Bibliographie et présentation d'albums par Elisabeth descol, cpc le Havre Ouest





télécharger 92.41 Kb.
titreBibliographie et présentation d'albums par Elisabeth descol, cpc le Havre Ouest
date de publication25.04.2017
taille92.41 Kb.
typeBibliographie
l.20-bal.com > loi > Bibliographie




Les contes de randonnée

Projet REP Bléville 2006/2007

Circonscription du Havre Ouest



Intervention de Thierry PRIEUR, PIUFM Le Havre

Bibliographie et présentation d'albums par Elisabeth DESCOL, CPC Le Havre Ouest







Intervention de Thierry PRIEUR, PIUFM Le Havre

Bibliographie et présentation d'albums par Elisabeth DESCOL, CPC Le Havre Ouest,

et Marie-Pierre JAUBERT, coordonnatrice REP Bléville



  1. Motifs et portée des contes de randonnée


La randonnée est plus une structure qu’un genre qui la rend adaptée aux jeunes enfants, qui permet de rentrer dans l’argumentation.

On les appelle aussi des contes à chaîne, des contes à énumération.

Dans une randonnée, il y a un retour périodique et régulier au moins 3 fois sur des événements qui permettent d’anticiper.

Ex « Moitié de poulet »

Une puissante interaction entre le conteur et le spectateur est à l’origine du succès de la randonnée.

« Le loup est revenu » GS

C’est une structure marquée par la répétition.

Historiquement, la randonnée est en rapport avec les travaux répétitifs qui se faisaient à la veillée, à la campagne ; la randonnée est liée à la comptine.

Ex : « Roule galette » : chanson

Chants de marins : « Il était un petit navire »
Quatre fonctions dans ces contes :


      • Fonction énumérative et mémorielle

a) fonction énumérative : dénombrer le monde, avec la reprise, décompter le monde.

Quelques exemples :

« La moufle » : compter combien il y a d’animaux dans la moufle

On fabrique une moufle dans laquelle on met…

« Le rêve de la tortue » : conte africain, tous les fruits de la terre sur un arbre, formule magique pour faire tomber les fruits à retenir

Lieux : termitière…

L’intérêt de la randonnée, c’est d’amener à ce que les enfants racontent eux-mêmes. Elle est prioritairement faite pour être racontée

b) fonction mémorielle : se souvenir et savoir se souvenir de …

La mémoire auditive est intéressante.


      • Le rapport à la causalité et à la temporalité

L’énumération peut déboucher sur la notion de temps.

La randonnée a été amenée pour réfléchir sur le cycle des saisons.

« Le gros radis » : il faut planter une graine…

L’addition des forces : les enfants comprennent quand ils font (on tire sur la corde à 1, à 2, à 3…), ou quand on montre les dominos qui tombent les uns sur les autres.

« La petite poule qui avait trouvé un grain de blé » : donner les étapes de l’agriculture

Réflexion sur la solidarité, sur les conséquences de ses actes (« je ne vous donne pas car… »).

Cf. « La petite poule rousse »

« Contes ritournelles », Edith Montelle

Conte « L’avoine » : la transmission des gestes répétitifs est nécessaire à la survie du groupe
Cycle 3 « Le chant des génies », une histoire qui finit mal (version « noire »)

[…« Conte traditionnel sahélien, vraiment affreux. L'histoire est dure, terrible, Mais il arrive que la vie soit ainsi. Ce Chant des génies, qui raconte l'histoire d'un paysan très pauvre, tellement pauvre que lorsqu'il était sûr de déjeuner, il lui arrivait de ne pas dîner, et lorsqu'il lui arrivait de dîner, il était sûr de ne pas déjeuner.
Un jour, las de n'avoir que la pauvreté en partage, ce paysan décida de cultiver le champ des génies… Il y perdit son fils, sa femme et la vie. »…]

La randonnée, c’est le principe d’imaginer ce qui va se passer ; elle aide à entrer dans la lecture. Il faut être actif.

