* À l'intérieur du courant





télécharger 90.22 Kb.
titre* À l'intérieur du courant
date de publication15.06.2017
taille90.22 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > littérature > Documentos
f Le Surréalisme


* À l'intérieur du courant...


Définition du courant

♦ Automatisme psychique pur pour exprimer soit par écrit, soit autrement, le fonctionnement réel de la pensé. Absence de tout contrôle de la raison, hors préoccupation esthétique ou morale (résumé d'André Breton)

♦ Courant intellectuel en France suite à la guerre 14-18, lancé par un groupe de poètes voulant libérer la vie de l'esprit et explorer l'envers de la réalité. -> Connaissance et transformation de l'homme, exploration et libération de toutes ses forces psychiques, même les + obscure : attention pour sexualité, l'imagination, le rêve, drogue, folie...

♦ Par le passé, Nerval a emploié dans la dédicace des « Filles du feu » le mot supernaturalisme. C'est pourquoi, Apollinaire en 1917 appelle sa pièce bouffonne « Les Mamelles de Tirésias » drame surréaliste et hésite à définir le courant supernaturalisme ou bien surréalisme et finalement, dans la préface, il justifie le néologisme par désir de rompre avec la tradition et de définir une œuvre qui échappe au réel -> Utilise une comparaison souvent citée : « Quand l'homme a voulu imiter la marche, il a créé la roue qui ne ressemble pas à une jambe. Il a fait ainsi du surréalisme sans le savoir ».

Caractéristiques du courant

♦ But : Agrandir la réalité en introduisant le sens du merveilleux

♦ Fascination pour le néant

♦ Prôner la toute-puissance de l'imagination

♦ Dévoiler le surréel dans l'existence ordinaire : exaltation de l'amour fou, objets insolites détournés de leur fonction première, merveilleux au cœur des choses banales.

♦ L'objet de contestation souvent moins important que la contestation en elle-même

♦ Remise en question de TOUTES les valeurs de l'humanisme

♦ Briser la culture de la soumission (envers Dieu, envers les patron, roi...)

♦ Doute, autocritique, soupçon...

♦ Résistance politique à tous les fascismes

♦ Rejet des valeurs morales, sociales et esthétiques -> Du passé ils ne retiennent que « Lautréamont, Rimbaud... »

♦ Procès de la raison, de la culture

♦ Surréalisme = instrument d'une révolution qui veut « changer la vie »

♦ Sens du scandale

♦ Haine de la société bourgeoise

♦ Remise en cause de l'institution, de l'obscurantisme, du conservatisme

♦ Cultiver un anticléricalisme OUTRANCIER

♦ Rompre avec la tradition



♦ Surréalisme à la portée de tous les inconscients, de n'importe qui qui sait se laisser rêver

♦ Poètes de l'insolite

♦ Surréalistes = longues réunions dans les cafés parisiens, essais d'hypnose collective, manifestes, textes écrits à plusieurs mains

♦ Réflexion sur la nature et la fonction de l'écrivain dans cette période troubée



♦ Alliance de mots inattendue

♦ Langage = grand pouvoir

♦ Recherches sur les métaphores et les analogies

♦ Jouer sur les homophonies et les échos entre les mots -> Effet poétique et humoristique.

♦ Les mots ne nomment plus mais créent le charme

♦ Techniques pour libérer l'inconscient = écriture automatique (drogue, hypnose = phrases dictées par l'inconscient -> Gratuité et absurdité de l'expression = poésie) + Jeux collectifs Cfr. « Cadavre exquis » -> Faire ressurgir une réalité imprévisible.

♦ Obstacles à l'automatisme = répétitions lassantes, poncifs récurrents, dépersonnalisation

♦ Écriture qui se soustrait au contrôle du subconscient, imprévisible, ne se préoccupe pas de l'esthétique

♦ Expression instinctive du fonctionnement réel de la pensée

♦ Absence de ponctuation
♦ Libérer la vie de l'esprit + explorer l'envers de la réalité

♦ Effacement de la réalité au profit d'une attention particulière pour l'imagination, le rêve, la sexualité, la folie, l'inconscient, le merveilleux...

♦ Libérer l'homme et la femme de leurs chaines

♦ Par l'Amour, l'homme peut accéder à une transcendance prometteuse

♦ Libération de l'érotisme sans libertinage ou autres libérations totales car certains tabous tels que l'homosexualité, subsistent toujours.
♦ Principe d'association des travaux et recherches des uns et des autres -> « La poésie doit être faite par tous, non pas par un. »

♦ Dadaïsme = dénoncer l'impuissance du langage et souligner sa force créatrice.

