Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z





télécharger 39.2 Kb.
titreMarie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z
date de publication18.10.2016
taille39.2 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos


Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z mcd@unauteur.com

Avril 2010
logo3z


Dossier de presse




Les éditions 3Z

présentent

La série : Les Exilés de l’Arcange
par Michel ZORDAN

Le deuxième titre, L’insolence du sort vient de paraître

premiere-tome2L'insolence du sort
série
Les Exilés de L'Arcange
374 pages

Auteur, Michel ZORDAN   
ISBN 978-2-9532863-1-1



lesraisonsexil

Les Raisons de l'exil
série Les exilés de L’Arcange
322 pages – Auteur Michel ZORDAN
ISBN-978-2-9532863-0-4



sylvio-entete.jpg

Bonjour, vous me reconnaissez ?

c’est moi Sylvio, j’ai maintenant 10 ans !

Les Exilés de l’Arcange,   c’est l’histoire de ma famille,  et c’est moi qui la raconte, enfin presque.  Je dois quand même vous faire un aveu,  l’auteur prétend que je ne suis qu’un personnage de fiction, parfois j’en doute, mais je prends quand même beaucoup de plaisir à exister.






1- La Série

L’entre-deux guerres fut témoin de la deuxième vague d’immigration italienne vers la France. Durant les années 20,  et les années 30,  des dizaines de milliers d’Italiens quittèrent leur pays, pour trouver asile dans le notre.  Les raisons  de ces exils, furent multiples,  la principale cause étant la montée en puissance du fascisme. Pour la plupart de ces familles l’exode fut pénible,  pour certaines,  tragique. 

Pour la série Les Exilés de L’Arcange, Michel ZORDAN  s’inspire de cette période,  mais il prévient le lecteur, cette narration est une fiction : « Toutes ressemblances avec des situations réelles ou des personnes existantes ou ayant existé ne seraient que pure coïncidence ». Pourtant, en tournant les pages de son premier ouvrage, les Raisons de l’exil, on ne peut s’empêcher de penser que certaines scènes ne sont peut-être pas que le fruit de son imagination. Fils d’émigrants italiens, ayant trouvé refuge dans le Gers,  en Gascogne,   l'auteur imagine  l’histoire de la Famille Montazini.  Cette famille comme beaucoup d’autres en Italie,  n’appartenaient pas au mouvement fasciste. Sans vraiment être des opposants actifs,  ils savaient que la politique conduite par le Duce entrainerait tôt ou tard leur nation toute entière dans le désastre.  Mais l’Italie était leur pays, et leur souhait était de continuer à y vivre, avec l'ultime espoir qu'un jour la démocratie reprendrait le dessus.

Dans ce récit parfois cruel, où se mêlent haine, fanatisme, manipulations et vengeance, une saine émotion, parfois même la drôlerie et l’espoir sont toujours palpables.
En France, l’histoire commence en 1930, pour faire une pause, cinq tomes plus tard en 1947, au lendemain de la guerre. Tout au long de ces presque vingt années, la vie des Montazini n’est jamais simple. Le sort, le mauvais, mais aussi le bon, semble se complaire à jouer avec eux. Malgré ses déboires, la famille tient bon le cap et fait face. La ferme de L’Arcange, dans laquelle elle se retrouvera peu de temps après son arrivée en France, joue un rôle essentiel. Cette maison, au nom mythique, sera l’occasion pour Michel ZORDAN d’ouvrir de multiples parenthèses pour remonter dans un passé souvent tumultueux. Le destin ne peut toutefois pas s’acharner une vie durant. Derrière les gros nuages, le soleil n’attend souvent qu’une occasion pour briller à nouveau.

Michel ZORDAN écrit les 5 premiers tomes de cette saga en 2004 et 2005. En quelques mois les grandes lignes, plus de 1700 pages, sont tracées. Pendant les trois années qui suivent, l’auteur laisse son histoire dormir dans un tiroir. Il ne la réveille que pour apporter quelques petites retouches, « du relief » comme il dit.
Fin 2007, ses proches l’incitent à tenter l’expérience de l’édition.
2 – L’époque


L’auteur ancre son histoire dans une époque clé, troublée, mais fertile. Cette période d’entre deux guerres n’est pourtant pas si éloignée de nous, mais son histoire très riche nous semble déjà très lointaine.

Le fascisme en Italie, le nazisme en Allemagne, la guerre civile en Espagne et une France qui se cherche, une France qui recrute à l’étranger pour palier au manque de main d’œuvre dans les campagnes. Une France paysanne, dans laquelle une majorité des habitants vivent de la terre. Une France qui travaille souvent sept jours sur sept, qui ignore tout des mots « loisir » et « chômage », mais qui apprend le mot « vacances ».
Aujourd’hui, même si cette partie d’histoire date d’un autre millénaire, les témoins de cette époque sont toujours nombreux, et leurs souvenirs toujours très présents. Ces témoins ont accompagné tout ce qui fait la France d’aujourd’hui et, à l’image « Des Exilés de L’Arcange », les déracinés de cette époque ont su mêler leur destin à celui des natifs.
3-Les lieux
Même s’il s’en échappe régulièrement, l’auteur situe son histoire dans une Gascogne paysanne, qu’il connait bien. Le village de Floréal, le château Tourne Pique et la ferme mythique de L’Arcange sont omniprésents dans le décor planté par Michel ZORDAN.

