Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry





télécharger 26.48 Kb.
titreAtelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry
date de publication25.04.2017
taille26.48 Kb.
typeAtelier
l.20-bal.com > loi > Atelier
Atelier de Lecture / Ecriture.

Mme de BARRY
04/10/05

Principe de l’atelier d’écriture :

Se servir de la contrainte pour en tire une approche de l’écriture de création. (Cf : L’Oulipo de Raymond Queneau)

L’atelier de première année porte sur la poésie (S1) et la nouvelle (S2).

La problématique de la première année étant : « qu’est ce que la littérature ? »
A la fin du semestre sera constitué un dossier avec les textes qu’on aura écrits + commentaires, + explications de notre progression.
Polycope :

« Le Lac » = symbole du lyrique > transposition autobiographique, l’auteur a perdu son amante, qu’il avait connue devant ce lac.

La poésie est une expression, la question est de savoir comment toucher le lecteur.
11/10/05

Le lyrique
Dans l’antiquité : 3 genres :

- Le lyrique (destiné à être chanté)

- Le dramatique (sur scène)

- L’épique (le héros)
Aujourd’hui le lyrique = expression des sentiments et des émotions intimes au poète.

C’est lors de la période romantique (19ème) que la notion de lyrisme perd son importance.

Le romantisme est un mouvement apparu en Allemagne et GB fin 18ème (Byron, Goethe).

Ce mouvement a pu s’installer en France grâce au « mal du siècle »… on trouve le romantisme dans tous les genres (poésie, théâtre, récits) : Chateaubriand, Aloysius, Bertrand.
Ce mouvement met en avant les sentiments, mais aussi une réflexion sur l’homme, la nature…

Le romantisme a mis en avant la conception lyrique de la poésie.

Musset : « les plus désespérés sont les chants les plus beaux ».

Valérie au 20ème, s’oppose à cette conception.

Dans l’antiquité Platon posait la question de l’inspiration et parlait de «  l’enthousiasme poétique » : de là vient l’idée du caractère exceptionnel du poème. On pensait le poète comme un élu, et cette conception influence le romantisme.

Au 18ème, on a cependant vu naître une méfiance envers la poésie et le poète, qu’on considérait plus comme un « illuminé »

18/10/05

Poésie et communication : les fonctions du texte
Il faut faire la différence entre signifiant et signifié, même s’ils sont indissociables.

Saussure a dit : « les 2 faces indissociables du signe sont le signifié et le signifiant », les rimes par exemple donnaient leur valeur au signifiant.
Jakobson parle de la fonction poétique dans « les essais de linguistique générale, chapitre 11 : linguistique et poésie ». Entre récepteur et émetteur il faut un message et pour avoir ce message il faut un canal, un mode de contact qui utilise des codes définis :
Emetteur/Destinateur……………Message………………..Récepteur/destinataire.

Fonction émotive …………………fonction poétique …………fonction conative

Canal/contact

Fonction phatique

Codes (langage, gestes)

Autour de ce système se trouve le Contexte : fonction référentielle.
● La fonction centrée sur le destinateur est la fonction émotive : c’est l’attitude l’émetteur envers les autres.

● La fonction centrée sur le destinataire est la fonction conative : s’exprimer dans l’évocatif.

● La fonction centrée sur le contexte : fonction référentielle. Fonction phatique (comme le « allo ? » au téléphone) qui sert à établir, vérifier ou prolonger la communication : on vérifie si le contact passe.

● La fonction centrée sur le code : fonction métalinguistique : « que voulez vous dire ? » on vérifie qu’on emploie bien le même code.

● La fonction poétique : visée du message en tant que tel. Cette fonction met en évidence le côté palpable du signe. Elle met l’accent sur le message pour son propre compte.
Jakobson dit qu’il y a toujours des fonctions multiples pour un seul texte. Mais les fonctions ne recoupent pas toujours les genres. Par exemple, on retrouve la fonction phatique dans une publicité « I Like Ike » ou « Du pain, du vin, du boursin » > le rythme et la rime nous aide à retenir le slogan. C’est le côté des outils matériels (sons, rythmes, rimes) de la poésie qui est mis en avant.
Document : « je me souviens » de G.Perec.

Perec a perdu ses parents dans la déportation, il n’a pas de souvenirs d’avant ses 6ans, d’où l’inspiration pour ce texte basé sur les souvenirs marquants. Perec s’est inspiré de « I remember » de Joe Bramard, auteur américain, dont le texte est beaucoup plus autobiographique.

25/10/05

Document : « glossaire » de Leiris.

Leiris est un surréaliste du 20ème (1901-1990). Les surréalistes étaient intéressés par l’inconscient et Leiris comparait littérature et tauromachie.

Dans ce poème, toutes les définitions ne sont pas évidentes : « ingénue, le génie nu » n’est qu’un jeu de mot.