Structure agricole

Ex : « Le géant poilu, velu » : deux pauvres ont acheté un champ, qu’est-ce qu’il faut planter ?

La randonnée est un puissant facteur de travail sur la temporalité, et sur la notion de cause / effet.

Ex : la petite graine aboutit à un énorme navet dans « Le gros navet »

« Le pou et la puce », Didier jeunesse : la fenêtre se met à battre, puis la porte à grincer… mais personne ne vient aider le pou qui s’est brûlé le derrière

Faire les bruitages avec les enfants.

Effet d’accumulation qui peut être orchestral avec les enfants.

Dans certaines versions, Dieu ressuscite le pou ; chez Didier jeunesse, le pou tombe dans l’eau de la vaisselle.

« La goutte de miel » (pour les plus grands) : un conflit naît d’une toute petite cause, la goutte de miel tombe par terre.

Variante dans album « Pourquoi ? » de Popof. 

« Le chat et le perroquet » : si on ne retient pas son désir, c’est épouvantable.

Il mange 500 biscuits / 1 perroquet / la petite vieille / un homme et son âne /… / le soleil et la lune.

Si on ne contrôle pas son désir, on aboutit à une catastrophe.

Les randonnées permettent des jeux sur la mémoire.

« La ville de Paris », E. Montelle

Un grand nombre de ces randonnées étaient chantées.

« Petite fille et le loup », Didier : elle chante une berceuse au loup. Partir du chant.

Les petits aiment beaucoup, la fin est heureuse, la petite fille se débrouille toute seule.

Les contes de Perrault étaient des contes d’avertissement.

Les effets cumulatifs

Petits effets font qu’une grande cause est imaginée ; c’est l’idée de la rumeur.

« La course » : MS / GS : Pourquoi ils courent ?

« Poule plumette » : conte d’avertissement, de ruse, de randonnée

On est encore dans la chaîne.
Notion de causalité régressive

Réfléchir sur la notion de responsabilité.

Il y a un voyage aller et retour.

« A qui la faute ? » : effet cumulatif ; voir aussi la chaîne conséquence / cause.

« Pourquoi le moustique bourdonne à nos oreilles ? » : grand jugement du responsable

Jeu sur les relatives : « Qui a fait ceci ? »

Quelle chaîne d’événements nous permet de dire que nous sommes arrivés à ce point de conclusion ?

« La chatte à tutu et le phoenix » : à petite cause, grands effets ; débrouille-toi.

« La souris et le voleur », à partir GS

Les enfants reconstruisent petit à petit la chaîne à l’envers.

« Les musiciens de Brême » : ils font fuir les voleurs.

L’histoire ne prend son sens que quand on revient au point de départ.
« Epaminondas » : ruse + randonnée, plus difficile (cycle 2) ; il ne faut pas agir sans réfléchir.

« Le petit chacal très malin » : à partir GS ; comment faire rentrer le tigre dans sa cage ? C’est le procès de l’humain.

La question, c’est « Est-ce que l’homme est juste ? »

« L’alphabet des sables », recueil de fables arabes : l’homme est ingrat.

La randonnée sert à annexer des témoignages : c’est la révolte des vieux (cf. « Les musiciens de Brême » : j’en ai marre, est-ce que c’est juste ? On est amenés à réfléchir).

C’est le procès de l’humanité.


      • Hiérarchie et rapport de forces

« Le cochon de lait » 

« Ah Biquette, Biquette »

Dans les randonnées, il y a toujours un déclic, un changement.

Dans les randonnées très anciennes, c’était souvent le bourreau (la mort).

Souvent dans les randonnées, on va du plus petit au plus grand.

Il y a la logique, et aussi la gradation.

« La plus mignonne des petites souris » : Qui est le plus puissant ?

Penser aux origines des élèves, car les contes véhiculent des valeurs que nous n’avons pas à légitimer (problème des mariages africains arrangés).

