…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1





télécharger 159.54 Kb.
titre…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1
page3/13
date de publication06.08.2019
taille159.54 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

Fès, 1.



Conduire son 4x4 dans la nuit, à la limite du contrôle, le rend à lui-même et à son jeu de toujours. Tous malades au retour de Marrakech, il savourait son pouvoir.
Agnès l’appelait son prince quand elle le désirait encore. Elle aimait lui saisir la nuque, le forcer au baiser. Il la mordillait. Elle riait et il la poussait vers le bord de la falaise, vers la peur.
Il prend les tournants trop vite pour obliger Rave à s’accrocher. S’il dérapait dans un des torrents de boue qui dévalent de la montagne ? Exit le prince. Malika rendue à l’avenir que lui désigne son père et le secret des fornications avec l’Occident enfoui au fond du ravin. En pleurs, toutes les femelles qui le guettent de leurs innocences feintes. Couronnes académiques. Discours élogieux de Rave, miraculeusement indemne. Le nez dans son pense-bête, bref historique d’une carrière qui s’annonçait brillante. “Avec un diplôme d’instituteur,... un homme qui a su se mettre à l’écoute des autres, que sa thèse bientôt ...”.
Il ralentit. Son jeu n’est plus ce qu’il était. Il en est le perdant depuis que son sperme a pris forme dans le ventre d’Agnès. Si au moins il était riche, il ferait venir Maud et Antoine plus souvent... Maud! Ça lui fait mal de penser à Maud, et avec cette douleur, l’autre : Agnès qui le prive de Maud, Agnès qui le prive de la vie, des soirées au chaud, des escapades à la mer, de son corps. Agnès qui le casse...
Elle a toujours brisé ses jouets. Quand Antoine est né, il n’était déjà plus le père avec qui elle rêvait de jouer à la maman. D’ailleurs elle ne voulait plus être mère, ni suivre une carrière qui n’était pas la sienne, dans une ville qu’elle n’avait pas choisie.
C’est facile d’être une femme : tous les caprices permis et le rôle de victime en prime! Elles vont l’entendre demain les pétroleuses marocaines avec leur journée d’action féminine : “Encore une de nos conneries que vous voulez imiter? Vous n’êtes pas à ça près, évidemment..." Non, rassurez-vous, Mesdames, dire ce n’est pas mon rôle. Je suis votre écho. Tout au plus le souffleur du théâtre de la "francophonie plurielle, accueillante aux discours de l’identité nationale", leur dernier dada que j'arrive à placer dans toutes mes "interventions". Cinq phrases d’introduction, quatre lignes de présentation, je suis devenu le spécialiste du vent, pas même le vent du large. Plus le temps pour la mer, plus le temps d’écrire, de penser ou de lire. Toujours à cavaler pour que florissent nos affaires, culturelles et étrangères.”
- Encore un qui n’a pas de phares. Tu l’as raté de peu ce Bédouin ! Tu sais que tu roules trop vite ? Tu finiras par te tuer sur cette foutue route.
- Je te dépose et je file chez les Servin. Ils m’attendent pour bouffer...
- C’est ça, t’es affamé ! Mais dis donc, c’est pas les Servin que tu avais oubliés quand on est allé chez Jeanne ?
- Oui, mais chut! Ils ne savent pas ...
- Ça vaut mieux. Un bon conseil : fais gaffe avec Malika. Je dis ça et je dis rien. D’ailleurs je ne sais pas où vous avez été et ça ne me regarde pas. Mais cette fille a un père, et ce n’est pas n’importe qui ! Je peux pas imaginer la merde où tu vas plonger s’il apprend ça! Jeanne est folle de laisser gambader sa nièce. On n’est pas en France, elle le sait pourtant.
- Rassure-toi, ce soir c’est bien chez les Servin que je vais.
Il en a marre des Servin, des discours de Guy comme des commérages de sa femme. Guy est une caricature. Tricheur et m’as-tu-vu. Le cerveau dans l’enflure de la panse. “Table généreuse, mets du terroir et alcool (même pendant le Ramadan), accueil chaleureux”, combien d’étoiles dans le guide du Fès à l’usage des Français?
- Ah, quand même! Mieux vaut tard... Au moins t’as pas oublié cette fois. Tu ne le regretteras pas. J’ai fait un de ces pâtés de lapin dont tu me diras des nouvelles.
- Guy, encore une fois: nous avons fait un pâté! Mais dis donc, Simon, t’as une mine de déterré!
- Le célibat, c’est pas son truc. Les gazelles le crèvent et ne lui font pas à bouffer!
- Toi par contre...
Il renvoie la balle avec aisance. C’est facile avec Guy. Aucune sollicitation à lâcher une bribe de soi.
- Vous avez des nouvelles de Pauline ?
- Pas depuis qu’on l’a aidée à déménager. Cette veinarde, Rabat... et encore, sur la plage : elle s’emmerde pas celle-là!
- À propos, vous connaissez la dernière histoire belge ?
Mais il garde sa féroce moquerie pour lui. Il ne veut pas de mal à Pauline. Après tout, c’est plutôt gentil de l’inviter. Les jeux de massacre l’amusent décidément de moins en moins.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconLecture analytique d’un extrait du chapitre 17
«C'était maintenant des troupeaux de loufiats qui surgissaient de toutes parts» à «Maintenant, je me taperais bien un café-crème»...

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre I aristote définit l’objet de la poétique qui est l’imitation (mimésis). Chapitre II
«poésie», genre littéraire et non mode de production littéraire. C’est pourquoi un «art poétique» désigne une œuvre décrivant la...

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre I

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconVocabulaire du chapitre 1 a connaître

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 icon5e Chapitre 1 Le voyage et l’aventure

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre Scissions et successions

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre Témoignages et handicaps

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconTrésors du Temps, chapitre 4

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconVoyage à lilliput chapitre I

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre 1 : Origine du clan





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com