1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques





télécharger 43.25 Kb.
titre1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques
date de publication21.07.2019
taille43.25 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos

Trame Caté dimanche 11 décembre

2011-2012




Dimanche 11 Décembre 2011

«La mission de Jean-Baptiste » 

1-REFERENCES LITURGIQUES


  • Jn1,6-8, 19-28

AXES ET VISEES THEOLOGIQUES


  • Ecouter ce que Dieu dit depuis toujours

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES


  • Que les enfants aient mémorisé ce récit. Qu’ils soient capables de le raconter.

  • Que les enfants acquièrent un vocabulaire biblique et théologique à leur niveau : témoin, juif, prêtre, lévite, Messie, prophète, pharisiens…



    1. Réflexion pour les adultes

Depuis toujours…

Le portail d’entrée de l’évangile de Jean est un poème et non pas une description scientifique de la naissance du monde. Il affirme : en Jésus , la Parole de Dieu s’incarne, elle s’est faite homme. Cette parole est là depuis toujours. C’est comme si Dieu créait à nouveau, comme « au commencement » pour montrer qui est vraiment Jésus. Les premiers mots de l’évangile de Jean rappellent ceux du début de la Genèse.

La parole de lumière et de vie (début de l’évangile de Jean)

Au commencement de toutes choses, la Parole existait déjà ;celui qui est la Parole était avec Dieu

Et il était Dieu. Il était donc avec Dieu au commencement. Dieu a fait toutes choses par lui ;rien n’a était fait sans lui ;ce qui a été fait avait la vie en lui. Cette vie était la lumière des hommes. La lumière brille dans l’obscurité, mais l’obscurité ne l’a pas reçue. Dieu envoya son messager…

Pistes de réflexion pour les adultes
Nous retrouvons le personnage de Jean-Baptiste de l’Evangile selon saint Marc que nous avons entendu dimanche dernier. (dimanche 4 décembre :Jean Baptiste annonce la venus du Seigneur)
« Je ne suis pas le Messie. » Nous savons que le peuple hébreu était dans une grande attente du Messie, c’est pourquoi Jean leur annonce tout de suite que ce n’est pas lui.
« Es-tu le prophète Elie ? » Pourquoi Elie et non un autre prophète ? Car Elie était monté au ciel dans un char de feu, ce qui n’est pas une mort habituelle, donc les juifs pensaient qu’il allait revenir. De plus, le prophète Malachie avait annoncé son retour : « Voici que je vais vous envoyer Elie, le prophète … (Ml 3, 23) »
« Alors, es-tu le grand Prophète ? » Les prêtres et les lévites, qui connaissent bien la Bible, se demandent si Jean ne serait pas Moïse revenu sur terre, car il y avait dans le livre du deutéronome cette promesse : « Dieu dit à Moïse ‘ C’est un prophète comme toi que je leur susciterai … ‘(Dt 18, 18) »

Jean n’est donc ni le Messie, ni Elie, ni Moïse.
« Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage » Jean l’évangéliste reprend plus loin ce thème de la lumière : « Jean-Baptiste fut la lampe qu’on allume et qui brille (Jn 5, 35.) » Il est une lampe et non la Lumière, c’est-à-dire qu’il est un instrument qui permet de faire passer la Lumière. C’est Jésus qui est la « Lumière du monde. » C’est pourquoi la date de Noël a été choisie le 25 décembre, premier jour de l’année où le jour commence à rallonger, où la lumière commence à gagner sur la nuit. C’est aussi pourquoi on allume des bougies progressivement sur la couronne de l’avent, car la lumière grandit à l’approche de Noël. Le mystère de Noël illumine toute notre vie. Même si notre existence est parfois sombre, nous sommes habités par la Foi en Jésus Sauveur, par l’Espérance que le mal sera vaincu par le Christ.

Source : « L’intelligence des Ecritures », MN Thabut.


