Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1





télécharger 94.72 Kb.
titreSéance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1
date de publication01.05.2017
taille94.72 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos
Lecture partagée – Littérature Jeunesse
Groupes de suivi
Circonscription de Saint Martin d’Hères

La barbe bleue
de Charles Perrault,


illustré par Jean Claverie

Références du livre

Gallimard jeunesse

N° d’édition 15516

Dépôt légal : août 2002




Séance 1 2

Séance 2 3

Séance 3 8

Séance 4 11

Séance 1


pages 5 à 14 (S’arrêter à « et part pour son voyage » 4ème ligne)

1) Travail sur la couverture

  1. sur le titre

  2. sur le nom de l'auteur

  3. sur l'illustration

A partir de ces informations essayez d'émettre des hypothèses sur le contenu du livre.


    1. Faire reformuler la syntaxe

« …il n’était ni femme ni fille qui ne s’enfuit de devant lui ». page 5

« …je vous le défends de telle sorte que s’il vous arrive de l’ouvrir, il n’y a rien que vous ne deviez attendre de ma colère. » Page 12


    1. Anticipation

« ce qui les dégoûtait encore, c’est qu’il avait déjà épousé plusieurs femmes, et qu’on ne savait pas ce que ces femmes étaient devenues. » page 7

Que pensez vous que soient devenues toutes les femmes de Barbe Bleue ?


    1. Interprétation

« la cadette commença à trouver que le maître du logis n’avait plus la barbe si bleue et que c’était un fort honnête homme . » page 11

Finalement, pourquoi la cadette le trouve-t-elle fort honnête homme ?


    1. Travail sur l’illustration ci-dessous (page 6 et 7)



Situer les personnages de l’illustration.

Qui est qui ?

Qui est le personnage en gris ?

Quel est le rapport de l’illustration avec Barbe Bleue ?

Mettre en relation l’attitude des filles avec les phrases du texte.


    1. Travail sur le vocabulaire

Par groupe de 4 ou 6.

Explicitation à voix haute de la démarche de la maîtresse quand elle rencontre un problème de vocabulaire :

Pour un mot que je ne connais pas , par exemple les cassettes, je dois faire 3 opérations. (cf tableau ci-dessous)


  • Je lis la phrase dans laquelle est ce mot et les phrases qui sont proches

  • Voici les clés des cassettes où sont mes pierreries (page 12)

  • J’essaie de comprendre le sens grâce au contexte et / ou grâce à l’illustration

  • Les cassettes où sont rangées les pierreries. Ces pierreries, doivent être des pierres précieuses puisque Barbe Bleue est riche. On le voit dans les phrases de ce passage . On parle d’argent, d’or, de coffre-fort.

  • Si les pierreries sont rangées ce doit être un coffre, coffret, une boîte…

  • Je connais des mots qui ressemblent (de la même famille)

  • Cassetin petites cases d’un casier d’imprimeur….

Ce tableau, avec seulement la colonne de gauche remplie, peut être donné aux élèves pour travailler sur les mots qui posent problème.

Listes des mots inconnus dans le passage étudié lors de cette séance :

Meubles en broderie

Collation

Cadette

Malices

Faire bonne chère

Garde-meuble

Appartement bas

Cabinet

Séance 2


pages 14 à 26 (Commencer à « Les voisines et les bonnes amies » ligne 4 et s’arrêter à « il devina sans peine ce qui s’était passé » 11ème ligne)
1) Faire reformuler la syntaxe

Ecrire une nouvelle version de la phrase ci-dessous :

« Les voisines et les bonnes amies n’attendirent pas qu’on les envoyât quérir pour aller chez la jeune mariée. »

A près écriture de cette phrase, confronter les propositions.
2) Les reprises anaphoriques

Chasse aux « y » « qui » « leur »que l’on rencontre dans toute cette partie et voir quels mots ils remplacent.

Page 15 « Les voisines et les bonnes amies n’attendirent pas qu’on les envoyât quérir pour aller chez la jeune mariée, tant elles avaient d’impatience de voir toutes les richesses de sa maison, n’ayant osé y venir pendant que le mari y était, à cause de sa barbe bleue qui leur faisait peur. »

y = la maison

leur = les amies

Page 17 « Elles ne cessaient d’imaginer et d’envier le bonheur de leur amie qui cependant ne se divertissait pas… »

Qui = leur amie (la femme de barbe bleue)

Page 17 « Elle fut si pressée de la curiosité que, sans considérer qu’il était malhonnête de quitter leur compagnie, elle y descendit par un petit escalier dérobé… »

Y = le petit cabinet

Page 17 « Etant arrivée à la porte du cabinet, elle s’y arrêta quelque temps, songeant à la défense que son mari lui avait faite… »

Y = la porte du cabinet
3) Anticipation

Partage de la classe en 2 groupes :

Pour les élèves qui ne connaissent pas l’histoire :

Anticipation 1

Arrêt de la lecture page 18 (porte du cabinet).

