Essai sur l’origine des langues





télécharger 39.64 Kb.
titreEssai sur l’origine des langues
date de publication23.04.2017
taille39.64 Kb.
typeEssai
l.20-bal.com > littérature > Essai


Descriptif des lectures et activités
Classe de première S (28 élèves)
Année 2009 - 2010




Séquence n° 1 : LES PROCEDES DE L’ARGUMENTATION DIRECTE



Objets d’étude : L’argumentation : convaincre, persuader et délibérer (l’essai, la fable, le conte philosophique). Etude d’un mouvement littéraire et culturel : le Siècle des Lumières. Le Théâtre : texte et représentation.

Problématique : Comment le genre de l’essai met-il en œuvre les procédés de l’argumentation directe pour convaincre ou persuader le lecteur ? En quoi les textes de Rousseau et Etienne –Noël Damilaville illustrent-t-ils la démarche des Lumières ?



Perspectives complémentaires : A partir d’un groupement de textes sur « La diversité du genre de l’essai », En quoi l’essai est-il un genre libre et divers ? Quels registres s’expriment dans l’argumentation ? Nous avons souligné, pour certains textes (Rousseau, Artaud, « l’hésitation » entre argumentation directe et indirecte.

Lectures analytiques



Groupement de textes : La diversité du genre de l’essai
1 – Jean-Jacques Rousseau, Essai sur l’origine des langues, 1781

2 – Antonin Artaud, Le Théâtre et son double, 1938

3 – Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe, 1942

4 – Simone de Beauvoir, Le Deuxième Sexe, 1949

5 – Michel de Montaigne, Essais, L.I, chap.XX, 1580-1595
(Cf : Manuel de littérature : français, 1re, toutes séries, livre unique, Dominique Rincé, Nathan)
6 – Etienne-Noël Damilaville, article “Paix” (extrait), Encyclopédie, 1751 – 1772
(Cf : Manuel de littérature : Des textes aux séquences , Hélène Sabbah, Hatier, page 402.)

Séquence n° 2 : LES PROCEDES DE L’ARGUMENTATION INDIRECTE : Le genre de la fable. Etude d’une œuvre intégrale : Voltaire, Micromégas, 1752.



Objets d’étude : L’argumentation : convaincre, persuader et délibérer (l’essai, la fable, le conte philosophique). Etude d’un mouvement littéraire et culturel : Le Siècle des Lumières.
Problématique : Quelles sont les caractéristiques d’écriture du genre de la fable ? Qu’est-ce qu’un apologue et quels sont ses procédés d’écriture ? Qu’est-ce qu’un conte philosophique ? Quelles sont ses caractéristiques d’écriture ? Comment les idéaux des Lumières sont-ils exprimés dans Micromégas et l’Ingénu de Voltaire ?
Perspectives complémentaires : Comment la fable et le conte instruisent-ils en divertissant ? En quoi consiste le pouvoir argumentatif de la fable ? La place de la science et la mise en œuvre du relativisme dans Micromégas. Le registre ironique au service des idées.

Lecture analytique



7– Jean de La Fontaine, « Les obsèques de la lionne », Fables, VIII, 14, 1668-1694

Lectures complémentaires



- Esope, « L’aigle et la renarde », Fables (VIe s.av. J.-C.)

- Esope, « Les grenouilles qui réclamaient un roi », Fables (Vie s.av J.-C.)

- Phèdre, « Les grenouilles qui demandent un roi », Fables (1er siècle ap. J.-C.)

- Jean de La Fontaine, « Les grenouilles qui demandent un roi », Fables, L.III, 4, 1693

- Jean de La Fontaine, « Préface des fables », 1693

- Jean de la Fontaine, “Le pouvoir des fables”, LVIII, 4, 1693

- Victor Hugo, « Fable ou Histoire », Châtiments, 1853

- Jean Anouilh, « La vive », Fables, 1962

(Cf : Manuel de littérature : Des textes aux séquences, Hélène Sabbah, Hatier.)
Lectures analytiques
Voltaire, Micromégas, 1752 – Classiques POCKET n° 6083
8- Chapitre I , intégral

9- Chapitre IV, depuis « Le nain qui jugeait quelquefois… », jusqu’à, « ce qui n’est pas un petit effort pour un historien ».

