Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse





télécharger 42.99 Kb.
titreAdresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse
date de publication09.11.2016
taille42.99 Kb.
typeAdresse
l.20-bal.com > littérature > Adresse
Carine GIOVÉNAL

Date de naissance : 14 juin 1979 à Arles (Bouches-du-Rhône)

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 TOULOUSE

Tél : 06 17 90 94 62

Email : cgiovenal@hotmail.com
SITUATION ACTUELLE 
Depuis septembre 2015 : ATER à l’Université Paul Valéry-Montpellier III. Enseignement dispensé : CM Arts et Littérature sur l’enfer de l’Antiquité à la fin du Moyen Âge (corpus de textes) associé à un TD Arts et Littérature sur le diable aux mêmes périodes (corpus de textes) pour Licence 1 ; TD sur l’amour courtois dans Le Chevalier de la Charrette pour Licence 1 ; TD de méthodologie de l’analyse et commentaire de textes pour Licence 1 ; TD sur la poétique de la merveille dans La Queste del Saint Graal pour Licence 2.
Depuis septembre 2014 : Membre associée de l'équipe de recherche PLH-ELH (Patrimoine-Littérature-Histoire, Équipe Littérature et Herméneutique) de l'Université de Toulouse-Jean Jaurès.
Depuis 2006 : Membre associée de l'équipe de recherche CUERMA-CIELAM de l’Université d’Aix-Marseille I (AMU).

CONCOURS ET DIPLÔMES 
2013 : Qualifiée au corps des Maîtres de conférences en Langue et Littérature françaises (section 9, numéro 13209233458).
Décembre 2011 : Docteur en Lettres Modernes avec mention Très honorable à l’unanimité, spécialité Littérature Médiévale, sous la direction de Madame Chantal Connochie-Bourgne. Sujet : « Du bestournement au renouvellement : les personnages chez Raoul de Houdenc » : au XIIIe siècle, Raoul de Houdenc retravaille la matière arthurienne de manière comique et parodique pour en renouveler le sens, tout en mettant ses œuvres en résonance avec l’actualité sociale, religieuse et philosophique de son temps.

Soutenance de thèse à Aix en Provence, composition du jury :

- Monsieur Jean-Marie Fritz, professeur à l’université de Bourgogne et président du jury,

- Madame Chantal Connochie-Bourgne, professeur émérite à l’université d’Aix-en-Provence.

- Madame Christine Ferlampin-Acher, professeur à l’université de Haute Bretagne Rennes 2,

- Madame Danièle James-Raoul, professeur à l’université Michel de Montaigne Bordeaux 3,

- Madame Valérie Naudet, professeur à l’université d’Aix-en-Provence.
2005-2006 : Bi-admissible à l’Agrégation externe de Lettres Modernes.
2004 : Admise au CAPES externe de Lettres Modernes (préparé à l’Université de Provence). Classement : 1ère de l’Académie d’Aix-Marseille, 84e au plan national.
2002-2003 : Master II (mention Très Bien), préparé en tant qu’étudiante Érasmus à l’Université de Cork, Irlande. Mémoire principal dirigé par Madame Anne Roche : « Écriture de scenario de long-métrage », 2e partie du scenario. La 2e partie du Master II consiste en des cours de littérature celtique suivis à l’Université de Cork.
Juin 2002 : Master I (mention Très bien). Mémoire principal dirigé par Madame Anne Roche : « Écriture de scenario de long-métrage », rédaction d’un scenario basé sur la croisade contre les Albigeois. Mémoire secondaire dirigé par Madame Chantal Connochie-Bourgne : « La femme cathare vue par les auteurs du XIXe siècle. »
Juin 1998 : baccalauréat Général Littéraire au lycée Montmajour à Arles (13).

POSTES ANTÉRIEURS AU 1er SEPTEMBRE 2015
2014-2015 : ATER à l’ESPE d’Aquitaine (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation) de l’Université de Bordeaux, sur le site de Périgueux, pour Masters I-II et Préparation au concours de Professeurs des Écoles (CRPE).
Septembre 2014 : Professeur de Français et Latin au collège du Montcalm à Vicdessos (09).
2012-2013 : Chargée de cours de Langue médiévale à l’Université de Versailles-Saint Quentin, Paris-Est, pour Licence 2.
2011-2012 : Chargée de cours de Littérature et Langue médiévales à l’Université de Marne-la-Vallée, Paris-Est, pour Licence 3.
2006 : Professeur de Français au collège Pierre de Ronsard à Paray-Vieille-Poste (91).
2005-2006 : Stagiaire IUFM PCL2 Lettres Modernes en responsabilité au collège de Rousset (Bouches-du-Rhône) d’une classe de sixième ; stage validé.

