Proposition de projet pour le cycle 1





télécharger 24.86 Kb.
titreProposition de projet pour le cycle 1
date de publication18.06.2017
taille24.86 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos

Circonscription de Bouillante Année scolaire 2007/2008


PROPOSITION DE PROJET POUR LE CYCLE 1
CONSTRUIRE LE LANGAGE A PARTIR DE L’ECRIT
OBJECTIF GENERAL
Utiliser le conte pour installer les compétences communicationnelles, développer le langage d’évocation (lexique plus élaboré et plus rare, formulations plus complexes, enchainement des énoncés…), sensibiliser à la culture et à la langue écrite (enjeux, fonctions).

Les activités langagières (compréhension, production) autour des contes choisis permettront de commencer à installer les compétences de fin de cycle :

- Acquisition de connaissances (dispositif de la prise de parole, lexiques divers, découverte du monde…)

- Développement de capacités (écoute, mémorisation, parler juste).

- Développement d’attitudes (envie d’apprendre, attention de plus en plus grande, participation de plus en plus volontaire).
OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
1- Construire le message linguistique :

Partant du centre d’intérêt, le conte :

- S’exercer à dire, apprendre à parler juste (enrichissement du vocabulaire, organisation des mots)

- Restituer les textes connus (discours à la 3e personne), temps du récit…

Tous les domaines sont concernés : Maîtrise du langage - Vivre ensemble -Découvrir le monde- Agir et s’exprimer avec son corps- Sensibilité, imagination, créativité.
2- Apprendre à dire

- Education à l’écoute : s’écouter (enregistrement pour découvrir sa voix), écouter les autres

- Mémorisation de textes (appropriation, mémorisation des histoires)

- Structuration de la mise en voix : placement de la voix, imitation de bruits, intonation d’une phrase, du registre d’un personnage, jeu avec la voix : bruitage, imitation du vent, dire la même chose à plusieurs…
PUBLIC CONCERNE : professeurs et élèves des petite et moyenne sections maternelles.
MODALITES D’ORGANISATION ET DE FONCTIONNEMENT
Le travail portera sur les albums- contes ci-après :

- Les trois petits cochons

- Boucles d’or et les trois ours

- Poule Rousse

- Le loup et les sept chevreaux

A la fin de la période 3 (rentrée de février), les enseignants mettent en place les activités autour des contes choisis, à raison de deux fois par semaine.

Ce travail d’exploitation pourra durer quatre mois.

Les ateliers divers s’étaleront sur chacune de ces deux journées.

Dans le coin réservé à la lecture et l’apprentissage du dire, le travail pourra se faire :
- En grand groupe (collectif) : langage d’évocation à partir de l’écoute d’un conte.

Travailler la maîtrise du langage par le questionnement du texte; construire le sens : nommer les choses représentées sur les images, nommer les actions, mimer les actions, ordonner les actions…

Ce coin doit vivre au rythme des lectures : traces écrites, dessins symbolisant la trame narrative, images- mots et éléments essentiels du récit : personnages, lieux, moments, actions…

Exercices pour apprendre à dire : imprégnation par répétition des structures : placement de la voix, imitations, jeux avec la voix (productions : bruitages, jeux de rôle…)

- En petits groupes, ateliers de productions, de compréhension de l’écrit, atelier à dominante scientifique (math, connaissance du monde), à dominante artistique (dessin, mise en couleurs, collage, découpage), expression corporelle, mime, évaluation des compétences langagières.
Les œuvres intégrales seront découpées en parties exploitables, respectant si possible et selon l’objectif du moment, la trame narrative.
EVALUATIONS
Evaluation formative et sommative

L’enseignant marque l’intérêt de la parole de l’enfant, il observe ses productions et par un questionnement, le conduit à améliorer son message (tenue d’une fiche d’observation des élèves portant les indicateurs : voir liste des compétences téléchargée sur ce site).

Evaluation de ces mêmes compétences en situation de réinvestissement individuel pour situer le niveau de chacun.
Evaluation du projet :

- Tenue d’un journal du lecteur en direction des parents (images séquentielles et textes correspondants). Ils deviennent les interlocuteurs de l’enfant en étant associés au projet. Ils accompagnent la communication des textes travaillés, à la maison.

