Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire





télécharger 30.84 Kb.
titreTitre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire
date de publication22.04.2017
taille30.84 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos

TITRE: lecture à haute voix

Domaine disciplinaire : maîtrise de la langue

Compétence du langage oral spécifique : aspect technique du langage

Oser prendre la parole, se faire entendre et comprendre

Dire : S'exprimer clairement à l'oral

Lire : Lire d'une manière plus aisée et plus rapide, interpréter un texte
Niveau : cycle 2 et 3





« Si l'homme qui lit de vive voix lit vraiment … Alors les livres s'ouvrent grand et la foule de ceux qui se croyaient exclus de la lecture s'y engouffre derrière lui. »

Daniel Pennac, Comme un roman

« La lecture "orale" est un phénomène particulier de la lecture, qui doit être considéré comme tel et donc "entraîné" de manière spécifique : par une lecture orale, il ne s'agit pas de vérifier si la "technique générale de lecture" est correcte, mais, pour le lecteur, de restituer le code de l'écrit dans le but de le transmettre à quelqu'un d'autre. »

Yak Rivais


Déroulement


Ateliers à ritualiser : Jeux vocaux
a/ Découvrir sa voix


  • oser prendre la parole, lever les inhibitions

  • prendre conscience des possibilités de sa voix

  • jouer avec le souffle et la voix


Tous les petits jeux que l'on peut faire avant une séance de chant ou de théâtre
dispositif :

En classe entière, dans un espace vide assez grand.

Dans un deuxième temps, un groupe émetteur, un groupe auditeur, on peut même penser à ce que les auditeurs ferment les yeux.
*échauffement : bien droit, se relâcher, poser ses mains sur son ventre pour prendre conscience de la respiration abdominale, émissions de sons, sirène

* Se déplacer et dire un mot de différentes façons ( mot choisi ou imposé, à dire pendant le déplacement ou s'arrêter pour le dire)

* par groupes de 5 ou 6 élèves, être à l'écoute des autres : se déplacer dire son mot quand on veut mais jamais en même temps qu'un autre élève

* De près, de loin : énoncer une petite phrase (issue d'une poésie par exemple) en variant la puissance de la voix. Introduction du vocabulaire : chuchoter, parler, crier, crier plus fort ne pas hurler car sinon on ne comprend pas. Passage individuel. Discussion avec les auditeurs : « A ton avis, a-t-il crié, chuchoté ? »

b/ Améliorer sa diction

  • travailler l'articulation, l'énonciation,


* Virelangues (« Les chaussettes de l’archiduchesse... »)

* choisir un passage de poésie connue. La dire en cascade, en écho, en chœur, en canon
c/ Améliorer son expression
* Parcours de voix : matérialiser des zones où les élèves vont dire leur phrase en variant l'intonation (exprimer la colère, la tristesse, la joie, la peur...)

Les auditeurs de dos devinent le sentiment exprimé.

(cf. fiche métamorphose ta voix)
Exercices de lecture à haute voix
Séance 1 : faire émerger des notions utiles pour la lecture à haute voix


  • faire émerger des notions utiles pour la lecture : ponctuation, organisation de la phrase ou du texte (groupes de sens -clauses selon Ouzoulias-)


L'enseignant(e) lit un texte aux élèves sans tenir compte des règles de lecture : non respect de la ponctuation ni des unités de sens ; lecture avec arrêts aléatoires.

Exemple : les trois petits cochons (histoire connue des enfants, structure répétitive
Discussion : De quoi parlait cette histoire ? Les élèves reconnaissent l’histoire mais se rendent compte que la compréhension est difficile.

« Comment devrais-je lire pour que vous compreniez mieux ? ».Faire émerger l’importance de la segmentation du texte = unités de sens et unités de souffle
Écrire la première phrase au tableau avec les arrêts aléatoires choisis par la maîtresse.

En collectif : modifier la segmentation en fonction des 2 critères (le sens et le souffle)


  • travailler les unités de sens / unités de souffle



consigne : par binômes, colorier chaque groupe de mot que vous liriez sans vous arrêter

déroulement :

Par binômes, ils segmentent un extrait du texte en unités de sens et de souffle (pas plus de 10 lignes).

Ils valident le découpage en le lisant. Le maître circule pour discuter des choix et repérer les différences de découpages.

* Mise en commun : en collectif, comparaison des différents choix de découpages. Discussion quant à la pertinence de ces choix (plusieurs solutions sont valables)

Certains élèves auront tendance à colorier des unités de sens correctes mais trop longues (sans penser au souffle).

