La rédaction : progression/programmation





télécharger 56.01 Kb.
titreLa rédaction : progression/programmation
date de publication29.05.2017
taille56.01 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos
Puygouzon-Fauch [Mars-Avril 2010] La rédaction : progression/programmation.
1. Qu’en disent les programmes 2008 ?



Cycle 3

FRANÇAIS

Faire accéder tous les élèves à la maîtrise de la langue française, à une expression précise et claire à l’oral comme à l’écrit, relève d’abord de l’enseignement du français mais aussi de toutes les disciplines : les sciences, les mathématiques, l’histoire, la géographie, l’éducation physique et les arts.

La progression dans la maîtrise de la langue française se fait selon un programme de lecture et d’écriture, de vocabulaire, de grammaire, et d’orthographe. Un programme de littérature vient soutenir l’autonomie en lecture et en écriture des élèves.

L’étude de la langue française (vocabulaire, grammaire, orthographe) donne lieu à des séances et activités spécifiques. Elle est conduite avec le souci de mettre en évidence ses liens avec l’expression, la compréhension et la correction rédactionnelle.

L’écriture manuscrite est quotidiennement pratiquée, pour devenir de plus en plus régulière, rapide et soignée. Les élèves développent, dans le travail scolaire, le souci constant de présenter leur travail avec ordre, clarté et propreté, en ayant éventuellement recours au traitement de texte.

L’appui sur un manuel de qualité pour chacun des volets de l’enseignement du français est un gage de succès. L’ensemble des connaissances acquises en français contribue à la constitution d’une culture commune des élèves.


Lecture, écriture

La lecture et l’écriture sont systématiquement liées : elles font l’objet d’exercices quotidiens, non seulement en français, mais aussi dans le cadre de tous les enseignements.

L’étude des textes, et en particulier des textes littéraires, vise à développer les capacités de compréhension, et à soutenir l’apprentissage de la rédaction autonome.

Rédaction

La rédaction de textes fait l’objet d’un apprentissage régulier et progressif : elle est une priorité du cycle des approfondissements.

Les élèves apprennent à narrer des faits réels, à décrire, à expliquer une démarche, à justifier une réponse, à inventer des histoires, à résumer des récits, à écrire un poème, en respectant des consignes de composition et de rédaction.

Ils sont entraînés à rédiger, à corriger, et à améliorer leurs productions, en utilisant le vocabulaire acquis, leurs connaissances grammaticales et orthographiques ainsi que les outils mis à disposition (manuels, dictionnaires, répertoires etc.).


La maîtrise de la langue française L’élève est capable de :

- s’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire approprié et précis ;

- dégager le thème d’un texte ;

- utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre, ou mieux l’écrire) ;

- répondre à une question par une phrase complète à l’oral comme à l’écrit ;

- rédiger un texte d’une quinzaine de lignes (récit, description, dialogue, texte poétique, compte rendu) en utilisant ses connaissances en

vocabulaire et en grammaire ;

- orthographier correctement un texte simple de dix lignes - lors de sa rédaction ou de sa dictée - en se référant aux règles connues d’orthographe et de grammaire ainsi qu’à la connaissance du vocabulaire.



2. Quelques liens fonctionnels (rédaction et …) :
 Interdisciplinarité / transdisciplinarité : l’élève rédige quand …..


GS : Littérature (Reconstitution d’une phrase à partir de vignettes associées à un mot) & comptes-rendus de sorties à partir des dessins individuels, par dictée à l’adulte.

CP : Déc du monde (comptes-rendus de sorties à partir des dessins individuels, à partir d’une trame donnée à compléter avec un répertoire illustré qui s’enrichit peu à peu)
CE1 : Rédiger des consignes en géométrie, pour faire tracer aux camarades ; rédiger des réponses aux énoncés de problèmes.
CE2 : Rédiger des énoncés de problème (données imposées, rallye math) ; écrire des lettres documentaires à une classe sénégalaise (instruction civique) ;
Critiquer un spectacle (narrer, argumenter), se documenter sur un artiste;
CM1 : EPS/rédiger des fiches de jeux, d’enchaînements chorégraphiques.
CM2 : Rédiger, schématiser les conceptions initiales en sciences (individuellement) ; expliciter les conclusions à tirer d’une expérimentation (en petit groupe).
Voir aussi la tenue du cahier des arts (retour sur les rencontres avec les œuvres).

C3 : Synthétiser collectivement par dictée au maître les conclusions des séances d’histoire, géographie et sciences.



