Leçons cm1





télécharger 127.69 Kb.
titreLeçons cm1
page1/2
date de publication09.01.2017
taille127.69 Kb.
typeLeçon
l.20-bal.com > histoire > Leçon
  1   2
Leçons CM1

(Avec l’aimable autorisation des Éditions SED – Interlignes CM1)

grammaire

conjugaison

orthographe

vocabulaire

G1 – La transformation négative

C1 – Le verbe

01 - Le pluriel des noms en –eu, -au, -eau, -ail


V1- chercher dans le dictionnaire

G2-La phrase interrogative

C2 – passé, présent, futur

O2 – le féminin et le pluriel des adjectifs qualificatifs

V2 – les différents sens d’un mot

G3 – La phrase injonctive

C3 – Le présent de l’indicatif

O3 – les accords dans le groupe nominal

V3 – le sens d’un mot : contexte et dictionnaire

G4 – Nature et fonction des mots

C4 – Le présent de l’impératif

O4-L’accord de l’adjectif qualificatif

V4-Les synonymes

G5 – La fonction sujet (1)

C5- le futur de l’indicatif

O5 – la lettre muette en fin de mot

V5 – la construction des mots

G6 – la fonction sujet (2)

C6 – L’imparfait de l’indicatif

O6 – les noms en –ail(le), -eil(le) et euil(le)

V6 – les préfixes et leur sens

G7-les différents compléments du verbe

C7- Le passé simple

O7- Le suffixe -tion

V7 – Les suffixes et leur sens

G8- les compléments d’objet : COD, COI, COS

C8 –les temps simples et les temps composés

O8- le préfixe in-

V8 – Comprendre un mot inconnu grâce à sa construction

G9 – les compléments circonstanciels : temps, lieu, manière

C9 – le passé composé

O9 – l’accord du verbe avec le sujet

V9 – les contraires

G10- l’attribut du sujet

C10 –le passé composé : choisir l’auxiliaire

O10 – les verbes terminés par –cer, -ger et -guer

V10 – les mots génériques

G11-les adverbes de temps, lieu et manière

C11 – Les verbes du 3ème groupe

O11- l’infinitif après une préposition

V11-les niveaux de langage

G12 – Les pronoms personnels

C12 – les temps du récit : passé simple et imparfait

O12 – L’accord du participe passé

V12 – L’article de dictionnaire

G13 – Les expansions du nom

C13 – L’emploi du passé composé

O13 - les homophones grammaticaux




G14 – la proposition relative










G15 – Les déterminants interrogatifs et démonstratifs












G1 – La transformation négative

  • Toutes les phrases sont affirmatives ou négatives. La forme négative indique généralement le contraire de la forme affirmative : Hugo a de bons résultats scolaires. / Hugo n’a pas de bons résultats scolaires.

  • Des mots de négation comme nepas, neplus, nejamais, nerien encadrent le verbe ou l’auxiliaire : Je ne travaille pas. (présent) / Je n’ai pas travaillé. (passé composé)

  • À l’oral, on ne dit pas toujours le ne de la négation. On ne doit pas l’oublier à l’écrit.

  • On écrit n’ devant un verbe commençant par une voyelle : N’insiste pas !


G2–La phrase interrogative

  • La phrase interrogative sert à poser une question. Elle se termine toujours par un point d’interrogation ( ?) : Qui vous a appris à danser ?

  • On peut construire la phrase interrogative de différentes manières :

  • Avec Est-ce que … : Est-ce que tu vas à Onnion ?

  • En mettant le sujet après le verbe : Vas-tu à Onnion ?

  • En utilisant des mots interrogatifs : Quand as-tu eu un contrôle ? Qui t’a aidé ?

La réponse donne une information précise : J’ai eu un contrôle vendredi.
G3 – La phrase injonctive

  • La phrase injonctive s’utilise pour donner un ordre. Elle se termine par un point ou un point d’exclamation : Mange moins de bonbons. Faites moins de bruit !

  • Le plus souvent, la phrase injonctive est une phrase impérative construite avec un verbe conjugué à l’impératif et sans sujet : Copiez cette poésie ! Ne range pas ton cahier.

  • Mais on peut trouver des phrases injonctives construites avec un verbe à l’infinitif : Ralentir avant le carrefour. Ne pas descendre avant l’arrêt.

  • Il ne faut pas confondre les phrases injonctives avec les phrases déclaratives qui expriment des ordres : Je veux que tu fasses tes devoirs. /Il est interdit d’entrer sans frapper.


G4 – Nature et fonction des mots

  • La nature du mot désigne la catégorie grammaticale à laquelle il appartient : verbe, nom, adjectif, déterminant, pronom…

Mes parents viennent d’acheter une nouvelle voitureà une est un déterminant(article), nouvelle est un adjectif, voiture est un nom commun.

