Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle





télécharger 360.2 Kb.
titreIllustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle
page1/7
date de publication23.04.2017
taille360.2 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7

Bac blanc n° 2 (jeudi 12 mars 2015) : proposition de corrigé1

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:and9gcru9rtkdqxv0q3mytdzl6tlnl5kxkll6nanrploo2fts8fmequdnjqthpl3 http://static.intellego.fr/uploads/1/5/1504/media/katulu/tsongor.jpg

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau EDF…) : Caen, rue Bagatelle
Je n’ai faim que devant l’abondance

Chantal Dulibine

Sommaire :

I. Rappel : la mesure du temps

II. Autour du sujet

1.  Rappel commenté et problématisé du sujet.

2.  Questions fréquemment posées, suite.

3.  Histoire des arts : pour votre musée imaginaire, quelques références possibles.

III. Les exercices du baccalauréat

4.     La question de corpus (4 points) : les éléments essentiels d’analyse et deux exemples de réponse

5.     Corrigé du sujet d’invention 

a. Réussir le sujet d’invention : écrire dans les pas de… : cahier des charges, repères

b. Deux exemples de copies

6.     Corrigé du commentaire

a. Point méthode, le travail en amont du commentaire, quatre principes

b. Un plan détaillé

c. Un exemple et le commentaire de ce commentaire...

7.    Dissertation 

a. Points de méthode essentiels

b. Un plan détaillé

c. Un exemple de copie

IV. Pour votre culture générale *

8.    Miscellanées… : Conférence et texte de Laurent Gaudé : pourquoi écrire ? Abécédaire, le point sur… 14 mots (auteur, discours, épopée et épique, Érinyes, hybris. hypallage, monologue intérieur, vanité,  …)

9.    Chronique culturelle, lexicale, syntaxique et orthographique.

Ce corrigé est écrit avec plusieurs buts : modéliser à partir des meilleures prestations (sur lesquelles tous les professeurs de l’équipe ont pu donner leur avis ou bien ont apporté des contributions) ce que vous auriez dû faire (ou ce que vous avez fait) pour ce devoir, vous donner des conseils pour le bac blanc n° 3, résumer et reprendre les conseils déjà donnés dans le corrigé du bac blanc n° 1, faire le pont sur quelques notions essentielles pour l’objet d’étude « Le personnage de roman… ». Mais tout reste à faire en matière d’entrainement, d’appropriation de ces conseils, de petits et de grands essais. Soyez-en bien conscients.


  1. Question de principe : la mesure du temps (nous insistons !)

Certains d’entre vous, par négligence, paresse ou inconscience, continuent de penser que les quatre heures dévolues à l’exercice sont un temps trop long. Erreur profonde.

La complexité des exercices proposés, l’ambition d’écriture que vous devez avoir imposent une gestion de la totalité du temps, dans lequel vous inclurez aussi une relecture orthographique soigneuse. Les plus fragiles d’entre vous y auront d’occasion de conquérir une meilleure note, les plus paresseux de conjurer leur défaut condamnable, les plus doués d’oser le perfectionnisme et la quête de l’excellence.

cf. le corrigé du bac blanc n° 1 : « Point méthode n° 1 : gérer le temps pendant un examen »
II. Autour du sujet

1. Rappel commenté et problématisé du sujet.

 I - Après avoir lu attentivement les textes du corpus, vous répondrez à la question suivante de façon organisée et synthétique. (4 points)

Mettez en évidence les caractères communs de ces textes ainsi que leur originalité.

[La question était volontairement large, et se voulait préparatoire aux travaux d’écriture qui suivent. Le travail sur l’originalité par exemple (thèmes, style, construction, importance de l’implicite, construction du personnage, type de lexique, place du dialogue, syntaxe) devait permettre de mieux appréhender les choix à faire pour l’écriture d’invention, ou le travail analytique pour le commentaire. Avant de répondre à la question "pourquoi" de la dissertation, on pouvait aussi se demander "comment", dans chacun de ces textes, ils prennent la parole, et pour quel message.]

