Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2





télécharger 104.54 Kb.
titreDistribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2
date de publication29.05.2017
taille104.54 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
La clé de la cassette


  1. Lecture suivie

  2. Grammaire :

    1. La phrase nominale : page 32

    2. Impératif : page 35



1. LECTURE SUIVIE

Cette pièce de théâtre de Bernard Gallent se déroule au sein de l’intimité d’une famille. Un événement vient cependant perturber la tranquillité routinière d’une fin de journée. Gérard, le père, a gagné le gros lot de la tombola de son entreprise : un aspirateur. Il veut ranger le papier, nécessaire pour retirer le lot, dans une cassette, mais impossible d’en trouver la clé. La disparition de cet objet va créer une suite de situations burlesques. Un regard réaliste traité bien sûr sur le ton de l’humour est porté, à travers cette pièce, sur la vie familiale et ses péripéties au quotidien.

Le parcours organisé de lecture peut être conduit sur une durée de deux semaines. Il inclura des lectures à hautes voix de l’enseignant, des lectures oralisées par les élèves, des lectures silencieuses faites en classe ou hors de la classe.


Séquence 1

Objectif : découverte de l’œuvre et de l’auteur

Matériel : fiche avec la première et la 4e de couverture
Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min).

Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture.

Séquence 2 Lecture - PAGES 23 à 33

1 - Questionnement oral

Quels sont les personnages présents dans les trois premières scènes ?  Marie (la mère), Gérard (le père), Simon et Aline (les enfants), Grand’ma.

Que fait la mère avant l’arrivée des autres membres de la famille ?  Elle est tranquillement installée chez elle et se repose.

Pourquoi le père rentre-t-il chez lui tout souriant ?  Il a gagné le gros lot à la tombola de l’entreprise.

Quel gros lot le père a-t-il gagné ?  Un aspirateur.

2 - Questions de compréhension fine.

L.1.1 Marie, la mère de famille, est installée tranquillement chez elle. Relire le début de la pièce.

À trois reprises, elle est dérangée par la porte d’entrée qui claque. Relever la phrase qui montre son agacement envers :

Simon : Qui claque la porte de cette façon ? (C’est toi, Simon ?)

Aline : Ah ! Vous ne pouvez pas faire attention quand vous refermez la porte ? (C’est toi, Aline ?)

Gérard : (C’est toi, Gérard ?) Mais qu’est-ce que vous avez tous avec cette porte ?
L.1.2 Gérard, le père de famille, a gagné le gros lot à la tombola de l’entreprise.

Comparer l’attitude des membres de la famille avant l’ouverture de l’enveloppe et après. Expliquer et justifier les réactions de chacun. Gérard veut ranger le billet gagnant en lieu sûr afin de ne pas le perdre, le retrait du lot n’étant possible que le vendredi. Il faut prouver que l’on est bien le gagnant du premier lot en montrant le billet de tombola.
L.1.3 Retrouver les paroles de Gérard (page 28) qui montrent qu’il ne trouve pas la clé, puis celle de Marie qui croit savoir où elle se trouve.

Justifier l’emploi de l’expression : « Comme d’habitude… »

Faire la liste des endroits où la clé a été recherchée sans succès : dans le petit pot sur l’étagère, dans le petit pot sur la cheminée, dans le buffet, dans la bibliothèque, dans les revues de Marie, sous la table, sous la commode, sous l’armoire…

Remarquer le manque de motivation des enfants comparé à la détermination de Gérard.
L.1.4 Grand’ma arrive à l’improviste alors qu’on ne l’attend pas. Retrouver la phrase prononcée par Gérard (page 31) qui l’indique. Sa visite ne provoque pas un grand enthousiasme.

Seule Marie est polie et l’accueille convenablement : « Bonsoir, Grand’ma. C’est gentil de nous rendre visite. »

Le fils et la fille, peut-être énervés de devoir chercher la clé alors qu’ils n’en ont pas envie mais aussi agacés par la façon dont leur grand-mère s’adresse à eux (mon canard – ma petite caille), sont quelque peu insolents :

« Je grandis tout le temps, Grand’ma, et je n’ai jamais été un petit canard. »

« J’embellis tout le temps, Grand’ma, et je n’ai jamais été une petite caille. »

Remarquer la similitude de la construction des répliques.

