Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre





télécharger 6.41 Kb.
titreMoment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre
date de publication14.06.2017
taille6.41 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > histoire > Documentos
MOMENT POETIQUE DU 25 JANVIER A 18H3O AU THEATRE :

Cathy Garcia et Georges Cathalo accompagnés par Thérèse Canet
Georges Cathalo construit depuis plus de trente ans une œuvre dont le maître mot est « quotidiennes ». Une poésie du quotidien, celui des jours et des nuits dans lesquels les femmes et les hommes vivent et meurent : « et dans chaque jour/la ration du banal/du presque rien » (Marges du secret). Le quotidien, rassemblé dans ses « quotidiennes » n’est pas un quotidien sublimé, magnifié, il est fait de ses « menus riens », il est fait de traces qui attestent à la fois de la vigueur et de la fragilité de la condition humaine. On pourrait, dans la trentaine de livres que Georges Cathalo a fait paraître, lire la désespérance en l’homme. Mais, de façon constante, quand il montre la femme et l’homme dans leurs gestes les plus simples, sa poésie devient louange de l’humilité d’être « comme sentir/son aisselle douce/tout près de la joue/avec le souvenir/d’autres mirages/qu’aucune image emprisonne. » (Quotidiennes pour Elle). Outre le quotidien banal et l’amour de la femme aimée, la colère ou la révolte face au pourrissement que les tenants du pouvoir provoquent dans le monde est aussi un thème majeur de sa poésie. Une poésie qui s’affirme résistance quand il écrit dans Carnet des relevés du cadastre poétique : « La poésie va devenir peu à peu l’ultime rempart contre la barbarie, si toutefois ce monde survit à la barbarie ». Enfin, récemment dans A l’envers des nuages Georges Cathalo adresse une belle Lettre aux nuages aux accents baudelairiens où nous lisons la beauté simple du réel, comme une sorte de sérénité ainsi qu’une métaphore des hommes libres.

Cathy Garcia est comédienne, artificière, plasticienne. « La poésie il y en a qui l’écrivent/d’autres la peignent/en font des films/des sculptures/des musiques//d’autres n’en font rien/la dégustent simplement//la plupart oublient de la vivre » Dans cet extrait de Mystica perdita, il y a rassemblées toutes les facettes de la poète bien sûr. Ainsi qu’un constat sur la place infime que la poésie occupe dans ce monde où le divertissement a pour effet de la réduire à un simple gadget de langage.

Son écriture n’est pas sans réminiscence avec la déflagration surréaliste de la première moitié du XXème siècle. « Rapprocher les lèvres/Recoudre le mot/La plaie le meurtre/Par un baiser/Ou le silence » voilà une passerelle jetée vers les contrées des premiers films de Luis Bunuel… En même temps, Cathy Garcia mène une activité intense de diffusion des écritures, des multiples voix et voies de la création, dans les sites riches en découvertes qu’elle a créés et anime, « connectés/nous voilà connectés/au-delà de l’imagination/le mental ouvre des portes/en toutes directions/jusqu’aux plus inconcevables ».

De même son activité la conduit à prendre le parti des laissés pour compte, des peuples opprimés, ignorés. « Nous brocantons le futur tandis que se décantent les souvenirs dans la cuvette sacrée » Trans(e)création.

Cathy Garcia et Georges Cathalo : deux écritures distinctes pour défendre les femmes et les hommes contre le poids d’inhumanité qui souvent les écrase, pour dire aussi l’amour qui rend le monde habitable.

Mardi les deux poètes invités liront des extraits de leur œuvre et Thérèse Canet proposera un choix de leurs poèmes.
Jean-Louis Clarac

similaire:

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre iconMoment poétique avec Pierre Soletti le mardi 24 janvier au théâtre à 18h30
«je me demande ce qu’il y a / derrière chaque mot» le poète ajoute «& je creuse encore à la pliure / des voix» : nous y sommes, Roubaud...

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre icon5ème Moment Poétique mardi 18 février à 18h30 au théâtre d’Aurillac
«Sirventes des douze troubadours», dans lequel IL critique ses confrères de manière satirique. Le poème commence ainsi

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre iconParadoxe : genre mal défini (pas répertorié comme genre ds Poétique...
«poétique» : fonction poétique de Jakobson, intransivité : q de la poésie «pure»

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre icon4ème moment poétique
«comment aller du poème à la chanson ?», une sorte de clin d’œil à Joë Bousquet, celui de «La connaissance du soir», précisément...

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre iconJanvier 2012 Jeudi 19 : conférence Beckett – Médiathèque Noailles
«Fin de partie» de Samuel Beckett – Compagnie le Bruit des Hommes – Théâtre de la Licorne

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre icon6ème et dernier moment poétique de la saison avec
«à tous les vertiges qui font l’homme incertain», qui nous permet de «nous agrandir de l’autre».»

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre iconEpreuves anticipees de français
«Enfances» : Brigade d’Intervention Poétique par Maï Scremin et Jérôme Imard du Théâtre du Mantois

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre iconCe n’était pas gagné : l’autofiction naturaliste et psychologisante,...
«La Mate» se refuse à se laisser embrigader. La comédienne débarque sur scène sans artifice. Elle est posée là, simplement, pour...

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre iconUn moment poétique à Château Rauzé
«élément indésirable» est rapporté aussitôt au directeur, qui décide de convoquer l’infirmière qui a commis une faute pour lui signifier...

Moment poetique du 25 janvier a 18H3o au theatre iconMoment poetique / printemps des poetes
«Tu veux la foudre entière,/La nuit fendue d'azur, le signe de l'abeille/Jusque au plus noir de ton vertige,/Louve amoureuse et ravageuse,/Portant...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com