Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu'il vaut mieux





télécharger 10.5 Kb.
titreLe mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu'il vaut mieux
date de publication10.01.2017
taille10.5 Kb.
typeExam
l.20-bal.com > documents > Exam
LE SURREALISME
Origine et histoire
Le mot « surréalisme » apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «  Tout bien examiné, je crois en effet qu'il vaut mieux adopter surréalisme que surnaturalisme que j'avais d'abord employé »

Mais c’est André Breton (1896-1966) qui contribue par son œuvre et son action, à la véritable création du courant littéraire. Il crée en 1924, un Bureau de la Recherche surréaliste auquel collaborent, parmi d’autres, Louis Aragon, Robert Desnos, Paul Éluard, René Magritte, Philippe Soupault, Marcel Duchamp, Salvador Dalí et Jacques Prévert .La même année il fait paraître le Premier manifeste du surréalisme dans lequel il définit la notion de « surréalisme », jette les fondements d’une esthétique et en fixe les objectifs.

Nous sommes au lendemain de la Première Guerre mondiale, et les consciences se tournent vers la possibilité d’un avenir autre que celui que l’Europe moderne a jusque- là promis et permis. La poésie et l’art en général pour les surréalistes participent au projet d’émancipation et de progrès de l’Humanité. Pour les surréalistes, l’art est à la fois une politique (contribuer à l’allégresse générale de l’humanité) et une utopie. La plupart des surréalistes adhèrent au Parti Communiste.
Les fondements
La notion de « surréalité » à l’origine du surréalisme se trouve chez Nerval et Rimbaud. Chez Nerval, notamment dans Aurélia, le rêve éveillé ouvre la voie à un autre monde et donne accès à ce qui est présent mais invisible dans la vie ordinaire. C’est la raison pour laquelle on parle de « quête  du sens ». Chez Rimbaud, le rêve, dans « Aube » , ou la voyance telle qu’il la décrit dans une lettre à Paul Demeny : « Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant./Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d’amour, de souffrance, de folie ; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n’en garder que les quintessences. ».

Les surréalistes recourent aux forces psychiques : rêve, délire, écriture automatique. Rimbaud, toujours dans la Lettre à Paul Demeny, avait préconisé ce voyage au fond de soi, de ses propres émotions. Deux conclusions s’imposent :

 on comprend bien ici le caractère utopique du surréalisme : il s’agit d’opter pour une voie autre que celle de la raison, du discours ordonné et maîtrisé. En ce sens, le surréalisme inspire Mai 68 ( « L’imagination au pouvoir »). En ce sens, également, le surréalisme réactive et réactualise le thème millénaire du poète inspiré : ce ne sont plus les Muses ou les Dieux qui inspirent le poète, mais les forces obscures et l’inconscient qui l’habitent. Le surréalisme est aussi héritier de Freud. La folie est aussi le risque à encourir dans cette quête : Nadja, la femme rencontrée par Breton, muse et initiatrice de ce dernier finit tragiquement folle.

Le surréalisme est « moderne » et peut être considéré comme un avatar du romantisme en ce qu’il fait du for intérieur, de la psyché, du Moi du poète l’arrière monde où chercher l’inspiration.
Les objectifs
Le surréalisme est utopiste : il est par essence politique et veut mettre en place un monde nouveau. C’est la raison pour laquelle le surréalisme est « révolutionnaire » : voyez le thème révolutionnaire apparaître dans Clair de Terre .

Le seul titre Clair de Terre  nous indiquent le caractère utopique de la poésie : l’avenir radieux, la lumière, le feu se répandent sur la Terre des hommes :l’ombre et les dieux sont délaissés.

L’Amour est la clé de voûte de la poésie :  L’Amour la Poésie  est le titre d’un recueil qu’Eluard dédie à Gala, la femme qu’il aime. Dans Clair de Terre nous avions vu que la « survenue » d’une femme dans Paris et de la promesse d’amour qu’elle apportait avec elle suffisait à transformer le monde ordinaire en univers enchanté. La « belle inconnue » apporte un message, entourée des symboles que sont « les pigeons voyageurs » , « les timbres » ; Dans Nadja, le personnage éponyme fait voir au poète Breton un univers insolite, une réalité au-delà de la réalité : dans Paris, une fenêtre s’allume à l’instant même ou Nadja le prophétise etc. La femme dans Clair de Terre dévoile ( au sens propre) des significations parfaites comme l’Isis des Anciens ou la déesse de « Aube ».


L’esthétique surréaliste
-buée, nuages etc.

-images liées à l’explosion ( « la beauté sera explosive ou ne sera pas » dit Breton.) : »salpêtre » etcthème révolutionnaire.

-transfiguration de l’ordinaire : cf remotivation des noms de rue, des enseignes (« Le Chien qui fume »)

-création d’images nouvelles : clair de terre, « les baiser de secours » ; « la terre est bleue comme une orange »( Eluard)

-invention poétique ( langage recréé et innovant ) : « tombée de l’été ».

-surgissement d’un univers aérien : voie lactée, pigeons voyageurs

-surgissement d’un univers improbable en plein Paris : « les survenants », « une ferme qui prospère » en pleine ville dans « Tournesol » ( la ferme idéale, symbole de l’utopie ?).

similaire:

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\Le Surréalisme est un mouvement littéraire culturel et artistique...
«Je crois à la résolution future de ces deux états, en apparence si contradictoires, que sont le rêve et la réalité, en une sorte...

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\...
«Dédé». Raymond Queneau a relaté de façon satirique son expérience du surréalisme dans Odile, où Breton apparaît sous les traits...

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\Cofondateur du groupe littéraire
«Dédé». Raymond Queneau a relaté de façon satirique son expérience du surréalisme dans Odile, où Breton apparaît sous les traits...

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\Livre III, chapitres 1 à 8
«agit malgré lui»; l'autre qui ne regrette pas ce qu'il a fait; puisqu'il est autre, disons qu'il «n'agit pas de son plein gré»....

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\2/3, Paris, Seuil, 1970, pp. 55-99
«anticiper» (reprenant le sens du mot de moi à moi) sur ce que je compte introduire sous la graphie de l’achose, L, apostrophe, a,...

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\Si cette année, nous avons bel & bien exposé une fois encore, ce...
«Expoésie» de Périgueux où se concentre une fois l’an toute la fine fleur de la poésie contemporaine diversement expérimentale, hexagonale...

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\Au fond, ce qu’à apporté Lacan je crois que ça vaut le coup d’y revenir...
«malgré tout IL y a le concret, cette table…» C’est très difficile de sortir de ça. Depuis le début de l’année, je vous dis que c’est...

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\Emmanuel Ricard
«pas !» se parle, c’est le temps des premières fois : première affirmation, premier refus, première confrontation, première séparation,...

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\Traitée sous forme de Commentaire
«sable… stupéfié… s’abaisse… sieste… espèce… savoureuse…») qui produit un net effet d’insistance. Ainsi, l’intense luminosité (à...

Le mot «surréalisme» apparaît pour la première fois en 1917 sous la plume de Guillaume Apollinaire : «Tout bien examiné, je crois en effet qu\Guillaume Apollinaire (1880 / 1918)
«La colombe poignardée et le jet d’eau», Apollinaire renouvelle les formes connues du poème figuré ou de l’idéogramme afin de multiplier...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com