Les contes permettent d’insister sur le rapport de forces (parfois lié à la ruse) et sur les relations.

« La maison que Jack a bâtie», E. Montelle : par accumulation, relation entre les différentes relations humaines

« La vieille dame », E. Montelle

« Petit poisson » : pour les petits, en images
Certaines variantes travaillent sur l’identité :

« La grenouille à grande bouche » : la nourriture, hiérarchie d’avaleurs et d’avalé

Le personnage randonne, il se confronte aux autres pour savoir qui il est lui-même.

« La souris qui cherchait un mari » : ça se termine mal, elle trouve un chat ; conte bruité

« La chasse à l’ours » : faire les bruitages

Il ne faut pas aller chercher ailleurs, ces histoires disent : « Tu as ta place dans le monde, garde-la. »


      • Les relations humaines

Les randonnées sont un jeu sur la relation humaine ; elles préconisent des interactions en manifestant celles qui sont les meilleures pour le lien social.

« Le gros radis » : il faut se mettre à plusieurs pour réussir.

Il y a toujours un blanc entre les grands-parents et les petits-enfants.

L’égoïsme : « La cocotte qui tipe, tape, tope » GS/CP

«La petite poule qui avait trouvé un grain de blé » : nécessaire solidarité entre les riches et les pauvres

« La moufle » dit une nécessité de politesse ; du plus petit au plus grand + l’absurde (plein d’animaux dans la moufle).

La politesse, c’est le minimum du lien social, sinon il y a rupture.

Celui qui ne demande pas la permission d’entrer fait craquer la moufle.
LIEN à faire avec les contes de ruse

« Roule Galette »

« Le petit bonhomme de pain d’épice »

En maternelle, les petits ne comprennent pas la ruse.

Les enfants comprennent quand on met en scène, mais cela demande des contages particuliers qui verbalisent le discours du renard (quand on est sourd, on n’entend pas bien… il faut se rapprocher…).

« Le pari de rusé renard », Circonflexe
Randonnées sur l’échange (met en valeur l’interactivité humaine) : « Jean le bienheureux »


  1. Pistes didactiques


Attention à la tentation du classement des contes de randonnée ; avec les enfants, ce n’est pas l’objectif premier.

Par contre, essayer de les mettre en réseau.
Les voies d’accès :


  • Excellents contes pour raconter

Ce sont des contes répétitifs, avec des formulettes, qui permettent le par-cœur et l’improvisation.

Les enfants font les gestes, ils tirent…

Ce sont des contes par lesquels il faut commencer ; ils organisent la temporalité.

Les conter souvent en respectant les ritournelles.

Ces contes peuvent donner lieu à une interaction riche : « je m’arrête de raconter, qu’est-ce qui va se passer ? » ; on laisse la parole à…



  • Passage de la temporalité à la logique

Les enfants maîtrisent assez bien la chronologie ; un des passages les plus difficiles est celui à la causalité.

(cf. « A qui la faute ? »)

Ramener la temporalité à une dualité.

Ex : « Roule galette »

La galette rencontre les 3 premiers personnages, puis le renard : opposer le dernier personnage rencontré aux précédents

« Les trois petits cochons » : le dernier est plus malin que les 2 autres

  • Codage et illustration

Passer par la BD et les images séquentielles.

Éventuellement, coder (cf. travail de WARJA LAVATER)

Ex : rond rouge pour le petit chaperon rouge

Les codages illustratifs ont une séquentialité très forte.


