Cours de philosophie n°





télécharger 20.02 Kb.
titreCours de philosophie n°
date de publication07.01.2017
taille20.02 Kb.
typeCours
l.20-bal.com > loi > Cours
COURS DE PHILOSOPHIE N°

L’ART


I] Critique de la fonction mimétique de l’art :
1/ Définition :
Le mot art vient du grec « teknè » qui veut dire l’ensemble de savoir-faire et des activités pratiques des hommes. En ce sens le mot teknè désigne à la fois l’art, mais aussi la technique bien que les deux activités soient distinctes philosophiquement.

L’art est aussi une activité qui a pour but la représentation des œuvres destinées à susciter en nous une émotion, un sentiment : le beau.

On désigne par beaux-arts, l’ensemble des représentations telles que la peinture, la musique classique, la photographie.

Les 7 arts majeurs : peinture, poésie, architecture, théâtre, musique, danse, cinéma.

On distingue le travail de l’artiste et celui de l’artisan :

* ) L’artiste peint un tableau , écrit une poésie , dans le but que cela ne soit pas consommé , ni utilisé , mais pour être admiré et contemplé. L’art a en ce sens une fin désintéressé et la contemplation n’est qu’un processus purement spirituel où l’on n’use pas de la chose devant nous.

*) L’artisan (menuisier, boulanger, etc..) produit des choses dans le but que cela soit consommé, utilisé. Son travail a donc une utilité pratique et une finalité intéressée.

*) Alain (philosophe français) : La différence entre l’artisan et l’artiste, c’est que le 1er sait la forme finale de son travail au début (ex : une table à 4 pieds, une armoire rectangulaire), alors que l’artiste ne sait pas en avance la forme finale de son travail (il écrit des vers, puis les efface, cherche des nouveaux vers, de nouveaux mots, etc..). C’est petit à petit que l’artiste va trouver une forme à son œuvre artistique.

L’art ne vise ni l’agréable (sensation physique et corporelle que l’on ressent quand on mange un fruit par exemple), ni l’utile (par ex un stylo est utile pour écrire), ni le bon (ce qui est accompli par devoir moral comme il est bon de respecter ses parents). L’art a une valeur émotionnelle et contemplative. La science du beau, c’est l’esthétique
2 / L’art comme « mimesis » : le refus d’une telle alternative
Le mot « mimésis » vient du grec imitation, recopiage. Pour Aristote, le but de l’art est d’imiter et de reproduire la nature. Pourquoi ?

  • Pour les Grecs, le monde était appelé « COSMOS », c’est à dire ce qui est beau, parfaitement ordonné et qui dégage une certaine harmonie.

  • Et deuxièmement la beauté naturelle préexiste à l’artiste, et va donc lui servir de modèle de création, de source d’inspiration.

  • La beauté naturelle fournit à l’homme un modèle d’intelligibilité pour son travail. Pour toutes ces raisons, l’art a pour but de nous faire admirer et contempler la beauté déjà existante dans la nature.

Pour Hegel, une telle conception est à refuser. Pourquoi ?

  • Pour lui si l’art était envisagé comme le souligne Aristote, alors il n’y aurait pour nous aucun intérêt de retrouver quelque chose déjà présent dans la nature. Vouloir imiter et reproduire la nature serait une tâche sans grand intérêt artistique selon Hegel.

  • Secundo toute imitation serait imparfaite car l’œuvre de Dieu ‘ (la nature) est inégalable pour l’homme. Vouloir imiter la beauté naturelle, c’est pour l’artiste se lancer dans un projet marqué d’avance par l’échec d’égaler la perfection du travail de Dieu.

  • Et puis au niveau de la création artistique une telle démarche imitative serait stérile et nulle

Pour Hegel, l’artiste doit partir de sa propre imagination et créer une œuvre individuelle. L’art a pour but de nous présenter la créativité personnelle et individuelle. L’œuvre d’art doit nous faire découvrir, de nous exposer, les belles choses créées par l’esprit humain, par le talent des individus. Par ex, dans la poésie ce que l’on admire et que l’on trouve beau, c’est le talent artistique de l’individu et non l’imitation d’une quelconque nature. Hegel écrit :

« Il y a des hommes qui savent imiter les trilles du rossignol, et Kant a écrit à ce propos que, dès que nous nous apercevons que c’est un homme qui chante, nous trouvons ce chant insipide. Nous y voyons un simple, non une libre production de la nature ou une œuvre d’art. Le chant du rossignol nous réjouit naturellement parce que nous entendons un animal dans son inconscience naturelle émettre des sentiments humains. Ce qui nous réjouit donc ici, c’est l’imitation de l’humain par la nature. » (ESTHETIQUE DES ARTS PLASTIQUES)
Pour Hegel, tout entreprise d’imitation de la nature par l’homme est nulle, stérile et sans goût. Il critique donc ici la fonction mimétique de l’art.

II] ART et BEAUTE



1/ L’idée du Beau
Socrate déjà posait à ces disciples la question suivante dans HIPPIAS MAJEUR : «  Qu’est-ce que le Beau ? » Il voulait définir objectivement l’idée du Beau. Le beau est une idée qui existe et s’incarne dans des choses, des objets. La beauté existe sous forme d’idée intelligible, mais qui s’incarne dans le monde sensible dans des objets que l’on va trouver beau.
2/ L’universalité du sentiment du Beau
La beauté est –elle un sentiment purement subjectif, personnel et dénué de toute objectivité ?