Si l’auteur ne désigne pas formellement les lieux réels d’où l’histoire se raconte, les quelques informations qu’il laisse transparaître ne laisse guère de place au doute. Elle se situe dans le Gers, en Ténarèze, au cœur d’une Gascogne paysanne, qu’il connait parfaitement, proche du triangle Condom – Eauze – Nérac. Une Gascogne qu’il décrit généreuse, terre d’asile, héritière d’une tradition d’accueil aussi profondément enracinée que les ceps de folle-blanche et riche d’une histoire plusieurs fois millénaire.
carte


4-Le milieu
Pour l’auteur, le choix du milieu dans lequel l’histoire évoluerait ne s’est pas posé. Il lui est paru évident qu’il ne pouvait être que celui des paysans Gascons, pays de son enfance. Le point d’orgue étant la production d’armagnac, incontournable lorsque l’on parle de la Gascogne d’entre deux guerres. Sans y paraître Michel ZORDAN décrit des scènes champêtres, idylliques, mais bien réelles, dans lesquelles la solidarité est omniprésente. Même si ces scènes semblent aujourd’hui bien désuètes et surtout révolues, elles faisaient, il n’y a pas très longtemps, réellement partie de la vie des paysans Gascons.


5-Les titres
En FRANCE, le périple de la famille MONTAZINI débute en 1930. Dans le premier tome, l’histoire fait état des raisons de leur exil.
Edition 2009 : Les Raisons de l’exil - Au hasard d’une mauvaise rencontre, le destin pointe un jour du doigt une famille  et l’entraine malgré elle dans le drame.  Ainsi commence, la saga des Montazini.  Devant la désertion des autorités, Emilio MONTAZINI, homme tranquille, n’a d’autre solution que de s’ériger en dernier rempart. Après de terribles tourments, obligée de s’exiler en Gascogne paysanne pour échapper à la haine d'un fasciste fanatique, et malgré les lourds secrets qu’elle transporte dans ses bagages,  la famille pense qu’elle pourra désormais vivre en paix. Mais la distance entre l’Italie et leur nouveau refuge sera-t-elle suffisante ? Vous allez, en lisant ce premier roman, vous apercevoir que le malheur et le crime peuvent frapper même sur cette terre d’asile.

Vient d’être édité : L’Insolence du sort - Cette nouvelle histoire voyage dans plusieurs régions de France, mais elle se raconte toujours dans le sud-ouest, au milieu des vignes, des champs de blé, des prairies et des paysans gascons.


sylvio-tome2

Nous sommes en août 1932, bien installés dans notre ferme de L’Arcange, nous pouvons enfin goûter une existence devenue paisible. Malheureusement, après le ciel bleu, viennent souvent les nuages, parfois même l’orage. Tout au long de ce deuxième tome, je me suis souvent posé les mêmes questions. Pourquoi le hasard a-t-il voulu que je me trouve, au mauvais endroit, au mauvais moment ? Pourquoi, malgré les milliers de kilomètres qui nous séparent de nos ennemis d’hier, ceux-ci s’acharnent-ils ? Vous avez peut-être remarqué, que quelques fois, lorsqu’on se trouve en zone de turbulence, de petits bonheurs viennent saupoudrer votre quotidien, et le rendent un peu plus vivable. Et l’un des ces petits bonheurs, est une rencontre qui me marquera pour la vie.