  • Insister sur les sentiments des personnages




Les contes de randonnée

définition

Conte énumératif, court, avec un enchaînement de situations, d’éléments ou de personnages qui se répètent jusqu’au dénouement

particularité

Structure répétitive et cumulative

public

Les plus jeunes

objectifs

Contribuer à structurer l’enfant dans son rapport au monde

Les différentes formes de randonnées

Énumération

Forme la plus simple, très linéaire

Une liste A, puis une liste B…

Élimination

Un groupe qui perd ses membres un à un

Remplacement

A qui laisse sa place à B qui laisse sa place à C…

Accumulation

A, puis A+B, puis A+B+C…

Accumulation par l’image : l’image accumule tous les éléments sans que le texte ne les reprenne systématiquement

Emboîtement (gigogne)

Poupées gigognes

Toboggan

Situation mise en place par accumulation, emboîtement ou remplacement puis déroulée en sens inverse

BIBLIOGRAPHIE

Des contes de randonnée à lire aux enfants





  1. Randonnées par emboîtement

Attends ! Je veux te raconter une histoire !, T. Willans, Kaléidoscope

Dans Paris, C. Alline, Didier

Dans Paris, il y a, P. Eluard, A. Louchard, Rue du monde

Mange, que je te mange, I. Mari, Ecole des loisirs

Les tribulations gastriques d’Eric le lombric, N. Dahan, Nathan


  1. Randonnées par accumulation

Alboum, C. Bruel, Être

Le bonhomme de pain d’épice, Nathan

Le bonhomme de pain d’épice, J. Aylesworth, Circonflexes

Le bonnet rouge, B. Weniger, Nord sud

Bouche cousue, G. Bigot, Didier

Ça m’est égal ! dit l’ours, C. West, Gründ

Ça pourrait être pire, M. Zemach, Circonflexe

Le château du roi Louis, N. Diéterlé, Kaléidoscope

Cot-cot, coin-coin, A. Broutin, Ecole des loisirs

La course, B. Tanaka, Kaléidoscope

Est-elle Estelle, F.David, Motus

Le gros navet, L. Butel, Gautier-Languereau

Le gros navet, A. Tolstoï, Flammarion

L’histoire du chat qui boude, M. Dib, Albin Michel

La maison à dormir debout, A. et D. Wood, Mijade

La maison que Jack a bâtie, J. Yeoman, Gallimard

Maman me fait un toit, P. Favaro, Syros

La moufle, D. Barbara, Actes sud

Le navet, Rascal, Ecole des loisirs

Nicki et les animaux de l’hiver, J. Brett, Deux coqs d’or

Où est passé René ?, P. Fonteneau, Renaissance du livre

Un ours, un chien, P. Stickland, Ecole des loisirs

Par une sombre nuit de tempête, B. Martin Jr, Milan

Le petit bonhomme de pain d’épice, A. Fronsacq, Flammarion

Le petit poussin, J. K ent, Sorbier

Le pou et la puce, P. Gay-Para, Didier

Poucet le poussin, S. Hobson, Ecole des loisirs

Poule Plumette, P. Galdone, Circonflexe

Quel radis dis donc !, P. Gay-Gara, Didier

Qui est le plus fort ?, K. Uesawa, Ecole des loisirs

Les sept imbéciles, J. Dunbar, Casterman

Suivez le guide !, E. C. Clark, Kaléidoscope

Un tout petit coup de main, A. Tompert, Ecole des loisirs

Voici l’hiver arctique, M. Dunphy, Flammarion


  1. Randonnées par remplacement

7 souris dans le noir, E. Young, Milan

A qui la faute ?, C. Carrrer, Circonflexe

Ah ! Ah ! Ah ! Atchoum, S. Defeu, Grasset

Allez maintenant au lit, S. Stoddard, Hachette

Le beau ver dodu, N. Van Laan, Kaléidoscope

La boîte jaune, F. Gilard, Magnard

La bonne vieille, M. Colmont, Flammarion

C’est moi le plus fort, M. Ramos, Ecole des loisirs

C’est pas ma faute, C. Voltz, Rouergue

C’est ta faute !, E. Brisou-Pellen, Milan

