Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve





télécharger 33.1 Kb.
titreAcademie d’orleans-tours – ia-ipr de lve
date de publication28.04.2017
taille33.1 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos


ACADEMIE D’ORLEANS-TOURS – IA-IPR de LVE

BACCALAUREAT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE
CONSIGNES A L’ATTENTION DE MESDAMES ET MESSIEURS LES CORRECTEURS ET EXAMINATEURS
Les textes de référence figurent sur Eduscol et sur le site Interlangue de l’académie:
http://eduscol.education.fr/cid46201/definitions-des-epreuves.html
Les grilles d’évaluation et de notation des épreuves orales figurent dans :
http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2013/02/cir_36476.pdf
Il est recommandé de se référer également aux FAQ nationale et académique, régulièrement actualisées :
http://eduscol.education.fr/cid60505/les-nouvelles-modalites-des-epreuves-de-langues-vivantes.html

http://interlangues.ac-orleans-tours.fr/faq_bac_2013/

Précision : en italique, préconisations des IA-IPR de LVE ; en police normale, rappel des textes de référence.
ÉPREUVES ÉCRITES :
Il convient de bien distinguer les deux exercices destinés à évaluer les candidats : le premier vérifie uniquement la compréhension de l’écrit ; le second apprécie la capacité d’expression écrite.


  1. La compréhension de l’écrit : est évaluée à partir de diverses questions ou tâches portant sur l’explicite et l’implicite contenus dans les textes qui servent de support. Il ne s’agit plus comme en classe d’un entraînement visant à faire progresser l’élève mais d’une évaluation de ses compétences en fin de cycle terminal. Il convient donc d’évaluer dans cette rubrique les aptitudes d’un candidat à comprendre un message écrit et non la qualité de l’expression écrite lorsqu’on lui demande de rédiger sa réponse. En conséquence, et dans la mesure où elle sera intelligible, toute réponse pertinente pourra obtenir le maximum de points, indépendamment de la correction ou de la richesse de la langue employée.

Dans le cas d’une réponse exigée en français, il est rappelé que la qualité de la langue française ne sera pas évaluée.


  1. L’expression écrite : elle est généralement évaluée à partir d’une ou plusieurs questions ou tâches prenant appui sur des événements, des faits ou des prises de position et / ou en relation thématique avec les documents-supports de la compréhension écrite (rédiger la suite d’un récit, écrire un dialogue, écrire une lettre, donner un avis, argumenter, …). Elles ont pour but de vérifier la capacité du candidat à rédiger, dans une langue correcte et directement compréhensible, un ou des textes cohérents et clairement articulés, et à exprimer de façon nuancée et argumentée une opinion ou un avis, en présentant clairement, dans une langue correcte aussi précise que possible, les avantages ou les inconvénients d'une proposition, les points forts et les limites d'une prise de position. Il ne s’agit en aucun cas d’une explication de texte de type universitaire et l’on n’attendra donc pas des candidats une analyse exhaustive des documents du corpus. On se référera uniquement aux grilles d’évaluation fournies pour chaque LVE qui précisent les critères d’évaluation comme le degré d’atteinte de la tâche et la recevabilité linguistique (cohérence et adéquation de la production, richesse et correction de la langue…).


ÉPREUVES ORALES:
Pour les modalités propres à chaque série, on se référera au BO n°43 du 24/11/2011 et au BO n°9 du 1er mars 2012.
Evaluation de l'expression orale (LV1 et LV2) – (hors série L)

Durée : 10 minutes

Temps de préparation : 10 minutes

Les enseignants organisent cette évaluation au dernier trimestre de l'année de terminale. Elle est annoncée aux candidats. Le candidat tire au sort une des notions du programme étudiées dans l'année. Après 10 minutes de préparation, il dispose d'abord de 5 minutes pour présenter cette notion.

Cette prise de parole en continu sert d'amorce à une conversation conduite par le professeur, qui prend appui sur l'exposé du candidat. Cette phase d'interaction n'excède pas 5 minutes.

Pour chaque candidat, le professeur conduit son évaluation à partir de la fiche d'évaluation et de notation correspondant à la langue (LV1 ou LV2) présentée. Cette fiche a le même statut qu'une copie d'examen. À l'issue de cette évaluation, le professeur formule une proposition de note et une appréciation. Cette proposition de note ainsi que l'appréciation ne sont pas communiquées au candidat.
Précisions valables pour toutes séries – (hors série L) : il n’est pas attendu du candidat un discours préconstruit sur la notion, mais bien le cheminement de la réflexion qui prendra appui sur la (les) problématique(s) travaillé(es) pour l’illustrer. L’élève pourra se référer aux divers documents relatifs à cette notion qui auront été étudiés en classe en faisant le lien entre eux et la notion, même s’il ne dispose pas de ces documents lors de l’épreuve.