 Interstructuration avec la lecture : l’élève apprend à rédiger en lisant, c’est à dire …


Littérature : réponse aux questionnaires de lecture en construisant des phrases, en argumentant.
Imprégnation syntaxique, lexicale,
Nourrir l’imaginaire…
Attention : comment conserver le plaisir à fréquenter le livre, l’écrit ?
Lire pour apprendre, pour savoir lire … et ?

L’insterstructuration est effective quand il y a questionnement sur le texte (lexique, syntaxe et morphosyntaxe verbale …) quand l’élève en retire un savoir sur les différents types de textes.



 Etude de la langue : l’élève doit, découvrir , réinvestir


CE1 : Grammaire /Produire une question à partir de réponses données par anticipation ; structurer ensemble la règle (formulation)
Attention : barrière de l’orthographe …

3. Les types de textes (invariants et différences) :

invariants : ce que l’on doit exiger dès le début de chaque année du cycle (rappeler, mettre en œuvre)


Structuration :

Réinvestir la notion de phrases (ayant du sens, commençant par une majuscule…)

Structurer en paragraphes.


Présentation :

(Astuce : écrire toutes les deux lignes pour que le deuxième jet ne soit pas une reprise de tout le texte)

Le 3° jet est la production finale : impeccable !

Méthodologie :

Se référer à des outils en construction.
Se relire objectivement (mot à mot, syllabe par syllabe C2)
Se référer à la grille de relecture (C3)

Travailler en, trois étapes (trois jets successifs)


différences : ce qui se découvre, se structure, s’apprend, se pratique, s’enrichit


Narrer/inventer : Structurer le récit (introduction/situation initiale, paragraphes correspondant aux différentes étapes, conclusion/résolution), établir le choix formel entre présent/passé composé/futur [dialogues ou ancrage dans le présent] et imparfait/passé simple/plus que parfait [temps traditionnels du récit], découvrir les éléments du merveilleux (une époque indéterminée, des pouvoirs magiques, une fin heureuse ?) les ressorts de la science-fiction, du roman policier (une histoire plausible…)

Décrire : Structurer la description (espace/temps/étapes), introduire les mots de liaisons (connecteurs de temps, connecteurs logiques …) réinvestir le vocabulaire spécifique, enrichir de comparaisons (ex. : le portrait), établir le choix formel entre présent/passé composé [texte descriptif] et imparfait/plus que parfait [description insérée dans une narration].

Expliquer/justifier : Structurer un argumentaire (introduction de la problématique, paragraphes thèse/antithèse ou paragraphes ciblés, conclusion synthétique); introduire les connecteurs logiques (car, donc, parce que, pourtant/cependant/néanmoins/toutefois/en revanche…); justifier en donnant un ensemble d’arguments convergents; aller à l’essentiel (hiérarchiser les informations) et articuler les données de manière logique (cause/conséquence…) ; réinvestir la connaissance du présent de l’indicatif.





Référence : Pratiques d’écriture au cycle 3 : littérature et ateliers d’écriture . – SCEREN CRDP Versailles. 2009


4. Programmation – progression : la rédaction.

Exemple de tentative de programmation intégrée en lecture – écriture - étude de la langue.

Situations de communication

(tâches & textes)

Situations de classe

(types d’écrits)


Caractéristiques


Points d’étude de la langue privilégiés

(gram./orth./conj.)

CP/CE1

CE2

CM1

CM2



Décrire, expliquer, informer.




Structurer la description (espace/temps/étapes), enrichir de comparaisons (ex. : le portrait), établir le choix formel entre présent/passé composé [texte descriptif] et imparfait/plus que parfait [description insérée dans une narration].

Expansion du GN  (adj, comp du nom, relative) ?
Circonstancielles (temps ; lieu …) 
Mots de liaisons (connecteurs de temps, connecteurs logiques …)
Réinvestissement le vocabulaire spécifique.

















Narrer,
inventer une histoire.









Structurer le récit (introduction/situation initiale, paragraphes correspondant aux différentes étapes, conclusion /résolution) et insérer des dialogues.
Etablir le choix formel entre présent/passé composé/futur [dialogues ou ancrage dans le présent] et imparfait/passé simple/plus que parfait [temps traditionnels du récit],
Découvrir les éléments du merveilleux (une époque indéterminée, des pouvoirs magiques, une fin heureuse ?) les ressorts de la science-fiction, du roman policier (une histoire plausible…)


Ponctuation – « »
Concordance des temps :
- temps employés (personnes) présent passé composé, futur.
- imparfait / passé simple
- antériorité (temps simples, temps composés)

Expansion du GN  (adj, comp du nom, relative) ?
Enrichissement de P / Circonstancielles (temps ; lieu …) ?

















