Au Théâtre de l'Union





télécharger 24.27 Kb.
titreAu Théâtre de l'Union
date de publication26.04.2017
taille24.27 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
COMMUNICATION AUTOUR DES BALADES CULTURELLES

Au Théâtre de l'Union




Jeudi 4 novembre 2010, la première balade culturelle était organisée au théâtre de l’Union.

La visite a commencé par l’atelier couture, où les derniers costumes de la pièce Villégiature étaient en cours de réalisation, mais pas encore finis…

Ensuite, direction l’atelier des costumes avec sur les rayonnages des habits de scènes, des chaussures et des escarpins par centaines.

Pour finir cette balade culturelle, Angélique Dauny et Brigitte Pouget, du théâtre de l’union, ont pu échanger quelques mots avec leurs hôtes et les accompagner dans l’univers magique du théâtre.

Pour une première expérience, ce sont près d’une vingtaine de personnes âgées qui se sont laissées séduire par cette visite au pays de Molière.

***

A "la lutherie imaginée"




Une balade culturelle au pays des sons était organisée le 6 décembre 2010.

C’est un merveilleux voyage au pays des sons qu’ont partagé durant un après-midi les personnes âgées du Centre Hospitalier Esquirol et des E.H.P.A.D. de Limoges, qui souffrent de la maladie d’Alzheimer, avec Philippe Destrem, musicien, compositeur, mais surtout fabriquant d’instruments originaux.

Cette balade culturelle a permis aux participants de découvrir comment les premières flûtes et clarinettes ont été inventées, comment le son se forme et se complexifie au fur et à mesure de l’évolution des instruments de musique.

En plus d’être musicien, Philippe Destrem est aussi un créateur d’instruments à vent reconnu.
Devant un public attentif et curieux, il a expliqué comment les premiers instruments du Néolithique ont été fabriqués, à partir d’os de renne par exemple, comment l’homme a su déployer des trésors d’ingéniosité pour créer de nouvelles notes, de nouveaux sons et comment il a réussi à créer une telle diversité d’instruments et de sonorités.

Cette nouvelle balade culturelle a encore une fois été couronnée de succès. Tous les patients de l’hôpital et les personnes âgées des E.H.P.A.D. de Limoges qui y ont participé ont été conquis par l’engouement de Philippe Destrem à leur faire découvrir un univers sonore aux multiples facettes.

***

Au pays des sons




Mardi 18 janvier, les patients du centre de psychiatrie du sujet âgé du C.H. Esquirol étaient accueillis à l’E.H.P.A.D. du Roussillon (établissement médico-social de la ville de Limoges) pour une balade culturelle au pays des sons.

Organisée en partenariat avec la Fondation Laborie, cette rencontre a permis à près d’une trentaine de personnes âgées de partager un moment de convivialité et de jeu.

Marie Caroline Douvion de la Fondation La Borie explique : « nous avons créé un logiciel original qui permet de créer des sons et des histoires à partir d’une sonothèque très complète.
Créé au départ pour les enfants, cet outil s’adapte parfaitement aux personnes âgées parce qu’il leur rappelle de nombreux souvenir – l’époque où ils habitaient à la campagne, les nuits d’orage, l’ambiance des marchés, etc… »

« Ecoutez… ! »
« C’est de l’eau qui coule ? »
« Non des chevaux qui courent dans l’eau »
« Il y a de l’eau oui, mais écoutez mieux. Je vous donne un indice c’est un animal.»
« C’est un cheval »
« Non un chien… »
« C’est un chien qui boit »
« Bravo !!! »

Durant près d’une heure, patients et résidents des EHPAD ont ainsi pu passer un bon moment et partager quelques rires et quelques souvenirs.

***

Au théâtre de la Passerelle




Mercredi 16 février, les patients âgés du Centre Hospitalier Esquirol et les résidents des maisons de retraites de la ville de Limoges se sont retrouvés au théâtre de la Passerelle pour profiter d’un moment d’émotions et de plaisir.

Organisée dans le cadre des balades culturelles que propose chaque mois le C.H. Esquirol aux personnes âgées de l’hôpital, cette rencontre était placée sous le signe du partage et de l’amusement.