Gérard, lui, est occupé à chercher. Sa réponse courte et sans commentaire (Bonsoir Grand’ma) montre qu’il ne porte pas grande attention à l’arrivée de Grand’ma. Sa réaction frise l’impolitesse

Séquence 3 Je dis, je joue un passage – PAGES 23 à 33
JD.1.1 Relire le passage qui va de « Bon alors, puisque c’est ainsi, cherchons. » (page 28) jusqu’à « Cherche et tais-toi ! » (page 29).
JD.1.2 Relever les deux verbes les plus employés par Gérard : le verbe chercher est employé quatre fois, le verbe fouiller est employé deux fois.

Noter et justifier l’emploi de l’impératif présent. Le père fait preuve d’autorité ; il ne laisse pas vraiment le choix à ses enfants.

Les mots qui qualifient son attitude sont : déterminé, décidé, résolu, ferme.

Expliquer ce que sont des synonymes.
JD.1.3 Pour rechercher la clé de la cassette, les enfants ne sont pas motivés à double titre :

Le lot gagné ne les intéresse pas.

Retrouver, page 27, le lot que Simon aurait aimé voir gagné par son père et commenter les paroles d’Aline de la page 29 (Tout ça pour un aspirateur…)

Ils n’ont pas le choix et agissent contraints et forcés. Ils n’ont pas envie de chercher et essaient de trouver des excuses.

ALINE : Mais j’ai des devoirs à faire, p’pa !

SIMON : J’ai des leçons à apprendre, moi !

S’interroger sur la bonne foi des intentions des enfants.
JD.1.4 Le signe de ponctuation qui indique à la fois autorité et désaccord entre le père et ses enfants est le point d’exclamation. On en compte huit dont quatre associés aux paroles du père.

Interpréter ce passage en tenant compte de l’opposition entre les deux enfants et leur père.


Séquence 4 Je joue avec la langue – PAGES 23 à 33
JL.1.1 Le père et les enfants se tiennent au courant de l’avancée des recherches :

GÉRARD – Alors les enfants, toujours rien ?

SIMON – Un vrai désert, p’pa ! À part les moutons blancs…

ALINE – Un vrai néant, p’pa ! Sauf quelques vieux papiers… (page 32)
Ces phrases ont des points en commun : elles n’ont pas de verbe (phrases nominales), elles sont plutôt courtes et correspondent à un langage parlé.

Justifier cette construction syntaxique dans ce type d’écrit.
JL.1.2 Transformer les phrases nominales d’une de ces répliques en phrases verbales.

Alors les enfants, toujours rien ? Alors les enfants, vous ne trouvez toujours rien ?

Un vrai désert, p’pa ! À part les moutons blancs… C’est un vrai désert ici, p’pa ! À part les moutons blancs qui tapissent le sol…

Un vrai néant, p’pa ! Sauf quelques vieux papiers… Un vrai néant s’offre à notre vue ! Sauf quelques vieux papiers qui traînent par-ci par-là.
JL.1.3 Trouver dans le texte d’autres phrases nominales.


Séquence 5 Expression écrite – PAGES 23 à 33
Relire le passage qui va de « Qui claque la porte de cette façon ? » (page 23) jusqu’à « tu es toujours championne ! » (page 24).

Dès leur arrivée à la maison, les enfants veulent aller goûter. Leur mère leur demande de dire bonsoir.
Noter l’attitude caractéristique de chaque enfant. Ils embrassent ensuite leur mère et veulent lui raconter leur journée, du moins ce qui a été positif. Simon fait allusion à son contrôle de maths et Aline à une compétition de saut en hauteur.

La mère relativise les différents « exploits ».
Remarquer la réponse quelque peu cassante de la mère : À t’entendre… !
Expliquer l’attitude de la mère et imaginer les sous-entendus que cela suppose.
Imaginer que cette famille ait un troisième enfant et lui donner un prénom.
Trouver un fait très positif dans sa journée de classe. Écrire, sur le modèle du texte, le dialogue qui s’engage entre la

mère et le troisième enfant dès qu’il arrive chez lui.

L.1 – La clé de la cassette – Pages 23 à 33 Lecture

L.1.1. Marie est dérangée par la porte qui claque. Relève la phrase qui montre son agacement envers :

Simon :

Aline :

Gérard :
L.1.2. Pourquoi Gérard veut-il ranger le billet gagnant en lieu sûr ?

