Cornebidouille de Pierre Bertrand





télécharger 14.08 Kb.
titreCornebidouille de Pierre Bertrand
date de publication06.08.2019
taille14.08 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos
Cornebidouille

de Pierre Bertrand
Quand il était petit, Pierre ne voulait pas manger sa soupe et ça faisait des tas d’histoires.
Ça faisait des histoires avec sa mère :

« Pierre, mange ta soupe ! »

« Nan, j’veux pas ! »

Ça faisait des histoires avec sa grand-mère :

« Pierre, mange ta soupe ! »

« Nan, j’veux pas ! »

Ça faisait des histoires avec son grand-père:

« Pierre, mange ta soupe ! »

« Nan, j’veux pas ! »

Ça faisait des histoires avec son père:

« Pierre, mange ta soupe ! »

« Nan, j’veux pas ! »
Mais avec son père, ça faisait des histoires encore pires qu’avec le reste de la famille.

« Et tu sais ce qui arrive aux petits garçons qui ne veulent pas manger leur soupe. »

« Nan, j’veux pas ! »

« Eh bien, à minuit, la sorcière Cornebidouille vient les voir dans leur chambre et elle leur fait tellement peur que le lendemain, non seulement ils mangent leur soupe, mais ils avalent la soupière avec. »

« M’en fiche, j’y crois pas aux sorcières ! »
Alors là, en général, Pierre se retrouvait au lit l’estomac vide…..

Mais une nuit, il se passa quelque chose de bizarre, oui, de vraiment bizarre ! Dans la chambre de Pierre, la porte de l’armoire s’entrouvrit avec un grincement terrible.

Pierre alluma sa lampe de chevet.

Elle était laide, elle ne sentait pas bon, elle avait du poil au menton. Cornebidouille était son nom.
« Alors comme ça petit morveux, on ne veux pas manger sa soupe ? »

« Nan, j’veux pas ! »

« Et tu sais ce que je leur fais, moi, aux loustics dans ton genre ? »

« Ouais…papa me l’a dit tout à l’heure mais j’men fiche, j’ai même pas peur ! Et puis vous sentez pas bon ! »

« Comment ? »

« Vous avez un gros bidon ! »

« Comment ? »

« Et le nez en tire-bouchon ! »

« Comment ? »
Cornebidouille était furieuse.

Elle a tiré la couverture, elle l’a mangée et elle s’est mise à grandir.

Sa tête touchait le plafond de la chambre.

« Et maintenant, moustique à lunettes, est ce que je te fais peur ? »

« Nan, mais vous sentez le gruyère ! »

« Comment ? »

« Et le vieux camembert ! »

« Comment ? »

« Les chaussettes de mon père ! »

« Comment ? »
Cornebidouille est devenue verte de colère.

Elle a continué de grandir et elle a crevé le plafond de la chambre.

Elle est arrivée jusqu’au toit et elle a commencé à mangé les tuiles.

« Alors, crotte de fourmi, est-ce que je te fais peur ? »

« Nan, mais vous avez un gros derrière ! »

« Comment ? »

« Une langue de vipère ! »

« Comment ? »

« Le nez plein de vers de terre ! »

« Comment ? »
Alors-là Cornebidouille est devenue complètement cramoisie.

Elle a continué de grandir, de grandir…

elle est arrivées jusqu’aux nuages et slop…

elle les a mangés comme de la barbe à papa.
Puis elle s’est penchée vers Pierre et elle a essayé de lui prendre son doudou. Mais pierre lui a dit :

« Stop ! Sorcière….pas mon doudou ! »
« Ah, ah, ah, tu fais moins le fier ! Eh bien, si tu ne manges pas ta soupe, je mange ton doudou ! »

« Mais sorcière, j’ai caché ma cuillère ! »

« Et où est-elle cette cuillère ?

« Au fond de ma chaussette mais je n’arrive pas à l’attraper ! Il faudrait que quelqu’un de vraiment petit pour aller la chercher ».

«  De petit ? Nom d’un ouistiti, d’accord…Allons-y ! »

Et Cornebidouille a commencé à rétrécir.

« Mais je ne vois rien ! Elle doit être tout au fond. »

« Foi de Cornebidouille, elle ne m’échappera pas ! »
« Voyons, voyons…c’est qu’il fait noir là-dedans ! »
« Non d’un caramel mou mais elle est où cette cuillère ? »

« Encore un peu plus loin madame la sorcière ! »

« Un peu plus loin ? Je n’y vois rien et puis ça pue là-dedans ! Et c’est quoi ce tremblement de terre ? »

« Juste un petit courant d’air ! Bonne nuit, Cornebidouille ! »

Pierre se remit au lit. Et le lendemain…
« Pierre, mange ta soupe ! »

« Nan, j’veux pas ! »
FIN


similaire:

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconLe tapir poète : Pierre coran
«Un papou qui a des poux» de Pierre Coran a été mis en musique par Eddy Deschamps. Vous pourrez l’entendre ainsi que d’autres productions...

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconEcole maternelle Jacques Prévert
«Pierre à Pierre» au centre culturel de Neuves-Maisons le 12 février 2013 : un joli moment adapté et plein de poésie

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconLes colonnes trilatérales de Bertrand Créach

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconUn document produit en version numérique par Bertrand Gibier, bénévole

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconTextes d’Étude • Pierre Emmanuel, Jean Cayrol
Pierre Emmanuel et Paul Éluard) ou les éditions Seghers (Jean Cayrol). Le poème de Marianne Cohn, qui fut retrouvé après sa mort...

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconInterview de Xavier Bertrand, ministre du Travail, des Relations...

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconAloysius bertrand, Garpard de la nuit, «Un rêve»
«Ce furent d’abord,- ainsi j’ai vu, ainsi je raconte»…» : idée de refrain, effet rythmique

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconAtelier de Lecture / Ecriture. Mme de barry
«mal du siècle»… on trouve le romantisme dans tous les genres (poésie, théâtre, récits) : Chateaubriand, Aloysius, Bertrand

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconCours de propagande : Groupement de documents
...

Cornebidouille de Pierre Bertrand iconBibliographie donnée en cours de route. On recommandera toutefois...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com