En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de





télécharger 37.97 Kb.
titreEn présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de
date de publication11.07.2019
taille37.97 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
Vendredi 20 septembre
9 h 15 : Ouverture de la Trobada

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la CUB, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de l’Association Internationale d’Études Occitanes (AIEO), Norbert Fradin qui accueille la Trobada en son Château du Prince Noir, Katy Bernard, présidente de l’association organisatrice, Trobadas, déclare ouverte la Trobada Guillaume d’Aquitaine 2013.
9 h 45 : Guy Latry, Université Michel de Montaigne - Bordeaux III

Introduction à la Trobada
10 h 30 : David Escarpit, Université Michel de Montaigne - Bordeaux III

Le duc et la lune

Quels étaient les liens entre le duc d’Aquitaine, Bordeaux et le Bordelais ?
11h : Katy Bernard, Université Michel de Montaigne - Bordeaux III

Guillaume IX d’Aquitaine et la tentation du rien

Par son caractère relativement isolé dans l’ensemble de l’œuvre du premier troubadour connu aussi bien que dans l’ensemble de la production troubadouresque, Farai un vers de dreit nien, le chant de pur néant de Guillaume IX d’Aquitaine, a subi de nombreuses et contradictoires interprétations. Il ne s’agira pas ici d’en proposer une énième autre mais de s’appuyer sur les éléments qui composent lo vers afin de montrer combien l’œuvre bigarrée du premier troubadour trouve peut-être là un point d’« encrage ». Analyser Farai un vers de dreit nien à la lumière de l’ensemble de l’œuvre de Guillaume IX (avec toutes les réserves qu’il faut employer quant à ce terme eu égard au caractère partiel de ce qui a été conservé) permettra de montrer que ce poème sur le « pur néant » s’inscrit dans cet ensemble moins comme une production isolée que comme le syncrétisme de la production hétéroclite de ce personnage polyvalent. Les multiples facettes de l’atypique troubadour semblent plus ou moins graviter autour de cette notion du rien, du néant ; mais un rien atypique, à l’image de Guillaume IX, un rien souvent léger et enjoué, un rien de libre penseur, d’esprit libre avant la lettre.
Pause déjeuner
14 h 30 : Florence Mouchet, Université de Toulouse II - Le Mirail

« Quand le son fait défaut : usages et contraintes du contrafactum pour la reconstitution mélodique de l’œuvre de Guillaume d’Aquitaine »

Musicalement, le corpus de Guillaume IX d’Aquitaine pose problème : sur l’ensemble des pièces conservées, aucune ne nous a été transmise sous une forme notée, hormis Pos de chantar, qui aurait survécu partiellement dans le Jeu de Sainte-Agnès, daté du XIVe siècle. Pourtant, Guillaume semble bien avoir été attentif à composer non seulement les mots, mais aussi les sons, comme il s’emploie à le dire dans Pus vezem de novelh florir en indiquant que « tous les couplets sont exactement réglés sur la même mesure, et la mélodie, j’ai le droit de m’en vanter, en est bonne et belle ». Dans ces conditions, l’unique opportunité de reconstituer une œuvre alliant mots et sons, est de rechercher de possibles contrafacta, en prenant appui sur des pièces identiques au plan métrique. Si la pratique est connue, elle est cependant rendue particulièrement ardue pour l’œuvre du comte de Poitiers, en raison de l’aporie des sources notées. Nous nous attacherons à montrer à la fois l’utilité d’un tel processus de reconstitution, mais aussi les multiples questionnements que soulève sa pratique.
15 h 30 : Roy Rosenstein, The American University of Paris