10- Chapitre VII, intégral
Activités complémentaires:
Fiche de lecture : Voltaire, L’Ingénu, 1767. Quels idéaux des Lumières apparaissent dans l’œuvre ?

Lectures cursives : Voltaire, Histoire d’un bon bramin, 1761. (Cf : Manuel de littérature, Des textes aux séquences, Hélène Sabbah, Hatier.). La question du savoir, de la sagesse et du bonheur.

Les Lumières, Anthologie, Bertrand Darbeau, Etonnants Classiques, GF Flammarion. (Chap I, Qu’est-ce que les Lumières ? Chap II, Le siècle de la raison ? Chap IV, Une littérature de combat.
Recherche documentaire : sur le site de la BNF qui propose une exposition virtuelle intitulée : « Lumières ! Un héritage pour demain » (http://expositions.bnf.fr/lumieres/index.htm).

Séquence n° 3: NEGRITUDE ET ENGAGEMENT: Deux recueils de Senghor, « Chants d’ombre », « Ethiopiques », in Oeuvre poétique, 1964, éd. Points P1446.
Objet d’étude : La Poésie
Problématique : Comment s’exprime l’engagement en faveur de la négriture dans l’œuvre de Senghor ?
Perspectives complémentaires : La Poésie selon Senghor. Verset et rythme senghoriens. L’expression du lyrisme pour la célébration de l’Afrique. Les caractéristiques de l’écriture engagée.
Lectures analytiques
11Nuit de Sine , pages 16 et 17, « Chants d’ombre »

12 – Femme noire, pages 18 et 19, « Chants d’ombre »

13 L’Absente, partie IV, pages 115 et 116, « Ethiopiques »
Lectures complémentaires


  • Comme les lamantins vont boire à la source, « Ethiopiques », Postface, pages 160 à 173.

  • « Préface à l’Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache », Orphée noir, (extraits), Jean-Paul Sartre.


Groupement de textes : Le refus du colonialisme (les procédés du lyrisme et de l’engagement).
Lectures analytiques

  1. - Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal, (extrait), 1947

  2. - Véronique Tadjo, Latérite, Je vous salue », 1984



Lectures complémentaires



- Léon Gontran Damas, Pigments, Solde, 1937

- David Diopp, Coups de Pilon, Afrique, 1956

- TSN, Le mal de la nuit, (Album), « Le Peuple noir »

- Albert Camus, « Discours de Suède », 1957
Activité complémentaire : Dissertation : Discutez ce point de vue du poète Stéphane Mallarmé : « Ce n’est point avec des idées que l’on fait des vers… c’est avec des mots ».
Séquence n°4 : L’IMPORTANCE DE LA MISE EN SCENE CHEZ BECKETT : Etude d’une œuvre intégrale : Samuel Beckett, Fin de partie, 1957. Editions de Minuit.
Objet d’étude : Le Théâtre : texte et représentation
Problématique : Comment Beckett renouvelle-t-il le langage théâtral ? Comment la mise en scène fait-elle sens dans Fin de partie de Beckett ?
Perspectives complémentaires: Le mélange des registres comique, pathétique et tragique. Le théâtre dans le théâtre. Histoire littéraire : l’évolution du théâtre moderne.
Lectures analytiques
Samuel Beckett, Fin de partie, 1957. Ed. de Minuit.
16 - L’Exposition, « Intérieur sans meubles. », jusqu’à « Zéro », (pages 13 à 18)

17 - Extrait 2 : « Jamais vu une chose comme ça », jusqu’à « Quelque chose suit son cours », (pages 47 à 49)

18 - Extrait 3 : « Allons-nous en tous les deux », jusqu’à « pas de home », (pages 52 à 56)
Lectures complémentaires
- Samuel Beckett, Oh les beaux jours, 1963 (fin de la pièce)

- A propos d’une mise en scène de Fin de partie, au théâtre de l’Atelier (2008). Extraits d’un entretien avec Charles berling.