Prescrire,

inciter.

(texte injonctif)

Faire dessiner des figures géométriques
(fiches de construction)
Recettes de cuisine.


Règles de jeux.
Règlement de la classe.


Donner un titre (objectif de l’activité)
Classer et ordonner les injonctions.
Prévoir les variantes, les avenants.



Impératif présent.
Infinitif transformations [infinitif/impératif]


Phrases négatives.
Lexique spécifique.



















Justifier,
argumenter,


Interpréter.




Structurer un argumentaire (introduction de la problématique, paragraphes thèse/antithèse ou paragraphes ciblés, conclusion synthétique); justifier en donnant un ensemble d’arguments convergents; aller à l’essentiel (hiérarchiser les informations) et articuler les données de manière logique (cause/conséquence…) ;

Introduire les connecteurs logiques (car, donc, parce que, pourtant /cependant /néanmoins/ toutefois/en revanche…).

Réinvestir la connaissance du présent de l’indicatif.














Jouer avec la langue.


Rimes (comptines des prénoms)
Calligrammes
Jeux de mots
Vire langues
Ecrire à la manière de…


Se donner des règles d’écriture (à partir d’un jeu, à partir d’un écrit préexistant..)
Analyser et reproduire les structures (vers, strophes, rimes) les figures de style (métaphore, allégorie) et quelques genres (fables, haïku, contes des origines en prose…)


Savoir copier en respectant une présentation canonique.

Segmenter en syllabes, appariement de sons ;
Jouer sur les champs lexicaux (détournements) : registres de langue, étymologie et familles de mots.
















5. Eléments officiels de progression (19/06/2008 – p 35) :




Rédaction

- Dans les diverses activités scolaires,

proposer une réponse écrite, explicite

et énoncée dans une forme correcte.

- Rédiger un court texte narratif en

veillant à sa cohérence temporelle

(temps des verbes) et à sa précision

(dans la nomination des personnages

et par l’usage d’adjectifs qualificatifs),

en évitant les répétitions par l’usage

de synonymes, et en respectant les

contraintes syntaxiques et orthographiques ainsi que la ponctuation.

- Rédiger un court dialogue (formulation des questions et des ordres).

- Savoir amplifier une phrase en ajoutant des mots : en coordonnant par et un nom à un autre, un adjectif à un autre, un verbe à un autre.

- Améliorer (corriger et enrichir) un texte en fonction des remarques et aides du maître.

- Dans les diverses activités scolaires,

noter des idées, des hypothèses, des

informations utiles au travail scolaire.

- Rédiger un court dialogue (formulation

des questions et des ordres).

- Rédiger des textes courts de différents types (récits, descriptions, portraits)

en veillant à leur cohérence, à leur

précision (pronoms, mots de liaison,

relations temporelles en particulier)

et en évitant les répétitions.

- Savoir amplifier une phrase simple

par l’ajout d’éléments coordonnés

(et, ni, ou, mais entre des mots ou

des phrases simples ; car, donc entre

des phrases simples), d’adverbes,

de compléments circonstanciels et

par l’enrichissement des groupes

nominaux.

- Dans les diverses activités scolaires,

prendre des notes utiles au travail

scolaire.

- Maîtriser la cohérence des temps dans un récit d’une dizaine de lignes.

- Rédiger différents types de textes

d’au moins deux paragraphes en veillant à leur cohérence, en évitant les répétitions, et en respectant les contraintes syntaxiques et orthographiques ainsi que la ponctuation.

- Écrire un texte de type poétique en

obéissant à une ou plusieurs consignes précises.

CE2

CM1

CM2

similaire:

La rédaction : progression/programmation iconProgression / programmation Grande section 2011 /2012

La rédaction : progression/programmation iconC. Ensuite, et en fonction de ce qui a été perçu et compris dans...
Sous-parties. On aboutit ainsi à un plan détaillé. Y préside le souci de clarté, de précision et de progression. La qualité de ce...

La rédaction : progression/programmation iconEn cours de redaction

La rédaction : progression/programmation iconRédaction à la maison

La rédaction : progression/programmation iconNote de la rédaction

La rédaction : progression/programmation iconRédaction Exercices de lecture

La rédaction : progression/programmation iconJournal octobre, novembre et décembre 2009 Rédaction

La rédaction : progression/programmation iconUn outil d’aide à la rédaction et au suivi du volet pédagogique du pps

La rédaction : progression/programmation iconProgrammation periode 1

La rédaction : progression/programmation iconProgrammation de cycle 3, Ecole





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com