Programme d'enseignement du cycle de consolidation (cycle 3)





télécharger 166.95 Kb.
titreProgramme d'enseignement du cycle de consolidation (cycle 3)
page1/4
date de publication01.06.2017
taille166.95 Kb.
typeProgramme
l.20-bal.com > histoire > Programme
  1   2   3   4


Programme d'enseignement du cycle de consolidation (cycle 3)




Langue Vivante Régionale Créole




Stage du 9 juin 2016









Au cycle 3, l'enseignement de la langue vivante étrangère ou régionale vise l'acquisition de compétences et de connaissances qui permettent l'usage plus assuré et plus efficace d'une langue autre que la langue française.
Des situations de communication adaptées à l'âge, aux capacités cognitives, aux intérêts des élèves, contribuent à la construction de connaissances langagières, permettant d'atteindre le niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) dans les cinq activités langagières. Il s'agit pour tous les élèves d'atteindre au moins le niveau A1 du CECRL  dans les cinq activités langagières.

Les activités proposées ne se limitent pas au niveau A1 car le niveau A2 peut être atteint par un grand nombre d'élèves dans plusieurs  activités langagières.  Les niveaux A1 et A2 du CECRL correspondent au « niveau de l'utilisateur élémentaire ».
En passant de A1 à A2, les élèves quittent « le niveau de découverte » pour entrer dans le « niveau intermédiaire». Il convient de garder à l'esprit l'âge des élèves du cycle 3 dans le choix des contenus culturels et linguistiques.
Des connaissances linguistiques et des connaissances relatives aux modes de vie et à la culture du ou des pays ou de la région où est parlée la langue confortent cet usage. C'est l'exposition régulière et quotidienne à la langue qui favorise les progrès des élèves ; son utilisation en contexte donne du sens aux acquisitions.
Un début de réflexion sur le fonctionnement de la langue permet aux élèves d'acquérir une certaine autonomie dans la réception et dans la production et renforce la maitrise du langage. Indissociable de l'apprentissage de la langue, l'élargissement des repères culturels favorise la prise de conscience de certaines différences, développe curiosité et envie de communiquer.
Les contacts avec les écoles des pays ou des régions concernés, les ressources offertes par la messagerie électronique, l'exploitation de documents audiovisuels contribuent à découvrir des espaces de plus en plus larges et de plus en plus lointains et à développer le sens du relatif, l'esprit critique, l'altérité.
Croisements entre enseignements
Les activités langagières en langue vivante régionale créole sont l'occasion de poursuivre le travail de comparaison du fonctionnement de la langue cible avec le français, entamé au cycle 2.
Le travail sur une même thématique, un conte simple par exemple, dans la langue régionale créole, permet aux élèves de comprendre la structure du conte à travers la langue étudiée et en retour de mieux identifier le fonctionnement de la langue française.
Des projets interdisciplinaires peuvent impliquer le cours de langue vivante régionale créole et l'un ou plusieurs des cours suivants : français, histoire, géographie, éducation musicale, arts plastiques, technologie, éducation physique et sportive...
Toutes les activités langagières sont convoquées sur les trois années du cycle et peuvent aboutir à des projets d'écriture (réalisations écrites chantées, théâtrales...), à des présentations d'œuvres réalisées en arts plastiques, en technologie, à des échanges avec des classes étrangères sur des thématiques diverses, ou à des manifestations présentées dans la langue étudiée.

Écouter et comprendre

Niveau A1

Le ou les locuteurs parle(nt) lentement et distinctement.

Les supports d'écoute (enregistrements audio-vidéo, prises de parole en classe...) sont de très courte durée.

Les consignes et instructions données à l'oral sont très courtes, simples, réservées à des besoins immédiats du cadre scolaire (salle de classe, cour d'école...).

Les mots et expressions à repérer sont familiers, très élémentaires. Ils concernent l'élève, sa famille, son environnement concret et immédiat, quelques éléments culturels très connus.