D’autres colorient 3 ou 4 mots sans se soucier du sens. La lecture à haute voix permettra d’invalider ce choix.
Après cette recherche, l’enseignant distribue le même texte segmenté, il pourra choisir 2 présentations:

  • une unité de sens par ligne pour les lecteurs les plus faibles

  • conserver le système de couleur ou de traits qui séparent les unités de sens/de souffle (codage)

Séance 2 : faire émerger des notions utiles pour la lecture à haute voix (suite)


  • Prendre conscience de l'importance de la qualité de la mise en voix pour écouter et comprendre la lecture d'un texte : intonation, importance des silences, la prosodie, l'articulation



*L’enseignant a préparé l’enregistrement du texte qu’il a lu sans respecter l’intonation, l’articulation

-Rapidement, sans articuler

-Sur un ton monocorde et/ou ne correspondant pas à la situation (ex : le loup qui chuchote et pleure au lieu de crier, le cochonnet qui a une voix de sorcière,…)
*Discussions à partir de ces enregistrements, pour faire émerger les règles de la lecture à haute voix. Recherche des intonations, des voix, …
*Terminer la séance par l‘écoute d’une lecture experte :un extrait de conte lu par Marlène Jobert par exemple, pour y repérer les éléments soulevés précédemment : articulation, intonation,…

Séance 3 : enrichissement


  • apprendre à écouter

  • se familiariser avec des enregistrements audio



*Faire écouter des contes lus par Marlène Jobert, des extraits de « ça peut pas faire de mal » FRANCE INTER , des « dons de voix » sur coopradio.com : engager des discussions sur la qualité des enregistrements, ce qui les rend audibles, compréhensibles et agréables.

*terminer la séance par des enregistrements de voix d'élèves : entendre sa voix, se familiariser avec le matériel et se rendre compte de la qualité de son oral

Séance 4 : Préparer la mise en voix d’un texte

*Découpage : qui dit quoi ?

*Elaboration d’un codage spécifique uniformisé pour la classe, qui pourra être imposé par l’enseignant ou réfléchi avec les élèves. Un exemple de codage :

/ pour une pause de courte durée (virgule ou pause de mise en abîme)

// pour une pause de longue durée (point ou silence)

pour une élévation de la voix

pour une baisse de la voix
*repérage des mots importants (à chuchoter, à dire ensemble, en écho, …) : par exemple, souligner avec des vagues ce qui sera chuchoté, entourer de plusieurs couleurs ce qui sera dit ensemble, …
Travail en petits groupes pour donner du rythme à la lecture et mettre l'engagement nécessaire pour captiver l'auditoire.
Pour aller plus loin : Jeux pour lire mieux

Séance 5 : mise en œuvre


  • mettre en voix, interpréter, enregistrer le texte,

-soit comme une fin en soi (avec diaporama)

-soit pour s'entendre et s'améliorer (objectif final : représentation dans différents lieux : cour, jardin,...)

-soit pour un don de voix (cf OCCE)
Pour pouvoir enregistrer avec des groupes de 5 ou 6 élèves, prévoir une activité autonome et silencieuse pour les 20 autres élèves : traitement de textes, illustration des textes à lire, activité d'écoute avec grille d’évaluation…

NB : On pourra élaborer avec les élèves une grille d'écoute (cf annexe 4) pour que les élèves s'évaluent entre eux.

Et une fiche méthodologique récapitulant tout ce qu'il faut faire pour bien lire à haute voix.






Écrit au service de l'oral

Le codage pour l’intonation choisie (séance 4)

Le texte choisi pour la lecture Les trois petits cochons (annexe 1)

Le texte plus court pour la recherche par les élèves (annexe 2)

Le texte avec la mise en page une unité de sens par ligne (annexe 3)

Une grille d’écoute(annexe 4)

Modalités d'Évaluation

La capacité à écouter et entendre sera évaluée également.

  • soumettre l’enregistrement à un auditoire différent : mesurer l’intérêt, l’attention

  • analyser l’enregistrement avec une grille d’écoute

  • analyser d’autres enregistrements de la même façon

  • choisir une autre lecture et constater si l’élève réinvestit spontanément ce qu’il a appris (parler fort, articuler, mettre le ton,…)

Bibliographie/Sitographie



Groupe maîtrise de la langue 66 - -

similaire:

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconLire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un texte...
«Le travail des enfants» silencieusement pendant 10 minutes jusqu’à «travaillent-ils» ligne 13. Puis, tu vas le relire à haute voix...

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconLa mise en voix des poemes
«récitation» et d'une lecture à voix haute classique pratiquée par l'enseignant. IL s'agit d'émettre le texte en jouant sur l'intonation...

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconSéquence sur la poésie et sur l’histoire littéraire- lecture à voix haute ?

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconLa lecture à voix haute Expérimentation
«de parler juste» selon la représentation qu’ils se font de certains sentiments, etc. (Cela vaut surtout pour ceux qui ont fait un...

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconCommunique de presse – juin 2015
«rencontres en lectures» a invité des auteurs pour lire leurs propres ouvrages sur le thème «Goût d’enfance» dans le cadre de séances...

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconAtelier 1 : lecture à haute voix
«jeux», notamment avec des outils numériques, permettant de fixer des correspondances, d’accélérer les processus d’association de...

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconAxe 1 : travail sur le langage, avec un thème commun sur les poissons (quand c’est possible)
«sac des mots nouveaux», lecture à haute voix de textes (contes du Moyen-Orient : Nasreddine, le fou qui était sage)

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconLire un texte à haute voix de manière claire et intelligible

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconSéquence 3 : Négritude et engagement Lecture complémentaire
«éthiopiques» constitue l’anagramme du mot «poétique». Le choix de ce titre prend alors toute sa signification dans le projet et...

Titre: lecture à haute voix Domaine disciplinaire iconTél perso (B) : 0/56 84 57 52
«lire les mots» à voix haute : des textes percutants, dérangeants, qui ne laissent pas indifférents. Sa voix sourde et grave offre...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com