- « Une immense consolation », article de Steven Petitpas , à propos de la mis en scène de Fin de partie au théâtre de l’Atelier (2008).

- Article sur la mise en scène de Fin de partie par Alain Timar, Création 2005
Activités complémentaires :
Ecriture d’invention : Ecriture d’une scène à partir d’une photo de la mise en scène de Fin de partie par Charles Berling, L’Atelier 2008.

Séquence n° 5 : LES NOUVEAUX LANGAGES DU THEATRE



Objet d’étude : Le Théâtre : texte et représentation
Problématique : Quelles formes revêt le langage dans le Nouveau Théâtre des années 50 ?
Perspectives complémentaires : Le discours des théoriciens du théâtre. La remise en cause et le « dérèglement » du langage. L’importance de la mise en scène et du langage du corps.

Lectures analytiques
19 – Eugène Ionesco, Rhinocéros, (Acte I, extrait), 1959

(Manuel de littérature, Des textes aux séquences, Hélène Sabbah, page 174)
Lectures complémentaires
- Roger Vitrac, Victor ou les enfants au pouvoir, 1928

- Eugène Ionesco, La Cantatrice Chauve, 1950

- Eugène Ionesco, Notes et contre-notes, « Expérience du théâtre », 1958

(Manuel de littérature, Des textes aux séquences, Hélène Sabbah, Hatier.)

- Antonin Artaud, Le Théâtre et son double, 1938. p.162

- Eugène Ionesco, Notes et contre-notes, 1966. p.176

- Jean Tardieu, Un mot pour un autre, 1951 (textes 1 et 2 – p.168, 169)


Séquence n° 6 : EVOLUTION ET CRISE DU PERSONNAGE



Objet d’étude : Le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde.

Problématique : Comment les nouveaux romanciers questionnent-ils le genre ? Le traitement du personnage romanesque. Le rejet des conceptions traditionnelles du roman.
Lectures analytiques

Groupement de textes : « Le roman éclaté »
20 – André Gide, Les Faux-Monnayeurs, 1925

21 – Michel Butor, La Modification, 1957

22 – Albert Camus, L’Etranger, 1947

(Cf : Manuel de littérature, français 1ère, toutes séries, livre unique, Dominique Rincé, Nathan)
Lectures complémentaires

Nathalie Sarraute, Disent les imbéciles, 1976 

Nathalie Sarraute, L’Ere du soupçon, 1956 ; (extrait 1), Ce que le lecteur a appris…

Nathalie Sarraute, L’Ere du soupçon, 1956 ; (extrait 2), Voilà pourquoi le personnage…

Alain Robbe-Grillet, Pour un nouveau roman, 1963 ; (extrait 1), Nous en a-t-on assez parlé du « personnage » !

Alain Robbe-Grillet, Pour un nouveau roman, 1963 ; (extrait 2), Un roman, pour la plupart des amateurs…

Séquence n° 7 : UN ROMAN DE MARGUERITE DURAS : MODERATO CANTABILE, 1958.
Objet d’étude : Le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde.


P

roblématique
 : Dans quelle mesure le roman de Marguerite Duras renouvelle-il le genre ? Comment l’auteure construit-elle son intrigue et ses personnages ?
Perspectives complémentaires : Quel est le rôle du lecteur dans la fiction romanesque ? Comment rendre compte de la réalité du monde extérieur ?
Lectures analytiques
23 – Extrait 1 : Chap.I (fin de l’incipit) pages 17 à 20 « Anne Desbaresdes se renseigna….. de voir si des larmes s’y coulaient ».

24 – Extrait 2 : Chap. III (deuxième rencontre), pages 40 à 43, « - Il y a maintenant trois jours….. ce qu’elle désirait de lui ».

