Chronique des deux rives





télécharger 11.69 Kb.
titreChronique des deux rives
date de publication29.04.2017
taille11.69 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > littérature > Documentos
Chronique des deux rives
Par Abdelmadjid Kaouah


La grandeur pathétique de Jean El Mouhouv Amrouche


Jean El Mouhouv Amrouche fut une voix de haute poésie, une plume d’un journalisme de grand panache et un maître de l’entretien littéraire radiophonique. Ses entretiens avec Paul Claudel et Gide restent une référence en la matière. Il se définissait comme « un Kabyle de père et de mère, profondément attaché à mon pays natal, a ses mœurs, à la langue, amoureux nostalgique de la sagesse et des vertus humaines que nous a transmises sa littérature orale, il se trouve qu'un hasard de l'Histoire m'a fait élever dans la religion catholique et m'a donné la langue française comme langue maternelle" .Tout en s’assumant comme "un écrivain français". Jean El Mouhouv Amrouche occupe une place singulière dans la poésie algérienne d'expression française. Premier poète de langue française qu'ait connu l'Algérie, son œuvre contenue dans deux recueils : Cendres (1934) et Etoile secrète (1937) s'est développée avant la génération de 1945. Sa double filiation a été à la fois une source d'inspiration et de déchirement - qui l'apparente partiellement avec Albert Camus mais dont les engagements seront aux antipodes. Jean Amrouche s’engagea sans réserve dans le combat pour l’émancipation et l’indépendance de l’Algérie.

Son attachement à sa patrie algérienne, il s’inscrivit très loin dans le passé, en s’interrogeant et en faisant revivre une des figures fondatrices : Jugurtha. Ce dernier "prend toujours le visage d'autrui mimant à la perfection son visage et ses gestes, mais tout à coup les marques les mieux ajustés tombent et nous voici affrontés au masque premier, le visage de Jugurtha, inquiet, aigu, désemparé".

En faisant revivre l'épopée d'un résistant à la domination romaine, il s'employa à déchiffrer le message de l'Eternel Jugurtha dont l'un des traits de caractère est la "passion pour l'indépendance qui s'allie à un très vif sentiment de la dignité personnelle".L'œuvre de Jean Amrouche s’est s'articulée autour d'une double quête spirituelle et identitaire dont la finalité est le "langage primordial".

Entre deux chemins, l'un vers Dieu, l'autre vers l'histoire, le poète avouait sa perplexité et ses tourments : Ah! Dites-moi l'origine/Des paroles qui chantent en moi !" Il pressentait qu'"au delà du verbe humain" il existe "un langage primordial". Dans sa double quête des racines et du divin, Jean Amrouche ne reste pas pourtant à l'écart du monde. Son Ebauche d'un chant de guerre en témoigne clairement :
"A l'homme le plus pauvre

à celui qui va demi-nu sous

le soleil dans le vent la pluie ou la neige

à celui qui depuis sa naissance n'a jamais eu le ventre plein

On ne peut cependant ôter ni son nom

ni la chanson de sa langue natale.

Aux Algériens on a tout pris

la patrie avec le nom

le langage avec les divines sentences

de sagesse qui règlent la marche de l'homme"

Il se savait n’être que l’instrument de cette parole « étrangère » qu’il déchiffrait pour ses frères de destin.

Il s'agissait dès lors d' "habiter" un "nom" pour "ne plus errer en exil / dans le présent sans mémoire et sans avenir". De la méditation individuelle il s'élèva vers une parole commune en prise sur un drame immédiat sans pour autant renoncer à sa quête de l'universel. Aimé Césaire a dit à son propos que sa grandeur pathétique avait été de "n'avoir sacrifié ni l'amont, ni l'aval, ni son pays, ni l'homme universel, ni les mânes, ni Prométhée...".

Produit d'une double culture, il est aussi le lieu d'un "dramatique dualité", selon l’écrivain Armand Guibert. Pour faire face à ce déchirement, il s'est voulu être un pont de communication entre les deux communautés en conflit. Pour preuve son engagement inlassable en faveur de négociations pour la paix en Algérie. Tout en affirmant :"Je me suis toujours senti algérien", Jean Amrouche avouait : "La France est l'esprit de mon âme, l'Algérie est l'âme de mon esprit". Ce fut pour lui, selon Jean Déjeux une manière de crucifixion.

Jean Amrouche est mort le 6 avril 1962 sans avoir connu l'Algérie indépendante. Il demeure «  une île dans la mer d’ombres », comme il l’écrivit en évoquant le destin du poète dans Chants berbères de Kabylie.

Jean Amrouche est un prince du verbe écrit Mohammed Harbi dans sa préface à : « Jean El-Mouhoub Amrouche : déchiré et comblé » de Réjane Le Bau. Aujourd’hui, en Algérie, après un purgatoire politique (qui donne à penser, dans une certaine mesure, à celui de Mouloud Feraoun à une époque), Jean Amrouche est considéré comme l’un des pères fondateurs de la littérature algérienne de langue française, et plus largement des lettres maghrébines.
A.K.

similaire:

Chronique des deux rives iconChronique des deux rives

Chronique des deux rives iconChronique des deux rives par Abdelmadjid Kaouah

Chronique des deux rives iconChronique des deux rives
«Cahier d'un retour au pays natal» vibre de versets qui décideront du destin de toute la littérature africaine d'expression française....

Chronique des deux rives iconEntre deux rives

Chronique des deux rives iconMÉdiathèque municipale de contes
...

Chronique des deux rives iconVarois pour la Paix et la Justice en Méditerranée
«Les rencontres Rives Sud» seront aussi un moment de culture et de convivialité avec des expositions, des ventes de produits artisanaux,...

Chronique des deux rives iconPied qui est une combinaison de deux ou trois syllabes par groupes...

Chronique des deux rives iconRésumé Première partie
«Chronique» et des «Échos». IL tente de séduire Madeleine Forestier puis Virginie de Walter, la femme de son patron que Madeleine,...

Chronique des deux rives iconChronique psa du 13 au 17 janvier 2016
«Monsieur Roland»,décédé la semaine dernière à l'âge de 89 ans, repose désormais à Valentigney

Chronique des deux rives iconI methodologie
«relever», «citer», «justifier», «expliquer» Enfin, ne répondez pas deux fois la même chose : deux questions différentes attendent...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com