiment ça.

3 partages
Commentaires

charlotte jourdan-delavault

Charlotte Jourdan-Delavault En souhaitant que ce soit aussi réussi qu'à aix en Provence il y a 2 ans! Sandra

11 avril, 13:19

christophe vanheule

Christophe Vanheule ..et Lille !! https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v8/f57/1/16/1f609.png;-)

2 · 11 avril, 23:20

Bas du formulaire
https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-1/p50x50/14705732_1117918304981905_5834608800557115263_n.jpg?oh=9071e67b375f788c0d2e98989fc5736b&oe=5955e26e

Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie

· 11 avril, 01:54 · 

[OPÉRA JUNIOR]
La production SVADBA interprétée par les jeunes solistes d’Opéra Junior, initialement prévue les 26, 27 et 28 mai 2017, est reportée à la saison prochaine en raison d’un conflit de dates avec les épreuves du baccalauréat.
Nous vous informerons dès que possible des nouvelles dates de représentation.
aucun texte alternatif disponible.
Haut du formulaire

J’aimeCommenter

Cindy Bize, Tormey Woods et Anabelle Duriez aiment ça.
Commentaires

Bas du formulaire

Bas du formulaire
POUR PLUS D’INFORMATIONS,

CONSULTEZ

FACEBOOK

OPERA ORCHESTRE NATIONAL MONTPELLIER
https://www.facebook.com/OperaOrchestreMontpellier

***

Potin de merdre 8 : Maison hantée 2

Club Spectateurs Opéra Orchestre Montpellier

Club Spectateurs Opéra Orchestre Montpellier a … – Facebook


https://fr-fr.facebook.com/spectateursorchestremontpellier/

***

Potin de merdre 9 : Le spectacle continue ? (réalité-fiction)
Vendredi 8 juillet
Gary, ce héros, vient de écrire à la Delatour, noble parvenue, que il est avec nous ses hommes : « Comme je vous l’ai précisé à plusieurs reprises, madame la directrice, je soutiens le règlement de travail des techniciens de scène proposé par leur syndicat. »

Bravo, Gary.

Lundi 11 juillet
Comme suis en vacances je fais mon vélo chaque jour et j’ai mal à mon dos + le cerveau. Oui le cerveau car même avec cette lettre de Gary je suis persuadé, la nuit quand je y réfléchis sans dormir prés mon adorée, que la un peu méchante Delatour et la pas gentille des sous, munies du avocat Jolipourry, vont continuer de comploter contre les travailleurs fainéants dont j’ai la garde jusque ma retraite. Oui.
Au café du port où je fais mon quinté que je perds je rencontre Boris en vélo de course, il porte un tee-shirt collant noir et rose fluo et nous parlons des tremblements de terre, sujet passionnant. Parfois le tremblement de terre se transforme en un tsunami et il peut submerger, construite en rez-de-chaussée non loin des plages, la villa de Marcel qui se trouvera à ce moment dans son jardin rôtissant un barbecue de saucisses. Pauvre Marcel.

Mercredi 13 juillet
Je reviens de ma mer en vélo en short. J’ai ma casquette à tête de mort et je entre au local des machinistes chercher un cachet à Paul, qui en consomme car il est sportif. Tout le monde du local, répandu sur les canapés et fauteuils, se moque de mes jambes, qu’ils n’avaient jamais vues.
Je vais au plateau admirer le décor de théâtre de Gérard Holtz, qui avant était journaliste. Gary téléphone debout au milieu de la pièce, comme un acteur.

Je lui complimente sa lettre de soutien, mais il me grogne comme si je l’avais forcé. Oui.
Redescendant je découvre au soleil devant l’entrée des artistes Roméo et une dame du ménage qui m’informe attendre Gérard Holtz, petit mais connu. Elle vient de bavarder avec la directrice en passant dans son bureau l’aspirateur. Lui a conseillé bien se reposer cet été car la rentrée sera chaud-time. Dame Delatour a répondu que ira se baigner dans un océan. Miam-miam, les requins.
A minuit je écris 10 pages d’explication de mon règlement à la directrice et au président Desnigauds + copie à la pas gentille des sous, à Gary, à l’avocat Jolipourry et à Pamela, leur scribe. Je signe HERNANDEZ et je clique ENVOI. Oui.
Deux heures matin, me relève du lit de ma adorée. Et sous le regard du chat Poupie couché sur mon bureau devant le ventilateur, nouvelle lettre de 10 pages. Hop ! je reclique ENVOI puis je écris un petit message à mon délégué Hernandez : « TU DORS ? »

Jeudi 14 juillet
Ce soir à mon lit lecture passionnante d’une biographie de Max Perkins, éditeur de Thomas Wolfe, Hemingway et Fitzgerald, lorsque suis informé par mon adorée d’un écrasement de gens survenu à Nice en camion sur la promenade. Oui. Je referme mon livre, éteins ma lumière et dodo.