L'histoire, dont l'élève doit suivre le fil, est simple et accompagnée d'aides appropriées (visuelles...).
Niveau A2

.Le ou les locuteurs parle(nt) clairement et simplement.

Les supports d'écoute sont plus variés (conversations, informations, publicités, fictions...) et moins courts qu'au niveau A1, mais n'excèdent pas une minute.

Les consignes et instructions à comprendre ne se limitent pas au cadre scolaire, mais concernent aussi les besoins concrets de la vie quotidienne.

Les mots et expressions à repérer sont familiers et courants. Ils concernent la vie quotidienne, la présentation d'autres personnes ou personnages et quelques éléments culturels du/des pays ou de la / des régions dont on apprend la langue.

 Le récit (contes, anecdotes, proverbes choisis, chansons, poésies, comptines...) dont l'élève doit suivre le fil est simple et court, mais les aides apportées sont moins nombreuses qu'au niveau A1.


Compétences travaillées

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d'activités et de ressources pour l'élève

Exemples de formulation

En LVR Créole

Activités langagières


Enseignements croisés

  • Écouter et comprendre des messages oraux simples relevant de la vie quotidienne, des histoires simples.

→ Comprendre l'ensemble des consignes utilisées en classe.

→ Suivre les instructions données.

→ Comprendre des mots familiers et des expressions courantes.


→ Se mettre en position d'écoute.

→ Utiliser les indices extralinguistiques (visuels et sonores).

→ S'appuyer sur la situation d'énonciation (qui parle, où, quand ?).

Déduire un sentiment à partir d'une intonation.

Reconstruire du sens à partir d'éléments significatifs (selon les langues, accents de phrase, accents de mots, ordre des mots, mots-clés...).

Repérer les connecteurs élémentaires et identifier quelques repères chronologiques dans un discours, un récit, un dialogue.

Répondre à des questions et en poser :

- sur des sujets familiers :

Kijan tan-la yé ?

Solèy ka kléré, tan-la bèl, lapli pé ké tonbé.
Comprendre des consignes de classe

- Chanté… Palé dousouman… Aligné zòt pa dé… Gadé byen...

- Fè on désen pou montré…Mèt ansanm. Mèt bita-bita sa ki ka sanm.

- Mété sé zimaj-la jan sa fèt é rakonté …

- Bay non a…

Lexique : répertoire de mots isolés, d'expressions simples et d'éléments culturels concernant des informations sur la personne, son quotidien et son environnement.
Grammaire : reconnaissance de quelques structures et formes grammaticales simples appartenant à un répertoire mémorisé.
Phonologie : reconnaissance des sons, de l'accentuation, des rythmes, et des courbes intonatives propres à chaque langue

SVT


Français

  • Exercer sa mémoire auditive à court et à long terme pour mémoriser des mots, des expressions courantes

Suivre le fil d'une histoire simple (conte, légende...).

Identifier le sujet d'un message oral de courte durée.

→ S'appuyer sur des indices culturels.


Comprendre des mots familiers et des expressions très courantes concernant

- l’élève et la classe


- Zélèv, timoun, kanmarad, mèt-lékòl/ métrès-lékòl.

- Zanmi an mwen, bonmoun an mwen, bonzig an mwen…

tab, chèz, ban, lakré, tablo, léponj, kréyon, rèjis, gòm, istilo

- Manman mwen/

anman ; pap’an mwen/

apa ; granfanmi an mwen ; tonton an mwen ; matant/tantann an mwen ; kouzen, kouzin ; marenn an mwen/nennenn an mwen…

- Frè… Sè an mwen…






Français

Utiliser des indices sonores et visuels pour déduire le sens de mots inconnus, d'un message

→ Comprendre et extraire l'information essentielle d'un message oral de courte durée.

→ Utiliser des supports et outils numériques (fichiers mp3, mp4, écrans...).