L.1.3. Fais la liste des endroits où la clé a été recherchée sans succès.

L.1.4. La visite de Grand’ma fait-elle plaisir ? Justifie ta réponse en indiquant la réaction de chaque personnage dans le tableau ci-dessous.



Les personnages

Les réactions

La mère

Le fils

La fille

Le père





JD.1 – Le La clé de la cassette – Pages 23 à 33 Je dis, je joue un dialogue

JD.1.1. Relis le passage qui va de « Bon alors, puisque c’est ainsi, cherchons. » (page 28) jusqu’à « Cherche et tais-toi ! » (page 29)
JD.1.2. Relève les deux verbes les plus employés par Gérard.

et
JD.1.3. Entoure les mots qui qualifient l’attitude du père.

Intéressé – déterminé – faible – décidé – résolu – triste - ferme
JD.1.4. Les enfants semblent-ils motivés ? Justifie ta réponse en donnant un exemple.


JD.1.5. Quel signe de ponctuation indique à la fois autorité et désaccord entre le père et ses enfants ?

JD.1 – Le La clé de la cassette – Pages 23 à 33 Je dis, je joue un dialogue

JD.1.1. Relis le passage qui va de « Bon alors, puisque c’est ainsi, cherchons. » (page 28) jusqu’à « Cherche et tais-toi ! » (page 29)
JD.1.2. Relève les deux verbes les plus employés par Gérard.

et
JD.1.3. Entoure les mots qui qualifient l’attitude du père.

Intéressé – déterminé – faible – décidé – résolu – triste - ferme
JD.1.4. Les enfants semblent-ils motivés ? Justifie ta réponse en donnant un exemple.


JD.1.5. Quel signe de ponctuation indique à la fois autorité et désaccord entre le père et ses enfants ?

JL.1 – Le La clé de la cassette – Pages 23 à 33 Je joue avec la langue
« GERARD – Alors les enfants, toujours rien ?

SIMON – Un vrai désert, p’pa ! A part les moutons blancs…

ALINE – Un vrai néant, p’pa ! Sauf quelques vieux papiers… » (page 32)
JL.1.1. Qu’est-ce que ces phrases ont en commun ?

 Elles sont plutôt courtes.  Elles veulent dire la même chose.

 Elles n’ont pas de verbe.  Elles correspondent à un langage parlé.
JL.1.2. Transforme ces phrases nominales en phrases verbales.


JL.1.3. Trouver dans le texte d’autres phrases nominales.

JL.1 – Le La clé de la cassette – Pages 23 à 33 Je joue avec la langue
« GERARD – Alors les enfants, toujours rien ?

SIMON – Un vrai désert, p’pa ! A part les moutons blancs…

ALINE – Un vrai néant, p’pa ! Sauf quelques vieux papiers… » (page 32)
JL.1.1. Qu’est-ce que ces phrases ont en commun ?

 Elles sont plutôt courtes.  Elles veulent dire la même chose.

 Elles n’ont pas de verbe.  Elles correspondent à un langage parlé.
JL.1.2. Transforme ces phrases nominales en phrases verbales.


JL.1.3. Trouver dans le texte d’autres phrases nominales.

EE.1 – Le La clé de la cassette – Pages 23 à 33 Expression Ecrite
Pareil pour le troisième

Tu vas imaginer que cette famille a un troisième enfant et écrire un dialogue entre Marie, la mère, et cet enfant.
EE.1.1. Relis le passage qui va de « Qui claque la porte de cette façon ? » (page 23) jusqu’à « tu es toujours championne ! » (page 24).
EE.1.2. Que veulent faire les enfants dès leur arrivée à la maison ?


EE.1.3. Que leur demande de dire la mère ?


EE.1.4. De quoi parlent-ils ?


EE.1.5. Quel genre de réponse a-t-elle ?


EE.1.6. Quel est le prénom de ce troisième enfant ?
EE.1.7. Ecris le dialogue qui s’engage entre la mère et le troisième enfant dès qu’il arrive chez lui.

Ecris ton dialogue sur le modèle du texte et sers-toi de la façon dont les répliques du texte sont écrites.