RECHERCHES EN LITTÉRATURE MÉDIÉVALE
Actuellement : Projet d’ouvrage sur l’histoire du catharisme en Occitanie, ses liens avec la poésie et la littérature occitanes médiévales, sa redécouverte par les auteurs des XIXe et XXe siècles. Projet mené en collaboration avec Daniel Borderies, directeur du festival annuel toulousain La Novela, et mis en œuvre depuis juin 2015 avec mes participations à son émission radiophonique hebdomadaire Passeurs du savoir sur Radio Mon País.
Janvier-avril 2016 : Participation à l’organisation du séminaire d’ERASME-PLH « Les références antiques dans les œuvres contemporaines » sous la direction de Catherine Valenti, Université Toulouse-Jean Jaurès, et communication sur le sujet : « De Kubrick à DeKnight : Spartacus ou la construction d’un mythe politico-idéologique. » À paraître en 2017 aux éditions Ausonius (Bordeaux).
Mai 2016 : Participation au séminaire de l’IRPALL, « Paysages allégoriques », sous la direction de Cristina Noacco et Christophe Imbert, Littératures du domaine européen (Antiquité-XVIIe siècle), Université Toulouse-Jean Jaurès, sur le sujet « Le Château allégorique dans Le Songe d’Enfer chez Raoul de Houdenc, XIIIe siècle ». Publication des actes prévue.
Janvier 2017 : Participation au colloque international inter-universitaire « L’homme des bois et l’homme vert. L’imaginaire de l’homme sylvestre dans la littérature et les arts », sous la direction de Sophie Duhem, Cristina Noacco et Christine Ferlampin-Acher, Université de Toulouse 2 – Jean Jaurès. Sujet à définir.


LISTES DE PUBLICATIONS
Ouvrage 


  • Thèse de doctorat remaniée : Le Chevalier et le Pèlerin. Idéal, rire et réalité chez Raoul de Houdenc, XIIIe siècle, Senefiance 62, Presses Universitaires de Provence, 2015, 253 p.

Cet ouvrage invite à découvrir l’œuvre d’un auteur méconnu du début du XIIIe siècle trop souvent répertorié « épigone de Chrétien de Troyes ». Du dit allégorique au roman d’aventures arthurien en passant par l’essai didactique et le pèlerinage infernal, Raoul de Houdenc déconstruit avec humour et virtuosité les schémas classiques mis à l’honneur par ses prédécesseurs. Amour courtois, exploits chevaleresques, voyage dans l’antre de Belzébuth : toutes ces traditions sont habilement subverties et offrent au lecteur/auditeur, au-delà du divertissement, une réflexion subtile sur la société, les croyances et les mœurs de cette époque charnière qu’est le Moyen Âge classique.

Articles publiés


  • « Ève, l’enfer et le Graal : réécriture et historicisation des mythes dans Les Chroniques de Elfes de Jean-Louis Fetjaine », Actes du Colloque européen « Le Graal : genèse, évolution et avenir d’un mythe », Médiévales 57, Presses du « Centre d’Études Médiévales de Picardie », Amiens, 2014, p. 124-139. Communication lors du colloque des 19-21 mars 2014 à l’Université de Picardie Jules-Verne.

Consacrée à la réception et adaptation du Moyen Âge dans la littérature contemporaine, cette étude s’attache à montrer comment J.-L. Fetjaine, auteur contemporain de Fantasy, se réapproprie le mythe du Graal pour faire passer le monde manichéen de la Myth Fantasy au temps historique et à ses chocs des cultures : le Graal est scindé en deux objets distincts et païens, a priori antithétiques, tous deux piliers d’univers que le christianisme condamne à disparaître.


  • « Essart et caroles : la problématique du cercle dans Meraugis de Portlesguez, de Raoul de Houdenc », revue PRIS-MA, Essais sur l’ordre du mouvement et ses rythmes, la marche et la démarche, bulletin de liaison de l’ERLIMA, Équipe de Recherches sur la Littérature d’Imagination au Moyen Âge associée au C.E.S.C.M. de l’Université de Poitiers, tome XXVII / 1 et 2, n° 53-54, janvier-décembre 2011, p. 65-84.