La nature est indiquée dans le dictionnaire sous forme d’abréviation : nouvelleà adj = abréviation d’adjectif.

  • La fonction du mot désigne le rôle du mot dans la phrase : sujet, complément d’objet, complément circonstanciel…

  • Un mot n’a qu’une seule nature mais peut avoir des fonctions différentes selon son rôle dans la phrase.

Mes parents veulent acheter une voiture. Le garagiste appelle mes parents.

GN sujet GN COD

  • Certains mots ayant des natures différentes peuvent s’écrire de la même manière.


G5 – La fonction sujet (1)

  • Le sujet est l’un des groupes obligatoires de la phrase verbale. Il est généralement placé avant le verbe. Pour le repérer, on peut l’encadrer par « C’estqui » ou poser la question « Qui est-ce qui + le verbe … ».

Axel observait ses camarades. C’est Axel qui observait ses camarades

Sujet groupe verbal

Qui est-ce qui observait ? C’est Axel le sujet.

  • Le sujet peut être de différentes natures : un groupe nominal (GN), un nom propre, un pronom personnel

  • Le sujet peut être composé de plusieurs groupes nominaux :

Les élèves et le maître écoutent l’exposé de Théo.

C’est les élèves et le maître qui….

  • Le verbe s’accorde toujours avec le sujet : Elles attrapent la balle.


G6 – la fonction sujet (2)

  • Le sujet est le plus souvent placé avant le verbe. Mais il peut se trouver après le verbe :

Où vas-tu ? demanda le renard.

Verbe sujet verbe sujet

On dit alors que le sujet est inversé.

  • Il peut être séparé du verbe par d’autres mots : Ma sœur, demain matin, ira à la patinoire.

Sujet verbe

  • Un même sujet peut commander l’accord de plusieurs verbes :

L’ours retourna dans sa tanière, bâilla et s’endormit profondément.

Sujet verbe verbe verbe

G7-les différents compléments du verbe

* le verbe peut être complété par des mots ou groupes de mots qui ont la fonction de compléments.

* Les compléments d’objet ne peuvent être ni déplacés ni supprimés dans la phrase. Ils sont placés après le verbe. Théo offre une rose à son amie.

CO CO

* Les compléments circonstanciels sont déplaçables et/ou supprimables dans la phrase. Ils indiquent les circonstances de l’action : le lieu, le temps ou la manière :

Depuis dix minutes, les CE2/CM1 attendent patiemment l’arrivée du bus sur le parking de l’école.

CCtemps CCmanière CClieu
G8- les compléments d’objet : COD, COI, COS

  • On distingue trois sortes de complément d’objet :

- le complément d’objet direct (COD), qui complète directement le verbe : Candice attrape sa trousse.

- le complément d’objet indirect (COI), qui est construit avec une préposition (à, de, par, sur, dans, contre…) : Pauline et Carla jouent à la marelle.

- le complément d’objet second (COS) : dans une phrase qui comporte deux compléments d’objet, le COI placé en seconde position est aussi appelé COS.

Tristan offre une fleur à son amie.

COD COS

  • Les compléments d’objet sont le plus souvent des groupes nominaux :

J’aime le ski. / Il parle à son moniteur.
G9 – les compléments circonstanciels : temps, lieu, manière

  • Les compléments circonstanciels donnent des précisions sur les circonstances de l’action :

le temps (CCT), le lieu (CCL), la manière (CCM) …

Depuis quelques minutes, les élèves observent attentivement l’oiseau sur la branche.

CCT CCM CCL

Pour les distinguer, on peut poser des questions : quand ? (le temps), où ? (le lieu), comment ? (la manière).

  • Les compléments circonstanciels peuvent être de différentes natures :

- un groupe nominal : quelques minutes, sur la branche,…

- un adverbe : attentivement,…
G10- l’attribut du sujet

  • L’attribut du sujet complète le verbe et ne peut être ni déplacé, ni supprimé.

  • Il ne faut pas confondre l’attribut du sujet avec le COD. Il donne une information sur le sujet.

Mozart était un musicien remarquable à Mozart et un musicien remarquable désignent la même

sujet attribut du sujet

personne.

Au concert, Florian a entendu un musicien remarquable à Florian et musicien remarquable

Sujet COD

désignent deux personnes différentes.

  • Seuls certains verbes sont complétés par un attribut du sujet. On les appelle verbes d’état : être – paraître – sembler – devenir – demeurer – rester – avoir l’air…

  • L’attribut du sujet peut être de différentes natures : adjectif qualificatif : l’ours brun est immense, nom propre : elle se nomme Camille, groupe nominal : il deviendra un grand astronaute.

