Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de





télécharger 27.19 Kb.
titreAuourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de
date de publication07.01.2017
taille27.19 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
France, 26 août 2010.

Chère Sakineh,

http://www.lepost.fr/article/2010/08/27/2196772_chere-sakineh-nous-sommes-toutes-des-femmes-lapidees_1_0_1.html

Auourd’hui, il y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le « MLF », le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de fleurs sur la tombe de la femme su Soldat Inconnu…

Chère Sakineh, aujourd’hui, nous portons toutes des fleurs sur ce qui ne sera PAS ta tombe. Nous venons du monde entier, nous les femmes, les mères, les sœurs, les amies. Jeunes et vieilles, érudites ou aux champs, des plaines d’Ukraines aux Andes, des monts de Norvège au Kilimandjaro, nous venons et chantons pour toi.

Chère Sakineh, il est plus que temps que la barbarie s’arrête. Il est plus que temps que les femmes du monde entier se relèvent. Il y a longtemps, en occident, on brûlait les femmes libres en les traitant de sorcières. Aujourd’hui, en Iran, en Afghanistan, dans tant de pays où nous sommes martyrisées, on enferme, maltraite, humilie et assassine les femmes, toujours et encore.

Chère Sakineh, je suis venue te dire que tu ne mourras pas. Je suis venue te dire que les femmes sont l’avenir de l’homme, et que nos voix sont des milliers de cris pour faire taire ceux qui veulent te lapider. Il n’est plus tolérable qu’au siècle où les hommes vont explorer des mondes, qu’à l’heure où des hommes sont capables de sauver des fœtus dans le ventre de leur mère, qu’au moment où les technologies si merveilleuses permettent enfin de sauver des milliards de vies, une poignée de fous s’obstine à regarder en arrière et à diaboliser la Femme.

Chère Sakineh, je te fais le serment de te sauver. Je te promets que nous ne te quitterons pas. Et que les centaines, les milliers de femmes mutilées, enchaînées, brutalisées, violentées, lapidées, égorgées, humiliées, voilées, enfermées, maltraitées…, sont désormais en route pour venir te délivrer. Elles ont payé, déjà, celles qui ont été récemment lapidées, brûlées vives, égorgées, il suffit, c’est assez !

Chère Sakineh, Gandhi a libéré les Indes. Martin Luther King a fait un rêve. Il y a eu le Mandela Day. Il y aura le Sakineh Day. Que ton visage devienne l’étendard des renouveaux. Que ces hommes malades qui détruisent des écoles et qui égorgent les femmes soient maudits par le Prophète lui-même. Que les assassins soient arrêtés. Que partout, dans le monde entier, les femmes osent se relever.

Chère Sakineh, je les appelle toutes, nos sœurs d’allégresse. Viens, Jeanne, aide-nous, entend nos voix qui veulent bouter la barbarie hors du monde ! Reviens, Marie Curie, explique aux fous que le vaccin contre l’horreur vient d’être inventé ! Rosa Luxemburg, marche à nos côtés, ouvre la manifestation des femmes du monde entier ! Petite Anne Franck, prends ton Journal, raconte la vie de Sakineh ! Et si les célébrités ont signé, parlé, prié pour toi, sache que nous sommes des milliers d’inconnues à te soutenir tout autant !

Chère Sakineh, tu n’es plus seule. Les peuples et les Grands ont appelé ton pays à la raison. Nous t’aimons. Nous sommes toutes des femmes lapidées.
Si nous poussions les murs du monde.

Si nous poussions les murs du monde

Jusqu’aux confins des toits du temps

Alors nos terres soudain fécondes

Retentiraient de cris d’enfants
Si les Burqas étaient des roses

Au pourpre doux comme un baiser

Alors les femmes poèmes et prose

Seraient des mots en liberté
Si tous ces sangs couleur de haine

Se réveillaient loin des brasiers

Alors nos mains soudain sans chaînes

Feraient soldats en jardiniers
Si un matin au parfum tendre

Les courageux du monde entier

Osaient aimer malgré les cendres

Leurs ennemis sans les défier
Si nous les femmes aux cent promesses

Volions les armes à nos guerriers

Faisant la paix en allégresse

Donnant la vie au monde entier
Si de Gaza jusqu’en nos Flandres

Et de l’Afrique aux mille danses

Jusqu’aux taïgas sans nous méprendre

Nous abaissions nos fers et lances
Si nous poussions les murs du monde

Nos religions comme un pari

Nos enfants rois nos femmes rondes

Feraient un miel au goût de vie
Alors chacun aurait sa place

Au coin des rues joueraient fontaines

Plus de désordres au son des races

Car oui l’amour vaincra les haines.