La merveille est peu présente dans Meraugis de Portlesguez ; l’étude de sa poétique dans ce roman montre cependant comment Raoul de Houdenc, qui reprend le motif du cercle magique, l’emploie ponctuellement pour deux objectifs : renouveler le sens de cette image traditionnelle qu’il emprunte, entre autres, au Lancelot en prose, et en proposer une lecture comique et parodique en y enclosant les personnages célèbres du monde arthurien tel Gauvain.


  • « Le Songe d’Enfer, de Raoul de Houdenc : Voie de l’au-delà ou chemin d’ici-bas ? », Bulletin des jeunes chercheurs médiévistes Questes n° 22 La Route des pèlerins, Presses Universitaires de la Sorbonne, Paris, 2011, p. 65-77. Communication au séminaire mensuel de Questes en novembre 2011.

Raoul de Houdenc utilise le schéma du songe-pèlerinage et de l’allégorie dans une visée parodique et subversive : décrire un enfer non pas géographique mais spirituel, dupliqué sur le monde terrestre et inspiré des théories d’Amaury de Bène.


  • « Gravé dans la pierre : la force contraignante de l’écrit dans quelques romans arthuriens », Actes du colloque international « Temps et mémoire dans la littérature arthurienne », de la Branche Roumaine de la Société Internationale Arthurienne, Études réunies par Catalina Girbea, Andreea Popescu et Mihaela Voicu, Mediaevalia, Éditions Universitaires de Bucarest, 2011, p. 207-216. Communication lors du colloque à l’université de Bucarest les 14-15 mai 2010.

Cette étude s’applique à étudier la force du message écrit dans les récits arthuriens ; textes maléfiques consignant les meurtres et poussant à la vengeance, ou textes bénéfiques qui lancent les héros vers un destin exceptionnel, tous jouissent du statut de vérités indéniables et soumettent la geste arthurienne au poids d’un destin inévitable. Liens intratextuels, ils nous montrent à quel point l’écriture d’un texte arthurien est surdéterminée par les textes antérieurs qui déflorent déjà l’avenir des personnages et leurs actions. En pratiquant la superposition de souvenirs de lecture et de strates d’écriture, ce procédé donne corps au temps mythique de l’épopée arthurienne, un temps mythique authentifié et renforcé par ces appels constants à une remembrance à jamais vivante.


  • « Quand se déplacer signifie se détruire : le personnage de Gauvain de Chrétien de Troyes à Raoul de Houdenc », Actes du colloque international « Lors te metra en la voie… Mobilité et Littérature au Moyen Âge », Université Aberta, Lisbonne, 2011, p. 177-190. Communication lors du colloque à l’Université de Lisbonne les 26-28 octobre 2009.

Cette étude est consacrée à Gauvain à travers la geste arthurienne, du personnage monolithique de Chrétien de Troyes à l’anti-héros de Meraugis de Portlesguez ; dans la lignée d’autres romans arthuriens en vers du xiiies, son personnage, confronté à ses propres limites, meurt peu à peu, référent ancien littérairement trop chargé et définitivement supplanté par les jeunes héros vierges.


  • « L’adaptation comique de Chrétien de Troyes dans Meraugis de Portlesguez de Raoul de Houdenc, roman du XIIIe siècle », colloque des jeunes chercheurs du LISAA de l’Université Paris-Est de Marne-La-Vallée : « L’adaptation comique : de la référence à l’irrévérence ». Publication en ligne sur http://lisaa.univ-mlv.fr/arts-et-savoirs/parution-du-numero-3-ladaptation-comique/ Communication lors du colloque à Marne-La Vallée en février 2009.

Au xiiie siècle, le roman arthurien en vers s’épuise. La matière arthurienne, fort exploitée depuis un siècle, cherche à se renouveler en explorant de nouvelles directions ; en s’attachant à quelques épisodes emblématiques du Meraugis, on voit comment Raoul de Houdenc joue avec les emprunts et les conventions littéraires pour créer des configurations nouvelles, et fait éclater les schémas connus pour mieux les reconstruire sur le mode parodique et comique.


  • « Du château-fort à la cathédrale, ou de la construction des murs à l’édification de l’âme », Actes de la journée nationale d’études « La construction au Moyen Âge », du groupe Questes, Cultures et Civilisations médiévales n° 45, « Rêves de bois et de pierre : imaginer la construction au Moyen Âge », PUPS, Paris-Sorbonne 2009, p. 113-128. Communication lors de la journée d’études en juin 2007.

