…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1





télécharger 159.54 Kb.
titre…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1
page7/13
date de publication06.08.2019
taille159.54 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13

Fès, 3.



À quinze ans, Malika rêvait de France et de Français. Elle guettait sur les voitures les plaques jaunes des coopérants, et surtout les plaques oranges, plus rares et mieux placées dans la hiérarchie de ses ambitions. Depuis que ses parents lui interdisent Fès, cette obsession lui est revenue. Elle la promène dans le riche quartier où elle habite, et surtout dans les parages de l’Ambassade de France où elle espère découvrir son 4x4 : ne lui a-t-il pas parlé des réunions qui parfois l’obligent à venir à Rabat ?
D’imaginer qu’il va mener une vie dont elle ignorera tout, Simon lui devient encore plus précieux. Il faut qu’il sache ce qu’il lui inspire. N’en est-il pas responsable ? Si elle prenait le train pour Fès ? Elle irait l’attendre devant sa maison. Elle se voit mendiante de l’amour, couchée sur son seuil. Il arrive enfin, se penche sur son corps recroquevillé, s’attendrit à lécher ses larmes, la prend dans ses bras...
Elle retourne à la téléboutique. Toujours la voix de Fatiha, mais cette fois il est là, “... en réunion, voulez-vous qu’il vous rappelle ?” Elle court vers la maison. Que n’a-t-elle son logement à elle ? Elle serait libre de téléphoner, de recevoir les appels, les visites. Si au moins elle avait pu faire des études en France !
Il faut qu’elle décroche elle-même, avant le retour de ses parents... Elle ne peut leur dire Simon. Ils refusent d’entendre. Ils savent ses astuces, mais n’en parlent pas. Ce qui n’est pas nommé n’existe pas. Lorsqu’elle leur a parlé d’une faculté à Aix, ils ont étouffé sa volonté sous un édredon de silence et de gentille diversion. Si quelqu’un doit parler, c’est Simon. Parler mariage, pour gagner du temps, de la liberté... Simon les convaincra, à condition qu’elle le convainque.
Elle prépare ce qu’elle lui dira, elle voudrait que ce soit beau comme la chanson de Brel : “Je serai l’ombre de ton ombre...” Comme elle a aimé ce récital ! Simon ne s'est pas assis près d'elle, évidemment. Comme souvent, il est resté debout, un peu à l'écart du public. Il devait jugé ce spectacle trop "facile" et de sentir ce mépris tout près d'elle l'aurait empêchée d'admirer et de sentir cette grosse émotion qui lui revient maintenant en larmes toutes salées. Mieux que les mots, ses sanglots le persuaderont qu’elle l’aime, qu’il doit faire quelque chose : discuter avec son père, la cacher à Fès, l’enlever, l’emmener en France ! Les obliger à entendre le cri de leur petite fille, amoureuse comme une grande. Ils ne lui résistent jamais vraiment...
- Excuse-moi pour vendredi dernier, mon père est venu me chercher à Ifrane. Il veut que je passe mes congés à la maison. Je ne peux plus aller chez ma tante...
Elle pleure. Ça agace Simon. Il ne peut rien, ne veut rien. Quelques mots à peine rassurants, et il raccroche. Une enfant gâtée qui trépigne parce qu’on lui refuse une glace à la pistache... Il ne se laissera pas manipuler. Excellent alibi, mais que sait-il de Malika? Une fille, comme toutes les autres, qu’il a pris plaisir à séduire sous le nez de Rave. Une fille à la merci du petit monstre qui brûlait de réparer l’offense d’une autre. Quelques rencontres d’épidermes où il a joué le rôle du prince. Avec une vierge cette fois, mais la rareté de la denrée sauve-t-elle l’histoire de l’écoeurant tout-venant ?
La banalité du présent lui est une indispensable respiration pour oublier les fardeaux que lui annonce l’avenir. Déjà la souffrance de Maud qu’il déçoit à chaque séparation lui semble trop lourde à porter. Elle en appelle à sa toute-puissance de père, et il la quitte.
- C’est toi qui iras à Rabat, moi je serai à Paris la semaine du 15. Dis, tu entends? Non, tu as ton air de zombie...
- Excuse-moi, c’est la fatigue. Et je pensais, si tu vas à Paris... Tu pourrais peut-être te charger d’un cadeau pour ma fille ?
- Pas de problème. C’est un mouton pour l’Aïd ? Mais dis donc, tu ne vas pas commencer à faire le papa-gâteau ? Je dis ça et je dis rien, mais c’est pas parce que ta femme ne supporte pas Fès que tu dois te sentir coupable et gâter tes mioches. T’as rien à te reprocher.
Qu’est-ce qu’il en sait? Le paternalisme de Rave lui devient insupportable. Depuis qu’ils ont senti une faiblesse, ils cherchent tous à avancer leurs pions. Il doit sans arrêt défendre son territoire.
- À propos (mais ce n’était pas du tout à propos de ses enfants), tu connais la dernière de Rahmouni? Je suppose que Jeanne t'a raconté la magouille.
- Oui, et je dois dire que j'ai trouvé ça assez énorme. Finalement Jeanne n'est pas aussi naïve que je croyais...
- On ne peut tout de même pas toujours se laisser avoir ! D'ailleurs c'est pour mettre un peu d'ordre dans les cours de langue qu'on a choisi Jeanne comme directrice, non? Maintenant qu'on a des preuves, qu’est-ce qu’on fait de ce type? On le vire?
- Ça, c’est à toi de décider. Je suis pas contre... Tu devrais commencer par l’engueuler. Pas faire une allusion en rigolant à moitié. L’engueulade, la vraie !
- Tu dis ça et tu ne dis rien, je suppose.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   13

similaire:

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconLecture analytique d’un extrait du chapitre 17
«C'était maintenant des troupeaux de loufiats qui surgissaient de toutes parts» à «Maintenant, je me taperais bien un café-crème»...

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre I aristote définit l’objet de la poétique qui est l’imitation (mimésis). Chapitre II
«poésie», genre littéraire et non mode de production littéraire. C’est pourquoi un «art poétique» désigne une œuvre décrivant la...

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre I

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconVocabulaire du chapitre 1 a connaître

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 icon5e Chapitre 1 Le voyage et l’aventure

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre Scissions et successions

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre Témoignages et handicaps

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconTrésors du Temps, chapitre 4

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconVoyage à lilliput chapitre I

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre 1 : Origine du clan





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com