Séquence 6 Lecture – PAGES 34 à 40

1 - Questionnement oral

Quelle autre personne rend visite à la famille ?  Tataluce.

Que font les dames pendant que le père et les enfants cherchent la clé ?  elles boivent le thé.

Quelle maladresse commet Gérard ?  Il renverse le thé et le coffret qui s’ouvre et les papiers s’éparpillent sur le thé.

Quelle est la réaction des enfants ?  ils disent : « pour une fois que ce n’est pas nous »

2 - Questions de compréhension fine.

L.2.1 Relire le début des scènes III (page 31) et IV (page 34) et constater la similitude des répliques.

Relever des paroles du père et de la mère.

GÉRARD : (Mais) qui cela peut bien être ? On attend (donc encore) quelqu’un ?

MARIE : Non, (je t’ai déjà dit) qu’on n’attendait personne… Simon, va donc voir !

Remarquer et expliquer le rôle des mots ou expressions rajoutés dans les répliques de la scène IV.
L.2.2 Relire les pages 34 et 39 et écrire les surnoms donnés par Tataluce et Grand’ma.

- Tataluce à son arrivée appelle Simon mon lapin et Aline ma petite colombe.

- Tataluce à son départ appelle Simon mon chaton et mon mignon et Aline ma biquette et ma mignonne.

- Grand’ma à son départ appelle Simon mon poussin et Aline ma poulette.

Justifier d’une part cette façon de faire commune aux deux personnes en se référant à leur âge éventuel et à leur rang familial et, d’autre part, l’agacement visible des deux enfants.
L.2.3 Gérard oublie de dire bonsoir à sa mère et à sa tante ; il semble ne pas porter attention à leur départ.

En réalité, lorsqu’il dit au revoir à Grand’ma et Tataluce, il a un air mystérieux pace qu’il vient de retrouver la clé.

Expliquer et commenter les méthodes d’écriture employées par l’auteur pour exprimer la surprise du père d’avoir trouvé la clé (question sans réponse, hésitations dans les paroles…).
L.2.4 À deux reprises, le mot fichue est employé pour qualifier la clé ; il est ensuite réutilisé dans les deux dernières phrases pour qualifier le papier et le coffret.

Distinguer les accords de cet adjectif en fonction du genre du nom (masculin ou féminin).

La clé, le billet de tombola et le coffret ont été indirectement la cause de bien des tracas et de dérangements pour toute la famille.

Ce mot est employé parce qu’il est associé à cette idée de désagrément et de situation pénible et désagréable que viennent de vivre les quatre membres de la famille.

Imaginer d’autres objets qui, de près ou de loin, sont liés à cette mésaventure un peu rocambolesque et leur attribuer le qualificatif de « fichu » (cheminée, buffet…).

Retrouver d’autres sens du mot « fichu ».

Séquence 7 Lire et dire – PAGES 34 à 40
JD.2.1 Recopier les paroles de Gérard de la page 37 quand il va chercher le sucre :

« Ce n’est pas grave. Je vais en chercher… Poussez-vous un peu, les enfants. Hop ! Attention… C’est trop serré, ici. On passe à peine… Pardon ! Hop ! Voilà… » puis quand il revient avec le morceau de sucre : « Voilà ! Je reviens avec mon morceau de sucre… Pardon, les enfants. Hop !… Poussez-vous un peu ! Là, attention… »
JD.2.2 Certains mots ou expressions se retrouvent à l’identique dans les paroles de Gérard comme Poussez-vous un peu, Pardon, Attention, les enfants, Hop, Voilà…

Les colorier en jaune et remarquer la place qu’ils occupent suivant les paroles à l’aller ou au retour.

Dire ce passage en simulant un aller-retour et en montrant la gêne occasionnée par les enfants dans le déplacement du père.

Séquence 8 Expression écrite – PAGES 34 à 40

Relire les trois dernières phrases de la page 38.

« Gérard, penaud et silencieux, se met à quatre pattes. Il ramasse tout ce qui traîne et l’entasse sur la tablette.Les autres se lèvent. »
Faire la liste des papiers, des photos et des petits objets qu’aurait pu contenir la cassette et qui sont tombés à terre (carnet de notes – factures – papiers de famille – photos d’identité, de vacances, de membres de la famille, d’animaux disparus – porte-clé – stylo – bijoux…).
Imaginer que Gérard retrouve à cette occasion des choses qu’il croyait avoir perdues, provenant de son passé ou lui rappelant un souvenir précis.