Il conviendra d'indiquer discrètement à l’élève de clore sa prestation s’il dépasse le temps imparti pour la première partie de l'épreuve  (5 min.).

Si l’élève ne resitue pas spontanément sa prestation dans la notion qu’il doit présenter, l’enseignant essaiera de l’amener à le faire lors de la phase d’interaction. 

Des questions plus générales ou plus personnelles ne sont bien sûr pas exclues si elles s’inscrivent naturellement dans l’entretien en prenant appui sur l’exposé (cf. BO n°43 du 24 novembre 2011 : « conversation conduite par le professeur, qui prend appui sur l’exposé du candidat »). Les examinateurs veilleront par ailleurs à ne pas poser des questions trop longues, trop fermées ou trop précises sur le plan culturel.

En série L
Rappel des textes  et recommandations:
Partie orale de l'épreuve de langues vivantes obligatoires en série L (LVO)
Durée de l'épreuve : 20 minutes
Temps de préparation : 10 minutes
Le niveau attendu en référence à l'échelle de niveaux du CECRL est le suivant : B2 « niveau avancé ou indépendant » pour la langue choisie en première langue vivante (LV1), B1 « niveau seuil » pour la langue choisie en seconde langue vivante (LV2).
Le candidat présente à l'examinateur la liste des notions du programme qu'il a étudiées dans l'année et les documents qui les ont illustrées. L'examinateur choisit l'une de ces notions. Après 10 minutes de préparation, le candidat dispose d'abord de 10 minutes maximum pour présenter cette notion. Cette prise de parole en continu sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend appui sur l'exposé du candidat. Cette phase d'interaction n'excède pas 10 minutes.
Précisions : il n’est pas attendu du candidat un discours préconstruit sur la notion, mais bien le cheminement de la réflexion qui prendra appui sur la(les) problématique(s) travaillé(es) pour l’illustrer. L’élève pourra se référer aux divers documents relatifs à cette notion qui auront été étudiés en classe en faisant le lien entre eux et la notion.

Il s’agit par conséquent que le candidat présente succinctement et si possible de façon structurée ce qu’il a appris sur la notion grâce à la réflexion menée à partir de l’étude des documents, qu’il exprime un point de vue pertinent en évitant les généralités, en mentionnant les/des aspects abordés en cours et qu'il amorce une réflexion personnelle. Il ne s’agit en aucun cas de l’analyse détaillée d’un ou de plusieurs supports d’étude.

La fiche d’évaluation (annexes du B.O. n°43 du 24 novembre 2011) précise que l’élève : « Produit un discours argumenté, informé et exprime un point de vue pertinent par rapport à la notion présentée ».
Épreuve orale pour la langue choisie comme enseignement de spécialité (langue vivante approfondie) en série L (LVA)
Temps de préparation
 : 10 minutes
Durée de l'épreuve : 30 minutes
Le niveau attendu en référence à l'échelle de niveaux du CECRL est précisé dans la fiche d'évaluation correspondant à cette épreuve.
Le candidat a choisi deux des notions étudiées dans l'année et a constitué pour chacune d'elles un dossier comportant deux documents étudiés en classe et un document de son choix qui illustre ou complète cette notion. L'examinateur choisit l'une des notions. Après 10 minutes de préparation, le candidat dispose de 10 minutes pour présenter son dossier et justifier ses choix. Cette prise de parole en continu sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend appui sur l'exposé du candidat. Cette phase d'interaction n'excède pas 20 minutes.
Épreuve orale obligatoire de littérature étrangère en langue étrangère (LELE)
Temps de préparation
 : 10 minutes (qui s'ajoutent aux 10 minutes de temps de préparation de l'oral auquel il est accolé)
Durée de l'épreuve : 10 minutes maximum
Cette évaluation s'effectue à la suite de l'épreuve obligatoire ou de l'épreuve de spécialité de la langue choisie par le candidat pour cet enseignement. Le temps de préparation pour cette évaluation s'ajoute au temps de préparation de l'épreuve obligatoire ou de spécialité.
Le candidat a choisi deux des thématiques du programme de littérature étrangère en langue étrangère et a constitué pour chacune d'elles un dossier composé de trois textes extraits d'une ou plusieurs œuvres étudiées (roman, théâtre, poésie). Il y a ajouté tout document qui lui semble pertinent pour analyser la réception de la ou des œuvre(s) (extrait de critique, adaptation, illustration iconographique, etc.). L'examinateur choisit l'une de ces thématiques.
Immédiatement après l'épreuve obligatoire ou de spécialité, le candidat dispose d'abord de 5 minutes pour présenter le dossier portant sur la thématique choisie par l'examinateur et pour justifier son choix de documents.
Cette prise de parole en continu sert d'amorce à une conversation conduite par l'examinateur, qui prend appui sur l'exposé du candidat. Cette phase d'interaction n'excède pas 5 minutes.
Au cours de cette évaluation, le candidat doit montrer qu'il perçoit les enjeux des textes sur lesquels il est interrogé et les spécificités de la littérature en langue étrangère qu'il a étudiée. On attend aussi qu'il s'exprime clairement dans une gamme de langue suffisamment étendue pour pouvoir décrire, exprimer un point de vue et développer une argumentation.
Précisions pour LELE: dans la première partie de l’épreuve, le candidat présente un dossier. Dans la deuxième partie, il doit faire la preuve de son aptitude à réagir spontanément au cours d’un entretien avec l’examinateur qui prend appui sur l’exposé du candidat. Il s’agit pour le candidat d’éclairer une thématique, de justifier la pertinence de ses choix personnels, d’argumenter, de mettre en perspective ; il ne s’agit en aucun cas de procéder au commentaire littéraire d’un texte.