Du magister au maistre : des vantades d’Ovide au gap du Comte de Poitiers

Dans sa grande étude sur le gab français, John L. Grigsby étudie davantage Marcabru que le comte de Poitiers, et ne dit pas un mot d’Ovide. Il restait donc à mettre à jour le rôle du poète latin dans le gap occitan. Entre le pseudo-didactisme d’Ovide, qui prêche « l’amour la poésie » comme un jeu, et la pratique poétique des troubadours, il n’y a qu’un pas. Le premier troubadour fut sans doute le premier aussi à mettre en œuvre l’enseignement de l’Ars amatoria sur ce plan. Sous la tutelle d’Ovide, grâce au comte de Poitiers, l’amour et la poésie se rencontrent et se fondent dans un jeu unique. Son gap réunit le poète et l’amant sous une rubrique et une dénomination uniques, faisant du professeur d’amour le maître du jeu.
à 21 heures Concert de l’Ensemble Tre Fontane

« Le duc en scène », cansons de Guillaume de Poitiers

Voir programme ci-dessous
Samedi 21 septembre
9 h 15 : Jacques Roubaud, poète

L’invention de Guillaume (titre provisoire)

I - Une réflexion sur la présentation-édition de l’œuvre de Guillaume IX par Pierre Bec (occasion d’un hommage-souvenirs).

II - Une réflexion sur la position formelle des compositions attribuées à Guillaume IX par la tradition avec le développement ultérieur des formes poétiques pratiquées par les Troubadours.
10 h 30 : Jacques Gourc, Université de Toulouse II - Le Mirail

Donner sa langue au chat

Dans l'ensemble de l’œuvre du comte de Poitiers, l'histoire du chat roux occupe une place singulière en même temps qu'elle s'inscrit dans une certaine cohérence, puisqu'on y retrouve la plupart des thèmes de prédilection de Guilhem.

Ce texte narratif, sorte de fabliau immoral à caractère grivois, permet la rencontre inattendue entre un pèlerin muet ou balbutiant un estranh lati et un matou diabolique qui imprime en lettres de sang ses paroles silencieuses dans le parchemin vivant. Ce dialogue pervers, assai imposé par deux dames cruelles et libertines, se révèle être tout à la fois un drogoman et un sésame aux plaisirs convoités...
Pause déjeuner
14 h 30 : Philip Grover, Université de Sheffield (Angleterre)

« Ezra Pound et Guillaume d’Aquitaine »

Dans les premiers recueils d’Ezra Pound publiés en Angleterre à partir de 1909, nous trouvons les personae des troubadours, ou les poèmes qui sont une re-écriture de leurs poèmes ou de leurs thèmes mais les transformant dans de nouvelles constellations. Guillaume d’Aquitaine fut celui qui « avait ramené d’Espagne la chanson/avec chanteurs et viels ». Guillaume, comme initiateur de toute la poésie nouvelle, trouve sa place dans le premier chapitre du livre de Pound, The Spirit of Romance, L’esprit des lettres romanes, de 1910. Et Pound a traduit cinq des huit poèmes que nous connaissons de Guillaume. Son opinion sur lui a évoluée depuis The Spirit of Romance : il réapparaît à travers les Cantos et jusqu’à la fin, se trouvant, dans le Canto CV publié en 1958, avec St. Anselme, Villon, et Cavalcanti dans un complexe de significations.
15 h 30 : Walter Meliga, Université de Turin (Italie)

Pos de chantar m’es pres talenz : l’adieu au monde du comte-duc

Chant de l’adieu au monde (« congé ») plutôt que chant de pénitence (Busslied), Pos de chantar m’es pres talenz est une œuvre extraordinaire par sa forme et ses contenus. Dans le moule la plus voisin des versus que l’on chantait à Saint-Martial, Guillaume de Poitiers coule un texte qui nous présente l’image qu’il avait du pouvoir et de la seigneurie. Il s’agit de l’une des plus fortes affirmations du status aristocratique et de la nécessité de sa manifestation que le Moyen Age nous ait laissé en langue vulgaire, face à laquelle les affects de la vie de Guillaume et l’amour tant de fois chanté et rechanté dans ses poèmes passent au deuxième plan.
16 heures 30 : Norbert Fradin, hôte de la Trobada en son château du Prince Noir