  • L’adjectif qualificatif attribut du sujet s’accorde en genre et en nombre avec son sujet : Ses yeux étaient verts.


G11-les adverbes de temps, lieu et manière

  • L’adverbe est un mot invariable qui peut modifier ou compléter le sens d’un verbe : il mange lentement sa pomme.

  • L’adverbe donne un renseignement sur les circonstances de l’action exprimée par le verbe. Il a pour fonction d’être un complément circonstanciel de :

- manière : doucement, vivement, mal, bien, vite,…

- temps : hier, ensuite, demain, aujourd’hui,…

- lieu : ici, là, devant, derrière…

  • Les adverbes de manière sont formés à partir du féminin de l’adjectif auquel on ajoute le suffixe

-ment : lente + -ment à lentement / rapide + -ment à rapidement.
G12 – Les pronoms personnels

  • Les pronoms personnels désignent les personnes qui parlent : je, tu, nous, vous, ou dont on parle : il, elle, ils, elles. Je joue avec elle. / Nous irons les voir.

  • Les pronoms personnels n’ont pas la même forme (sauf nous et vous) s’ils sont sujets ou compléments d’objet : je/me/moi.

  • Il ne faut pas confondre les pronoms personnels l’, le, la, les avec les articles définis l’, le, la , les. Ces pronoms personnels sont placés avant le verbe et non devant un nom.


G13 – Les expansions du nom

  • Un groupe nominal est composé obligatoirement de deux mots : le nom noyau et le déterminant :

Le coq

Déterminant nom noyau

  • Pour apporter des précisions, on peut enrichir le nom par d’autres mots ou groupes de mots facultatifs et de natures différentes :

- des adjectifs qualificatifs : le coq furieux.

- d’autres groupes nominaux construits avec une préposition : le coq de la basse-cour.

- des propositions relatives : le coq qui avait peur du renard.

  • Ces mots ou groupes de mots ont une fonction dans le groupe nominal :

- l’adjectif qualificatif est l’épithète du nom,

- le groupe nominal facultatif est le complément du nom.
G14 – la proposition relative

  • La proposition relative fait partie du groupe nominal. Elle donne des informations sur le nom noyau : Candice lit une histoire qui te plairait

nom noyau proposition relative

groupe nominal

  • La proposition relative est toujours construite avec un pronom relatif :

qui, que,… et un verbe conjugué : qui te plairait

pronom relatif verbe conjugué

proposition relative

G15 – Les déterminants interrogatifs et démonstratifs

  • Les déterminants précèdent le nom pour former un groupe nominal. Ils s’accordent toujours en genre et en nombre avec le nom qu’ils déterminent. Il existe différentes sortes de déterminants : les articles définis et indéfinis, les déterminants possessifs, démonstratifs et interrogatifs : le départ (article défini) / ta valise (déterminant possessif).

  • Le déterminant interrogatif (quel, quelle, quels, quelles ) s’emploie dans une phrase interrogative : Quel âge as-tu ?

  • Le déterminant démonstratif (ce, cette, cet, ces ) montre une personne ou la chose dont on parle : Regarde ce drôle de bonhomme !

  • On emploie cet devant un nom masculin commençant par une voyelle :

Cet abricot est mûr, ou un « h » muet : Cet hiver m’a semblé long.
C1- le verbe

  • Le verbe est formé de deux parties : le radical, qui indique le sens, et la terminaison, qui change lorsqu’on conjugue le verbe :

  • Chanter – tu chanteras – nous chanterons – ils chantaient.

Radical

  • La terminaison change selon le temps (imparfait, présent, futur…) et la personne sujet (je, tu, il…) : Ils jouent dans les bois (présent/3e personne du pluriel) ;

Tu joueras dans les bois (futur/2e personne du singulier).

  • L’infinitif est la forme non conjuguée du verbe, celle que l’on trouve dans le dictionnaire. La terminaison de l’infinitif permet de classer les verbes en trois groupes :

Le premier (infinitif en –er), le deuxième (infinitif en –ir, conjugaison sur le modèle de salir : je salis/nous salissons), le troisième (infinitifs en –re, -ir, -oir, -oire,…).
C2 – passé, présent, futur

  • Le verbe conjugué permet de préciser le moment où se passent les événements. On distingue trois moments : le passé, le présent et le futur.

- le présent indique qu’un événement a lieu au moment où l’on parle.

- le passé indique qu’un événement a eu lieu avant le moment où l’on parle.

- le futur indique qu’un événement aura lieu après le moment où l’on parle.