C’était pour rire ! dit le homard, C. West, Gründ

Ça aurait pu être pire, A. H. Benjamin, Mijade

Ça suffit ! Ne me dérange pas !, K. Henderson, Hatier

Ce que fait le vieux est bien fait, M. Colmont, Flammarion

Le chapeau de l’épouvantail, K. Brown, Gallimard

La chasse à l’ours, M. Rosen, Kaléidoscope

Chèvre et hérisson, I. Tésorio, Grandir

Chhht ! , S. Grindley, Ecole des loisirs

Chuuut !, M. Ho, Flammarion

La coccinelle mal lunée, Mijade

La cocotte qui tap-tip-tope, C. Promeyrat, Didier

Cric crac, Rascal, Ecole des loisirs

Edouard l’émeu, S. Knowles, Kaléidoscope

Grand-mère Loup, y es-tu ?, K. Brown, Gallimard

La grenouille à grande bouche, E. Nouhen, Didier

La grenouille qui avait une grande bouche, K. Faulkner, Casterman

Le grillon qui n’avait pas de chanson, E. Carle, Mijade

La grosse faim du petit bonhomme, P. Delye, Didier

Hardi, petit gars !, M. Doyle, Gautier Languereau

Histoire de l’enfant et de l’œuf, J. C. Mourlevat, Mango

J’en ai marre d’être un hippopotame, P. Cornuel, Grasset

Je ne veux pas prendre mon bain, J. Sykes, Mijade

Je peux t’aider, M. Janovitz, Nord sud

Loup, O. Douzou, Rouergue

Le loup sentimental, G. de Pennart, Kaléidoscope


  1. Randonnées par énumération

Armeline Fourchedrue, Q. Blake, Gallimard

La ballade de la petite petite grand-mère, E. Beskow, Bonnier

Doudou, R. Brown, Gallimard

Loup y es-tu ? , S. Auazary-Luton, Kaléidoscope

La souris m’a dit…, A. Jay, Casterman

Toujours rien ?, C. Voltz, Rouergue

Le tout petit garçon et la mouche, C. Guyennon-Duchêne, Grandir

La toute petite dame, B. Barton, Ecole des Loisirs

La toute petite, petite bonne femme, J.-L. Le Craver, Didier

Une toute petite fille, R. Rener, Gallimard

La visite de Mamie, J. P. Walsh, Kaléidoscope


  1. Randonnées par élimination

Au lit, tous les dix !, P. Dale, Flammarion

Bonne nuit petit gorille, P. Rathmann, Mango

Dix au lit, P. Dale, Flammarion

Dix petites effrontées, H. Heine, Gallimard

La patate, S. Porter, Ecole des Loisirs

Le roi de la grande savane, Voutch, Milan
CONTES DE RANDONNEE

Contes





Résumés

Personnages, remarques

Nature de la randonnée

Poule plumette


Une poule part annoncer au roi que le ciel va lui tomber sur la tête. Elle rencontre successivement 4 volatiles (coq + canard +oie + dondon) qui se joignent à elle.

Ils rencontrent le renard roublard, qui les emmène dans sa tanière pour les manger !

Le roi n’a jamais su que le ciel allait lui tomber sur la tête…

5 : des volailles, un renard, un roi

Rimes : poulette/plumette/colerette/noisette, renard/roublard
Cf. Poucet le poussin : le sujet et les personnages sont identiques



Accumulation (ou répétition par addition)

A + B + C…

Le gros navet

Le vieille et le vieux plantent une toute petite graine de navet qui pousse, pousse… et devient énorme ;

Le vieux veut arracher le gros navet.

Ils tombent tous les uns sur les autres.

Conte traditionnel russe

Un vieux et une vieille : cf. Roule galette

Grand-père, grand-mère, petite-fille, chien, chat, souris (du plus grand au plus petit) + des spectateurs (hibou, oiseau)

Ritournelle : « tire, tire, tire navet »

Un conte à dire avec les doigts (on compte les personnages)



Toboggan (situation mise en place par accumulation puis déroulée en sens inverse)

A qui la faute ?