Emission d’hypothèses sur ce qui va se passer ensuite.

Vérification des hypothèses par la confrontation à l’image page 19.

Vérification des hypothèses par la confrontation au texte pages 20 ; 21 .
Anticipation 2

Lire ensuite de « d’abord elle ne vit rien… » page20 à « le long des murs . » page 21.

Emission d’hypothèses sur ce qui va se passer ensuite.

Vérification des hypothèses par la confrontation à l’image page 19.

Vérification des hypothèses par la confrontation au texte « (C’était toutes les femmes que la Barbe-bleue avait épousées, et qu’il avait égorgées l’une après l’autre.) »
Pour les élèves qui connaissent l’histoire :

Association image / texte

Mettre en relation les illustrations ci-dessous avec les idées exprimées dans le texte.












4) Explicitation de vocabulaire

« La clé était  fée. » Page 25

Par quoi peut-on remplacer fée ?
Connaît-on des histoires où la fée est gentille, méchante
« avec du sablon ou du gré » Page 25

Que pourrait être le « sablon » ?

Que pourrait être le « gré » ?

Pourquoi la femme de Barbe bleue n’utilise-t-elle pas du savon ?
5) Reprise anaphorique
Page 17 « Elles ne cessaient d’imaginer et d’envier le bonheur de leur amie qui, cependant, ne se divertissait point à voir toutes ces richesses, à cause de l’impatience qu’elle avait d’aller ouvrir le cabinet de l’appartement bas. »

Passage du « elles » pluriel au « elle » singulier

Pensée à haute voix :

  1. Ecrire la phrase au tableau.

  2. Soit :

  • émettre une hypothèse fausse : « Pourquoi les voisines et les bonnes

amies vont-elles ouvrir le cabinet alors qu’elles n’ont pas les clés ? »

Attendre d’être détrompée avec explication et justification à propos de la pronominalisation.

  • Questionnement et élaboration d’une démarche d’explication ensemble.


6) Travail sur les émotions
Souligne dans ce passage, les mots et expressions qui expriment la peur.

Elle fut si pressée de la curiosité que, sans considérer qu’il était malhonnête de quitter leur compagnie, elle y descendit par un petit escalier dérobé, et avec tant de précipitation qu’elle pensa se rompre le cou deux ou trois fois.

Etant arrivée à la porte du cabinet, elle s’y arrêta quelque temps, songeant à la défense que son mari lui avait faite, et considérant qu’il pourrait lui arriver malheur d’avoir été désobéissante ; mais la tentation était si forte qu’elle ne put la surmonter : elle prit donc la petite clef, et ouvrit en tremblant la porte du cabinet.

D’abord elle ne vit rien, parce que les fenêtres étaient fermées. Après quelques moments, elle commença à voir que le plancher était couver de sang caillé et que, dans ce sang, se miraient les corps de plusieurs femmes mortes et attachées le long des murs. (C’était toutes les femmes que la Barbe-bleue avait épousées, et qu’il avait été gorgées l’une après l’autre.) Elle pensa mourir de peur, et la clef du cabinet, qu’elle venait de retirer de la serrure, lui tomba de la main. Après avoir un peu repris ses esprits, elle ramassa la clef, referma la porte et remonta à sa chambre pour se remettre un peu, mais elle n’en pouvait venir à bout, tant elle était émue.

Ayant remarqué que la clef du cabinet était tachée de sang, elle l’essuya deux ou trois fois ; mais le sang ne s’en allait point. Elle eut beau la laver, et même la frotter avec du sablon et avec de grès, il y demeura toujours du sang ; car la clef était fée, et il n’y avait pas moyen de la nettoyer tout à fait : quand on ôtait le sang d’un côté, il revenait de l’autre.

La Barbe-bleue revint de son voyage dès le soir même et dit qu’il avait reçu des lettres en chemin qui lui avait appris que l’affaire pour laquelle il était partit venait d’être terminée à son avantage. Sa femme fit tout ce qu’elle put pour lui témoigner qu’elle était ravie de son prompt retour.

Le lendemain, il lui redemanda les clefs ; et elle les lui donna, mais d’une main si tremblante, qu’il devina sans peine tout ce qui s’était passé :

7) Résumé

Que s’est-il passé jusqu’à maintenant ?
8) Anticipation

A votre avis que va-t-il se passer à partir de maintenant ? Pour aider les élèves qui ont du mal à anticiper, s’appuyer sur l’illustration de la page 23 (cf ci-dessous)

Il serait intéressant que les idées émises lors de cet exercice soit consignées sur un poster à afficher en classe.