Pour évaluer, l’examinateur s’appuiera uniquement sur les grilles d’évaluation et de notation du B.O. n°43 du 24 novembre 2011 dont il doit respecter strictement le mode de fonctionnement.
NOTATION de l’épreuve de LELE:

Le correcteur devra remplir très précisément la fiche d’évaluation et de notation de l’élève, et en particulier bien indiquer les points dans les 4 colonnes (Présentation du dossier, Niveau de lecture des documents, Culture littéraire, Expression orale) puis les additionner pour établir une proposition de note sur 20.

RAPPELS IMPORTANTS :
Pour les questions d’organisation propres à l’épreuve orale, se référer au B.O. cité plus haut.

Le B.O. de référence précise que l’épreuve doit avoir lieu dans un climat de bienveillance. Elle doit être conduite dans un esprit d’évaluation positive. Un accueil bienveillant doit donc atténuer le trac, bien compréhensible, d’un adolescent qui affronte pratiquement pour la première fois un examen oral auquel sa famille et lui-même attachent une extrême importance. Il faut donc le mettre en confiance pour un entretien qui n’est pas un interrogatoire. Aucune remarque, même allusive, ne doit être faite au candidat sur sa liste de notions, sur les documents des dossiers présentés en LVA ou LELE, ou sur les enseignements qu’il a reçus pendant l’année scolaire.
Première partie de l’épreuve : l’examinateur ne doit pas interrompre le candidat qui fait l’effort de parler librement. S’il intervient, il ne peut le faire que de façon positive, pour l’aider et relancer la prise de parole.
Deuxième partie de l’épreuve : elle est destinée à placer le candidat en situation de dialoguer avec un interlocuteur. Il s’agit donc de susciter un échange constructif.
Il convient de conserver une trace de la prestation écrite ou orale des candidats jusqu’à la session suivante.
Les IA-IPR de LVE de l’académie d’Orléans-Tours


similaire:

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconAcadémie d’Orléans-Tours Délégation académique à l’éducation artistique...
«Cinéma à l’Ecole», de pouvoir s’appuyer sur l’utilisation de plusieurs outils spécifiques, tels que

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconAdresse professionnelle : 10, rue de Tours-B. P. 46527. 45065 Orléans Cedex 2

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconLe document qui suit a été produit par Mme Brigitte Quilhot Gesseaume,...

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconAdresse professionnelle : 10, rue de Tours-B. P. 46527. 45065 Orléans Cedex 2
«Le jeu : ordre et liberté», 22 et 23 mars 2012, Maison de l’Université, Le Mans : Université du Maine (actes à paraître)

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconAdresse professionnelle : 10, rue de Tours-B. P. 46527. 45065 Orléans Cedex 2
«Jaime Siles – El doble sucederse : de los «Actos de grafiar» a los «Actos de Habla»». Livre Hommage international, dédié au poète...

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconProgramme culturel lié mercredi 6 mai 2009 18h30 : concert au Centre...
«Centre Jeanne-d’Arc» (Orléans), du «Centre Charles-Péguy» (Orléans), de l’association «Amitié Charles Péguy» (Paris), du centre...

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconDomaine de compétences : lve- vie quotidienne

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconProgramme du colloque
«Centre Jeanne-d’Arc» (Orléans), du «Centre Charles-Péguy» (Orléans), du centre «Europe de l’Espérance» de Varsovie (Pologne) et...

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconCharles d'orléans L 'hiver et l'ÉTÉ

Academie d’orleans-tours – ia-ipr de lve iconBibliothèque municipale de Tours





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com