En effet, devant une œuvre d’art, un objet, nous ne ressentons pas le même sentiment de beauté. Selon l’expression populaire, « des goûts et des couleurs on en discute pas ». Cela veut dire que l’appréciation du beau, est affaire de goût personnel , que la beauté dépendrait des circonstances sociales, culturelles, et historiques. Mais dans ce cas quelle valeur aurait l’idée du Beau ?

Kant répond à cela en soutenant que le beau est un sentiment universel et objectif.

Il écrit : «  Est beau ce qui plaît universellement sans concept »

Le concept désigne la finalité, l’utilité de l’objet dans la société, et l’ensemble des représentations qui lui sont liées. Pour Kant la beauté est universelle parce que :

► Chacun nous est capable de trouver beau un objet, abstraction faite, de l’origine géographique, culturelle, historique d’un même objet
► Si la beauté était subjective, personnelle, il n’y aurait jamais eu de communication culturelle, artistique entre les peuples du monde (ex : les italiens trouveraient seulement beau que l’art italien) (la beauté n’a pas de frontière)

► puis quand je trouve beau quelque chose, je ne me limite pas à mon appréciation personnelle, mais je souhaite l’adhésion de l’autre, qu’il partage mon sentiment. C’est exactement le cas chez l’artiste qui se met à la place de l’autre quand il produit un poème (il imagine si les autres trouveraient beau son travail)

► la beauté crée une communicabilité entre les individus et c’est en ce sens qu’elle est objective.

3) Art et représentation de la beauté

La finalité première de l’artiste est de créer une œuvre d’art qui serait belle. S’il y a art, c’est dans le but de représenter de la beauté. A ce titre, Kant écrit : «  L’art n’est pas la représentation d’une belle chose, mais la belle représentation d’une chose ». Cela veut dire que ce qui est beau, admirable dans l’art c’est la manière dont est fait le travail de l’artiste (choix des décors, des sons, des couleurs, des mots, etc..). Même un objet laid peut faire l’objet d’une œuvre d’art.

III] L’ESSENCE DE L’ŒUVRE D’ART :



1/ L’intemporalité :
Ce qui caractérise l’œuvre d’art c’est le fait qu’elle dure, qu’elle échappe au temps. Là où l’artiste passe, meurt, son œuvre reste. L’œuvre d’art, conservée dans des musées, dans la mémoire, est intemporelle (c’est à dire non soumise à l’effet destructeur du temps). Comme elle traverse les différents temps ou époques, l’œuvre d’art est connue par les différentes générations d’une même communauté : elle crée ainsi un lien culturel entre les gens d’une même société
2/ La dimension culturelle

Avec l’œuvre d’art, se crée une culture. La culture c’est la somme des œuvres d’art produites par un peuple. Par exemple, la culture française c’est bien sûr sa gastronomie, ses traditions, mais c’est surtout ses œuvres d’art : les poèmes, les films, les musiques, la mode, etc..

3/ Une création d’un génie :
Ce qui caractérise l’œuvre d’art, c’est le fait qu’elle est produite par un génie. Un génie est un individu virtuose, qui fait des choses exceptionnelles que le commun des mortels ne peut faire. Pour Kant « le génie produit sans règles ». Cela veut dire qu’un génie se lance dans sa création, sans apprendre les règles de création. Un génie n’a pas besoin d’apprentissage. Il a un don qui lui permet de dessiner, de composer, sans apprendre des règles.
4/ La valeur non-marchande :
Contrairement à un objet quotidien (kleenex, samara, montre, couteau) qui a une valeur marchande, monétaire, c’est à dire un prix, l’œuvre d’art n’a pas un prix. Elle est inestimable car elle reflète les pensées, les émotions, et le génie de son auteur, autant de choses qui n’ont pas de prix.




similaire:

Cours de philosophie n° iconCours de philosophie positive
«la vraie méthode de la philosophie n’est rien d’autre que celle des sciences naturelles.»

Cours de philosophie n° iconCours de Philosophie Licence 1
«La question et la réponse». IL est conçu comme une introduction à la philosophie par le biais d'un exercice des formes élémentaires...

Cours de philosophie n° iconCours réunis. Introduction générale aux cours
«droit et littérature». Et de toute façon ce «dialogue» entre la littérature (mais aussi l’histoire et la philosophie) avec le droit,...

Cours de philosophie n° iconCours de Philosophie positiviste
«Le suicide est un acte normal», IL faut essayer de connaître les faits sociaux qui s’y rapportent

Cours de philosophie n° iconBibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme
«Philosophie» et «américain», pour nous Européens, et surtout Français, semblent deux termes largement incompatibles. Cette séance...

Cours de philosophie n° iconCours philosophique sera L’art
«l’art» (dans le fascicule «Philosophie de la culture» rédigé par Yves Baudrin, pages 34 à 58)

Cours de philosophie n° iconPhilosophie des marges littéraires : l’écriture du dehors
...

Cours de philosophie n° iconCours de musique pour scientifiques et littéraires
«professionnel». À ce titre comme à d'autres, ce cycle proposera de penser la musique avec d'autres disciplines (mathématiques, poésie,...

Cours de philosophie n° iconCours de philosophie anthropologique
«contenir» plusieurs milieux si elle est habitée par plusieurs espèces. Tandis que le monde est objectif, le milieu est lui subjectif....

Cours de philosophie n° iconEcritures philosophiques au quotidien
«Alain et l’enseignement de la philosophie», puis deux autres journées qui ont eu lieu respectivement le 11 septembre 2012 et le...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com