Certains mots ou groupes de mots dans la phrase donnent également des indications de temps : aujourd’hui – autrefois – la veille – bientôt – demain – hier – jadis…
C3 – Le présent de l’indicatif

  • Tous les verbes du 1er groupe (terminaison en –er) se conjuguent de la même manière au présent de l’indicatif : -e, -es, -e, -ons, -ez, -ent.

  • Tous les verbes du 2e groupe (terminaison en –ir) se conjuguent de la même manière au présent de l’indicatif : -is, -is, -it, -issons, -issez, -issent. L’élément –iss, commun aux trois personnes du pluriel, permet de les reconnaître : rougir à rougissent.

  • Les terminaisons des verbes du 3e groupe au présent sont : -s , -s, -t, -ons, -es, -nt.

  • Dans certains cas, le –s se transforme en –x (peux) et le –t en –d (prend).

  • Le radical de ces verbes peut changer : savoirà je sais, nous savons ; venir à je viens, nous venons.


C4 – Le présent de l’impératif

  • L’impératif permet de donner un ordre à quelqu’un.

  • La conjugaison de l’impératif comporte seulement trois personnes :

  • La 2ème personne du singulier(la personne à qui l’on s’adresse) : Prends ton manteau.

  • La 1ère personne du pluriel(la personne à qui l’on s’adresse et soi-même) : Prenons nos manteaux.

  • La 2ème personne du pluriel(les personnes à qui l’on s’adresse) : Prenez vos manteaux.

  • Le verbe à l’impératif n’est jamais accompagné d’un sujet.

  • Les terminaisons du présent de l’impératif sont : -e, -ons, -ez pour les verbes du 1er groupe ; -s, -ons, -ez pour les autres verbes (sauf allerà va).


C5- le futur de l’indicatif

  • Le futur de l’indicatif indique qu’une action a lieu après le présent.

  • Les terminaisons du futur sont les mêmes pour tous les verbes :

rai, ras, ra, rons, rez, ront

  • Pour les verbes du 1er et 2e groupes, on conserve le e ou le i de la 1ère personne du présent entre le radical et la terminaison : jouerai – finirai.


C6 – L’imparfait de l’indicatif

  • L’Imparfait de l’indicatif est un temps du passé.

  • Les terminaisons de l’imparfait sont toujours –ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient et le radical reste le même pour toutes les personnes, quel que soit le groupe.

  • Chant + -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient (1er groupe)

  • Finiss + -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient (2ème groupe)

  • Pren + -ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient (3ème groupe)

  • Attention aux verbes qui se terminent comme crier et briller : nous criions, vous brilliez.


C7- Le passé simple

* Le passé simple est un temps du passé, employé dans le récit, souvent avec l’imparfait.

* Il existe quatre modèles de terminaisons :

-ai, -as, a, -âmes, -âtes, -èrent pour les verbes du 1er groupe et le verbe aller : copier à je copiai…

-is, -is, -it, -îmes, -îtes, -irent pour les verbes du 2ème groupe et certains verbes du 3ème groupe : bâtir àje bâtis… ; sentir à je sentis…

-us, -us, -ut, -ûmes, -ûtes, -urent pour les autres verbes du 3e groupe : relire àje relus…

-ins, -ins, -int, -înmes, -întes, -inrent pour les verbes du 3e groupe de la famille de venir et tenir : venir àje vins… ; détenir à je détins…
C8 –les temps simples et les temps composés

  • Un verbe peut être conjugué à un temps simple ou à un temps composé.

  • Les temps simples sont formés d’un seul mot. Le présent, l’imparfait, le passé simple et le futur sont des temps simples : tu comprends, tu comprenais, tu compris, tu comprendras.

  • Les temps composés sont formés de deux mots : un auxiliaire (être ou avoir) conjugué et le participe passé du verbe. Le passé composé est un temps composé : Tu as compris

Auxiliaire participe passé

C9 – le passé composé

  • Le passé composé se forme avec deux mots : l’auxiliaire être ou avoir conjugué au présent et le
  1   2

similaire:

Leçons cm1 iconNotes pour une approche des premiers poèmes de «Leçons»
«qu’il mesure», «que sa droiture garde» = une épigraphe. «Leçons» est un tombeau. L’épigraphe prend la forme d’une prière propitiatoire....

Leçons cm1 iconLeçons H1 + H2

Leçons cm1 iconLeçons de mathématiques

Leçons cm1 icon4 leçons de 80 min

Leçons cm1 iconLeçons à apprendre

Leçons cm1 iconLeçons et activités prévues

Leçons cm1 iconLeçons français/maths, 1 orange

Leçons cm1 iconLeçons de stylistique française sommaire

Leçons cm1 iconLeçons- la poésie Le 11 janvier Vocabulaire

Leçons cm1 iconLeçons- la poésie Le 11 janvier Vocabulaire





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com