25 – Extrait 3 : ChapVII (le banquet chez Anne), pages 100 à 103, « Avec le ressac du vent….. me l’a racontée hier, cette histoire ».
Activités complémentaires
Lectures cursives : « Moderato cantabile » et la presse française : (Articles concernant la réception de l’œuvre et ajoutés au texte des Edistions de Minuit)

  • Une voie nouvelle, Claude Delmont, « L’heure de Paris ».

  • L’étouffant univers de Marguerite Duras, Claude Mauriac, « Le Figaro ».

  • Une noix creuse, Anne Villelaur, « Les Lettres françaises ».

  • La caverne de Platon, Dominique Aury, La N.N.R.F.

  • Madame Bovary réécrite par Bela Bartok, Claude Roy, « Libération ».

  • La règle du jeu transgressée, Robert Poulet, « Rivarol ».

  • Un langage qui récuse la quiétude du savoir, Madeleine Alleins, « Critique ».

  • Un essai non une œuvre achevée, Jean Mistler, « L’Aurore ».

  • L’art de ne rien conclure, Maurice Nadeau, « France Observateur ».

  • « Moderato cantabile » dans l’œuvre de Marguerite Duras, Gaëtan Picon,  « Mercure de France ».



Une lecture personnelle obligatoire (au choix parmi la liste ci-dessous) :
André Gide, Les Faux-Monnayeurs, 1925, Folio.

François Mauriac, Thérèse Desqueyroux, 1927, Poche.

Jean-Paul Sartre, La Nausée, 1938, Folio

Albert Camus, L’Etranger, 1942, Folio.

Michel Butor, La Modification, 1957, Les Editions de Minuit.

George Perec, Les Choses , 1965, Poche, POCKET.

Nathalie Sarraute, Disent les imbéciles, 1976, Folio.

Marguerite Duras, L’Amant, 1984, Les Editions de Minuit.

Val de Reuil le ………………..
Le Professeur Le Proviseur

P. Barbé J. Turpin

similaire:

Essai sur l’origine des langues iconEssai sur l'origine des langues
L'allégorie est, selon lui, la langue de l'esprit Le poète ne peut pas être de son temps, si sa langue est d'un autre temps. La langue...

Essai sur l’origine des langues iconEssai sur l’origine des langues
«La diversité du genre de l’essai», En quoi l’essai est-il un genre libre et divers ? Quels registres s’expriment dans l’argumentation...

Essai sur l’origine des langues iconDiscours sur l'origine des langues
«L'homme et naturellement paresseux. On dirait qu'il ne vit que pour dormir, végéter, rester immobile […] C'est pour parvenir au...

Essai sur l’origine des langues iconThèse de langues et littératures françaises, soutenue par Pauline...
«rémunérer» le «défaut des langues» signalé dans Crise de Vers. Dès lors, son activité de traducteur occupe une place centrale à...

Essai sur l’origine des langues iconEssai sur Valéry Larbaud
«Poètes d’aujourd’hui» chez Seghers et publié chez Robert Laffont, Bouquins la monumentale anthologie Mille et cent ans de poésie...

Essai sur l’origine des langues iconEssai, avec un album de 365 illustrations noir et blanc
«réenchanter le monde». Quel régal, et quelle bibliographie, chère Francesca des Bestiaires et des grimoires…Cet essai richement...

Essai sur l’origine des langues iconDe l’inutilité du grec et du latin
«langues anciennes» devront reconnaître qu’elles ne sauraient être considérées comme des langues d’avenir et qu’elles sont contraires...

Essai sur l’origine des langues iconProgramme de français : Le français et les langues anciennes
«Langues et cultures de l’Antiquité» et «Culture et création artistiques» en lien avec les langues anciennes et l’histoire»

Essai sur l’origine des langues iconEssai basé sur des exposés présentés au groupe du chaos en Italie, à Lecco et Milan

Essai sur l’origine des langues iconMaster
«Arts, Lettres, Langues» et la mention «Langues, Cultures, Interculturalité» déclinée en onze spécialités





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com