Le commentaire des lectures bibliques de ce dimanche.

par Marcel Domergue, jésuite, rédacteur, Cahiers Croire

Nos trois premières lectures nous parlent de joie. Une joie qui va venir nous visiter mais dont la perspective nous rend déjà heureux : l’espérance fait dès maintenant habiter en nous la joie que nous attendons. La grossesse est joyeuse de la naissance future et Marie tressaille de joie en Dieu son sauveur, alors qu’elle n’est encore en possession que d’une promesse. Dans notre passage d’évangile, Jean proclame que celui qui doit venir est déjà là, "au milieu de nous". On peut se dire qu’une trentaine d’années après l’Annonciation, il est normal que Jean nous révèle que Jésus est déjà là. À cause du prologue du 4e évangile, nous pouvons aller plus loin : Jésus est là depuis toujours. Cette présence cachée, intérieure à l’humanité et à chaque être humain, va maintenant se révéler, prendre visage et nous appeler pour que cette présence en nous de notre origine soit maintenant assumée par nous en toute liberté. C’est en cela que "les temps sont accomplis". Le Baptiste annonce la naissance de notre source à la visibilité pour que nous puissions lui dire "oui", et ainsi dire "oui" à notre existence. Alors, créateur et créature ne feront plus qu’un. Ce qui les unira sera l’amour, qui est la nature même de Dieu. Voici Dieu en l’homme et l’homme en Dieu. Remarquons les mots utilisés : la lumière, l’eau (baptême dans l’eau). Nous voici renvoyés à Genèse 1, pour nous faire penser à une nouvelle création. Avec "la voix qui crie dans le désert" et "au-delà du Jourdain", nous sommes renvoyés à l’Exode : notre nouvelle création, notre émergence des eaux mortes et mortelles, nous demandera de parcourir une longue route – toute notre vie – à la suite du Christ. Pour accéder, au-delà de la mort, à une vie nouvelle, déjà à l’œuvre tout au long de notre parcours vers son achèvement : notre existence de Fils de Dieu.

La voix dans le désert

Ceux qui veulent entendre Jean doivent se déplacer, quitter leurs soucis, leurs projets, leurs occupations habituelles. Faire le vide pour s’ouvrir au nouveau qui vient. Le désert, c’est cela, "la terre informe et vide" de Genèse 1. Nous nous retrouvons, symboliquement, au seuil d’une nouvelle création. Cet univers nouveau prend en charge l’ancien, auquel Jean appartient. Comme Adam et Ève chassés du Paradis, il est vêtu de peau de bête et mourra aux portes du Royaume. Jean est donc la figure de cette humanité loin de son achèvement à laquelle nous appartenons, mais en lui se trouve l’espérance, l’attente du Fils de l’homme, de l’humanité accordée et raccordée à Dieu. Ce Fils de l’homme-Fils de Dieu est déjà au milieu de nous mais nous ne le reconnaissons pas à première vue. Jean est là pour nous le désigner et c’est cet inconnu qu’il faudra suivre. Répétons-le, le Précurseur est en quelque sorte à traverser : on ne s’arrête pas à lui, qui n’est qu’un index dirigé vers un autre. Nous en sommes tous là. En effet, tous ceux que nous rencontrons nous signalent la présence du Christ d’une manière ou d’une autre : Christ amour, Christ crucifié, Christ défiguré, il est là. Il est ainsi en nous, même si nous n’en prenons pas conscience. Nous sommes donc habités et par celui qui est désigné et par celui qui désigne. Le Christ est sans cesse à retrouver et à reconnaître. Il est venu, il vient, il reviendra. C’est pour cela qu’il nous faut entretenir en nous une part de désert, une ouverture sans encombrement pour accueillir celui qui vient. Il vient sans cesse. Certes nos occupations, nos soucis, nos souffrances et nos joies resteront les mêmes mais nous les vivrons autrement. Car Dieu est avec nous.





















Rencontre –KT



.

- Raconter Jn1,6-8,19-28 en le situant dans le contexte (3eme dimanche de l’Avent). Conter de façon vivante, avec gestes, le Livre de la Bible à côté de vous pour signifier que vous n’inventez pas l’histoire.

- Coller la feuille et la relire ensemble.

- Laissez réagir les enfants sur le texte, susciter leurs questions (que vous notez), ce à quoi cela leur fait penser, leurs étonnements… Ne donnez maintenant que les réponses d’ordre géographique, historique, culturel.

  • Qui est Jean Baptiste ?

  • Qui est la lumière dans le texte ?

  • Qu’est-ce qu’un prophète ?...




Pour les collègiens :

Piste de réflexions : Pourquoi lire ce livre ?l’Evangile selon St Jean ?

L’évangile de Jean invite chacun à faire un choix : soit rejeter Jésus et refuser le projet de Dieu, soit croire en lui et devenir un de ses disciples. Celui qui doute, découvrira que Jésus c’est Dieu lui-même devenu homme pour nous aider à croire. Celui qui, comme Nicodème, a peur de dire ouvertement qu’il croit, osera dire tout haut ce que Dieu a fait pour lui. Celui , qui comme les foules, est fasciné par les miracles, apprendra à voir au-delà de tout ce que le monde voit.

