En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre





télécharger 122.43 Kb.
titreEn formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre
page1/5
date de publication07.12.2017
taille122.43 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5

INTRODUCTION



En formation CAPSAIS par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre.

Il n’y avait en effet pas de poste de Rased dans mon secteur, et celui que j’occupais l’an dernier (à Pourcheroux, plus en direction des enfants du voyage) a fermé, mais cela ne me dérange pas d’avoir une classe.

Je sais que je vais être sur mon poste une semaine et demie seulement avant de partir finir mes six semaines de formation.
Déjà je m’interroge sur mon projet de classe… Puis-je en avoir une idée sachant que je dois m’absenter ?
Fin août, me rendant dans la classe, une évidence m’apparaît : il faut remettre de l’ordre et instaurer un cadre…
Les jeux sont mélangés… le matériel n’est pas rangé non plus… Trois jours me seront nécessaires pour remettre les choses à leur place et faire quelques sacs poubelles !
J’utilise le reste du budget pour commander ce qui me semble indispensable, mais l’essentiel manque dans la classe, peu de jeux pédagogiques utilisables par les enfants, peu de matériel, pas de fichiers, de manuels… si ce n’est de quoi alimenter une brocante !
Comme il y aura cinq élèves de l’année scolaire passée, il est nécessaire qu’ils perçoivent un changement dès le départ.
Je décide donc que les quelques jours que je vais passer avec mes élèves seront essentiellement consacrés à établir des règles.

J’instaure des responsabilités pour chacun : matériel, rangement, … en expliquant bien que je ne veux pas retrouver la classe en bazar quand je reviendrai.
Je vois peu le collègue qui me remplace et c’est vrai que je n’ai pas eu le temps de lancer grand chose au niveau du travail… Ce ne sera donc pas évident pour lui. J’ai essayé de bien préparer les élèves à ce changement, mais je me fais un peu de souci… Ils ont besoin de stabilité et au bout de quelques jours je m’en vais déjà ! Cette situation qui est déjà survenue l’an passée n’a pas été très bien vécu, ni par eux, ni par les familles, ni par les collègues…

Quand je m’en vais, il y a donc six élèves dans la classe, un seul est nouveau.
Mon retour s’effectue après les vacances de la Toussaint. Je retrouve deux élèves supplémentaires, une enfant du voyage, Priscillia, qui est arrivé en octobre et que je connais de l’an dernier et Kévin qui vient du CE1. Inscrit en début d’année, ses parents avaient refusé qu’il vienne en CLIS.

Josélito, un enfant du voyage scolarisé en CM2 viendra par moment dans la classe avant les vacances de Noël. Une fois la décision de la CCPE effective, il ne restera que peu de temps à temps complet dans la classe.

Il serait parti pour une durée de deux mois début janvier.

Emilie arrive de Montmarault début décembre. Il s’agit d’un placement, qui perturbe énormément Emilie… ce qui a rejailli sur l’ambiance de la classe.

Je venais d’arriver à créer un groupe… son attitude va tout bouleverser.

Depuis la rentrée de février, elle semble aller mieux.

Je n’ai rencontré mon remplaçant qu’une demi-journée avant les vacances : pas de problèmes particuliers, les élèves ont bien respecté les règles que nous avions mises en place.
Revenu « à la vraie vie », je dois me mettre concrètement au travail !
Je cherche, je cherche… dans les bibliothèques, sur Internet (j’ai passé des heures sur Internet, sur les sites spécialisés, partout les mêmes questions de collègues souvent nommés pour la première fois sur un poste spécialisé … Comment fait-on un projet ? Y a t il un emploi du temps pour les Clis ? Y a t il un programme ? et ne trouve pas d’exemples « concrets » de projet de classe, ni de projet individuel…

Partout on parle de leur importance, les seuls projets de classe qui sont diffusés concernent une activité très spécifique… je vois des projets individuels qui sont des reprises des compétences à acquérir… avec des +, des – ou des = en face… et même si l’utilisation des compétences est nécessaire bien sûr, cela ne me semble pas suffisant, et je prends alors conscience de la difficulté à réaliser concrètement un projet de classe et un projet individuel…
Difficultés qui viennent bien sûr des élèves qui sont accueillis dans les Clis, tous avec leur particularité ce qui fait qu’il est difficile de trouver une homogénéité, bien difficile d’en certains cas de lier le projet individuel au projet de la classe…tout en tenant compte du projet d’école !

De par l’intégration des élèves dans les autres classes, je n’ai mon groupe classe « au complet », « rassemblé » qu’à de rares moments…, il est donc dur de mener des activités collectives, activités nécessaires cependant pour « cimenter » le groupe.
Constater les difficultés n’est pas une fin en soi… et se pose alors la question : « on en fait quoi ? »
Toutes mes recherches n’ont pas été infructueuses, la formation m’a donné pas mal de pistes et un livre :

La classe spécialisée Une classe ordinaire ? de Rémi Casanova dans la collection Pratiques et enjeux pédagogiques chez ESF

me sont d’une aide précieuse dans la réalisation de mes projets.