Evaluation1

1) Ce texte nous décrit un personnage bien étrange puisque certains moments importants de son quotidien sont réglés par une simple clé. Son trousseau en compte de nombreuses : il y a la clé à ouvrir l’oeil, la clé qui ouvre l’appétit, la clé à ouvrir et fermer les portes, la clé qui ouvre un chemin, la clé qui ouvre l’esprit, la clé qui ouvre

les horizons, la clé à ouvrir son cœur et la clé qui ouvre le feu.
2) Seule la clé à ouvrir et fermer les portes existe vraiment.
3) Une clé qui ouvre toutes les serrures s’appelle un passe-partout ; elle est souvent utilisée par les serruriers.
4) Il détient de nombreuses clés qui ont chacune une fonction spécifique. Il peut, grâce à elles, régler rapidement certains problèmes quotidiens sans avoir vraiment à faire d’effort.

Bien noter cependant qu’un seul passe-partout, c’est-à-dire une seule clé, donne accès à plusieurs serrures alors que Gino Passe- Partout a besoin lui de plusieurs clés.
5) Ouvrir l’appétit : donner faim

Ouvrir son cœur : déclarer son amour à quelqu’un

Ouvrir le feu : tirer sur quelqu’un avec une arme à feu

Evaluation 2

1) Dans cet extrait de L’Avare de Molière, trois personnages apparaissent : Harpagon, l’avare, son fils Cléante et le valet La Flèche. La Flèche a dérobé la cassette.
2) La cassette contient le trésor d’Harpagon.
3) Harpagon est particulièrement affolé et en colère. Il est dans le jardin, sans chapeau (dans l’urgence, il a dû oublier de le mettre) et crie à tout va.
4) Cléante, averti par La Flèche, va pouvoir faire pression sur Harpagon. En effet, en échange de la cassette, il veut obtenir de son père la permission d’épouser Mariane.


Activités complémentaires

LECTURE EN RÉSEAUX

Le meilleur papa du monde (Bibliobus n° 8), Mon papa pas possible de Pierre Louki (Ed. Bordas) et dans un registre plus large La Gloire de mon père de Marcel Pagnol, « La réunion de famille », une poésie de Jacques Charpentreau (La Nouvelle guirlande de Julie, coll. Enfance heureuse, éd. Ouvrières).
THÉÂTRE

Des scènes ou saynètes se référant à la vie courante comme Au marché d’Eugène Ionesco, Exercices de conversation et de diction françaises pour étudiants américains (Gallimard), « Au restaurant » de Denise Clavel (Des spectacles pour les enfants, Du mime à la pièce de théâtre, 6 – 12 ans, Retz, 1991).
L.2 – La clé de la cassette – Pages 34 à 40 Lecture


L.2.1. Relève des paroles de la scène IV (page 34) prononcées par les parents qui sont identiques à celles de la scène III (page 31).

GERARD :

MARIE :
L.2.2. Relis les pages 34 et 39 et complète le tableau en écrivant les surnoms donnés par
Tataluce et Grand’ma.




Tataluce
à son arrivée


Tataluce
à son départ


Grand’ma
à son départ


A Simon







A Aline









L.2.3. Pourquoi Gérard a-t-il un air mystérieux lorsqu’il dit au revoir à Grand’ma et Tataluce ?


L.2.4. Quel mot de la dernière page qualifie la clé, le papier et le coffret ? Justifie son utilisation.

Le mot qui qualifie la clé, le papier et le coffret est :

Il est employé parce qu’


JD.2 – La clé de la cassette – Pages 34 à 40 Je dis, je joue un passage

JD.2.1. Recopie les paroles de Gérard (page 37).

Quand il va cherche le sucre :

Quand il revient avec le morceau de sucre :

JD.2.2. Colorie en jaune, dans chaque passage, les mots ou expressions qui sont les mêmes.
JD.2.3. Dis ce passage en faisant un aller-retour d’un endroit à un autre et en montrant que tu es gêné dans ton déplacement.