5 b – Les titres
Synthèse de la critique, pour l’Insolence du sort :
Cette nouvelle histoire ne laisse aucun répit, on retrouve avec plaisir les « héros » du premier ouvrage. Dès la lecture des premières pages, les autres s'enchainent avec un appétit toujours grandissant. L'auteur utilise des mots ordinaires pour une histoire qui ne l'est pas, parfois touchante, parfois déconcertante, parfois dure, très dure.
Même s’il s’en échappe régulièrement, Michel ZORDAN ancre son récit dans une campagne paysanne des années 30, qu’il dépeint sans concession, mais avec réalisme : ni misérable, ni parfaite. Autre point marquant, les acteurs jouent leur vrai rôle : les méchants sont très méchants, et les gentils sont gentils, sans plus… Quelques personnages bien choisis, saupoudrés à bon escient, mettent le piquant nécessaire et donnent au met une saveur particulière.
L’histoire nous entraine dans un tour de France chahuté, avec une facilité déconcertante « Bordeaux, Marseille, Lyon, Paris » pour nous faire découvrir la chute, à son point de départ, Floréal. L’histoire parle d'immigration, sujet très actuel, mais une autre immigration,  celle  d'entre-deux-guerres. Elle parle aussi de rencontre, d’amitié, d’amitié adolescente qui doucement se métamorphose en quelque chose de beaucoup plus fort.
La mythique et insolite ferme des Montazini, « L’Arcange » joue encore un rôle très remarqué. Elle se dévoile toujours plus, mais apparaît encore plus mystérieuse. On apprend dans ce roman les origines de son nom.
Précision, le narrateur principal est un jeune garçon de 10 ans, même si ce n'est pas un livre étiqueté « jeunesse », on peut le conseiller à partir de 10/12 ans.
Avertissement : aux lecteurs qui ont besoin de 8 heures de sommeil, ne pas débuter la lecture de ce roman en soirée.
6-L’auteur
Des grands parents fuyant avec leur famille le régime italien de Mussolini pour s’installer dans une ferme au cœur du Gers, une véritable passion pour les vignerons à mi chemin entre l’ancrage dans leur terroir et la poésie qui résulte des arômes de leur vin… Autant de similitudes qui pourraient tenter de voir dans  « Les exilés de l’Arcange » un roman autobiographique. Pourtant, il n’en est rien ; ou alors ces éléments permettent-ils à Michel ZORDAN de rendre encore plus réelle l’histoire des Montazini.
Natif de la bastide de Fourcés dans le Gers, l’auteur s’exile à Paris dès l’âge de 16 ans. En 1978, ses activités professionnelles et son attachement pour sa Gascogne natale, le rappellent au pays, avec son épouse et son fils. Dés lors, il retrouve ses racines et se découvre une passion pour son terroir, qu’il traduira par des exercices de style faisant découvrir aux internautes les richesses vinicoles du Sud Ouest sur un site spécialisé. Bien vite, Michel ZORDAN prendra goût à l’écriture au point de s’essayer progressivement au roman. En moins de 5 ans, il écrira une dizaine de titres qu’il conservera dans ses tiroirs… Et poussé par ses proches, il les peaufinera, en autodidacte, jusqu’à se lancer dans l’aventure de l’édition ; histoire de se confronter au public.

Les Raisons de l’exil est le premier à être édité.
Découvrez la famille Montazini sur www.unauteur.com

7 – La société d’édition
Editions 3Z est une marque de la société VISIONIMA, spécialisée dans la communication, et l’édition audiovisuelle.  Pour beaucoup déjà, les productions développées tel que le guide interactif des vins du Sud-Ouest ou le documentaire sur le Rallye des Cimes font référence à la région.
Lorsque Michel ZORDAN se décide enfin à éditer le tome 1 de la saga des Montazini, famille d’immigrés exilés en Gascogne, 3Z profite de l’opportunité pour s’essayer dans l’édition de romans.

Votre contact Editions 3Z : Marie-Claire DERRIEN email mcd@unauteur.com

8- La distribution
Pour la distribution, Les éditions 3Z s’appuient sur les librairies traditionnelles. La politique commerciale de l’éditeur s’articulera en priorité autour des professionnels du livre, dans le but de favoriser les rencontres entre auteur et lecteurs.

Voir la liste des points de vente sur www.unauteur.com


9 – Le site WEB
Ce lien indispensable entre l’éditeur et les professionnels, présente également largement l’œuvre au grand public


Site : www.unauteur.com courriel : contact@unauteur.com

accueil-site.jpg



Tél : 05 53 40 00 38 - site Internet www.unauteur.com - courriel : contact@unauteur.com
« Éditions 3Z  » est une marque de la SARL Visionima – capital 10 000 € – 520 120 66800014 RC Pau


similaire:

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconPour toute remarque ou complément au sujet de ce texte merci de traiter...

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconLa raison et le réel
«Porter nos membres en avant, arracher notre corps au sommeil», «aucune de ces actions ne peut évidemment se faire sans contact,...

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconDans les évangiles, Jésus parle de ses frères lorsqu’il apparaît...

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconNote aux enseignants sur le Portfolio Le portfolio ou cahier d’histoire...
«matérialise de façon claire, continue et personnelle le parcours suivi en histoires des arts tout au long de la scolarité»

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconTraduit de l’américain par Marie Borel et Françoise Valéry, Éditions...
«[L]’ouverture […] déploie un angle qui ne supporte aucune mesure : celle-ci dévoile l’infini comme on ouvre un bal, une marche ou...

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconLe Chant de l'heure la plus claire

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconEcole Claire Dauphin

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconM2 Littératures anglophones : Jean-Marie Fournier (jean-marie fournier@univ-paris-diderot fr)

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconAldona nowowiejska contact

Marie-Claire Derrien, votre contact Editions 3Z iconProgramme contact coordonnatrice : 01 30 83 50 80





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com