Activité du mouvement = Organisation de soirée : jeux de language (invention de mots, phrases à priori vides de sens, poésies phonétiques, poème en plusieurs langues...)

Visites de lieux communs et d'exposition d'objets quotidiens

Privilège l'acte poétique en mouvement et le sens des mots passe après

Objectifs : provocation, subversion, abolition des frontière entre les peuples et les arts, remise en cause des valeurs morales bourgeoise jugées responsables de la guerre.

>< Surréalisme = car Tzara = déclarations entièrement négatives tandis que le programme de Breton = plus analytique et s'emploie à structurer un projet collectifs : libérer et redonner vie au langage pas le détruire comme les dadaïstes.

Au dadaïsme, les surréalistes empruntent son sens du scandale, son refus de la littérature traditionnelle, sa haine de la société bourgeoise et sa fascination pour le néant.

* Le contexte de l'époque...


La présentation générale de l'époque

♦ angoisse face aux guerres, crise économique de 1929, arme atomique, classes sociales… période de pessimisme, haine, trahisons

♦ Littérature de témoignage se développe

♦ Grandes mutations idéologique : marxisme (Marx) + Psychanalyse (Freud) -> Système de pensée qui ne font pas l'économie de la violence : -> « À la violence de l'oppression doit répondre celle de la lutte des classes »

-> Mis au jour la violence des pulsions qui construisent ou détruisent l'individu.

Les grandes figures
Les écrivains importants et leurs œuvres littéraires majeures

♦ Apollinaire : Œuvre = mélange d'images insolites traditionnelles et contemporaines (Littérature du Moyen-Age + légendes allemandes et bretonnes) = modernité -> élan lyrique moderne

-> Précurseur du surréalisme

-> Association libres de son esprit : poème = instantané venant d'intuitions soudaines

-> Eau + temps = thèmes récurrents = symbole de la rêverie et de la fugacité

-> 1er à se libérer de la ponctuation, des contraintes grammaticales et prosodiques

-> Vers libres rimés

-> Association lexique trivial + recherché

"Il y a", "Calligrammes" (passion charnelle et horreur), recueil "Alcools" (titre en référence à Rimbaud ; "Le Pont Mirabeau", "Les Colchiques"), "Le Bestiaire" (un symbole pour chaque animal)
♦ Breton : chef de file des surréalistes = « pape du surréalisme »

-> Découvre la psychanalyse de Freud, rencontre Apollinaire, crée la revue « Littérature »

-> Critique le nihilisme gratuit des dadaïstes

-> 3 valeurs majeurs : Amour, Liberté, Poésie

Avec Soupault "Les Champs magnétiques" (1919) et exclu Soupault en 1926. « Manifeste du surréalisme », « Nadja »

♦ Eluard : Au-delà de l'automatisme, cherche à rendre ses images évidentes

-> Texte pleins d'émotions

-> « Poète de l'amour »

-> Amante = Gala enlevée par Dali en 1929

-> Membre actif du groupe surréaliste, s'en éloigne au moment du Front populaire et de la guerre civile espagnole, rompt avec Breton en 1938.

"Les Mains libres" (ex. "Belle main", "L'Attente") "Capitale de la douleur", "La vie immédiate", "Le Temps déborde", "La terre est bleue comme une orange"
♦ Tzara : Revendication de liberté après la 1ere guerre mondiale

"Chanson dada", "Manifeste dada" (anarchie complète)
♦ Aragon : Rencontre Breton en 1917 et participe aux débuts du surréalisme + lutte contre les fascismes, actif dans la résistance, exclu des surréalistes car il rejoint définitivement le Communisme en 1827 -> Rompt avec Breton dès 1932.

-> Journaliste à l'Humanité

"Le Roman inachevé", "Une vague de rêves", "Le Paysan de Paris", "Le Crève-Cœur"
Scutenaire : "La Citerne" (ex. "La Viande")
Coran : "K.K.O."
♦ Edouard-Leon Théodore Mesens
♦ Gisèle Prassinon et Frida Kahlo : sont toutes 2 des femme -> Place controversée au sein du mouvement
♦ Céline : haines, trahisons, lâcheté, agressivité = modalité d'une humanité livrée à la négative, soumise à l'absolu du mal. -> Traumatisme indélébile du désastre de 14-18 = la cause

-> Bouleverse les règles du réalisme en vue d'une écriture complexe ordonnée autour d'un narrateur qui projette ses angoisses et ses hantises

« Voyage au bout de la nuit »
♦ Malraux : Plan historique se circonscrit aux épisodes de reconquête de la Chine par les communistes en 1927.