Tour à tour, les élèves du conservatoire ont joué des scénettes, tendres, drôles, loufoques parfois devant un public captivé et attentif.

Durant près d’une heure et demi, les personnes âgées se sont laissées porter par les mots des jeunes comédiens, qui, sous la direction de Michel Bruzat, ont pris un immense plaisir à tisser des liens et à créer une atmosphère envoûtante.

***

Dans l'univers de Victor Hugo




Mardi 29 mars, les patients du centre de psychiatrie du sujet âgé du C.H. Esquirol étaient accueillis à l’E.H.P.A.D. du Roussillon (établissement médico-social de la ville de Limoges) pour la 5 eme balade culturelle de l’année 2011, dans l'univers de Victor Hugo.

C'est dans une ambiance chaleureuse et conviviale que les patients et résidents ont fait appel à leurs souvenirs ,Victor HUGO "le poète aux 130 000 vers" a permis à chacun d'effectuer un voyage dans le monde de la poésie.

De la "lettre à Léopoldine" en passant par les "Misérables" ou "La Saison des Semailles" chacun a pu participer au « Jeu de Rimes » animé par Smail Grim, puis tour à tour, patients et animateurs ont déclamé les plus beaux vers de l'œuvre du poète.

Cette après midi inter-active était empreinte de bonne humeur et parfois même de rires. Elle s’est terminée autour d’un goûter.

***

En musique




Jeudi 7 avril, les patients âgés du CH Esquirol et les résidents de la maison de retraite du Roussillon (établissement municipal de la ville de Limoges) ont pu assister un concert proposé par gilles Favreau, chanteur et musicien.

Organisée en partenariat avec l’association d’animation culturelle à l’université de Limoges l’Air libre, cette action s’inscrit dans le cadre des balades culturelles que le CH Esquirol organise chaque mois pour les personnes âgées de l’hôpital et des maisons de retraite de la ville de Limoges.

Durant une heure, les personnes âgées ont ainsi partagé un agréable moment de convivialité avec Gilles Favreau ; un moment où chacun à pu participer à sa manière et accompagner l’artiste sur des airs et des chansons enjoués.

***

La dernière




Les balades culturelles 2010/2011 ont pour leur dernière « Balade » effectué un voyage dans le monde des « CHANTS EOLITHIQUES ».



Philippe Destrem, Didier Capeille et Anne Silla ont permis à nos patients et résidents de découvrir grâce à ce magnifique après midi, à la Fondation La borie en Limousin, un univers fait de contes de chants et de musique.

Philippe Destrem, luthier, avait déjà au CH Esquirol, en décembre 2010, enthousiasmé son auditoire en permettant à chacun de découvrir une grande diversité d’instruments et de sonorités.

Le 6 juin 2011, c’est à une rencontre de trois univers, celui des musiques électro-acoustiques et improvisées, des instruments imaginés, et du chant que nos patients et résidents ont été invités.

Ce spectacle a permis de sensibiliser chacun à la conception et au plaisir de création d’un nouveau spectacle.

***

Balade culturelle avec la compagnie « Coliflor »




Mercredi 11 avril, les patients du CH Esquirol et les résidents des EHPAD de la ville de Limoges étaient conviés à une nouvelle balade culturelle.

Après avoir visité des théâtres, assisté à des concerts, rencontré des musiciens, des



auteurs et des artistes en tout genre, les personnes âgées des maisons de retraite de Limoges et les patients du Centre du patient âgé du CH Esquirol ont pu assister ce mois-ci au spectacle de la compagnie « Coliflor » au sein de l’EHPAD du Roussillon.

Teinté d’humour, de joie et d’acrobaties, ce spectacle était organisé dans le cadre du partenariat qui lie le CH Esquirol et la Ville de Limoges autour de projets culturels destinés aux personnes âgées qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée.

