Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre





télécharger 32.89 Kb.
titreParcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre
date de publication22.10.2016
taille32.89 Kb.
typeCours
l.20-bal.com > histoire > Cours

dfpfri:enseignants:refontesitea&e:images:#bandeaux:parolesdeclips-prof.gif

Mickey 3D : La rose blanche

Paroles et musique : Mickael Furnon © Parlophone / Warner Music



Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre.

Présenter un argumentaire contre le racisme.

Niveau : B2

Thèmes : la guerre, le souvenir des héros

Public : adultes

Liste des activités





  • Avec quelques notes – Impression à partir du début du clip

  • Faire des hypothèses à partir d’un son.

  • Décrire une impression.




  • À vue d’œil – Avec les images

  • Identifier des éléments.

  • Faire des hypothèses sur une symbolique.

  • Imaginer le thème d’une chanson à partir d’images.




  • Au creux de l’oreille – Avec les paroles

  • Lister les éléments de champs lexicaux.

  • Comprendre la valeur poétique d’un temps verbal.




  • Un temps de réflexion – Expression de l’opinion

  • Expliciter le message d’une chanson.




  • Au cœur de l’action – Lexique et production orale

  • Enrichir son vocabulaire lié aux thèmes du racisme, de la tolérance.

  • Présenter un argumentaire.




  • Variations sur le même thème – Compréhension écrite

  • Découvrir Boris Vian.

  • Lire « Le Dormeur du Val ».



Avec quelques notes





Faire écouter les 10 premières secondes de la chanson.

Ne pas montrer les images.

Éventuellement, demander aux apprenants de fermer les yeux.

En groupe-classe. Écoutez le début de la chanson. Quelle situation associez-vous à ce son ? Quel sentiment vous évoque ce son ?

Mise en commun à l’oral.
Pistes de correction / Corrigés :

J’ai l’impression d’entendre mon réveil, le matin. Ça ressemble à une sorte d’alarme, d’alerte.

Le même son est répété, il n’y a aucune variation. Ça me donne une impression d’urgence, une sorte de rappel à l’ordre.



À vue d’œil





Montrer la première minute du clip sans le son (faire un arrêt sur image quand les ballons tricolores apparaissent clairement).

En petits groupes de 3 ou 4 personnes. Notez le maximum d’informations sur les éléments suivants : le lieu, l’époque, la symbolique présentée et faites des hypothèses sur la thématique de la chanson.

Organiser un tour de classe pour que chaque groupe propose une réponse.
Pistes de correction / Corrigés :

Le lieu : une ville, des maisons, des fenêtres, des parcs, des rues, peut-être Paris.

L’époque : on voit que les personnes portent des vêtements qui datent des années 40 ou 50. Les voitures sont anciennes, on voit un cheval qui tire des marchandises.

La symbolique présentée : il y a des ballons de baudruche multicolores qui s’envolent dans le ciel. Les ballons sont généralement associés à l’enfance. On voit aussi beaucoup d’enfants dans le clip, ainsi que des mères de famille. Généralement quand un enfant perd son ballon, il est triste et sa mère doit le consoler. On peut aussi noter l’alliance des ballons aux couleurs bleu, blanc et rouge qui sont les couleurs emblématiques françaises. Peut-être qu’on peut alors penser aux enfants d’un pays qui sont tristes d’avoir perdu un être / un objet qui leur est cher …

Les hypothèses sur la thématique : on peut imaginer que c’est une chanson sur les souvenirs de l’enfance perdue. C’est peut-être une chanson sur les enfants pendant la Seconde Guerre mondiale.
Montrer le clip en entier et avec le son.

En petits groupes de 3 ou 4 personnes. Concentrez-vous sur les enfants dans le clip. Quels sont leurs points communs ? Comment comprenez-vous la fin du clip ?

Pistes de correction / Corrigés :

Les enfants perdent tous leurs ballons. Ils paraissent tous tristes, ils semblent ne pas comprendre.

Concernant la fin du clip, on voit un garçon rattraper tous les ballons. Il essaie de les tenir fermement en main. Et finalement, il s’envole grâce à eux.

Au creux de l’oreille





Faire écouter la chanson en entier.

À deux. Écoutez la chanson et retrouvez un maximum de mots associés à la mort.

Mise en commun à l’oral : noter les propositions des apprenants au tableau.
Pistes de correction / Corrigés :

Vos corps allongés, votre souffle dernier, ma tête à couper, oublier, effacer, je ne suis plus là pour témoigner, les roses blanches, c’est moi qui tombe, l’armée des ombres, vos tombes.
Faire écouter la chanson une nouvelle fois.

À deux. « Je ne suis plus là pour témoigner » : qui parle ? Pourquoi témoigner ?

Mise en commun à l’oral. Accepter toutes les réponses.
Puis distribuer les paroles de la chanson.

À deux. Repérez dans les paroles les éléments qui indiquent les idées suivantes : la révolte, la vengeance, une condamnation à mort, l’importance du temps qui passe, le rôle de l’histoire.

