Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014





télécharger 27.85 Kb.
titreBac blanc du Mercredi 5 Février 2014
date de publication07.11.2019
taille27.85 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
BAC BLANC du Mercredi 5 Février 2014

LYCEE HENRI MATISSSE - VENCE


EPREUVE DE FRANÇAIS


SERIES GENERALES

Durée de l’épreuve : 4 heures

L’usage des calculatrices est interdit.


Objet d’étude : Ecriture poétique et quête du sens du XVIe siècle à nos jours.

Le sujet comprend :
Texte A : Charles d’Orléans, Poésies, 1450-1465.

Texte B : Théophile Gautier, « Ne me sois pas marâtre, ô nature chérie », La comédie de la mort, 1838.

Texte C : Aloysius Bertrand, « Encore un printemps », Gaspard de la nuit, 1842.

Texte D : Mohammed Dib, « Printemps », Ombre gardienne, 1960.

Texte A : Charles d’Orléans, Poésies, 1450 – 1465




Hiver, vous n’êtes qu’un vilain !

Eté est plaisant et gentil,

En témoin de Mai et d’Avril

Qui l’accompagnent soir et main1.
Eté revêt champs, bois et fleurs,

De sa livrée de verdure

Et de maintes autres couleurs,

Par l’ordonnance de Nature.
Mais vous, Hiver, trop êtes plein

De neige, vent, pluie et grésil2 ;

On vous dût3 bannir en exil.

Sans point flatter, je parle plein4,

Hiver, vous n’êtes qu’un vilain !
Texte B : Théophile Gautier, « Ne me sois pas marâtre, ô nature chérie », La comédie de la mort, 1838

Avril, pour m’y coucher, m’a fait un tapis d’herbe ;

Le lilas sur mon front s’épanouit en gerbe,

Nous sommes au printemps.

Prenez-moi dans vos bras, doux rêves du poète,

Entre vos seins polis posez ma pauvre tête

Et bercez-moi longtemps.
Loin de moi, cauchemars, spectres des nuits! Les roses,

Les femmes, les chansons, toutes les belles choses

Et tous les beaux amours,

Voilà ce qu’il me faut. Salut, ô muse antique,

Muse au frais laurier vert, à la blanche tunique,

Plus jeune tous les jours !
Texte C : Aloysius Bertrand, « Encore un printemps », Gaspard de la nuit, 1842


Toutes les pensées, toutes les passions qui agitent le cœur mortel sont les esclaves de l’amour.

Coleridge5
Encore un printemps, - encore une goutte de rosée, qui se bercera un moment dans mon calice amer6, et qui s’en échappera comme une larme !

O ma jeunesse, tes joies ont été glacées par les baisers du temps, mais tes douleurs ont survécu au temps qu’elles ont étouffé sur leur sein.

Et vous qui avez parfilé7 la soie de ma vie, ô femmes ! s’il y a eu dans mon roman d’amour quelqu’un de trompeur, ce n’est pas moi, quelqu’un de trompé, ce n’est pas vous !

Ô printemps ! petit oiseau de passage, notre hôte d’une saison qui chante mélancoliquement dans le cœur du poète et dans la ramée du chêne !

Encore un printemps, - encore un rayon du soleil de mai au front du jeune poète, parmi le monde, au front du vieux chêne, parmi les bois !

Texte D : Mohammed Dib, « Printemps », Ombre gardienne, 1960

Il flotte sur les quais une haleine d’abîmes,

L’air sent la violette entre de lourds poisons,

Des odeurs de goudron, de varech8, de poisson ;

Le printemps envahit les chantiers maritimes.
Ce jour de pluie oblique a doucement poncé

Les gréements9 noirs et gris qui festonnent10 le port ;

Eaux, docks11 et ciel unis par un subtil accord

Inscrivent dans l’espace une sourde pensée.
En cale sèche on voit des épaves ouvertes ;

En elles l’âme vit peut-être… Oiseau têtu,

Oiseau perdu, de l’aube au soir reviendras-tu

Rêver de haute mer, d’embruns et d’îles vertes ?
Je rôde aussi, le cœur vide et comme aux abois,

Un navire qui part hurle au loin sous la brume ;

Je tourne dans la ville où les usines fument,

Je cherche obstinément à me rappeler, quoi ?

I – Vous répondrez d’abord à la question suivante (4 points) :
Ces textes cherchent-ils seulement à décrire la nature au printemps ou ont-ils une autre visée ?

Votre réponse, synthétique, ira à l’essentiel.

II – Vous traiterez ensuite l’un de ces trois sujets au choix (16 points) :


  1. Commentaire


Vous commenterez le poème de Mohammed Dib (texte D)



  1. Dissertation


En quoi12 l’écriture poétique permet-elle de donner du sens au monde ?

Vous prendrez appui, dans votre réflexion, sur les textes du corpus et sur ceux que vous avez lus ou étudiés.



  1. Invention


Un magazine littéraire invite ses lecteurs à composer un poème sur le thème « et vous, comment voyez-vous le printemps ? » et annonce que les meilleurs seront publiés dans son numéro de mai.

Rédigez votre poème, soit en essayant de vous plier aux exigences du vers, soit en écrivant un poème en prose.

Vous insèrerez ce poème dans une lettre, adressée au rédacteur en chef de la revue, lettre dans laquelle vous présenterez et défendrez votre production et expliquerez le sens que vous avez voulu lui donner.


1 Main : matin.

2 Grésil : neige.

3 Dût : devrait.

4 Plein : franchement.

5 Cette citation du poète anglais Coleridge est insérée au début du poème d’Aloysius Bertrand par l’auteur lui-même.

6 Calice : Vase sacré ; au figuré, épreuve cruelle.

7 Parfilé : décousu.

8 Varech : algues.

9 Gréements : cordages des bateaux.

10 Festonnent : décorent de guirlandes.

11 Docks : quais.

12 Rappel : « en quoi » est l’équivalent de « pour quelles raisons » (optique justificative et non pas optique délibérative).

similaire:

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconFrançais – Bac Blanc du 5 février
«Avril» et de «Mai» chez Ch. D'Orléans, d' «Avril» chez Gautier, avec personnification (majuscules) et mention du «soleil de mai»...

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconD. S. bac blanc de français n°3

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconProblématiques du Bac Blanc

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconBac blanc – Objets d’étude

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconBac Blanc 2005 stt

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconSerie es. Lundi 16 mai. Bac blanc n la poesie

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconConseil d’école du 13 février 2014

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconQuelques remarques avant le bac blanc du 21 mai 2016
«détour par l’Autre», c’est-à-dire du regard sur l’étranger : un Perse ou un Huron. Et de les amener à réfléchir

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconRapport d’activite 2013 Février 2014

Bac blanc du Mercredi 5 Février 2014 iconBac blanc de français Durée : 2 h 30 Coefficient : 2,5
«Quel malheur !» et IL m'a repoussée. La légende veut qu'il m'ait fait tomber. En tout cas, je ne m'en suis pas remise. Je veux dire...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com