JD.2 – La clé de la cassette – Pages 34 à 40 Je dis, je joue un passage

JD.2.1. Recopie les paroles de Gérard (page 37).

Quand il va cherche le sucre :

Quand il revient avec le morceau de sucre :

JD.2.2. Colorie en jaune, dans chaque passage, les mots ou expressions qui sont les mêmes.
JD.2.3. Dis ce passage en faisant un aller-retour d’un endroit à un autre et en montrant que tu es gêné dans ton déplacement.

EE.2 – La clé de la cassette – Pages 34 à 40 Expression Ecrite
Trop bien caché !

« Gérard, penaud et silencieux, se met à quatre pattes. Il ramasse tout ce qui traîne et l’entasse sur la tablette. » (page 38)

Tu vas imaginer que Gérard retrouve à cette occasion des choses qu’il croyait avoir perdues. Tu vas écrire un texte sur ce que ces objets lui évoquent.

EE.2.1. Fais la liste des papiers, des photos et des petits objets qu’aurait pu contenir la cassette et qui sont tombés à terre.
EE.2.2. Ecris un texte court qui cite quelques objets et les souvenirs qui s’y rattachent.

Quelle surprise ! …

EE.2 – La clé de la cassette – Pages 34 à 40 Expression Ecrite
Trop bien caché !

« Gérard, penaud et silencieux, se met à quatre pattes. Il ramasse tout ce qui traîne et l’entasse sur la tablette. » (page 38)

Tu vas imaginer que Gérard retrouve à cette occasion des choses qu’il croyait avoir perdues. Tu vas écrire un texte sur ce que ces objets lui évoquent.

EE.2.1. Fais la liste des papiers, des photos et des petits objets qu’aurait pu contenir la cassette et qui sont tombés à terre.
EE.2.2. Ecris un texte court qui cite quelques objets et les souvenirs qui s’y rattachent.

Quelle surprise ! …


E.1 – La clé de la cassette – Evaluation
Gino-Passe-Partout
Gino-Passe-Partout possède un trousseau de clés qui lui sont utiles toute la journée.

Le matin, il commence avec la clé à ouvrir l’œil. Un tour pour l’œil gauche, un tour pour l’œil droit, et le voilà réveillé. Lorsqu’il doit s’arracher à un sommeil profond, deux tours pour chaque œil lui sont nécessaires.

Après le réveil, il se sert de la clé qui ouvre l’appétit. Une fois son appétit ouvert, il déjeune copieusement : café au lait, bananes et pudding.

Lorsqu’il quitte l’appartement pour aller à l’école, il se sert, comme tout le monde, de la clé qui ouvre et referme la porte.

Sur le trajet, pour se frayer un passage dans la foule, la clé qui ouvre un chemin est d’un grand secours.

Arrivé en classe, Gino-Passe-Partout sort de sa poche la clé qui va lui ouvrir l’esprit. Il a besoin d’elle pour se mettre au travail ; si, par malchance, il est à court d’idées, il a recours à celle qui ouvre les horizons. Là, tout s’éclaire.

Il utilise plus rarement la clé à ouvrir son cœur. Sans doute est-il trop timide. Il en use seulement quand il est amoureux. Mais quand il s’en sert, il s’en sert ! Son cœur, il l’ouvre tout grand.

Il est une clé dont il fait grand emploi, c’est celle qui ouvre le feu. Celle-là, il l’adore ! C’est sa préférée. Il l’a presque tout le temps à la main. Si quelqu’un l’importune, il donne trois tours de clé. Pan ! Pan ! Pan ! Le gêneur est liquidé en un rien de temps. Il gît au sol, le front percé de trois trous de serrure…
Claude Bourgeyx, Le Fil à Retordre, Nathan

1. Ecris la liste de toutes les clés citées dans le texte.



2. Laquelle de ces clés existe vraiment ?


3. Comment appelle-t-on une clé qui ouvre toutes les serrures ?

 Une clé anglaise.  un passe-partour  un ouvre-boîtes  une clé à griffes.

4. Donne le nom du personnage de ce texte et explique pourquoi il s’appelle ainsi.
5. Explique les expressions suivantes :

Ouvrir l’appétit :

Ouvrir son cœur :

Ouvrir le feu :


E.2 – Le chat botté – Evaluation


On a volé la cassette !