Une crevette mord un petit garçon qui tombe sur… qui tombe sur…

Très riche au niveau du graphisme

Onomatopées, ponctuation

Cf. jeu de piste de l’oie : quand on rencontre un personnage, un accident se produit

Création de mots nouveaux

Une dizaine de personnages

Description des animaux (pelage)

Retour en arrière

Plutôt CE1

toboggan

Poussin noir

Le poussin noir cherche ses parents. Il va voir successivement 6 animaux noirs : le chien, le chat, le cochon, la chèvre, la cane puis le loup.

99 poussins jaunes et 1 noir

La fin est cruelle ; mais nécessité de connaître le danger (dire pourquoi le loup est méchant)

Plutôt GS pour intégrer

Cf. Qui es-tu M. le loup ?

Cf Le pays des charavis : beaucoup de non dits



énumération

A puis B puis C…

Une histoire sombre

Progression dans les lieux du plus grand au plus petit


Formule répétitive « dans ce … il y a … »

Pas de personnages, présence d’un chat, lieux très sombres

Petite boîte noire avec souris à la fin

Cf. poésie de Paul Eluard « Dans Paris, il y a », « Madlenka », « Carte postale » : on va de plus en plus dans le détail


Emboîtement (structure gigogne)

La chasse à l’ours

Une famille part à la recherche de l’ours.

Ils franchissent la rivière / la boue / la forêt / la tempête de neige / la grotte (où ils trouvent l’ours !)


Formule répétitive

Lieux successifs

Alternance pages noir et blanc (ce qu’ils franchissent) et pages en couleurs (les onomatopées qui font référence à …)

Retour en arrière




Toboggan


MP JAUBERT, animation contes de randonnée 2007

Contes de randonnée + ruse

Poule Plumette

Poule-Plumette la poule reçoit un gland sur la tête et pensant que le ciel s'effondre, décide d'aller prévenir le roi. En chemin, elle rencontre successivement le coq, le canard, l'oie et le dindon qui l'accompagnent, et tous forment une farandole sur le principe de l'accumulation. Ils rencontrent un renard qui les entraîne habilement, non pas chez le roi, mais dans son terrier, puis dans son estomac.


Ruse : emmener tous les animaux dans son terrier pour les manger



Accumulation +

Mensonge

Roule Galette


La galette cuite s'échappe et rencontre plusieurs animaux qui veulent la manger. Toujours elle s'échappe en chantant et en courant. Mais le renard arrive à l'attirer près de lui et à la manger.

Feindre la surdité pour une mise en confiance

Flatter pour faire tomber les réticences



Énumération +

Détour


E. DESCOL, animation contes de ruse 2007

similaire:

Bibliographie et présentation d\Bibliographie : Albums Pour aller plus loin… Circonscriptions de...
«Mais au fait d’où cela vient-il ?». C’est la réponse à un certain nombre de questions que proposent ces deux ouvrages ludiques....

Bibliographie et présentation d\Bibliographie d’albums anglophones

Bibliographie et présentation d\Bibliographie cii albums

Bibliographie et présentation d\Bibliographie : albums pour parler, Écrire et lire

Bibliographie et présentation d\Animation Feurs Bibliographie : albums pour écrire au cycle 2

Bibliographie et présentation d\Bibliographie autour de Noël Contes créoles et albums de jeunesse

Bibliographie et présentation d\Présentation de la discipline, bibliographie

Bibliographie et présentation d\Bibliographie chapitre premier
En partant des montagnes Bédjin-taou, le cours de la rivière Khorgos, jusqu'à l'endroit où celle-ci se jette dans la rivière ILI...

Bibliographie et présentation d\Au Sud-Ouest du continent européen, c'est la plus grande des 17 communautés...

Bibliographie et présentation d\Club des retraites mgen
«le verbe s’est envolé», l’analyse de la Thora, de la Bible et du Coran par monsieur Frapet), les voyages (Grand Ouest Américain...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com