Cet évangile a été mis par écrit au moins cinquante ans après la mort et la résurrection de Jésus. Il est attribué à l’apôtre Jean.
Contexte :

Plusieurs crises troublent la communauté née de l’enseignement de l’apôtre Jean :

°Les anciens disciples de Jean-Baptiste ont du mal à trouver leur place.

°Les nouveaux chrétiens d’origine juive sont parfois mis à la porte de leur propre famille.

°L’empire romain domine la région et persécute les chrétiens car il refuse d’adorer l’empereur.

°L’enseignement sur l’identité de Jésus, homme et Dieu ne fait pas l’unanimité dans la communauté. Elle risque de se déchirer.

°L’évangile fait écho à ces difficultés. Ecrit pour rassurer et montrer qui est Jésus, il affirme que c’est un bon choix de suivre Jésus.
Partage de la Parole de Dieu :

  1. Quelqu’un lit le texte à voix haute.

En silence, souligner les mots ou expressions que je ne comprends pas.

On fait le tour du groupe pour que chacun s’exprime (3’ maxi)


  1. Relire le texte à voix haute.

Prendre un temps de silence pendant lequel chacun cherche à répondre aux questions suivantes : -Qui parle ? A qui ?
On refait un tour pour que chacun partage les réponses qu’il a trouvées.


  1. Questions personnelles.

  • Quelle phrase, expression, je peux garder comme trésor pour moi ?




Pour les primaires :

PISTES DE LECTURE:

  1. Le témoignage-La Lumière:
    "Jean était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui."


  • Complète la fiche ci-dessous: (cf pièces jointes )

Réponses possibles:
Un témoin, c'est une personne qui voit quelque chose; c'est une personne qui est là au moment où il se passe quelque chose et qui le révèle ensuite...
Jean est témoin de la Lumière.
La lumière apporte beaucoup: elle nous éclaire, elle révèle le monde autour de nous (sans la lumière nous ne pouvons bien connaître les formes, les couleurs, les distances), elle nous guide dans la nuit, elle nous permet de veiller plus longtemps, elle permet la vie (une plante sans lumière meurt), elle donne de la joie ( lumière du sapin, bougies, décoration de Noël, feu de cheminée)...
Expressions: "Etre un rayon de soleil pour quelqu'un";" Un texte lumineux"; "C'est très clair!"; "Rayonner de bonheur"; "Le siècle des lumières";...
Toutes ces expressions parlent de joie, de bonheur, de compréhension,... Elles nous disent que la lumière est très importante pour vivre heureux!
La Lumière, c'est Jésus!
Il est notre véritable guide, il nous montre un beau chemin; celui qui nous conduit vers le bonheur, vers la Vie! Il nous éclaire dans nos difficultés, nos peines... Avec lui, nous pouvons connaître et aimer les gens qui nous entourent... En ce temps de l'Avent, il peut nous aider à veiller!


  1. Jésus est-il ta lumière?

  • Pour t'aider à réfléchir, crée ce petit livret ( cf pj)

Jésus est ma lumière

Jésus compte pour Jean! Il est important à ses yeux! Jean ne peut garder Jésus pour lui tout seul... Alors, il l'annonce autour de lui.
Jean rend témoignage à La Lumière!
Et toi, es-tu témoin de Jésus?
Si je suis chrétien, si Jésus compte pour moi, je dois à mon tour l'annoncer!
Je peux l'annoncer par ma vie: en étant joyeux, en pardonnant autour de moi, en donnant gratuitement, en aimant mon prochain, en accueillant ceux qui sont seuls, en aidant, en priant.
En ce temps de l'Avent, il est très important d'essayer d'être témoin de Jésus!

  1. Jean-Baptiste: (cf pj)


  • Complète la première image avec l'aide de l'évangile. Exemple dans la seconde image:










***L'eau:

L'eau permet la vie. Nous ne pouvons vivre sans eau.
L'eau est aussi destructrice: les inondations, les raz de marée,...
On peut avoir envie d'eau... On peut la craindre...
L'eau lave, purifie...