Lundi 15 juillet
Alors qu’en cuisine je cuis ma côte de porc, toutes les cloches de notre ville fêtent l’attentat. Je sors à mon balcon suivi du chat Poupie, j’observe loin dessus les toits la flèche de l’église puis je rentre et referme mon double vitrage.
Ce soir au lit sur mon dos je confie à ma adorée que petit je dormais toujours de côté puis l’autre par peur d’oreilles décollées comme Gérard Philipe, et alors elle me répond que j’ai de très belles oreilles carrées. Oui.

Vendredi 19 juillet
La pas gentille des sous remplace en réunion des délégués du personnel madame Delatour partie se baigner dans un océan. Les musiciens protestent n’avoir pas été informés d’une retransmission gratuite de leur concert du Festival en hommage aux victimes du camion fou.

Puis est évoqué le concours de violoncelle, qui selon un trompette est une véritable catastrophe : « A salaire égal, travail égal. » Un violon : « C’est une hérésie ! » La pas gentille des sous : « On n’a pas d’argent pour provisionner les départs. » La violon : « C’est insensé. »

Ensuite il est question de chaises bleues des musiciens les mêmes pour les choristes, ces jaloux. Mais il faudrait des coussins dessus. Et qu’elles soient pliables pour les transporter partout, même dans les villages qui manquent de confort et n’ont que des bancs en bois. Oui.
Au local où je passe saluer mes collègues répartis dans les canapés et fauteuils, j’offre à Djibril une biographie de Robespierre. Roméo me dit qu’il connaît un pronostiqueur de quinté aussi fort que moi car tout le temps il perd.

Mercredi 24 juillet
Ringgold Wilmer Lardner disait : « Je suis incapable d’écrire une phrase comme : Nous étions chez les Fitzgerald, et le feu crépitait dans la cheminée. »

Cette nuit je me relèverai écrire et envoyer encore 10 pages d’explication de mon règlement de travail, ce chef-d’œuvre.

Jeudi 25 juillet
Au moment qu’on va partir en vélo mon adorée et moi, François me téléphone que il a tombé de moto sur sa main et donc faut le remplacer ce matin dernier jour de travail des techniciens plier pour l’été pendrillons, frises et descendre des cintres les projecteurs et donc je m’y rends car Roméo aussi en vacances et je allume le pupitre et Gary me voit d’en haut son escalier de fer et me convoque ensuite donc à son bureau où je l’interroge en préambule s’il a bien lu et compris mes pages de explication du règlement et il me répond, agacé, qu’absolument pas car trop long et que il a tout supprimé de sa messagerie, oui. Puis le rustre me demande badin : Jean-Luc mon ami ne pourrais-tu faire effort dans ton règlement de travail copieux d’au moins baisser les paniers de 18 euros à par exemple 10 ?

Non.

Mercredi 24 août
A mon ordinateur où j’écris ma libre expression, je reçois soudain un message sadique de Pamela télécommandée par l’avocat Jolipourry que faut pas oublier, nous le syndicat, que le 6 septembre réunion capitale de renégociation des accords d’entreprise avec pour les techniciens de scène une rubrique ANNUALISATION, qui est un mot maudit destructeur des heures de repos mérité des travailleurs fainéants dont je suis le gourou.

Mon sang ne fait que deux tours. Vite je écris ma réponse, ma torpille que je tire en copie à toute la smala de direction, dont le président Desnigauds et Gary, ce mangeur de paniers : « Il existe dans le Livre et sur Terre (W. B.) une justice immanente. Les méchants seront punis par les « gentils ». Car… (« nulla dies sine linea »)… des cendres de Joseph… dans la langue de maître Huld… disputer… celle de Lemaître avec bénédiction de saint Isidore… il faudra.  (J. de M.) »
Après quoi revite je suis à la gare attendre mon adorée retour Paris, capitale des Français.

Souffrant en silence lui monte sa grosse valise à roulettes remplie de robes les quatre étages de notre maison où nous jappe derrière la porte blindée le chat Poupie, prêt à mordre quiconque.