Conclusions de la Trobada

*

Au départ du Château à 17 heures :

Visite guidée du vieux Lormont

par Igor Pavlata, membre de l’Association des Amis du Vieux Lormont

avec la présence d’Alain Lafon, son président et de Christian Cayla, membre de l’association et directeur de l’office du tourisme. Renseignements sur la visite :

amis.vieux.lormont@numericable.fr - office-tourisme-lormont@wanadoo.fr
*

à 19 h 30, devant le château

Buffet par Jean-Marie AMAT

sur réservation

*

à 21 heures

LE CHANT DE MONTFORT

Lo cant de Montfort

Lecture musicale

Voir programme ci-dessous

Entrée libre à la Trobada - Réservation conseillée aux événements

Concert Tre Fontane : 12 € (réduit : 6 €)

Lecture-musicale du Chant de Monfort : 12 € (réduit : 6 €)

Pour les deux soirées : 20 €

Buffet Jean-Marie Amat : ?
Pendant la Trobada, la Bouquinerie de Carrefour Ventadour tient son choix d’ouvrages à la disposition des visiteurs.
Pour tout renseignement
06 82 42 69 18 – 06 08 48 10 60


  1. Volets réservations

+ coupon-réponse d’inscription

+ page de présentation et renseignements locaux
Inscription avant le 10 septembre à

Association Trobadas

Co Katy Bernard

27 rue Monsarrat

33800 Bordeaux
bernard.katy@wanadoo.fr

laurence.benne@orange.fr

http://ventadour.net/


  1. Encadré sur le château et texte de Norbert Fradin…

5. Volet spectacle – Vendredi

Ensemble Tre Fontane
Maurice Moncozet : chant oc., rebec, flûtes

Pascal Lefeuvre : vielle à roue, textes dits

Thomas Bienabe : oud, textes dits

Laurence Benne : textes dits
« LE DUC EN SCÈNE »

cansos de Guillaume de Poitiers
Je veux que tout le monde sache

Si mon chant est bien coloré

Il sort d’un fort bon atelier ;

Car de ce métier j’ai la fleur,

En vérité,

Et ce chant m’en sera garant

Une fois fait…
Fier, altier, puissant, décontracté, jovial, épicurien, voyageur, lettré, libre-penseur, curieux, galant, fougueux, Guillaume, IXe duc d’Aquitaine et VIIe comte de Poitiers, vécut à l’aube du XIIe siècle. Il est le grand-père de l’illustre Aliénor. Guillaume n’est pas seulement un des plus grands princes de son temps, il est aussi le premier troubadour connu.

Les trois cansos : « Molt jauzens mi prenc en amar… », « Ab la dolchor del temps novèl… », « Pòs vezem del novèl florir… », posent le ferment de cette lyrique courtoise qui durera deux siècles.

La complexité de sa personnalité se retrouve dans ses écrits. Ses poésies aux multiples registres, nous donne aussi à lire et à entendre : la grivoiserie, l’érotisme, le récit gaillard, et un fabliau.
L’Ensemble Tre Fontane poursuit aujourd’hui son chemin dans les pages des troubadours en remontant aux sources de l’art du trobar. Rencontrer Guillaume d’Aquitaine pousse au respect, à la curiosité et à l’humilité. Face à un personnage aussi contrasté, il fallait créer un spectacle hybride, entre musique, chant et théâtralité. L’Ensemble Tre Fontane (Maurice Moncozet, Pascal Lefeuvre et Thomas Bienabe) ont ainsi invité Laurence Benne à la rejoindre dans cette création afin de pouvoir, entre voix de femme et voix d’hommes, chant et récit, langue française et langue occitane, donner corps aux multiples facettes du grand démiurge du trobar.

