L’arbre à Grands-Pères – Episode 1





télécharger 79.97 Kb.
titreL’arbre à Grands-Pères – Episode 1
date de publication10.01.2017
taille79.97 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1


Je lis :

« Un arbre généalogique, c’est un arbre où il y a les grands-pères et les grands-mères » dit Sophie. Ousmane se dit que son grand-père n’ira pas dans l’arbre.

Mots outils à connaître par coeur :

• que

Je manipule la langue :

Le père  les pères Un père  des pères

Ce chat  ces chats Mon chat  mes chats

la mère  les mères une mère  des mères

cette cane  ces canes ma cane  mes canes

J’étudie le vocabulaire :

un garçon un grand garçon un garçon blond

une fille une grande fille une fille blonde

Je lis une poésie:

Dame souris trotte

Dame souris trotte Dame souris trotte

Noire dans le gris du soir Rose dans les rayons bleus

Dame souris trotte Dame souris trotte

Grise dans le noir (…) Debout, paresseux

Paul Verlaine



L’arbre à Grands-Pères – Episode 2

Je lis :

Le grand-père de Ousmane ne veut pas donner sa photo ; sa photo dans un arbre ! Ah non ! Ousmane a peur, il a peur que Sophie et les autres se moquent de lui. Il est le seul qui a un grand-père qui s’appelle Karamoko.

Mots outils à connaître par coeur :

• sa • son

Je manipule la langue :

l’arbre  les arbres un arbre  des arbres

cet arbre  ces arbres mon arbre  mes arbres

l’ami  les amis un ami  des amis

cet ami  ces amis mon ami  mes amis

J’étudie le vocabulaire :

Les mots en …eau

Un chapeau – un rouleau – un râteau

un bateau – un château

Je lis une devinette:

Le grand-père de Laura n’a pas d’animal, il n’a pas de chapeau et il adore l’eau. Retrouve sa photo.

L’arbre à Grands-Pères – Episode 3


Je lis :

« Karamoko veut dire Grand Chasseur de Lions », dit Grand-Père. Ousmane préfèrerait dire que Grand-Père est charcutier. « Moi, charcutier ? Ah non ! » dit Karamoko. Ousmane se dit qu’il est injuste avec Grand-Père.

Mots outils à connaître par coeur :

• moi

Je manipule la langue :

le chapeau  les chapeaux

un rouleau  des rouleaux

mon râteau  mes râteaux

ce château  ces châteaux

J’étudie le vocabulaire :

...o

une photo - une auto - un vélo - une moto

Je lis un nouveau texte:

A l’école, Charles dit : « Ma grand-mère est modiste. Elle fait des chapeaux pour les dames, de drôles de chapeaux ! » « Moi, mon grand-père est chapelier. Il fait de grands chapeaux pour les dames et des chapeaux mous pour les hommes, » dit Marie.



L’arbre à Grands-Pères – Episode 4


Je lis :

Grand-père est à l’école, avec son tam-tam et son boubou. « Je suis le grand-père de Ousmane. Je m’appelle Karamoko, ce qui veut dire... Grand Chasseur. Je viens vous raconter une histoire... Savez-vous qu’il n’y a rien de plus beau que le désert ! »

Mots outils à connaître par coeur :

• vous • rien

Je manipule la langue :

la souris  les souris ce tapis  ces tapis

un puits  des puits

un radis, deux radis, trois radis…

J’étudie le vocabulaire :

chant  chanteur  chanteuse

danse  danseur  danseuse

Je lis le début d’une histoire:

Yakouba

Yakouba arrive à l’âge de devenir adulte. Pour montrer son courage, il doit chasser le lion et le tuer. Il part à sa recherche et il a peur ! Arrivé devant le lion, Yakouba voit un lion malade. Que faire ?


L’arbre à Grands-Pères – Episode 5


Je lis :

Karamoko dit : «Savez-vous pourquoi les grands arbres ont pu résister au désert ? Parce qu’un arbre qui a des racines est plus fort que tout. Plus fort que la soif, plus fort que la peur, plus fort que le désert.» Sophie dit : «Ousmane, tu as de la chance, tu as un grand-père qui raconte des histoires».

Mots outils à connaître par coeur :

• pourquoi • parce que

Je manipule la langue :

un nez  des nez la noix  les noix un prix  des prix

J’étudie le vocabulaire :

charcuterie  charcutier  charcutière

épicerie  épicier  épicière

pâtisserie  pâtissier  pâtissière

Je lis un texte documentaire:

Le désert est parfois le plus fort !

Au Mali, à Arouane, le désert a été plus fort que les grands arbres. En Chine, dans le Gansu, le désert avance, les paysans qui habitent là sont parfois obligés de partir. La terre est aride, il y a peu d’eau pour cultiver.



L’arbre à Grands-Pères – Je révise


Je lis des mots connus :

Un grand-père une grand-mère un arbre un chasseur une photo raconter je viens vous savez.