Des rencontres programmées permettront de faire le point sur les avancées des compétences langagières des enfants.

- Prestation des élèves de PS devant la classe de Moyenne Section : les petits reçoivent les moyens et, à l’aide des référentiels doivent leur raconter un conte étudié et inversement.

- Interprétation de comptines et de poèmes en liaison avec les contes étudiés devant un public.

Evaluation finale : mise en scène d’un des contes étudiés et spectacle de fin d’année (par exemple : Les trois petits cochons)

- Réinvestissement des acquis de l’oral en participant à un conte traditionnel interactif (intervention d’un conteur)
MOYENS ET BESOINS

- matériel audio : magnétophone, radio cassettes- CD (écoute des contes enregistrés)

- matériel de reproduction : photocopieur en couleur ou rétroprojecteur par lecture des images

- série de contes choisis ; une série par classe

- un cahier grand format par élève : cahier du lecteur

- éventuellement, prise en charge du transport pour la visite (une ferme, La Maison du cacao par exemple, financement de l’intervenant : conteur).
TYPES D’ACTIVITES POSSIBLES
A) LECTURE
En collectif, dans le coin langage 

- Construction du message linguistique (lexique, organisation du message)

1) Ecoute du conte (lecture séquentielle et magistrale de l’enseignant ou sur support audio)

2- Reformulation libre

3- Construction du message linguistique avec l’enseignant ; connaissance des éléments essentiels de l’histoire.

L’enseignant utilisera les images, le mime, l’imitation d’un personnage pour accompagner le sens des mots.

Avec les élèves, il construira la trame du récit à l’aide d’images.

Il donnera l’occasion aux élèves d’anticiper sur la suite de l’histoire, à partir de la première de couverture, à partir du début ; ils auront à imaginer ce qui va se passer et essayeront de justifier leur propos.

4- Apprentissage du dire

- Développer l’écoute ; l’enseignant fera prendre conscience à l’enfant de la nécessité pour lui d’écouter les autres et de bien utiliser sa voix quand il parle (enregistrement pour découvrir sa voix) ; structurer la mise en voix : faire parler les marionnettes ou marottes des personnages ; placement de la voix, imitation de bruits, intonation d’une phrase, du registre d’un personnage, jeu avec la voix : bruitage, imitation du vent, dire la même chose à plusieurs…

- Structurer la mémoire : construire la mise en mémoire d’un texte, d’une histoire.

En groupes ( ateliers dirigés et ateliers satellites)
- Réinvestissement, consolidation des acquis, évaluation des acquis :

1- Mise en relation d’éléments de l’histoire :

- personnages et représentations imagées ou marottes (marionnettes construites)

- personnages et leurs objets

- personnages et lieux

Retrouver les éléments imagés d’une même histoire, mélangés à d’autres n’appartenant pas à l’histoire

2- Association d’objets selon leur fonction (exemple : le matériel de couture dans la « Poule Rousse »)

3- Choix de l’image illustrant une partie d’une histoire relue par l’enseignant

4- Nommer un objet dont on montre l’image et reconnaître l’objet nommé en montrant son image (on pourra jouer sur la variable rapidité de lecture)

5- Constituer un imagier thématique : extraire les images correspondant à une demande, dans une série d’images données (exemple : le mobilier de la maison ; les images des meubles sont mélangées avec celles de la vaisselle)

6- Restituer oralement la partie narrative étudiée en se servant de la trace écrite du coin langage

7- Restituer toute l’histoire à l’aide des images de la trame : coller dans l’ordre, restituer oralement…

Faire rechercher les erreurs dans la trame chronologique et rectifier (par ajout d’images n’appartenant pas à l’histoire ou images mises dans le désordre)

8- Associer titre et illustration de la première de couverture

9- Ecouter et comprendre un documentaire simple et distinguer fiction et réalité ; comparer les représentations imagées des animaux des contes (caricatures) aux photos réalistes des documentaires; faire des classements : caricatures, photos réelles ; attribuer les représentations à l’ouvrage correspondant…