Le parcours du chevalier Renaut est celui d’une éternelle errance, qui mêle la peregrinatio chrétienne au désir inassouvi d’une fixation dans le sol, celle-ci étant toujours frappée de sanction pour le bâtisseur. Mais ce parcours géographique est aussi une progression spirituelle. De la forteresse cachée dans la forêt à la cité urbaine rayonnante, de l’orgueil affiché à Montauban à l’humble soumission de l’ouvrier de la cathédrale, du chevalier au saint, le chemin de Renaut passe par l’édification matérielle autant que symbolique.

Articles à paraître


  • « De Kubrick à DeKnight : Spartacus ou la construction d’un mythe politico-idéologique », communication au séminaire d’ERASME-PLH de l’Université Toulouse-Jean Jaurès « Les références antiques dans les œuvres contemporaines », janvier-avril 2016. Publication des actes prévue aux éditions Ausonius (Bordeaux) en 2017.

Les œuvres contemporaines accordent une large place à Spartacus, mais cette réception de l’Antiquité pose question, car rarement un personnage historique aura été autant déformé par ceux-là même qui souhaitent le mettre en valeur. Cette étude littéraire et filmique s’efforce de classifier et analyser les différents prismes appliqués à ce héros et les choix esthétiques de deux auteurs-réalisateurs : christianisation, optimisme et sobriété du film de Kubrick face à la noirceur, l’érotisme exacerbé et la démesure de DeKnight, Spartacus est constamment réinventé pour incarner les idéaux inhérents à chaque époque.


  • « L’amiral, la prêtresse et la mer : la défense de l’Île de Bretagne dans Le Secret d’Avalon de Marion Zimmer Bradley », communication au colloque européen de l’Université du Littoral Côte d’Opale (ULCO) à Boulogne-sur-Mer les 22-24 mai 2014 : « Arthur, la mer et la guerre ». Publication des actes prévue chez Classiques Garnier en 2016.

Cette étude s’appuie sur un roman historique contemporain, dont la diégèse est antérieure à la geste arthurienne et qui met en scène un précurseur d’Arthur, l’amiral romain Carausius. À travers son histoire, on voit comment la mer et la guerre se combinent à ce souverain méconnu, cet « avatar d’Arthur », pour renouveler la figure du roi mythique tout en l’inscrivant dans la tradition littéraire mise en place dans l’imaginaire collectif depuis le Moyen Âge.


  • « Quand les femmes débattent d’amour : Le jeu-parti dans Meraugis de Portlesguez, de Raoul de Houdenc », communication au colloque international du CUERMA-CIELAM de l’Université d’Aix-en-Provence les 28-30 novembre 2013 : « Voix unique, Voix plurielle : Le discours collectif dans la littérature et les arts du Moyen Âge ». Publication des actes prévue dans la collection Senefiance (Presses Universitaires de Provence) en 2016.

En étudiant le débat des dames de la cour d’Arthur qui doivent attribuer Lidoine à l’un de ses deux prétendants, on peut voir comment l’appropriation de la parole par la gent féminine renouvelle le fond et la forme du discours sur la courtoisie.


  • « La folie, un mal nécessaire pour un héros perfectible dans Meraugis de Portlesguez de Raoul de Houdenc », communication à la journée d’études interdisciplinaires organisée par le groupe Questes à la Sorbonne les 14-15 juin 2013 : « Précarité, instabilité, fragilité au Moyen Âge ». Publication prévue aux Presses Universitaires de la Sorbonne en 2016.

Roman chevaleresque parodique à la première lecture, Meraugis de Portlesguez de Raoul de Houdenc se révèle être un récit métaphorique des âges de la vie d’un homme. La période de folie, qui est aussi période d’absence, de retranchement du monde, de sommeil réel ou symbolique s’avère un passage primordial dans le développement du chevalier : il faut régresser pour mieux renaître et atteindre peu à peu, dans la perte d’une partie de soi, l’âge adulte.


  • « Héroïne ambigüe, personnage novateur : Lidoine dans Méraugis de Portlesguez de Raoul de Houdenc », colloque international du CUERMA-CIELAM de l’Université d’Aix en Provence les 24-26 octobre 2012 : « Entre fiction et didactique : l’œuvre de Raoul de Houdenc ». Publication des actes prévue dans la collection Senefiance (Presses Universitaires de Provence) en 2016.

Les personnages houdanesques portent leur caractéristique à travers leur prénom. Ainsi Lidoine, du latin idonea, est celle qui sait s’adapter à une situation. À travers son héroïne, Raoul de Houdenc met à l’épreuve sa théorie de dissociation du semblant et du remenant, à rebours de l’idéologie médiévale : le beau peut cacher un esprit retors, le laid se révéler noble, et la courtoisie n’est valable que si elle est capable d’affronter la perversité du monde extérieur.