(à suivre)


OUI

REVUE DE PRESSE


Montpellier : Deux ateliers de scénographie avec Fabien Teigné, les 10 et 11 mai

Par ToutMontpellier du 13 avril 2017

montpellier : deux ateliers de scénographie avec fabien teigné, les 10 et 11 mai

 

L'Opéra Orchestre et Fabien Teigné, artiste scénographe en résidence, vous proposent les 10 et 11 mai deux ateliers autour de la conception de décors de spectacle. Ces ateliers seront animés par Fabien Teigné. Il signe la scénographie de l’opéra Le Monstre du Labyinthe, prochainement à l’affiche à l’Opéra Berlioz.

Fabien Teigné, scénographe en résidence à l’Opéra Orchestre de Montpellier

Fabien Teigné est avec Marie-Ève Signeyrole en résidence à l’Opéra national de Montpellier pour la saison 2016-2017 où ils préparent Le Monstre du Labyrinthe de Jonathan Doves et La Nuit d’un neurasthénique de Rota et Gianni Schicchi de Puccini. Étudiant en scénographie à l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, Fabien Teigné suit l’enseignement du scénographe Olivier Py et de Pierre-André Weitz. Pendant dix ans, il va poursuivre sa formation en étant l’assistant de ce dernier. Depuis 2012, il crée les scénographies des projets de Marie-Ève Signeyrole avec entre autres, La Petite Renarde rusée, Eugène Onéguine, L’Affaire Tailleferre… Fabien Teigné a collaboré avec David Gauchard dans l’opéra Der Freischutzà l’Opéra de Limoges en 2015. Il crée, à l’initiative du Musée des Beaux-Arts de Limoges et de l’Opéra de Limoges, l’Atelier du scénographe, une installation retraçant dix ans de ses maquettes et de ses recherches qui est de nouveau exposée et enrichie à l’Opéra national de Montpellier en novembre 2016.

Programme des deux ateliers de scénographie

Mercredi 10 mai à 14 heures

Atelier 1 adulte / 1 enfant (Enfants de 6 à 9 ans)

Participez à un atelier vous permettant d'appréhender les plaisirs et parfois les contraintes de la conception de décors de spectacle, atelier dans lequel la complicité et l’échange entre l’adulte et l’enfant sont essentiels. Si vous aimez bricoler, jouer avec vos 10 doigts, transformer en jouet ce qui vous entoure, et vivre pleinement les histoires, alors cet atelier est pour vous !

Durée : 4 heures

Adulte 5 € - enfant 2 €

  Jeudi 11 mai à 18h30 

Atelier Une approche de la scénographie - Tout public à partir de 16 ans

Donner à voir une œuvre, imaginer la scénographie d'un spectacle, sa conception spatiale, son adaptation à l'espace scénique, les décors qu'il nécessite, c'est ce que vous propose cette rencontre avec Fabien Teigné, rencontre nourrie de maquettes d'études, d'échantillons, d'outils spécifiques...

Durée : 2 heures

Tarif unique à 5 €

Ateliers de scénographie animés par Fabien Teigné

Grand Foyer de l’Opéra Comédie

11 Boulevard Victor Hugo – Montpellier

Mercredi 10 et jeudi 11 mai2017

Inscriptions ouvertes- Billetterie Opéra Comédie : + 33 (0) 4 67 60 19 99

www.opera-orchestre-montpellier.fr

La réaction : Oui.


***
L’Ombre de Venceslao : le désenchantement argentin

Par Arnaud Saura-Ziegelmeyer, Bachtrack du 4 avril 2017

On se réjouit toujours d'une création nouvelle et de son intégration à la programmation lyrique. La réunion inédite de neuf grandes institutions françaises abritées par les villes de Toulouse, Avignon, Bordeaux, Marseille, Montpellier, Toulon, Reims et Clermont-Ferrand a permis à L’Ombre de Venceslao de voir le jour à l'automne 2016, et d'arriver quelques mois plus tard sur les planches du Capitole. Adaptation de l’œuvre dramatique éponyme de Copi, ouvragée en 1977 par l’argentin expatrié en France, l’opéra a été réalisé par deux autres personnalités artistiques issues de l’immigration portègne : le compositeur Martin Matalon et le metteur en scène Jorge Lavelli. Prenant place dans l’Argentine des années 50, l'œuvre présente l’égarement des personnages, que ce soit du fait de l’attrait d’une vie nouvelle ou par la soif de rédemption, et affiche clairement ses ambitions de dynamiteuse de codes et sa volonté d’ouverture aux non-habitués de l’opéra.