10- Regrouper des ouvrages de même thème : albums, documentaires, comptines…

B) DECOUVERTE DU MONDE : manipuler dire, lire, écrire
1- la matière les objets : fragile/solide- lourd/léger, le vent/ le souffle/l’air en mouvement…

2- les sens : le goût, l’odorat, le toucher, l’ouïe, la vue ; chaud, tiède, froid ; réalisation d’imagiers

3- la vie des animaux : les cochons, les poules…(les parties du corps, la famille, la nourriture, les déplacements…) ; visite possible d’une ferme (élevage de volailles, porcherie…) ; lecture documentaire (lecture magistrale avec construction du sens) ; écriture de petits textes explicatifs (dictée à l’adulte)

4- une réalisation : la boisson chocolatée ; dire et écrire la recette (dictée à l’adulte)


C) AGIR ET S’EXPRIMER AVEC SON CORPS
1- adapter ses déplacements à différents types d’environnements : occuper un espace en mimant les déplacements des animaux, le porc, la poule qui se dandine, les petits cochons qui s’enfuient…

2- moduler sa voix en situation d’imitation…


D) SENSIBILITE, IMAGINATION, CREATIVITE

1- reconstituer la couverture d’un album-conte

2- constituer ou construire avec du carton par exemple, la marionnette d’un personnage (loup, petits cochons…)

3- Mise en scène d’une situation dans le récit, par exemple : les petits cochons quittant la maison de leur mère ; représentation du sentiment de tristesse, mime expliquant le sens du mot baluchon ; dialogue entre la maman et ses petits, réaction des petits…

4- mise en voix du dialogue entre un petit cochon et le loup

4- jeux chantés avec cerceaux : Promenons-nous dans les bois… ; les cerceaux symbolisant la porcherie, la sécurité, la protection pour les enfants…

5- motricité : construire la maison en brique ; les briques sont en polystyrène, les enfants doivent aller les chercher une à une pour construire les murs…


La Coordonnatrice de la Maîtrise de la langue française

J. LAUGIER

similaire:

Proposition de projet pour le cycle 1 iconProposition de pistes pedagogiques
«Des pistes pour faire écrire les élèves de cycle 2», je proposais diverses pistes pour utiliser la littérature de jeunesse

Proposition de projet pour le cycle 1 iconProposition d’une «1ère séance» d’anglais en cycle 3

Proposition de projet pour le cycle 1 iconProposition d’une «1ère séance» d’anglais en cycle 3

Proposition de projet pour le cycle 1 iconCahier des charges des actions du projet «prévention de l’illettrisme cycle 2» 2014-2015
«prévention de l’illettrisme cycle 2» 2014-2015. Ce choix vise à permettre à chaque enseignant du cycle 2 et de clis d’aborder l’enseignement...

Proposition de projet pour le cycle 1 iconProjet Poésie Cycle I et II 7 Activités 1 mois par activité

Proposition de projet pour le cycle 1 iconProjet Poésie Cycle II 4 Activités 15 jours par activité

Proposition de projet pour le cycle 1 iconProgramme d'enseignement du cycle de consolidation (cycle 3)
«le niveau de découverte» pour entrer dans le «niveau intermédiaire». IL convient de garder à l'esprit l'âge des élèves du cycle...

Proposition de projet pour le cycle 1 iconSi vous éprouvez des difficultés à lire ce message, allez à l'adresse
«Lexicographie, lexicologie et linguistique du corpus». La date limite pour la soumission d'une proposition a été reportée au 27...

Proposition de projet pour le cycle 1 iconInformations pratiques sur l’exposition
«Main à la pâte» initié par Georges Charpak puis le projet Pollen et Fibonacci (projet d’éducation aux sciences au niveau européen)...

Proposition de projet pour le cycle 1 iconProposition bibliographique
«Adieu, Mamina», chemin d’éveil à la foi, pour parler de Dieu avec les enfants de 3 à 7 ans





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com