Mise en commun à l’oral.
Pistes de correction / Corrigés :

La révolte : « nous serons des milliers » ; la vengeance : « la nuit vous étranglera » ; une condamnation à mort : « vous avez mis ma tête à couper » ; l’importance du temps qui passe : « les roses blanches ont poussé » ; le rôle de l’histoire : « si l’histoire ne nous a pas effacés ».
À deux. Repérez les 10 verbes conjugués au futur simple ainsi que le seul verbe conjugué au futur antérieur. Quelle est la valeur véhiculée par l’utilisation du futur simple dans ce texte ? Qu’en est-il pour la valeur du futur antérieur ?

Mise en commun à l’oral.
Pistes de correction / Corrigés :

Dans les paroles de la chanson, les futurs donnent une idée de malédiction, un mauvais présage.

Le futur antérieur rend compte de l’antériorité chronologique d’une action future par rapport à une autre action future.

Un temps de réflexion






Indiquer aux apprenants que cette chanson est un hommage au groupe de résistants allemands, fondé en 1942, appelé « La Rose Blanche » et notamment à Sophie Scholl, l’une des fondatrices du mouvement clandestin. L’idée principale de ce groupe était de refuser la dictature hitlérienne, de faire face à l’obscurantisme, au totalitarisme. Trois étudiants membres de ce groupe ont été exécutés en février 1943 pour avoir dénoncé le nazisme. L’une d’eux, Sophie Scholl, aurait dit avant d’être guillotinée : « Vive la liberté ! ».

Montrer de nouveau le clip.
À l’aide de ces informations, qui est le « je » et le « vous » de la chanson ?

Mise en commun à l’oral.
Pistes de correction / Corrigés :

« Je » pourrait être Sophie Scholl et le « vous » pourrait être ses tortionnaires, ceux qui sont qualifiés d’ « idiots ».


Au cœur de l’action






Diviser la classe en deux groupes. Distribuer une feuille A4 à chaque groupe.

Demander à chaque groupe de désigner un rapporteur. Attribuer une thématique à chaque groupe : groupe A, le racisme ; groupe B, la tolérance.

Aux 2 groupes. Trouvez le maximum de mots correspondant à votre thématique.

Indiquer aux apprenants qu’ils doivent veiller à la bonne orthographe des mots et à l’utilisation des articles. Laisser 3 minutes de réflexion. Passer dans les groupes pour apporter aide et correction.

Puis ramasser les feuilles, distribuer le lexique du groupe « racisme » au groupe « tolérance » et inversement.
Au groupe A. À l’aide du lexique, proposez un argumentaire pour la tolérance.

Au groupe B. À l’aide du lexique, proposez un argumentaire contre le racisme.

Utilisez tous les mots proposés.

Mise en commun à l’oral.

Inviter un apprenant à contrôler que tous les mots soient bien utilisés.


Variations sur le même thème






Connaissez-vous le titre d’un roman français qui ressemble à l’extrait suivant : « J’irai danser sur vos tombes » ? Faites des recherches sur Boris Vian, trouvez l’équivalent à cet extrait, relevez les informations importantes. Selon vous, pourquoi Mickey3D fait-il une allusion à ce roman dans sa chanson ?
Aller à l’adresse suivante :

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/arthur_rimbaud/le_dormeur_du_val.html

Lisez le poème d’Arthur Rimbaud. Quels parallèles peut-on faire avec la chanson « La Rose blanche » ?


Fiche réalisée par Tatiana Bésory

CAVILAM – Alliance française, mai 2016

La rose blanche /

Niveau B2


similaire:

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre icon24 janvier 2002 – 21avril 2002
«ardoise magique» des frottages annonce les apparitions-disparitions «mouillées» de la série des aquarelles de 1946-1949. Les frottages...

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre iconParcours d’Aimé Césaire et son œuvre P. 4
«Terres d’Outre-mer, une tradition d’innovation», kit diffusé en 2010. L’auteur est également présent dans l’ouvrage Terres d’Outre-mer,...

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre iconSeance n°1 sequence n°1
«tu». Le poème est un hommage à sa beauté et en même temps, la paysanne continue à vivre à travers l’écriture

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre iconLe Dadaïsme est un mouvement intellectuel, littéraire et artistique...
«ni un dogme, ni une école, mais plutôt une constellation d'individus et de facettes libres», précisait à l'époque Tristan Tzara

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre iconColloque sur "Hugo et la guerre" organisé par l'université Paris...

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre iconEssai dramatique : L’Endormie
Dans quelle mesure le poète présente –t-il sa vision de la poésie à travers l’évocation de la pluie, symbole de l’encre ?

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre iconProgramme exceptionnel réservé aux danseurs professionnels, aux professeurs...
«Missa Brevis», «There is a Time», «The Moor’s Pavane» de Limon, «Invention», «Night Spell» et «Ruins and Vision» de Humphrey, dont...

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre iconTu es le prince des lisières
...

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre iconDiscours départ à la retraite de Claude Buguet
«c’est une personne qui parle pendant une heure». IL parle effectivement pendant une heure mais où et comment ? Le pourquoi est une...

Parcours : hommage aux résistants allemands à travers une vision de Paris pendant la guerre icon? Scientific Review Committee: Sylvie Bauer (University Rennes-2),...
...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com