Les notes et les rythmes qui seront posés sur les mots de Guillem d’Aquitaine, sont pour l’essentiel des mélodies de ses illustres successeurs : Marcabru, Bernard de Vendatour, Guiraud de Borneil, Bertran de Born… C’est un retour aux origines que l’Ensemble Tre Fontane et son invitée donneront à voir et à entendre à leur public.
Programme :

1- Ben vueill que sapchon li pluzor … / Musique : F. de Marseille

2- Farai un vers de dreit nien… / Musique : Lo vers commenç... Marcabru

3- Pos vezem de novel florir …/ Musique : Non puesc sofrir… G de Borneil

4- Ab la dolchor del temps novel…/ Musique Bernard de Ventadorn

5- Molt jauzens, mi prenc en amar / Musique : Non sap chantar … (J. Rudel)

6- Instrumental : « De monte lapis » (St Martial de Limoges)

7- Compaigno, non puosc mudar & Companho, tant ai agutz d’avols conres

8- Farai un vèrs, pòs mi sonelh…/

9- Companho, farai un vers [qu’er] convinen/

10- Pos de chantar m’es pres talenz…/ Musique Guillaume de Poitiers

+ images envoyées par Laurence

Volet spectacle – Samedi




Compagnie Dies Irae
Voix occitane : Katy Bernard

Voix française : Matthieu Boisset

Musique originale et interprétation : Luc Lainé

Voix française off : Laurence Benne


LE CHANT DE MONTFORT

Lo cant de Montfort
Lecture musicale
A partir d’extraits des vers originaux de La Chanson de la Croisade albigeoise, œuvre magistrale du XIIIe siècle occitan, est retranscrite la terrible histoire de Simon de Montfort, pourfendeur des hérétiques cathares et impitoyable persécuteur des seigneurs du Languedoc, Raymond VI et Raymond VII de Toulouse. Cette lecture bilingue (occitan médiéval/français moderne) sur une musique électroacoustique propose donc un voyage dans le temps des massacres de Simon de Montfort et dans le temps de leur mise en poésie. Simon de Montfort est encore aujourd’hui inscrit dans les mémoires comme un fou sanguinaire, un conquérant à la férocité sans égale. Dans les vers de La Chanson, il revêt en outre une envergure tragique qui nous emmène dans le labyrinthe de son esprit et la cruauté de son cœur, au centre de sa folie. Le chant de Montfort, lecture musicale, transcende la langue et le temps pour nous confronter à l’horreur de l’histoire.





similaire:

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de iconDeliberation du conseil communautaire
«le bureau de l’E. P. C. I est composé du Président, d’un ou plusieurs Vice-Présidents et éventuellement d’un ou plusieurs autres...

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de iconB. Interview de Jean-Marc Roze, vice-président chargé des finances, rapporteur du budget 9

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de iconMonsieur le Président du Directoire, Monsieur le Président du Conseil...

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de iconFin de vie : Des frères dénoncent les dérives d’Exit face à un homme...
«Une telle décision, c’est du jamais-vu dans l’histoire de notre association; la justice nous donnera raison», réplique le docteur...

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de icon Quel président du conseil français (= premier ministre) est enterré à Nice ?

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de iconProces-verbal de l’assemblee generale ordinaire en date du 29 mars 2016
...

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de iconLes rendez-vous amicaux de l’Association
«La maison du Délice» 11bis rue Traversière 75012 Paris – M° Gare de Lyon – Bus 91  01 43 41 29 05. Vous pouvez confirmer votre...

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de iconLes entreprises Hager Group, Bosch, Enbw et sma sont à présent représentées...
«En plus de la portée et de l’importance au niveau mondial que nous y gagnons, ces aspects rendent eebus Initiative particulièrement...

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de iconCommunications du Président

En présence de Jean Touzeau, maire de Lormont, vice-président de la cub, vice-président du Conseil général de la Gironde, Walter Meliga, président de iconBibliographie : a table président 2002





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com