Plume par Michel Crespy





télécharger 129.93 Kb.
titrePlume par Michel Crespy
page1/11
date de publication18.06.2017
taille129.93 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11
La Gazette de Montpellier

Numéro 1185 du 03 au 09 mars 2011

Sommaire


Plume par Michel Crespy

La chronique éco par Jean Matouk économiste

Jean-Pierre Moure : « J’assume à 100% l’héritage de Frêche »

Les 7 infos-clés de la semaine, sûr de n’avoir rien loupé ?

Grammont : il accompagne les familles des défunts

Un rein en moins, c'est presque rien

Musique :Victoire 2 reçoit un avertissement

Culture

Une École du vin ouvre à Montpellier

Réchauffement du climat : il faudra arroser les vignes

Rapidos

Sète : le public appelé à sauver le théâtre Molière

Au tribunal : Les prévenus "On s’y est prix comme des nuls"

Cantonales : la moitié de l'Hérault vote le 20 mars

Street art cet artiste qui s'affiche sur les murs

Montpellier, les bobos reviennent au tricot

Mes bons plans : Géraud Vaillat, pépiniériste à Lattes.

Rumeurs et chuchotements

La maison de la presse

Plume par Michel Crespy


Primaires, vous êtes vraiment certain qu’il ira, Sarkozy ? Cette idée de faire choisir le candidat par un vote populaire préalable est excellente. Car, ne nous voilons plus la face : Sarkozy est devenu un boulet pour la droite. Aucun président avant lui n'a été aussi impopulaire, il ne dépasse pas les 25 % et il n'a rigoureusement aucune réserve pour le second tour tant il est rejeté partout ailleurs que dans le noyau pur et dur de l'UMP. Même les deux catégories qui le soutenaient massivement, les personnes âgées et les commerçants, commencent à le lâcher; chez tous les autres, il est déjà ultra-minoritaire. Avec son discours volontairement clivant et agressif qui ne s'accompagne d'aucun résultat concret, il fait à la fois remonter en flèche le Front national et fuir les électeurs du centre, perdant sur les deux tableaux. Et ça ne s'arrangera pas : il n'y a aucun miracle économique en vue, les salaires resteront bloqués, le déficit de l'État gigantesque et les prix en hausse. Les cantonales se présentent mal et la présidentielle sera un désastre. Et donc choisir dans des primaires un autre candidat s'impose. Qui? Ce ne sera pas facile. Fillon? À force d'annoncer rigueur, restrictions et privations, il est à l'image de sa politique: lugubre et éteint. Copé? Son programme est un copié-collé de celui de l'aile la plus extrême du Medef. Villepin? Il est séduisant mais il se trouvera bien quelqu'un pour se rappeler qu'il a été un Premier ministre très discuté. Baroin? Très ambitieux mais trop jeune. Bertrand, alors? Juppé? Hein? Quoi? Je n'ai rien compris? Ce n'est pas la droite qui va organiser des primaires, c'est la gauche socialiste? La droite, elle, va présenter Sarkozy quoi qu'il arrive? Ah bon, vous êtes sûr?

Retour sommaire

La chronique éco par Jean Matouk économiste


Notre diplomatie sert-elle bien notre économie ? La diplomatie a un impact indirect très important sur les exportations, donc sur les emplois. Voici pourquoi. D'abord, elle doit créer, entre notre pays et les autres, une ambiance favorable aux échanges. Sur ce point, l'actuel gouvernement n'a pas été du tout à la hauteur. Faux-semblants que les voyages présidentiels, instrumentalisés à usage interne, avec signatures spectaculaires. Échec du Rafale ! Échec pour quatre centrales nucléaires aux Émirats face à la Corée. On se place, pour de pures raisons de politique intérieure, en proue de l'Europe, pour refuser l'entrée de la Turquie dont l'importance économique ne peut que croître. On se brouille bêtement avec le Mexique. Ayant déjà sensiblement écorné la "politique arabe" de la France, en penchant plus, dès le départ, en faveur d'Israël, nous venons d'aggraver notre cas par un lamentable -retard" à soutenir les actuelles révolutions arabes. Les bêtises de Michèle Alliot-Marie n'ont été que la face visible d'un iceberg de maladresses diplomatiques. Mais il y a une autre voie d'action économique de la diplomatie: le soft power", l'action culturelle. Loi démontrée : celui qui parle français achètera plus facilement français. Or, tandis que l'Allemagne augmente les moyens de ses instituts Goethe, que la Chine dynamise le réseau des instituts Confucius, nous étranglons financièrement nos Instituts français. Nos lycées français ont des écolages (NDLR: frais de scolarité) trop élevés qui deviennent n'accessibles aux classes moyennes étrangères. Dans un budget des Affaires étrangères déjà très réduit (1 % du budget de l'Etat), plutôt que de réduire nos moyens financiers culturels, commençons par réduire le nombre de nos représentations (162 ambassades) en les fusionnant, dans les plus petits pays, avec celles d'autres pays d'Europe.

Retour sommaire

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Rêve et si l’on abandonnait l’euro ?

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Affaire Laëtitia, sanctionner le jap ? Mais IL n’existe pas !

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Scepticisme, faites semblant de croire et bientôt vous croirez

Plume par Michel Crespy iconPlume par Michel Crespy : Simplisme, à ceux qui prennent une frontière pour un horizon

Plume par Michel Crespy iconGrâce au coup de plume de Charles

Plume par Michel Crespy iconMichel bousseyroux
«bien» ou «mal». C’est qu’il tombe. Pas en taille basse. Par terre. Qu’il tombe complètement

Plume par Michel Crespy iconCompagnie la Diagonale Théâtre du Gué
«Le petit séjour au Texas» de j m weber mis en scène par Michel Parent en 2012; «Conversation au coin du feu» mis en scène par Jérôme...

Plume par Michel Crespy iconCe texte a été publié par la revue Genesis, éditions Jean-Michel Place, en 1994
«ensemble clos dont les relations internes définissent une créativité récursive»

Plume par Michel Crespy iconLe mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous...
«surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com