© laurent guizard

© Laurent Guizard

L’action très séquencée, capte et mobilise en permanence l’attention du spectateur, du coup de tonnerre initial à la vision onirique finale. Le même séquençage, appliqué aux décors de Ricardo Sanchez-Cuerda, est un peu moins efficace, moins naturel. La pauvreté du milieu campagnard originel de Diamante, puis la découverte du style – trompeur – urbain plus riche est bien illustrée par les costumes, réalisés par Francesco Zito. Chacun va vers sa mort de façon inconsciente ou résignée. Les différents lieux sont sobrement mais efficacement illustrés par des portes tournantes et des rideaux dorés mobiles. Les chutes d’Iguazu sont faites d’un drap de soie circulaire qui amène un peu de poésie face à un ensemble dont le caractère brut et sombre est volontairement accentué par les lumières de Jean Lapeyre.

Le respect de la prosodie et la clarté du texte sont au centre de l’œuvre. La musique, servie par Ernest Martinez Izquierdo reste discrète, au second plan, malgré un langage acide et l’intégration d’effets sonores et d’instruments électroniques. L'accordéon, intégré à l’orchestre, et le tango, évoqué à de nombreuses reprises dans le texte, trouvent un écho dans le quatuor de bandéonistes qui monte sur les planches au centre de la pièce (Anthony Millet, Max Bonnay, Guillaume Hodeau, Victor Villena). Martin Matalon saisi à merveille la frénésie, le rythme, l’éthique du tango tout en faisant autre chose, en particulier sur le plan harmonique et mélodique. Les évocations de Lamarque, Merello et Gardel y trouvent un écho certains sur les planches comme dans le public. Toutes les figurations de la nature – en particulier de l’eau qui tient une place importante – et du quotidien sont parfaitement rendues par la musique.

La typologie des voix et la jeunesse du plateau rend parfaitement l’écriture pourtant parfois virtuose de la partition. Tout en puissance, Venceslao (Thibaut Desplantes) ne révèle la douceur de sa voix chaude que dans les dernières séquences, a l’instar de Mechina (Sarah Laulan). China (Estelle Poscio) brille par ses suraigus et la maîtrise parfaite des grands sauts d’intervalles. Rogelio (ZiadNehme) fera de même, son morceau de bravoure étant finalement son dernier avant de mourir. Son amante aura une présence scénique plus forte, notamment lors de la séance de danse. La mise en abîme du public du Théâtre avec la séance « du National » auquel le couple assiste est piquante. Finalement, le meilleur jeu scénique revient sans doute au naïf et désespéré Largui (Mathieu Gardon) personnage pourtant plus secondaire. Le Perroquet (voix enregistrée de David Maisse), le Singe (rôle mimé, Ismaël Ruggiero) et le cheval « Gueule de Rat » (Germain Nayl) montrent aussi la prise en compte des individualités et la mise en place de rôles très spécifiques dans la composition de cette œuvre.

Un point en revanche plus négatif : la vulgarité des personnages, en particulier celle de Venceslao. On aura beau y voir une volonté de réalisme, de représentation crue et cynique de la vie, cet aspect devient particulièrement pesant au fur et à mesure que l’opéra se déroule. Il trouvera son apogée dans le viol sur scène de Mechita et dans la mort scatologique de Rogelio. Tous les spectateurs ne semblent pas « passer le cap », et ici semblent se confondre vulgarisation et vulgarité. On y perd sans doute aussi, du fait du passage de l’espagnol au français. La poésie du tableau final où Venceslao apparaît après son suicide, vêtu de blanc, puis disparaît depuis un autre monde rattrape cet effet chaotique : sérénité, cohérence et romantisme, seulement dans la mort. Tout aurait été parfait si le noir final avait été en phase avec le poing fermé d’Ernest Martinez Izquierdo.

La réaction : Pourquoi pas ?

***

Le Concours Voix Nouvelles est de retour

Par Charles Arden, Olyrix du 12 avril 2017
1988, 1998, 2002 et donc 2018 : le Concours Voix Nouvelles renaît pour une quatrième édition. Cet événement avait notamment su déceler des artistes prometteurs qui ont, depuis, fait leurs preuves : Natalie Dessay (qui sera la marraine de la 4ème édition), Stéphane Degout, Nicolas Testé, Karine Deshayes ou encore, et parmi d'autres, Florian Laconi.