« Femme, flamme sans aile »

« Homme, a chaud, aime et meut ».
08/11/05.

Connotation / dénotation.
Dénotation : « un renard est un animal »

Connotation : « un renard c’est rusé ! » > C’est le domaine de l’évocation.
Ex : Connotation autour du mot Terre → monde, planète, univers, ciel, boue, homme, plante, rond, tourner, ballon, orange, bleu, marron … à partir de ces mots peuvent naître plein de métaphores :

→ La terre est ronde comme le ciel…

→ « La terre est bleue comme une orange » (Eluard) : en remplaçant les adjectifs on peut facilement créer des nouvelles métaphores, même si la comparaison n’est pas évidente.
« Retouche à la bourrasque » de Daniel Boulanger.

Connotation du mot « bison » : puissance, force, brutalité > le poète confère ainsi la notion de puissance à la bourrasque.

Connotation de « mur » : masse amorphe qui arrête le vent > surprenant car un mur est habituellement vertical alors que la mer est horizontale.

L’air est rapproché de l’animal, le liquide du solide, la mer de la verticalité.
Certains poètes ont refusé la métaphore comme comparaison. Pierre Reverdy a dit : « l’image est une création pure de l’esprit, elle ne peut naître d’une comparaison, mais d’un rapprochement d’idées éloignées »

Pour lui, plus les réalités sont éloignées, plus belle est la métaphore
« L’âme, le bleu » de Christian Pingent.

Pingent fait référence au bleu de l’âme.

Le poème s’agence en partant du bleu pour arriver à l’âme.

- « bleu de Prusse » > c’est un bleu sombre > suspendu au noir.

- « bleu de déboire » > un gros bleu est un gros rouge qui tâche.

- « bleu horizon » > couleur des militaires de 14/18.


15/11/05

Retour sur l’exercice précédent :

Il fallait construire autour d’une expression, avec exploitation des connotations et les expressions toutes faites (autour d’un thème), avec des jeux de mot en déplie et synthétique et au moins une métaphore dans tout le poème.

Composition du poème : composition d’une expression toute faite, en essayant de créer une unité autour d’un thème et d’essayer de créer des effets de surprise.
(22/11/05 : cours reporté)

29/11/ 05

Les Haïku
A l’origine les Haïku s’appelaient « Oku » et désignaient les 3 premiers vers d’un « Haïki ».

Les Haïku sont des poèmes construits sur 3 vers (5, 7 & 5 syllabes), très elliptiques, et il faut souvent un effort de réflexion pour trouver le lien entre les vers.
Bouteille vide

Vieillard aveugle

Soleil d’hiver
Lien : il manque quelque chose à chacun de sujets.

Les haïku sont souvent en relation ave les thèmes de la méditation, de la nature, et de la relation qu’elle a avec l’homme.
06/12/05

Francis PONGE a défini un nouveau genre de poèmes :

«Uune sorte d’écrits (nouveaux) qui se situent à peu près entre les deux genres : définition et description emprunteraient au premier son infaillibilité, son indubitabilité, sa brièveté aussi, au second son respect de l’aspect sensoriel des choses ».

similaire:

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconAtelier de Lecture / Ecriture. Principe de l’atelier d’écriture
«mal du siècle»… on trouve le romantisme dans tous les genres (poésie, théâtre, récits) : Chateaubriand, Aloysius, Bertrand

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconPrésents : Mme gouzil, Mme coste, Mme orsini, Mme papadimitriou,...

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconCours Mme de Barry
«Iceberg» de Fred Kassak, on voit bien comment la nouvelle utilise le stéréotype pour orienter le lecteur sur une fausse piste. Un...

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconEquipe éducative : M. Saïd, Mme Vallière, Mme Tartière, Mme Varlet,...

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconMme garrigues latché (Directrice et classe 4), Mme piou dominique...

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconAtelier lecture a haute voix
«ici» ou «là», le coryphée donne lecture sonore d’un fragment du conte (passage de la lecture là où IL veut)

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconAtelier 4 : cercle de lecture Respecter les règles du cercle de lecture....
«moments clés» d’un récit d’aventure et justifier ses choix. (avec ou sans support)

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconL’atelier «d’écriture-type»et mise en situation (de participant et d’animateur)
«champs d’écriture» : champ du souvenir, champ du monde, champ de la langue, goût des histoires

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconProgramme détaillé du séjour Classe de cp mme V. Dominante «Arts visuels»
«Le conte», les classes de cp de Mme B. V. (25 élèves), ce1 de Mme F. D. (23 élèves) et ce2 de Mme D. G. (23 élèves) partiront 3...

Atelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry iconLa methode de l’ecriture d’invention
«La poésie, ça rime à quoi ?» est le titre de l’article que vs rédigerez pr le journal de votre lycée ds le but de défendre votre...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com