Harpagon est un personnage avare qui tyrannise son entourage et ses proches. En père peu soucieux du bonheur de ses enfants, il s’oppose au mariage de son fils Cléante avec Marianne dont il est lui-même amoureux.
La Flèche, sortant du jardin avec une cassette. – Ah ! Monsieur ! que je vous trouve à propos ! Suivez-moi vite.

Cléante – Qu’y a-t-il ?

La Flèche – Suivez-moi, vous dis-je, nous sommes bien.

Cléante – Comment ?

La Flèche – Voici votre affaire.

Cléante – Quoi ?

La Flèche – J’ai guigné ceci tout le jour.

Cléante – Qu’est-ce que c’est ?

La Flèche – Le trésor de votre père que j’ai attrapé.

Cléante – Comment as-tu fait ?

La Flèche – Vous saurez tout. Sauvons-nous, je l’entends crier.

Harpagon (il crie au voleur dès le jardin, et vient sans chapeau) – Au voleur ! Au voleur ! à l’assassin ! au meurtrier ! Justice, juste ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné ! On m’a coupé la gorge, on m’a dérobé mon argent ! Qui peut-ce être ? Qu’est-il devenu ? Où est-il ? Où se cache-t-il ? Que ferai-je pour le retrouver ? Où courir ? Où ne pas courir ? N’est-il point là ? […]

Cléante – Ne vous tourmentez point, mon père, et n’accusez personne. J’ai découvert des nouvelles de votre affaire, et je viens ici pour vous dire que, si vous voulez vous résoudre à me laisser épouser Marianne, votre argent vous sera rendu.

Harpagon – Où est-il ?

Cléante – Ne vous mettez point en peint. Il est en lieu dont je réponds, et tout ne dépend que de moi. C’est à vous de me dire à quoi vous vous déterminez ; et vous pouvez choisir, ou de me donner Marianne, ou de perdre votre cassette.
Molière, L’Avare, Acte IV, scènes VI et VII, Acte V, scène VI, 1668.
1. Qui a dérobé la cassette ?

2. Que contient la cassette ?

3. Quelle est la réaction d’Harpagon quand il se rend compte du vol de la cassette ?
4. Que veut obtenir Cléante de son père en échange de l’argent volé ?

similaire:

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconDistribuer la fiche aux élèves. Leur demander de faire la fiche individuellement...
«Sérieuse, tout d’un coup», «Elle dénoue ses cheveux, ce qui la change complètement»

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconDistribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement...
«Les voleurs d’enfants préfèrent toujours s’attaquer aux orphelins comme nous; on s’inquiète moins lorsqu’ils disparaissent». Ce...

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconSequence (début d’année scolaire) friends 3° A2+ /B1
«yearbook» et on demandera aux élèves de la décrire : tous les mots et expressions seront notés au tableau pour être ensuite organiser...

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconRésumé Face au désintérêt croissant des adolescents pour la lecture,...
«autre chose à faire» et que l’acte de lecture est ennuyeux et démodé. Quant aux élèves lecteurs, ils expriment le fossé ressenti...

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconDéroulement
«professionnelle» de la chanson (sur cd). Leur demander leur avis, les émotions qui sont sucités, et ce qu’ils ont compris de la...

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconFiche de lecture
«brillants» scientifiques qui veulent faire «profiter» le peuple de leurs brillantes innovations, contre son gré s’il le faut, sans...

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconActivité langagière : expression orale en interaction
«otra vez». Le leur faire écouter une fois et le leur faire lire de façon à corriger d’éventuels problèmes de prononciation

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconRésumé (1926-1961)
«Oh! La déesse du village Me donne ce que Je veux». C'était seulement pour satisfaire leur curiosité; c'était la seule réponse qui...

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconPourquoi les planètes sont-elles rondes ?
«lois des astres» en grec, étudie leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques

Distribuer la fiche aux élèves. Leur demander de la faire individuellement (10 min). Correction collective qui permettra de susciter leur questionnement et à cristalliser leurs attentes de lecture. Séquence 2 iconListe des livres  80% au bac et après ? Les enfants de la démocratisation scolaire
«moyens» qui ont le plus apprécié cet exercice. Ils étaient particulièrement satisfaits de pouvoir donner leur avis et ce sont les...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com