Comptes-rendus de lecture
Perspectives Médiévales

- Marc Loison, Les Jeux littéraires de Raoul de Houdenc : écritures, allégories et réécritures, Paris, Honoré Champion, 2014. Lien : http://peme.revues.org/11869

- Obscène Moyen Âge ? Sous la direction de Nelly Labère, Paris, Honoré Champion, 2015. Lien : https://peme.revues.org/11510
- La Cohabitation religieuse dans les villes européennes, Xe-XVe siècles, edited by Sphéna Boisselier et John Tolan, « Religion and Law in Medieval Christian and Muslim Societies » 3, Brepols, Turnhout, 2014. Perspectives Médiévales, 36, 2015. Lien : https://peme.revues.org/8919
- Philippe Haugeard, Ruses médiévales de la générosité. Donner, dépenser, dominer dans la littérature épique et romanesque des XIIe et XIIIe siècles, Paris, Honoré Champion, 2013. Lien : https://peme.revues.org/7994

- Karin Ueltschi, Histoire véridique du Père Noël, du traîneau à la hotte, Paris, Éditions Imago, 2012. Lien : http://peme.revues.org/5146




Anabases, Université de Toulouse-Jean Jaurès :
- Frédéric Hurlet, Auguste. Les ambiguïtés du pouvoir, Paris, Armand Colin, 2015. Revue Anabases n° 24, à paraître.
- Étrusques, les plus heureux des hommes, Études offertes au professeur Jean-René Jannot, sous la direction de Dominique Frère et Laurent Hulot, Presses universitaires de Rennes, 2015. Revue Anabases n° 23, à paraître.
- Claude Calame, Qu’est-ce que la mythologie grecque ? Folio Essais-Gallimard, Paris, 2015. Revue Anabases n° 23, à paraître.

INTERVENTIONS, RENCONTRES


  • Entretien en novembre 2012 : avec Jean-Louis Fetjaine, journaliste, éditeur et auteur français de romans historiques et de fantasy, sur ses deux trilogies portant sur la préhistoire du monde arthurien, Les Chroniques des Elfes et Le Crépuscule des Elfes.




  • Communication : « Un catéchisme laïc pour un chevalier séculier : Le Roman des Eles, poème didactique de Raoul de Houdenc, début du XIIIe siècle » au 23e Congrès de la Société Internationale Arthurienne à Bristol les 25-30 juillet 2011, sur l’un des thèmes proposés : « Le surnaturel et la spiritualité dans la littérature arthurienne »

En opposition au chevalier célestiel de La Queste del Saint Graal, Raoul de Houdenc propose une voie terrienne où le salut passe par l’amour de la dame. C’est à la fabrique d’un personnage mondain que l’auteur nous convie, un personnage certes appelé à honorer l’Église, mais plus encore à cultiver l’amour humain pour une femme de chair, un idéal bien éloigné de la chaste milicia Christi que propose l’auteur cistercien de La Queste del saint Graal.


  • Participation en octobre 2009 en tant qu’intervenante médiéviste à la table ronde organisée par Françoise Objois, chargée de mission à la Ville de Lille, dans le cadre de la valorisation de l’exposition sur Jeanne de Flandre qui a eu lieu du 9 au 30 novembre 2009 à l’Hospice Comtesse. Sujets abordés : le XIIIe siècle, les croisades et les femmes au Moyen Âge.



Page sur


similaire:

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale : 66 bis rue Albert 75013 Paris

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale : Georges kamarinos, 4, Rue Charles Ferré

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale : Georges kamarinos, 4, Rue Charles Ferré

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale : 17 rue Rousselet 75007 Paris; courriel

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale : 1, rue Victor-Cousin, 75230 Paris cedex 05

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale : Georges kamarinos, 4, Rue Charles Ferré
«musique populaire grecque», un des trésors culturels de la Grèce contemporaine

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale : Georges kamarinos, 4, Rue Charles Ferré
«L’Éternité et un jour», puissante méditation sur la mort. IL avait commencé récemment le tournage d’un long métrage intitulé «L’Autre...

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale : Georges kamarinos, 4, Rue Charles Ferré
«L’Occident est un accident», tant l’issue de cet affrontement était problématique pour les Athéniens qui, très peu nombreux par...

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale

Adresse postale : 3 bis rue de Castanet, 31400 toulouse iconAdresse postale : 163 avenue de tarascon 84000 avignon





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com