-> Chronologie resserrée

-> Alternance de scènes contrastées selon une structure d'opposition |e| objectivité factuelle et retentissement subjectif

-> Technique du monologue intérieur
♦ Sartre : « La Nausée », « Les Mouches », « Huis Clos », « Les Mains sales », « Les Mots ».
♦ Chavée : « je me de de »
♦ Péret
Beckett : « En attendant Godot »



♦ Ionesco : « La Cantatrice chauve »
♦ Desnos
♦ Vitrac
♦ Proust : « Du côté de chez Swann »
♦ Michel Leiris : rencontre les surréalistes par l’intermédiaire du peintre André Masson et participe à leurs activités entre 1924 et 1929. Il poursuivra ensuite ses travaux de poète et de critique, avant de devenir anthropologue et de visiter le monde entier
Les artistes importants et leurs œuvres artistiques majeures

♦ Picasso : « Guernica », « Les demoiselles d'Avignon » -> Suite de bombardements, souffrance -> Déranger les habitudes visuelles, briser les conventions du beau pour atteindre des émotions pures.

♦ Dali

♦ Luis Bunuel : « Un chien andalou » -> Cinéaste

♦ Max Ernst : peintre

♦ Man Ray : Peintre et photographe

La chronologie des grands événements historiques


1900

Exposition universelle à Paris

1905

Loi de séparation état et église -> état laïque

1906

Réhabilitation de Dreyfus

1914-18

Première guerre mondiale

1916-23

Période Dada (mot choisi au hasard dans un dictionnaire) -> Créé à Zurich par Tristan Tzara et d'autres jeunes artistes (Hugo Ball, Hans Arp...) rejettant la religion, la politique, l'art, la littérature -> Attitude NIHILISTE et subversive à cause du dégoût et du mépris de la guerre

1917

Apollinaire écrit « Les Mamelles de Tirésias » pièce bouffone qui veut rompre avec la tradition et échapper au réel -> Invention du mot « surréalisme »

1918

« Manifeste dada » = saper les valeurs morales, rompre avec la logique

Armistice du 11 novembre

1919

Début du surréalisme

Breton, Soupault et Aragon fondent la revue « Littérature » qui reste conformiste jusqu'en 1920, à l'arrivée de Tzara (écrivain roumain)

Traité de Versailles

1920

Création du parti communiste

Tzara accueilli à Paris par Breton

1920-22

Apogée du dadaïsme -> Organisations de soirées poétiques (jeux de langage), manifestations burlesques, tracts dénonciateurs... -> Le sens du mots est placé au second plan

1922

Mussolini au pouvoir

Breton se sépare de Tzara

1923

Rupture entre les surréalistes et les dadaïstes -> Soi-disant trop destructeurs

1924

André Breton publie le « Manifeste du surréalisme » -> Dénonciation du bon sens, de la raison, du réalisme, de la logique à laquelle tout être humain est soumis

Nouvelle revue appelée « La Révolution surréaliste »
Création du Bureau central de recherches surréaliste (laboratoire poétique expérimental)

1926

Naissance du mouvement surréaliste belge (Magritte, Mesens, Scutenaire)

1927-30

Les surréalistes adhèrent au PC Mais certains refusent cet engagement -> Dissociation
Ils déchantent très vite car ils ne parviennent pas à concilier la puissance du rêve à la lutte des classes et la discipline du parti

1929

Publication du « Second Manifeste » de Breton : prise de distance p/r à l'idéologie marxiste, insoumission totale

Krach de Wall Street

1930-40

Dissenssions due à des différends politiques ou idéologiques -> Certains membres quittent le goupe ou sont tout simplement exclus (-> Hors de la pensée surréalisme : prime la liberté de la pensée sur la raison -> Censure interdite)

1933

Hitler au pouvoir = chancelier + fin de la République de Weimar -> Début du nazisme et Dachau est ouvert = premier camp de concentration pour les opposants au régime

Breton exclu du parti communiste

1935

Constitution du Front populaire
Rupture définitive avec le parti communiste

1936

Guerre d'Espagne

1938

Accords de Munich

1940-45

Seconde guerre mondiale

1940-58

Gouvernement de Vichy (De Gaule est à Londres)

1942

3e manifeste surréaliste

1944

Libération de la France

1945

Bombe atomique Hiroshima-Nagazaki

1948

Création de l'état d'Israël

1957

CEE : communauté économique européenne

1958-69

Retour de De Gaule au pouvoir

1963

Mort de Tzara

1964

Américains au Vietnam

1966

Mort de Breton

1968

Mai 68 -> Étudiant dans Paris = Révolution des mœurs, révolution sexuelle...

