Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille





télécharger 11.29 Kb.
titreDans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille
date de publication07.12.2017
taille11.29 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
 



Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille.

 

Le monsieur désirait manger une galette mais sa femme n'avait pas de farine pour lui en faire.

 

Il lui dit de monter au grenier, de le balayer afin de pouvoir récupérer les grains de blé nécessaires pour faire de la farine puis ensuite une galette qu'elle glissera dans le four.





Une fois cuite, la dame pose la galette sur le rebord de la fenêtre afin de la laisser refroidir.

Au bout d'un moment, la galette commence à s'ennuyer et se laisser glisser dans le jardin et continue à rouler toujours plus loin.





Elle rencontre un lapin

Celui-ci voulait manger la galette mais elle lui demanda plutôt d'écouter sa petite chanson.

Je suis la galette, la galette,

Je suis faite avec le blé ramassé dans le grenier,

On m'a mise à refroidir,

Mais j'ai mieux aimé courir !

Attrape-moi si tu peux !

Et elle se sauve très vite et disparaît dans la forêt en roulant.





Cette fois-ci, elle rencontre le loup gris

Celui-ci voulait manger également la galette mais elle recommenca à lui chanter sa chanson et se sauva si vite que le loup ne put la rattraper.

 

 





Nouvelle rencontre : un gros ours

L'ours grogna de sa grosse voix :

"Je vais te manger"

Mais la galette, qui est très intelligente, lui chanta à nouveau sa chanson et se mit à rouler très très vite pour échapper au gros ours.





Cette fois-ci, elle tombe nez à nez avec le renard

Elle recommence à chanter sa chanson, mais le renard rusé, pendant ce temps-là, se rapproche tout doucement d'elle.

Il lui dit qu'il n'entend plus très bien et qu'il aimerait que la galette se rapproche de lui pour lui rechanter la chanson.

Sans se méfier, la galette saute sur le nez du renard pour mieux de se faire entendre, elle commenca sa chanson, mais HAM !!!!  le renard l'avait mangée.



 

similaire:

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille iconAu fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
«mythologie paysanne» et ses acteurs d'une «noblesse magnifique». À l’âge de cinq ans, IL fut envoyé à la petite école particulière...

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille iconAndré Durand présente
«reflux», «piliers», «jetée») et tout un vocabulaire agricole («chars», «souches», «ronces», «lande», «ornières», «forêt», «fûts»)....

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille iconTout près du lac filtre une source

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille icon«Renouvelons aussi toute vieille pensée». Ce sont ces mots, empruntés à une ode de Du Bellay [1]
«vieille pensée» des troubadours que renouvelle Hugo, par la forme qu’il lui donne, suivant là une tendance amorcée dès le xviiie...

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille iconLorsque j'avais six ans j'ai vu, une fois, une magnifique image,...

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille iconLorsque j'avais six ans j'ai vu, une fois, une magnifique image,...

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille iconLa petite Roque
«Ma première lettre est pour la maison Poivron, puisque j’en ai une pour M. Renardet; faut donc que je traverse la futaie.»

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille iconIceberg Une nouvelle de Fred Kassak
«Il ne faut pas pleurer comme ça.» De près elle faisait moins jolie que de loin. Moins poétique. De loin, évidemment, on ne voyait...

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille iconRésumé : Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de...

Dans une petite maison, tout près de la forêt, vivaient un vieux et une vieille iconA. rimbaud «Alchimie du verbe» (1873), Une saison en Enfer
«A présent, dit-il, que je suis vieux, je vais en retirer tout ce que j’y ai mis depuis des années.» IL se mit à tirer en se servant...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com