Rappel du corrigé du bac banc n° 1 : Point méthode n° 2 : prendre la mesure du corpus

Comme montré ci-dessus, la question de corpus permet de s’imprégner du style de chaque auteur, autant sensible singulièrement que par comparaisons et différences. Cela peut s’appuyer sur la mesure de l’empan chronologique (quel(s) siècle(s), quelles dates ?) et sur l’unité ou la diversité générique. Cette lecture permet de choisir le sujet d’écriture en pleine conscience, de trouver le plan du commentaire (la question de corpus sert aussi à cela), d’avoir un socle d’exemples pour la dissertation. Reste à bien gérer le temps : l’investissement doit être mesuré pour mener à bien l’exercice le plus rentable : 16 points à gagner pour le travail d’écriture, quatre seulement pour la question de corpus !
II. Vous traiterez ensuite, au choix, l'un des sujets suivants (16 points) :

Commentaire. Vous ferez le commentaire du texte C, Laurent Gaudé, La Mort du roi Tsongor.

[Le choix de ce texte pour le commentaire obéissait à une logique de « relief » stylistique et de puissance évidente du récit. Le texte offrait des prises assez nettes : celles qui ont trait au héros d'épopée; celles qui sont liées à la démesure : cf. plus loin l'explication du mot grec ὕϐρις / húbris ou hybris*, que vous avez utilisé ou que vous apprendrez à cette occasion. Tout commentaire s'appuie sur un travail de relevé, de chemin de citations, de figures remarquables : c'est pourquoi nous avons créé un texte légendé qui illustre quelques uns des appuis textuels qui peuvent vous mener à un plan pertinent puis à une rédaction solide.

* Chez les Grecs, tout ce qui, dans la conduite de l'homme, est considéré par les dieux comme démesure, orgueil, et devant appeler leur vengeance. (Larousse)]

Dissertation
Pourquoi les personnages de roman doivent-ils avoir la parole ?

Vous répondrez à cette question en envisageant les raisons et les manières d'exploiter le discours des personnages dans le roman. Vous utiliserez les textes du corpus ainsi que ceux que vous avez lus et étudiés.

[Mais que signifie donc "avoir la parole" quand on parle du roman et de ses personnages ? Telle était la première question à se poser pour problématiser ce sujet : parole du narrateur-personnage dans un roman comme Le Rapport de Brodeck, qui délègue lui-même la parole à de nombreux autres personnages, parole des personnages à travers le discours direct, indirect ou narrativisé (cf. plus loin le point sur... : un peu de technique grammaticale et syntaxique ne nuit pas). Engagement de ces personnages, porteurs de messages et de valeurs : on retrouve là aussi soit Le Rapport de Brodeck, soit La Peste, soit les discours de Robinson, soit... selon les choix d'étude de chaque professeur. Le deuxième perspective d'étude, à identifier tout de suite pour traiter correctement le sujet était le "pourquoi ?" articulé au verbe devoir. La modalisation est forte : qu'est-ce qui motive une telle nécessité ? Il s'agissait donc moins de savoir ce qu'ils disent, que de se demander à quelle urgence leurs discours répondent : intérêt réaliste du roman, porte parole de l'auteur, des peurs, ou des espoirs du siècle, subtilité de l'expression personnelle des sentiments.]

Invention

Tandis que ses soldats fêtent leur victoire, le roi Tsongor s'interroge sur son avenir, la vanité de son existence, la cruauté de ces batailles. En vous inspirant des éléments fournis par le texte, vous imaginerez ses pensées. Vous conserverez la 3ème personne du singulier et veillerez à une langue soutenue et un style recherché.

[Contrairement au baccalauréat, où la formulation est souvent plus implicite, ce sujet formulait une commande assez précise : un narrateur à la troisième personne, un dilemme et des thématiques existentielles nettes (avenir, vanité, cruauté), une double situation narrative : la fête / les états d'âme... C'est donc d'une sorte de suite de texte dont il s'agissait, avec la contrainte subtile de la continuité à la troisième personne. Le travail de focalisation interne du récit était néanmoins facile à mettre à mettre en œuvre : c'est le seul point de vue du roi Tsongor. Il pouvait être malin d'exploiter le titre de l'œuvre : ce roi là va mourir, il peut en avoir la crainte ou l'intuition terrible. Le texte multiplie les allusions à la cruauté, et, dans cette démesure, le roi lui-même peut être animé de sentiments violents. Un remords subit et un revirement pacifiste ne sont pas dans la logique du texte source ni du personnage. En revanche un dilemme ou un bilan amer pouvaient se nourrir d'un autre constat : nous sommes arrivés aux terres du bout du monde et à vingt ans de conquêtes. Mais les héros peuvent-ils souffler ? Ne sont-ils pas aliénés à leurs démons sanguinaires ? ]
2.  Questions fréquemment posées, suite.