Séance 3


Pages 26 a 35 (S'arrêter a « Et levant son bras... » page 34)
1) Faire reformuler la syntaxe (classe complète)

page 26 « II faut, dit-elle que je l'aie laissée la haut sur ma table. »

Reformuler pour mieux comprendre (Je dois l'avoir laissée là haut sur ma table)
2) Travail sur le vocabulaire (classe complète)
* Page 27 « Ne manquez pas, dit la Barbe-bleue, de me la donner

tantôt. »

Quel est le sens du mot « tantôt » ?

D'après le contexte peut-on comprendre ce que veut dire « tantôt » ?

—› utilisation du dictionnaire (tantôt = bientôt)
* Page 27 « après plusieurs remises, il fallut apporter la clé. » (en

groupe)

Quel est le sens du mot « remise » ?

Faire un débat et demander la justification de l'interprétation. Utiliser les mots

de la même famille notamment « remettre ».
* Page 31 « Cependant la Barbe-bleue, tenant un grand coutelas à la

main... ». (classe complète)

Quel est le sens du mot « coutelas » ?

Déduction d'après la famille de mots (couteau)
* Page 31 « -Je m'en vais, répondait sa femme ».

Où s'en va-telle ?

Que veut dire ce « je m'en vais » dans ce cas là ?

Ce travail se fait individuellement puis les élèves se mettent en groupe pour

faire une proposition par groupe. Mise en commun. Consensus sur le sens de « Je

m'en vais «.


3) Travail sur le « repentir » (en groupe)

Page 29 « Je n'en sais rien ... un rocher. »

Lister les expressions qui montrent que la femme de la Barbe-bleue se repent.

S 'appuyer sur l'illustration page 28 (la pâleur, la forme des yeux. la bouche, les

mains jointes)

Dans le texte : « plus pôle que la mort » « Elle se jeta aux pieds de son mari »

« en lui demandant pardon » « elle aurait attendri un rocher » « affligée »
A partir de cette liste, proposer un synonyme pour le mot « repentir ».

Mise en commun
4) Débat (en collectif)

Page 29 « II faut mourir, madame... pour prier Dieu. »

Le sens du mot « tout à l'heure ».

pourquoi sa femme demande-t-elle du temps à Barbe-bleue alors qu'il lui dit

« tout à l'heure » ?

« tout à l'heure » a-t-il le sens qu'on lui connaît ? Si sa femme lui demande du

temps, que peut vouloir dire « tout à l'heure » ?

Reformuler de manière moderne.
Page 30 « Lorsqu'elle fut seule, elle appela sa sœur... fais-leur signe de se

hâter. »

La femme de Barbe-bleue est-elle seule face à son mari ?

Quels indices nous permettent de dire que la femme de Barbe-bleue a une sœur

et des frères ?

Pourquoi les frères doivent-ils se hâter ?

Qui est la pauvre affligée ?
5) Analyse du texte et vérification par le dessin (travail individuel)

Sur les terrasses du château ci-dessous, placer les différents personnages (La

sœur, la femme de barbe-bleue. Barbe-bleue).

S'appuyer sur le texte pages 30 a 33.
page 30 « monte, je te prie , sur le haut de la tour... »

page 30 « la sœur Anne monta sur le haut de la tour »

page 31 « descends vite ou je monterai là haut »

page 31 « descends donc vite ou je monterai là haut »

page 32 « Ne veux tu pas descendre ? »

page 33 « la pauvre femme descendit »

6) Travail sur les émotions

De la page 30 « Lorsqu'elle fut seule »...a la page 33 « tout éplorée et tout échevelée ».

Remplir le tableau ci-dessous.


Extraits du texte

Emotions de l’épouse de Barbe Bleue (dessiner la bouche)




Ou

-Anne. ma sœur Anne. ne vois-tu rien

venir ?

Et la sœur lui répondait :

- je ne vois que le soleil qui poudroie et

l'herbe qui verdoie.





...elle criait tout bas : Anne, ma sœur

Anne. ne vois-tu rien venir ?

Et la sœur lui répondait :

- je ne vois que le soleil qui poudroie et

l'herbe qui verdoie.





-Anne. ma sœur Anne. ne vois-tu rien

venir ?

- je vois. répondit la sœur Anne. une

grosse poussière qui vient de ce côté-ci...






-Sont-ce mes frères ?

- Hélas ! non. ma sœur : c'est un troupeau

de moutons...






Et puis elle criait :

- Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien

venir ?

- Je vois répondit-elle deux cavaliers qui

viennent de ce cô+é-ci ; mais ils sont bien

loin encore.




7) Anticipation (en doublette)

Image page 35
• décrire la scène
• écrire la suite de l'histoire



8) Justification

Page 29 « Je vous donne un demi-quart d'heure ».