Dans la Bible l'eau est très présente. Exemples:
-->Dans la Genèse: "Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. Or la terre était vague et vide, les ténèbres couvraient l'abîme, l'esprit de Dieu planait sur les eaux."
Dès le début de la Bible, l'eau est présente! Elle est importante dès les commencements. Et l'Esprit de Dieu qui plane au-dessus d'elle, peut la transformer, la remplir de Sa Vie.
-->Avec Noé, l'eau est destructrice mais aussi purificatrice.
Le déluge détruit pour qu'une humanité purifiée se relève!

Dans l'évangile de ce troisième dimanche de l'Avent, Jean baptise. Il se sert de l'eau comme signe de purification de l'homme. L'Esprit pourra ensuite agir pleinement sur cette humanité purifiée.

4- Surtout, ne pas perdre l'espérance:

L'Espérance, c'est la confiance en un avenir aux Couleurs de Dieu.

Les prophètes ont le coeur rempli d'espérance:
La première lecture de ce dimanche est une lecture d'Isaïe!
"De même que la terre fait éclore ses germes, et qu'un jardin fait germer ses semences, ainsi Le Seigneur fera germer la justice et la louange devant toutes les nations." (Isaïe 61,1)

Jean-Baptiste croit en l'homme! Il porte en lui une grande espérance! Il sait que l'homme peut écouter, entendre, se laisser toucher, changer!

Dans ma vie: Lorsque je me laisse toucher par la Lumière du Christ, par Sa Présence, ma vie est transformée: je vois mieux le chemin à prendre; j'ai plus de force pour me lever et pour marcher vers les autres; je trouve la force de pardonner; ma vie change,... Les graines du Seigneur, Ses Semences se mettent à lever!

Il faut toujours croire en un avenir aux couleurs de Dieu!
5 - MOTS CROISES: (cf pj)
Réponses: Témoin, eau, lumière, Elie, voix, Messie, désert, aplanir, avent.


6- JEUX:
 Retrouve une phrase importante de l'évangile, puis recopie-la sur ton cahier en belles lettres.


PRIERE:

Seigneur Jésus,
Donne-moi la force de prendre des risques,
Et surtout de prendre le risque de croire en toi
Quand le monde m'entraîne dans l'autre sens;
De prendre le risque de répondre
A l'agressivité par la douceur,
A l'égoïsme par la générosité.
Donne-moi d'entrer
Dans ta manière de voir.
Donne-moi de te ressembler
Le plus possible,
C'est ainsi que je pourrai être ton témoin
Et un rayon de ta lumière.

Evangile

Jésus-Christ selon Saint Jean (I 6-8 & 19-28).

Parut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean.

Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui. Cet homme n'était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage.

Et voici quel fut le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander: « Qui es-tu ? »

Il le reconnut ouvertement, il déclara : « Je ne suis pas le Messie. »

Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Elie? »

Il répondit : « Non. » « Alors, es-tu le grand Prophète ? »

Il répondit : « Ce n'est pas moi. »

Alors, ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »

Il répondit : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »

Or, certains des envoyés étaient des pharisiens. Ils lui posèrent encore cette question : « Si tu n'es ni le Messie, ni Elie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? »

Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l'eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c'est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale»

Tout cela s'est passé à Béthanie-de-Transjordanie, à l'endroit où Jean baptisait.




similaire:

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconReferences liturgiques jean 21, 1-19 axes et visees theologiques

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconRecommandations pour les futurs khâgneux du lycée Chaptal
«prioritairement» dans la dissertation, IL vous faudra d’autres références. Enrichissez donc vos lectures autour des axes

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconRecommandations pour les futurs khâgneux du lycée Chaptal
«plus particulièrement» dans la dissertation, IL vous faudra d’autres références. Enrichissez donc vos lectures autour des œuvres...

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconRecommandations pour les futurs khâgneux du lycée Chaptal
«prioritairement» dans la dissertation, IL vous faudra d’autres références. Enrichissez donc vos lectures autour des axes. Pour l’autobiographie,...

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconCompétences visées, ou «être capable de…»

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconLa littérature de jeunesse passionne les enfants dès le plus jeune âge
«lire» et non «décoder». Nous cernerons ainsi les compétences visées et les pré-requis des apprenants

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconRevue pour les équipes liturgiques
«Laudato si», que parfois «l’homme s’est déclaré autonome parce qu’au lieu de remplir son rôle de collaborateur de Dieu dans l’œuvre...

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconSéquence 7 : «Le héros romantique»
«axes» qui, selon vous, pourraient être étudiés dans un commentaire littéraire

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconRéférences historiques de l’intégration

1-references liturgiques jn1,6-8, 19-28 axes et visees theologiques iconRéférences de la publication originale





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com