Lors du bac blanc n° 1, nous avons répondu aux questions suivantes.

Corpus. Comment préparer la question de corpus ? Comment la conclure ? Quelle est la « mesure » exacte des réponses aux questions qui portent sur le corpus ? Pourquoi faut-il citer les textes à l’appui de vos réponses ? Existe-t-il un lien entre les questions et les sujets d’écriture qui suivent ?

Dissertation. Que doit-on trouver dans l’introduction d’une dissertation ? Quelle longueur doit faire une dissertation ? Sur quels exemples puis-je et dois-je m’appuyer dans ma dissertation ? Combien faut-il d’exemples dans une dissertation ? Y a-t-il une norme pour écrire une conclusion ? Doit-on, pour la dissertation, faire un plan en trois parties ? Un plan dialectique est-il nécessaire ?

Ecriture d’invention. Quels sont les critères d'évaluation de l'écriture d'invention ? Quelles précautions dois-je prendre pour aborder le sujet d’invention ? Y a-t-il une typologie des sujets d'écriture d’invention ? Pourquoi est-ce important de respecter un registre de langue... ? Quels sont les dangers du choix de l’écriture d’invention ?

Commentaire. Un plan en trois parties est-il obligatoire pour le commentaire ? Faut-il faire un relevé systématique des figures de style pour le commentaire ? Pourquoi regrouper les remarques autour de centres d’intérêt ? Une série de remarques linéaires ne peut-elle faire un bon commentaire ? Pourquoi faut-il être très attentif au paratexte, et notamment au petit texte en italiques qui résume la situation avant l’extrait de la pièce ? Pour l’introduction du commentaire, doit-on suivre une norme ? Pourquoi est-ce nécessaire d’en écrire une ? Pouvez-vous nous donner des repères de méthode pour cela ? Quel bilan des procédés que nous avons vus depuis le début de l'année ? Pouvons nous les utiliser, créer nous-mêmes de telles figures ? Qu'appelle-t-on "chemin de citations" ?
Chaque professeur complètera ce premier constat selon les besoins et les demandes. En voici 4 supplémentaires pour répondre aux besoins et préciser les consignes.

Comment gérer le temps de travail des quatre heures, j’ai passé trop de temps pour le corpus, et j’en ai manqué pour la suite ?

Cela a pu être une expérience douloureuse pour certains d’entre vous. L’un des buts des trois bacs blancs de notre lycée est de permettre, in vivo, de comprendre les contraintes de la gestion du temps. Cette gestion fait partie de l’exercice. L’arithmétique, à défaut d’un critère plus intelligent, vous appelle à un choix : 16 points d’un côté, 4 de l’autre… A supposer que vous ne parveniez pas à équilibrer votre temps de travail, privilégiez donc le sujet d’écriture ! Néanmoins, ce deuxième corrigé, après les trois autres de l’année 2013-2014, également en ligne sur le site du lycée, vous montre à quel point les repérages de la question de corpus sont utiles pour la suite.
Qu'est-ce qu'on appelle "cahier des charges pour l'écriture d'invention" et pourquoi est-ce une démarche nécessaire ?

Retenons, au hasard, trois exemples dans les dernières annales (source : http://www.site-magister.com/annales.htm)

Invention
Vous imaginerez la suite immédiate du texte de Balzac : le colonel Philippe de Sucy, sous le regard du docteur Fanjat, essaie d'entrer en communication avec celle qui fut son amante.

Invention
Dans le texte de Marc Dugain (texte D), le héros ne s'est pas encore vu car les miroirs ont été retirés de la salle où il est soigné. Un matin, il se voit dans le reflet d'une fenêtre.

Imaginez la scène, ce qu'il découvre, les émotions qu'il ressent et les pensées qui l'assaillent au fur et à mesure d'une telle révélation. Votre texte, rédigé à la première personne, comportera au moins une quarantaine de ligne

Invention

Posté à une fenêtre, vous observez un lieu de votre choix. En vous inspirant, par exemple, des procédés employés dans les textes du corpus, rédigez la description détaillée de ce paysage, de façon à ce qu'elle reflète vos états d'âme.

Vous voyez que le contrat d'écriture est parfois peu explicite, parfois plus contraignant, toujours inscrit dans un lien fort avec un ou plusieurs textes du corpus. Il faut donc le préciser, se donner une direction efficace, à la fois pour construire son sujet, orienter les recherches préparatoires et donner une ambition suffisante à son propos.