Est-ce beaucoup de temps ?

Lui a +-il laissé un demi-quart d'heure ?

Justifier.
9) Anticipation

Prévoir la suite et la fin de l'histoire. Que va-t-il se passer maintenant ?

Faire une affichage dans la classe
10) Mise en scène

Par groupe de 3 acteurs qui jouent : la femme de Barbe-bleue, Barbe-bleue, la

sœur Anne

Souligner les dialogues dans le texte

Dégager les informations qui introduisent les dialogues (didascalies) ou qui aident

à l'interprétation (ex : « crier tout bas »)

Pour la gestuelle, utiliser le tableau des émotions de la femme de Barbe-bleue.

Séance 4


pages 36 à 41 (texte + la première moralité)

  1. lecture du passage en entier




  1. Anticipation

Faire le point sur le hypothèses émises lors des autres séances.

Y a-t-il de nouveaux éléments nous permettant de les vérifier ? Si oui, justifier en lisant les passages concernés.

3) Travail sur le vocabulaire

Page 37 « il s’enfuit aussitôt pour se sauver »

Faire ce travail sous la forme d’un débat : expliquer cette phrase

Réfléchir par groupe brièvement puis donner les solutions  confrontation


  1. Résumé

A partir du tableau ci-joint, différentes façons de procéder. Le tableau ci-dessous sera adapté en fonction du niveau de classe ou du niveau de lecture de l’élève.


Connecteurs

Evènements

Personnages principaux

D’abord

Barbe-bleue veut épouser la jeune fille qui refuse.

Barbe-bleue

La jeune femme

La sœur Anne

Les frères

Ensuite

Elle accepte après avoir vu ses richesses.

Puis

Il part en voyage après lui avoir laissé les clés de toutes les pièces. Il lui interdit juste d’entrer dans le petit cabinet.

Mais

La curieuse désobéit et découvre les ex-femmes égorgées de barbe-bleue.

Quand

Barbe-bleue revient, il décide de la punir comme les autres.

Alors

Elle demande de l’aide à sa sœur et à ses frères.

Enfin

Ses frères arrivent et tuent Barbe-bleue.


Ce tableau tel qu’il est rempli, sert de guide pour l’enseignant et s’adapte pour chaque niveau de la façon suivante.

Au CE2, donner le tableau ci-dessous (travail individuel) :

Connecteurs

Evènements

Personnages principaux

D’abord







Ensuite




Puis




Mais




Quand




Alors




Enfin





Coller dans la colonne « les évènements » du tableau les étiquettes ci dessous. Remplir la 3ème colonne.

Barbe-bleue revient, il décide de la punir comme les autres.

Barbe-bleue veut épouser la jeune

fille qui refuse.

Barbe-bleue.

Elle demande de l’aide à sa sœur et à ses frères

Ses frères arrivent et tuent .

Elle accepte après avoir vu ses

richesses.



Il part en voyage après lui avoir laissé les clés de toutes les pièces. Il lui interdit juste d’entrer dans le petit cabinet.



La curieuse désobéit et découvre les ex-femmes égorgées de barbe-bleue.

Lecture du résumé à la classe entière.

Au CM1, donner le tableau avec les connecteurs (travail par 2)



Connecteurs

Evènements

Personnages principaux

D’abord





Ensuite


Puis


Mais


Quand


Alors


Enfin



Lecture du résumé à la classe entière.

Au CM2 donner un tableau vierge (travail par 2)



Connecteurs

Evènements

Personnages principaux















































Lecture du résumé à la classe entière et discussion


  1. La moralité

La reformuler par petits groupes.

Lecture à la classe entière de chaque proposition.

Débattre et se mettre d’accord.

La formulation retenue est-elle en accord avec l’histoire ?

Connaissez-vous un proverbe proche de cette moralité ?


Page /
Inspection de Saint Martin d’Hères – Groupes de suivi en animation pédagogique

similaire:

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconL’après midi : IL y a eu deux groupes de réflexion sur l’élaboration...
«la voz» especial rap; présente ta création et remporte le concours del mejor rapero del año

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconAbsent excusé
«Il faut désigner un secrétaire de séance. Vous savez que, par tradition, le secrétaire de séance est souvent notre ami, premier...

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconSéance n°2 p9

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconSéance 1 : Contextualisation

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconSéance 1 : Je me souviens de

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconSeance n°1 sequence n°1

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconSéance 1 : Qu'est-ce que la poésie ?

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconSéquence 1 – Séance 2 : la n°1 : Rabelais

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconSéance 3 : Lecture. Le sonnet (1h)

Séance 1 2 Séance 2 3 Séance 3 8 Séance 4 11 Séance 1 iconSéance 6 : La lettre poème





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com