1969

Fin surréalisme annoncé par Jean Schuster dans « Le Monde » -> Ne survit pas à la mort de Breton à force de lutter contre le conformisme, il a été lui-même menacé de se figer

Pompidou = Président

1974

Giscard = président

1978

Jean-Paul II élu pape

1981

Mitterand = président

1985

Gorbatchev au pouvoir

1988

Mitterand réélu


La littérature et les arts
Les arts dominants et caractéristiques

Poésie : Recherche du surréel

Exploration de l'inconscient

Recréation verbale

Culte de l'image

Affranchissement des règles formelles

Image « création pure de l'esprit » chargée de « puissance émotive et de réalité poétique ».

Poésie visionnaire parle à la sensibilité pas à l'intelligence. Les mots ne créent pas -> Charment.

Lecture = plaisir, création = jouissance

♦ Compositions automatiques MAIS fin des années 30, certains poètes (Aragon, Eluard, Desnons) n'hésitent pas à recourir à des mètres traditionnels comme l'alexandrin + construction plus concertée -> + classique

♦ Rejettent la littérature (tant ses valeurs que son prestige) : temps de l'"antithéâtre", de l'"apoésie"…

♦ Précurseurs ? le symbolisme (poésie au-delà de ce qui est visible), romantisme allemand, roman noir, philosophie hégelienne (de Hegel)…

*Roman noir : Le genre naît véritablement aux États-Unis dans les années 1920, avec pour ambition de rendre compte de la réalité sociétale du pays : crime organisé et terreau mafieux : société clanique, anomie (désintégration des règles, désordre) sociale, corruption politique et policière, violences et insécurités urbaines...

♦ Rejet du genre romanesque : Vanité à imiter la réalité

Prétentions réalistes

Vocation platement narrative + artifice de la description

-> Préfère mettre l'accent sur l'oral, mêler les tons et les registres, le sublime et le vulgaire, variété de l'argot, monologue intérieur (= écriture efficace et persuasive) -> Utilise une photographie au lieu de décrire car trop arbitraire, en décrivant, il y a tjs un jugement

♦ Essais théâtraux dénonçant les conventions de vraisemblance :

Transgression d'un interdit : Breton et Aragon le juge démodé, trompeur, artificiel...

Préfère les spectacles délibérément niais

Pas de théâtre surréaliste sauf qlq tentatives timides de Tzara.

♦ Promotion de thèmes et de genres populaires (récits merveilleux + policiers, humour noir, cinéma)
Peinture = intérêt obsessionnel. Précurseurs du surréalisme = peintre du passé (Bosch, Goya, Redon, Odilon, Arcimboldo...). + découverte du cubisme (ex. objet décomposés) grâce à Apollinaire qui défend Picasso, Picabia et Chagall.
+ Miro, Dali, Magritte, Delvaux qui tentent de transposer les procédés d'écriture surréaliste en peinture.


-> Automatisme qui se retrouve dans les dessins de Massons et dans la technique du frottage inventée par Ernst.

-> Recherches sur les métaphores et les analogies se retrouvent dans les collages qui permettent les rapprochements inattendus.

-> Dali met au point une méthode qualifiée de paranoïa critique pour exposer les fantasmes du peintre -> Il n'invente rien -> Reprend la volonté surréaliste de traduire les productions de l'inconscient, du rêve et du désir.

similaire:

* À l\* À l'intérieur du courant
«Le Figaro» son «Manifeste littéraire» où IL définit confusément les contours de la nouvelle esthétique

* À l\Le symbolisme est le courant dominant de la poésie entre 1880 et...

* À l\Rapport d’activitйs de la Section pour l’annйe 2014
«remиdes» de substitution, deux idйes innovantes, intйgrйes et explicitйes dans le courant de ce rapport car inaugurйes dans le courant...

* À l\Intérieur du théâtre royal de Turin Voir le tableau

* À l\L'incipit de La Curée de Zola peut être étudié à l'intérieur de la...

* À l\Petite gazouille express pour contribuer au bib (Bonheur Intérieur...

* À l\Poeme liberte
«but», alors que les autres le considèrent surtout comme un «moyen de détruire» (courant du dadaïsme)

* À l\Bulletin d'information
«Fidèles» étaient heureusement toujours présents. Vous trouverez les comptes-rendus à l’intérieur de ce bulletin

* À l\Sous la direction de Michel collot
Le paysage est un carrefour où se rencontrent des éléments venus de la culture, de la géographie et de l’histoire, de l’intérieur...

* À l\Exploitation pédagogique
L’écrivain dans son siècle : résistance de l’intérieur avec des écrivains comme Leonardo Padura, Fernando Gutiérrez, Yoani Sánchez...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com