Je lis des syllabes connues :

Di du de dou dir dur dra dru ro mo to dro lau pau leau reau teau deau cha cho chi chu chou char chau mé dé ché dré rer tez rez pez dez mez na nou ne nal nar né nau nez no

Je déchiffre :

Trop madame la date une maladie un drapeau une hache un pot un matelot un troupeau une auto un artichaut un âne un menu un domino une ruche une niche un tonneau une allée la lune promener limiter mener rôder apporter réunir vous parlez vous amenez vous hachez il a répété il a préparé

Je lis de nouvelles phrases :

Les chameaux sont des animaux qui ont de la chance : ils n’ont pas soif ! C’est pourquoi ils sont les amis des nomades qui habitent dans le désert.

Je lis le résumé de l’histoire :

Ousmane fait un arbre généalogique. C’est un arbre où il y a les photos des grands-pères et des grands-mères. Mais Ousmane a peur que les autres se moquent de lui parce qu’il a un grand-père qui s’appelle Karamoko. Un jour, karamoko arrive dans la classe avec son tam-tam et son boubou. Il vient raconter une histoire de grands arbres qui ont été plus forts que le désert parce qu’ils avaient de solides racines. Ousmane sait qu’il a aussi des racines.



Juruva à la recherche du feu – Episode 1


Je lis :

Anaya rentre chez elle. Sa mère lui dit : « Anaya, va chercher une braise chez la voisine ; le feu s’est éteint ! » Anaya va chez la voisine mais là non plus, il n’y a plus de braise, plus de feu ! Les enfants ont peur ! Toutes les mères crient : « Va chercher une braise chez la voisine ; le feu s’est éteint ! » Les enfants crient : « Plus de feu ! Plus de feu ! »

Mots outils à connaître par coeur :

• elle

Je manipule la langue :

l’enfant  les enfants le père  les pères

la mère  les mères la braise  les braises

le voisin  les voisins la voisine  les voisines

J’étudie le vocabulaire :

un garçon  une fille un cheval  une jument

un homme  une femme un coq  une poule

Je lis une chanson:

Au clair de la lune

Au clair de la lune mon ami Pierrot

Prête-moi ta plume, pour écrire un mot.

Ma chandelle est morte, je n’ai plus de feu.

Ouvre-moi ta porte, pour l’amour de Dieu.

Au clair de la lune, Pierrot répondit :

« Je n’ai pas de plume, je suis dans mon lit.

Vas chez la voisine, je crois qu’elle y est

Car dans sa cuisine, on bat le briquet. »



Juruva à la recherche du feu – Episode 2


Je lis :

On crie, on pleure, on a peur : le feu est mort ! Anaya a peur elle aussi et elle serre son ami Juruva. Des hommes partent chercher le feu. Le premier homme rencontre l’esprit de l’Eau, l’Alligator. « Les hommes ont perdu le feu. Par pitié, aide-nous ! » L’Alligator dit : « Je ne veux rien savoir de l’homme, il ne respecte pas le fleuve ! »
Mots outils à connaître par coeur :

• aussi • je
Je manipule la langue :

Un homme part.  Il part. Anaya crie.  Elle crie.
J’étudie le vocabulaire :

un lion  une lionne un éléphant  une éléphante

un loup  une louve un tigre  une tigresse
Je lis un texte documentaire:

L’alligator de Chine

L’alligator de Chine chasse beaucoup la nuit. Il se nourrit de moules, de poissons… Il mange aussi des petits animaux comme les rats. Il vit dans l’eau douce des rivières et des étangs… Il n’y a plus que 150 alligators de Chine dans la nature. C’est un animal en danger.


Juruva à la recherche du feu – Episode 3


Je lis :

Le deuxième homme rencontre l’esprit de la Terre, le Jaguar. «Les hommes ont perdu le feu. Par pitié, aide-nous ! » Le Jaguar dit : « Je ne veux rien savoir de l’homme, il ne respecte pas la Terre ! » Le troisième homme rencontre l’esprit de l’Arbre, le Singe. Le Singe dit: « Je ne veux rien savoir de l’homme, il ne respecte pas les arbres ! » Anaya a une idée, elle va chercher Juruva.
Je manipule la langue :

Un homme part.  Il part

Des hommes partent.  Ils partent.

Anaya crie !  Elle crie !

Anaya et sa mère crient !  Elles crient !
J’étudie le vocabulaire :

une

un alligator, un singe, un oiseau, un jaguar
Je lis une charade:

Mon premier est un petit animal qui fait miaou.

Mon deuxième est le contraire de tard.

Autrefois, les rois habitaient dans mon tout.