Epeler des mots familiers :

mawdi : m (èm) - a - w (doublèvé) - d (dé) – i

mawdi : [m] – [a] – [w] – [d] – [i]
Suivre le fil d’une histoire avec des aides appropriées :

Dabò pou yonn

Ti Pyè ranmasé on mòso bwa douvan kaz a Misyé Éjenn.

Aprésa, i vansé san fè dézòd koté Médò ki té ka dòmi an nich a-y.

Lèwgadé, chyen-la lévé é i té kay mòdé tigason-la. Men Misyé Éjenn hélé si Médò ki woutouné kouché.

Pou bout, Ti Pyè té ni chans, men i trapé on bèl lafous. Sèten i pé ké woukoumansé.


Français


Attendus de fin de cycle

Niveau A1 (niveau introductif ou de découverte) :

L'élève est capable de comprendre des mots familiers et des expressions très courantes sur lui-même, sa famille et son environnement immédiat (notamment scolaire).

Niveau A2 (niveau intermédiaire) :

L'élève est capable de comprendre une intervention brève si elle est claire et simple

Lire et comprendre

Niveau A1

  • Les textes sont très courts et simples ; les mots sont familiers et les expressions très élémentaires.

  • Des documents visuels aident l'élève à accéder au sens

  • L'élève se fait une idée globale du contenu d'un texte simple.


Niveau A2

- Les textes sont courts et simples.

- Les aides visuelles sont moins nombreuses.

- L'élève comprend globalement le texte et y prélève des informations.

- L'élève suit la trame d'une histoire.


Compétences travaillées

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d'activités et de ressources pour l'élève

Exemples de formulation

En LVR Créole

Activités langagières


Enseignements croisés

  • Utiliser le contexte, les illustrations et les connaissances pour comprendre un texte

→ Comprendre des textes courts et simples (consignes, correspondance, poésie, recette, texte informatif, texte de fiction...) accompagnés d'un document visuel, en s'appuyant sur des éléments connus.


→ Identifier le type de document.

→ S'appuyer sur les indices textuels et paratextuels pour émettre des hypothèses de sens sur le contenu du document.

→ Repérer des éléments significatifs (graphiques, syntaxiques, morphologiques, lexicaux, culturels) lui permettant de reconstruire le sens du texte.

Rassembler des écrits de natures différentes et s'y référer.

→Utiliser des supports et outils numériques (pages web, écrans...).

- albums, contes, nouvelles, bandes dessinées…
Yé krik, yé krak ! On jou bonmaten, solèy vin kyoké zyé a konpè Zanba…

Lannuit atè, pa ni on mouch ka volé adan vilaj-la…

Astérix (Bò kannal-la)

I té ja uitè pasé dis minit, anplwayé-la potoko la. An mandé on dòt si i té pé fè on jès ban mwen….

(Wojé Valy- Plaisant).

Lafanmi pwason té ka viv adoumanman an lanmè Dézirad lèwvwè on péchè vwè yo…


Lexique : répertoire de mots isolés, d'expressions simples et d'éléments culturels concernant des informations sur la personne, son quotidien et son environnement.
Grammaire : reconnaissance de quelques structures et formes grammaticales simples appartenant à un répertoire mémorisé.
Lien phonie/graphie : perception de la relation entre certains graphèmes, signes et phonèmes spécifiques à la langue.

Français :Littérature(contes,bd,…), Histoire des arts : théâtre, mime

  • Reconnaitre des mots isolés dans un énoncé, un court texte.




→ Reconnaitre des mots isolés dans un énoncé ou un texte court.

lettres aux correspondants, courrier électronique

Gadévwè an pyès kòchté, foto a klas-la é ta lékòl an nou.

Menné liv an mwen viré ban mwen dèmen, tanpisouplé.