Le docteur François Vieban, psychogériatre au Centre du patient âgé du CH Esquirol, explique :
« Tout l’intérêt des balades culturelles réside dans le support thérapeutique qu’elle offrent. Chaque balade donne l’occasion aux patients et aux résidents de sortir de leur cadre de vie ou de soins, d’être acteur d’un moment qui va réveiller et solliciter leur attention et leur mémoire. Les spectacles, les visites des théâtres ou les notes de musique favorisent chez les personnes âgées une ré-acquisition du souvenir, propice à la préservation des acquis. »

***

Balade au château de la Borie




Les patients âgés du CH Esquirol et les résidants des EHPAD de Limoges étaient invités à la Fondation Laborie mardi 5 juin 2012 pour partager un moment de plaisir et de complicité avec la pianiste Natacha Kudritskaya.

Après une promenade dans les jardins de la Fondation Laborie, les personnes âgées ont été transportées par chacune des notes de musique qui se sont envolées du piano de Natacha Kudritskaya.

Dans une ambiance magique et propice à l’évasion, chacun a pu savourer la mélodie qui emplissait le cœur et l’esprit des participants de bonheur.

Cette nouvelle balade culturelle s’inscrit dans la lignée des rencontres qui ont pu avoir lieu avec des artistes comme ceux du théâtre de la passerelle ou Philippe Destrem autour de sa « Lutherie imaginée ».

Elle témoigne une fois de plus de l’intérêt de la confrontation de deux univers, de deux générations, de visions du monde.

Natacha Kudritskaya :


Cette jeune pianiste ukrainienne remporte plusieurs concours en Russie avant même d’entrer au CNSM de Paris dans les classes de Jacques Rouvier et Alain Planès. Après l’obtention de son diplôme, elle continue de se perfectionner avec Stefan Vladar ou Henri Barda. Elle remporte encore de nombreux prix comme le 1er Prix au Concours International Vibrarté et le Prix Robert Casadesus pour “le caractère personnel et juste de son interprétation de la musique française”.

Spécialiste du répertoire baroque et notamment de Jean-Philippe Rameau, elle s’aventure également vers d’autres répertoires tel celui de Georges Crumb. Ce compositeur américain, influencé par Webern et Debussy, a reçu le prix Pulitzer 1968 pour Echoes of Time and the River pour orchestre et été élu compositeur de l’année en 2004. Il a également écrit des œuvres fortes pour le piano tels Makrokosmos (1974), Gnomic Variations (1981) ou Eine Kleine Mitternachtmusik (2002).

 








similaire:

Au Théâtre de l\Le Petit Robert donne du mysticisme la définition suivante : «Union...
«source», l’être véritable, c’est le nirvana dont on ne peut pas parler, qu’on ne peut pas décrire. Mais la mystique reste la communion...

Au Théâtre de l\Du théâtre d’art à l’Art du théâtre
«Avant-propos» et «Causes de la crise actuelle» in Le Théâtre Libre, mai 1890, p. I-IV et 23-27

Au Théâtre de l\L’emergence de la notion de «theatre de la cruaute» dans le theatre...
...

Au Théâtre de l\Cirque Trottola – Petit Théâtre Baraque Matamore
«l’inventeur du théâtre», un théâtre où IL n’y a rien d’autre que les tours (les «tricks») des valets de scène comme dans les fameuses...

Au Théâtre de l\Union europeenne

Au Théâtre de l\L'union du chant et du verbe : Rêves et réalités

Au Théâtre de l\Citations sur le théâtre
«Qu’en un lieu, qu’en un jour, un seul fait accompli/ Tienne jusqu’à la fin le théâtre rempli»

Au Théâtre de l\Les règles du théâtre classique
«Qu'en un lieu, en un jour, un seul fait accompli tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli.»

Au Théâtre de l\Recherches personnelles
«Je tiens ce monde pour ce qu'il est [ ]: un théâtre où chacun doit jouer son rôle [ ]» Shakespeare Le personnage de l’acteur au...

Au Théâtre de l\Tensions et contradictions d’un théâtre peuple chez Victor Hugo
«populaire» et par la mobilité de l’expression «théâtre populaire» théâtre pour le peuple ? émanant du peuple ? représentant le peuple...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com