J’en appelle en cet anniversaire de la création du MLF au NOUVEAU Mouvement de Libération des Femmes !

J’en appelle aux femmes du monde entier. Nos mères et grands-mères ont brûlé leurs soutien-gorge…Brûlons nos burqas, déchirons nos voiles, crions à la face du monde que nous, les femmes, sommes bien la moitié de l’humanité, et pas une sous race, ni des esclaves ! Que Sakineh et toutes ces femmes humiliées, mais aussi ces milliers de femmes occidentales violées, battues, assassinées…deviennent le symbole de notre nouvelle mobilisation !

Chère Sakineh, garde courage.

« A imaginer d’autres mondes, on finit par changer aussi celui-ci. » Umberto Eco.

Sabine Aussenac.

میگویم: در نازک هوای شفاف صبح گاهی

میگویم: به رنگین کمان شسته شده از رنگ

میگویم: به شادکامی از دست رفته

میگویم: در سکوت ستاره ای شبانگاهی

میگویم: حتا اگر کسی نخواهد گوش کند

میگویم: به غریبی که پشت میله های زندان زندگی میلرزد

میگویم: به فرزندانم، هر بامداد، با سلام روشن خورشید

میگویم: به دوستانم، دوستان دیروزیم، امروزیم، ابدیم

میگویم: به گلهای آفتاب گردان، به درختان صنوبر

میگویم: به قمری های غمگین، به تپشهای مضطرب قلبم

میگویم: بی آنکه از باد انتظار پژواکی داشته باشم

میگویم: همچون کلامی رمزآلود

میگویم: همچون سوغاتی از راه دور

میگویم: همچون رحمتی نابهنگام

میگویم: حتا اگر به من بخندند، مسخره ام کنند

میگویم: همچون بهاری که به مصاف زمستان جاوید زمین میرود

میگویم: همچون خورشیدی که میدرخشد

میگویم: همچون لذتی جان بخش

میگویم: چون این کلام الفبای زندگی من است، دلیل زنده ماندنم:

دوستت دارم.

similaire:

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de iconChapitre 1 Le Mythe féminin dans les chansons de Brassens
«à considérer les femmes comme faisant partie d’une espèce différente4», donc tout laisse à penser qu’ils perpétuent dans leurs chansons...

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de iconHistoire des arts
«La garçonne» de Kees Von Dongen – affiche de 1920 pour réclamer le droit de vote pour les femmes – les femmes marquantes du xx°...

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de iconEsclarmonde, vous qui donnez clarté au monde…
«O, Femmes, qui étiez-vous enfin ?» Pour le savoir, je me suis rapproché de René Nelli dans «les cathares en Languedoc», d’Anne Brenon,...

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de iconÀ vrai dire ce n’est ni une préface ni une postface que je propose,...
«maman» dans les larmes. Aujourd’hui à 88 ans la plaie demeure sous la cicatrice, bien que les femmes qui m’ont aimé aient toutes...

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de iconGrobianus et Grobiana : comment les femmes parlent, comment on parle...
Si un jour, au beau milieu de la rue, une connaissance à toi (peu importe de qui IL s’agit) vient à ta rencontre, pas besoin de vous...

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de iconRecherche avec
«Les femmes et la guerre- les femmes en Méditerranée» dont les deux premiers volets sont Sfax et Daisy ou la légende des portes de...

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de icon2. Les pionnières : l’utopie de la modernité
«numéro spécial consacré aux femmes écrivains» keishû sakka tokushû La poésie, le roman et la traduction d’œuvres occidentales y...

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de iconJe croyais qu’il en était du vin comme des femmes. Une femme n’est-elle...
«Je croyais qu’il en était du vin comme des femmes … puisse Cœlio vous oublier!»

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de iconLa Femme dans la chanson française
«Ce qui signifie que, pour ce qui concerne la femme, 81% des chanteuses qui sont seulement interprètes chantent en fait des chansons...

Auourd’hui, IL y a tout juste 40 ans, quelques femmes, en France, lancèrent le «mlf», le mouvement de libération des femmes…Elles portèrent une gerbe de iconTitre problématisé : Les goûts d’aujourd’hui sont-ils meilleurs que ceux d’hier ?
«La femme idéale à travers les siècles», dossier en ligne réalisé par Tâm Tran Huy, Journal des Femmes (textes et images)





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com