Piré fouyapen : Koupé on bèl fouyapen an mòso, mété-y bouyi èvè tibwen sèl. Lè i kyuit, lésé-y fwadi tibwen é krazé-y adan on pas-piré. Ajouté tibwen lèt, fwonmaj (si ou vlé), miziré sèl-la é sèvi-y cho. Sé ké koupé dwèt !

Kilibibi a pistach : Pilé pistach griyé, mété tibwen sik adan é rimé’y.
l’encyclopédie, le dictionnaire, le lexique

Zèb-chapantyé (justicia pectoralis) :

Rimèd-razyé ki ka sèvi pou arété on émoraj, pou sikatrizé on koupé.

Gaba : pon, asi komin Bémawo, ki ka liyanné Granntè é Bastè.

Marinad : bennyé fèt èvè jiwomon é manlanga. Manjé tradisyonnèl a Vandrèdi Sen.

Lenj : vêtements

Français : lexique

Toute autre discipline concernée par le thème étudié : science, histoire, géographie…

  • S'appuyer sur des mots outils, des structures simples, des expressions rituelles.




→ S'appuyer sur les mots outils, les structures simples.


- comprendre des mots et des phrases courtes sur une affiche ou dans un journal.

Gran léwòz dèmen swa a Fouché Sentann.

Si ou pran lagout, pa pran lawout.

Ansanm-ansanm nous ké gangné, davwa nou ké pli fò.

(Komité pou lité kont…)

Politisyen sanblé pou bokanté é touvé on solisyon asi pwoblèm a transpò.
la recette de cuisine

Piré fouyapen : Koupé on bèl fouyapen an mòso, mété-y bouyi èvè tibwen sèl. Lè i kyuit, lésé-y fwadi tibwen é krazé-y adan on pas-piré. Ajouté tibwen lèt, fwonmaj (si ou vlé), miziré sèl-la é sèvi-y cho. Sé ké koupé dwèt !

Kilibibi a pistach : Pilé pistach griyé, mété tibwen sik adan é rimé’y.
lettres aux correspondants, courrier électronique

Kanmarad chè, byenbonjou, nou ké rivé dèmen maten pa owa dizè. Nou ké pran didiko an nou ansanm an lakou-la.

Klas koumwayen Montébélo.

Gadévwè an pyès kòchté, foto a klas-la é ta lékòl an nou.

Menné liv an mwen viré ban mwen dèmen, tanpisouplé.

- comprendre des bulles de bande dessinée

Bon, solèy ka chofé… Ni on bon ti van, an pé ay fè on ti lantou laplaj.

Awa, pa ni ayen, sonjé an té ka sonjé on biten…

Woyoyoy !!! Jiiistèman, an té byen bizwen vwè’w !

Français grammaire, vocabulaire (figures de style)

EMC : vivre ensemble

Education musicale : chant

Percevoir la relation entre certains graphèmes et phonèmes spécifiques à la langue.







épeler des mots familiers

mawdi : m (èm) - a - w (doublèvé) - d (dé) – i

mawdi : [m] – [a] – [w] – [d] – [i]

Français: orthographe, écriture

LVR: maké kréyòl

LVE : phonologie
  1   2   3   4

similaire:

Programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme d\Le programme d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Programme d\Programme d'enseignement spécifique de littérature étrangère au cycle...

Programme d\Cahier des charges des actions du projet «prévention de l’illettrisme cycle 2» 2014-2015
«prévention de l’illettrisme cycle 2» 2014-2015. Ce choix vise à permettre à chaque enseignant du cycle 2 et de clis d’aborder l’enseignement...

Programme d\Programme emc au cycle 2 et au cycle 3 par types d’interventions et exemples d’activités
«ce que tu m’as fait me…»; les faits : «quand tu m’as …»; l’émotion, le ressenti : «ça m’a»; la vérification de la bonne réception...

Programme d\Heures à comptabiliser dans les projets d’action : 6H en cycle 2...
«réaliser, concevoir des actions à visée artistique, esthétique ou expressive» du programme éducation physique et sportive





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com