Il s'agit de s'imprégner des éléments essentiels du texte source et du corpus pour nourrir son écriture, de se prémunir d'anachronismes et d’absurdités. Voilà ce qu’on appelle un « cahier des charges » : c’est un programme, exigeant, d’écriture qui va au-delà de la commande du sujet, l’explicite, le rend possible.
Comment élaborer un plan de commentaire ?

Diantre ! Quelle question difficile ! Lançons-nous tout de même. Vous avez des repères formels : deux grandes parties, trois perspectives d’étude pour chacune d’entre elles, une progression soulignée d'un thème d’étude à l'autre, un appui sur un réseau de citations le plus solide possible, exhaustif même en ce qui concerne certains relevés de figures. (cf. par exemple les métaphores animales dans le commentaire de Mauriac, BB1).

Mais l'essentiel n'est pas là : quelles entrées pertinentes choisir ?

Elles tiennent d'abord à la nature du texte et du genre : pour un texte romanesque par exemple, les entrées « cadre spatio-temporel, nature des personnages et progression de l’action » peuvent toujours être rentables. Mais attention : c’est d’abord l’originalité, la singularité, le style du texte choisi qui doit vous préoccuper. Vous lirez plus loin dans la partie commentaire les conseils, généraux puis particuliers, qui vous sont donnés.
Pourquoi les introductions de commentaire sont-elles le plus souvent à réécrire, tant elles sont courtes et peu convaincantes ? Quel est le code ?

Un truc mnémotechnique pour l’écriture de l’introduction : AODGNPP (A Ouagadougou, Des Gens Naissent Parfois Petits), c’est-à-dire Auteur, Œuvre, Date, Genre, Nature de l’extrait, Perspectives d’étude ou Problématique, Plan… Ces 7 éléments d’information doivent figurer dans une bonne introduction de commentaire. La chose est codée et artificielle, convenons-en. Elle a cependant une profonde logique : il faut cerner la nature du texte qu’on va commenter (AODGN), il faut montrer qu’on en a compris la richesse (P1) et légitimer un plan qui ne nait pas par hasard(P2). Reste à voir avec chacun de vos professeurs, et pour des textes précis, quelle peut être la mise en œuvre de ces principes. Vous en avez un premier exemple ci-dessous dans le corrigé du commentaire.

  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle iconBon a savoir sur les stages de vacances
«Ecole d'Agriculture» rue St-Victor, 5); verlaine (Ecole communale Rue Vinâve des Stréats, 32); villers-le-bouillet (Hall omnisports...

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle iconBon a savoir sur les stages de vacances
«Ecole d'Agriculture» rue St-Victor, 5); verlaine (Ecole communale Rue Vinâve des Stréats, 32); villers-le-bouillet (Hall omnisports...

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle iconPas beaucoup de promeneurs, hier, rue Gay-Lussac. Je crois même que...
«lavatory» sous la terrasse des Feuillants. Les jardiniers. Le bourdonnement du moteur de la tondeuse à gazon, un matin de soleil,...

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle iconM. Olivier cazier, «rue des Goélettes», travaux sur habitation; M....
«rue des Goélettes», travaux sur habitation; M. Bernard jeffroy, «190 rue des Frégates», construction d’un muret en pierres

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle iconEcole Elémentaire du Centre 12 rue Benoît Tabard 69130 ecully

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle iconAdresse professionnelle : 10, rue de Tours-B. P. 46527. 45065 Orléans Cedex 2
«Le jeu : ordre et liberté», 22 et 23 mars 2012, Maison de l’Université, Le Mans : Université du Maine (actes à paraître)

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle icon28 rue Saint Guillaume 15 impasse Picou
«Langues générales d’Amérique du Sud (Quechua, Aymara, Guarani, Tupi) xvii-xix», Octobre 2011-Octobre 2015

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle iconInspection de l'Education Nationale Circonscription Lille3/Villeneuve...

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle iconInformations du Comité Louis Braille
«musée d’art contemporain». Rendez-vous à 15 heures 15 à la billetterie du musée, tarif environ 6 euros, à régler sur place. Nombre...

Illustrations : couvertures du roman (éditions Actes Sud). Au centre, art de rue (sur un poteau edf…) : Caen, rue Bagatelle iconAdresse : Rue Gérard Philippe, 83500 La Seyne sur Mer





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com