1988 marque la première édition du concours francophone Voix Nouvelles, sous l'impulsion du Centre Français de Promotion Lyrique (CFPL) et de la Fondation France-Télécom (aujourd’hui Fondation Orange). L'ambition de récompenser et d'encourager des chanteurs appelés à faire carrière sur les grandes scènes internationales est confirmée dès la première série de lauréats, les français Natalie Dessay (soprano), Valérie Millot (soprano), Anne-Sophie Schmidt (soprano), Martine Olmeda (mezzo-soprano) et Jean François Vinciguerra (baryton-basse).

http://www.olyrix.com/files/picture/photos/custom/759/nicolas-teste/660/null/contain/top-left.jpg
Nicolas Testé (© Jan Roeder)

Il faut ensuite attendre 10 années pour la deuxième édition qui couronne, en 1998, Alexia Cousin (soprano), Anne-Catherine Gillet (soprano/ Belgique), Joanne Bellavance (soprano/ Canada), Elodie Mechain (alto), Stéphane Degout (baryton) et Nicolas Testé (basse). La troisième édition ne prendra "que 4 années" à voir le jour, pour récompenser de nombreuses sopranos : Nathalie Manfrino, Hélène Guilmette, Natacha Finette-Constantin, Susan Gouthro (Canada), ainsi que la mezzo Karine Deshayes et le ténor Florian Laconi.

http://www.olyrix.com/files/picture/photos/custom/2722/helene-guilmette/660/null/contain/top-left.jpg
Hélène Guilmette (© Julien Faugère)

16 années plus tard, c'est donc à une résurrection que nous invitent Le Centre Français de Promotion Lyrique, en partenariat avec la Fondation Orange et la Caisse des Dépôts, co-organisateurs, pour cette quatrième édition du concours Voix Nouvelles (également soutenu par l'Adami, France 3, France Musique mais également le Ministère des Outre-mer puisque le concours fait collaborer des maisons d'opéras en France métropolitaine, dans les DOM/TOM, en Belgique, Suisse, au Canada, aux Comores, à l'Île Maurice et à Madagascar). La nouvelle édition de ce Concours est d'autant plus belle à l'ère des réductions budgétaires, des coupes et suppressions de Festivals ou de saisons artistiques.

Plus de 1.000 voix lyriques de moins de 32 ans devraient être entendues aux quatre coins du globe, depuis la phase d'inscription (13 mars au 30 juin 2017) à la demi-finale (25 et 26 janvier 2018 à l'Opéra de Massy), la finale (10 février 2018 à 19h à l'Opéra Comique). Les lauréats donneront un concert le 24 septembre 2018 au Théâtre des Champs-Élysées, avant une tournée en régions de fin septembre 2018 au printemps 2019.

Côté finances, trois prix seront décernés : 10.000 euros, 7.000 euros et 4.000 euros, ainsi que des prix spéciaux.

Bonne chance à tous, bon retour au Concours Voix Nouvelles et retrouvez-en toutes les actualités sur Ôlyrix.

La réaction : Oui.
***

Cabale à La Scala ?

Par Christophe Rizoud, ForumOpera du 13 avril 2017

Alberto Mattioli, le correspondant de La Stampa, n’en est pas encore revenu. La première de La Gazzaladra à Milan hier soir, 12 avril, a donné lieu à un déferlement d’empoignades verbales comme rarement depuis un certain temps. « Descends si tu es un homme », « je vais te casser la figure » et autres noms d’oiseaux qui n’ont pas grand-chose à voir avec la Pie (gazza) rossinienne. La raison de ce remue-ménage ? La direction de Riccardo Chailly, chahuté dès la fin de l’ouverture ? La mise en scène funambulesque de Gabriele Salvatores ? L’interprétation du rôle de Pippo par Serena Malfi ? A vrai dire, le journaliste ne sait pas trop. Mais la violence avec laquelle les spectateurs se sont affrontés relevait plus du hooliganisme que de la représentation d’opéra. A tel point qu’en coulisse, le directeur de La Scala, Alexander Pereira, évoquait la possibilité d’une cabale. Hypothèse écartée d’un revers de plume par Alberto Mattioli. Selon lui, un seul motif peut expliquer de tels comportements : la stupidité. Le plus affligeant dans l’histoire est qu’il pourrait avoir raison.

 

http://www.forumopera.com/sites/default/files/styles/rectangle_barre_de_gauche_234px__cd-livres-breves_/public/gazza.jpg?itok=fiqq8rij

La gazzaladra © Teatro alla Scala

Compositeur 

Rossini, Gioachino

Oeuvre 

La gazzaladra

Artistes 

Chailly, Riccardo

Salvatores, Gabriele

Malfi, Serena

Ville 

Milan

La réaction : Cabale 

Une cabale est une forme de complot ourdi par un groupe de personnes unies autour d’un projet secret visant à conspirer pour le succès de leurs opinions et de leurs intérêts au sein d’un État ou d’une communauté donnée.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon

Le programme est en ligne sur le site officiel iconLe programme est en ligne sur le site officiel
«Privilège» pour tous les spectacles de l’Opéra Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com