Juruva à la recherche du feu – Episode 4


Je lis :

Anaya court d’un arbre à l’autre. Elle appelle son ami Juruva qui se pose sur son épaule. « On a perdu le feu », dit Anaya. Juruva répond : « Tu es mon amie. Pour toi, j’irai chercher le feu ! » Juruva vole au-dessus des arbres. Tout à coup, un orage éclate. Aussitôt, un point rouge apparaît sur le sol : c’est le feu ! Juruva plonge et attrape une braise avec son bec.
Mots outils à connaître par coeur :

• toi • tout à coup
Je manipule la langue :

Le jaguar parle à l’homme. Il parle à l’homme.

Anaya appelle son ami. Elle appelle son ami.

Juruva attrape une braise. Il attrape une braise.
J’étudie le vocabulaire :

un : une panthère, une gazelle

une : un perroquet, un crocodile
Je lis un texte documentaire:

Les panneaux de signalisation de la route

Les interdictions sont représentées par un rond rouge. Les dangers sont représentés par un triangle rouge. Les obligations sont représentées par un rond bleu.


Juruva à la recherche du feu – Episode 5


Je lis :

Juruva plonge à nouveau vers la terre, se pose en lâche la braise. Les amis d’Anaya ont peur, la nuit tombe. Anaya surveille le ciel. Tout à coup elle crie : « C’est Juruva ! C’est Juruva ! » Pour rapporter le feu, l’oiseau a mis la braise entre deux plumes de sa queue. Il la dépose sur un tas de brindilles. Le feu est là ! Désormais, Juruva sera l’Oiseau sacré.

Mots outils à connaître par coeur :

• désormais

Je manipule la langue :

Le singe et le jaguar respectent la Terre.

 Ils respectent la Terre.

Anaya et sa mère attendent Juruva.

 Elles attendent Juruva.

Anaya et l’oiseau courent dans les arbres.

 Ils courent dans les arbres.

J’étudie le vocabulaire :

malin comme un singe doux comme un agneau

rapide comme un jaguar

Je lis un texte documentaire:

Les aras sont de beaux oiseaux avec des plumes aux couleurs vives. Ils vivent en Amériques du sud. Ils sont capables d’imiter les sons, de parler, c’est pourquoi les hommes les apprécient. Comme d’autres animaux, ils disparaissent peu à peu de la nature.


Juruva à la recherche du feu – Je révise

Je lis des mots connus :

une voisine – le feu – un fleuve – un alligator – un singe – un jaguar – un oiseau – chercher – crier – plonger

Je lis des syllabes connues :

lon mon ron ton pon don chon dron pom tom be bu bo bé beau bez bla blou bro bre sa si son sou sau seau cé cez ceau ça len pen sen ran man dan tem rem lam cham vi ve vou von vé veau vez vri vra vré

Je déchiffre :

sur selon devant sans dessus hélas un lion un hibou un cheval une branche le sable un seau un os un sourire une addition les parents un cinéma un ventre un soda une limace une balle un maçon une chambre une banane placer repasser avaler sauter vous arrivez nous marchons en dansant.

Je lis de nouvelles phrases :

Dans le monde, des animaux sont menacés parce que l’activité de l’homme a perturbé le milieu naturel. Il y a, entre autre, le grand panda. En Chine, les paysans coupent les arbres, mais aussi les bambous. Or, sans les bambous, les pandas ne peuvent pas se nourrir.

Je lis le résumé de l’histoire :

Dans le village d’Anaya, il n’y a plus de feu. Les hommes décident de partir à sa recherche. Ils rencontrent l’esprit de l’Eau, l’Alligator ; l’esprit de la Terre, le Jaguar et l’esprit de l’Arbre, le Singe. Ils ne veulent pas aider les hommes qui ne respectent pas la nature. Anaya demande alors à Juruva de les aider. Tout à coup, un orage éclate. Juruva attrape une braise qui est au sol et la ramène à son amie. Le feu est de nouveau là. Juruva est désormais l’Oiseau sacré.

similaire:

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 icon«Voyages en mer» L’homme Bonsaï Fred Bernard et François Roca Albin Michel Jeunesse
«Qui commande ce jardin flottant ?» (voir tapuscrit ci-dessous) : l’arbre parle, un arbre sur un bateau, la date… revoir et/ou compléter...

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 iconLa redecouverte du chant gregorien, ou l’enjeu d’une reconquête spirituelle...
«d’ornement perturbateur» (cf. Marcel Pérès, «Les voix de plain chant»). La notation musicale participe à faire disparaître l’ornementation...

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 iconArbres generaux et dictionnaire arborescent
«arbre général», qui est un arbre avec un nombre quelconque de fils. L'implémentation de ce type nous permettra par la suite de construire...

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 iconLa fête des pères

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 iconIii les peres sur «le bon samaritain» 29

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 iconSolution des actions Le combat Le lancement d'un épisode

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 iconLes grands textes et les grands auteurs

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 iconLe premier arbre extrait du recueil la fable du monde

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 iconSi c’était un arbre, ce serait un buisson à la forme ébouriffée

L’arbre à Grands-Pères – Episode 1 iconL'arbre des rues Une peinture murale de Pierre Alechinsky





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com