Rémi Casanova explicite le fonctionnement de sa classe, raconte sa pratique quotidienne…et donne pas mal d’exemples d’activités en les rapportant à la théorie.
En commençant la rédaction de mon projet, je vais m’efforcer à le rendre facilement « communicable », car je m’aperçois du gain de temps que m’ont procuré les travaux que j’ai trouvés sur le Net, beaucoup de travaux de collègues étant passionnants… de même en formation nous avons pu constater que chacun avait énormément de choses à faire partager, et que par manque de communication et d’organisation, nous étions passés à côté de beaucoup. C’est lors de la présentation de nos mémoires que nous nous en sommes rendus compte.

La circulaire de 1991 est un outil précieux pour la réalisation d’un projet de classe.

Elle donne les grands axes à suivre :



  • Utiliser la dynamique du groupe, pour favoriser l’expression, instaurer et organiser la

communication

pour organiser les modalités collectives du travail



  • Individualiser les objectifs et les procédures pédagogiques



  • Utiliser les aides technologiques, pour réduire le handicap

pour favoriser l’expression personnelle



  • Avoir une pratique raisonnée de l’évaluation


Pour cette année scolaire, vu que pour moi elle ne démarre véritablement qu’après les vacances de la Toussaint, le premier point auquel je me suis attaché a été d’instaurer un cadre de fonctionnement dans la classe.
Pour ce faire je me suis inspiré de la règle des 4 R que développe Rémi Casanova dans son livre :


  • Repères

  • Responsabilisation

  • Reconnaissance

  • Respect


Les Repères renvoient à l’organisation pédagogique.
La Responsabilisation fait comprendre à chacun qu’il est maître de son destin. En donnant à chaque élève une parcelle de pouvoir dans la classe, elle le rend indispensable, lui donne une place, une identité propre.
C’est cette responsabilisation qui induit la Reconnaissance. En existant, l’enfant est reconnu, pour ce qu’il est, mais aussi pour ce qu’il fait.
Ces trois points débouchent sur la notion basique et néanmoins centrale de toute relation humaine : le Respect


Les repères

Etablir un emploi du temps s’est révélé compliqué du fait des intégrations, j’ai donc essayé de construire avec les élèves un déroulement de journée «type ».

Nous essayons chaque jour de le respecter, mais il ne nous empêche pas d’avoir des activités qui sortent de son cadre… comme réaliser une galette des rois et inviter d’autres élèves à la déguster.

C’est un cadre qui existe, mais nous savons tous que nous pouvons l’adapter.

De plus, il a été modifié plusieurs fois par l’arrivée de nouveaux élèves et par les différentes intégrations.

Chaque matin, quand nous « faisons » la date, le calendrier, nous regardons ensemble qui va aller en intégration, où, avec qui et dans quelle matière. Nous essayons de matérialiser ces moments d’intégration sur une bande du temps de la journée grâce à des étiquettes avec le prénom des élèves.

Cette activité permet à certains de mieux se repérer dans le temps.

Nous essayons également de réaliser une maquette de l’école afin de mieux se repérer dans l’espace… L’école est grande, les collègues nombreux : les enfants ne les connaissent pas tous, peinent à se repérer entre les différentes salles et les différents étages..

Une série de photos des collègues les aide à mettre un nom sur chaque visage et à les situer dans l’école.

L’idéal serait d’arriver, une fois la maquette terminée, à replacer chaque maître dans sa classe.


8h30


9h
9h15

10h

10h15
10h30
11h
11h30
13h30


14h15
15h15
15h30

16h

16h15



  • Entretien

  • Date – Calendrier – Météo

  • Poésie – Chant


Graphisme / Ecriture
Français : Lundi – Vendredi : lecture collective à partir d’un album

Mardi – Jeudi : Discrimination auditive et visuelle

Etude sur les sons
Imprégnation grammaticale

Jeux de réflexion – Devinettes- Charades …
Récréation
Mathématiques
Jeux éducatifs, puzzles, ordinateurs
Repas de midi
Découverte du monde

Arts plastiques

Technologie
E.P.S. /Expression (sauf le vendredi)
Récréation
Reprise systématique du travail sur les sons et les associations de sons
Rangement du travail / Devoirs

Histoire / Conte
  1   2   3   4   5

similaire:

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconJeudi 03 Septembre : rentrée

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconA noter : Rentrée le 7 septembre accompagnée d'un concert cf p6 !

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconRéunion d’information de rentrée du jeudi 10 septembre 2015

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconCompte-rendu de la réunion de rentrée du 30 septembre 2016

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconCompte rendu de réunion de rentrée du mardi 17 septembre 2013

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconRéunion de rentrée Lundi 24 septembre 2012 Ordre du jour

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconRéunion de rentrée classe de cm1-cm2 Vendredi 6 septembre

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconCette courte séquence sur la rentrée en 6ème est proposée par Mme...

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconLittérature (en Terminale L); option Musique, option Arts Plastiques....
«Un accent particulier est mis ici sur les contenus ouverts tant sur le passé que sur l’immédiat contemporain»

En formation capsais par alternance, en option E, je me retrouve nommé sur une Clis à la rentrée de septembre iconCorrigé du commentaire sur La Curée (rédigé)
«elle était heureuse» et le futur funeste du personnage. Ce pathétique tragique est rendu possible par l’analepse, mais sans recourir...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com