…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1





télécharger 159.54 Kb.
titre…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1
page1/13
date de publication06.08.2019
taille159.54 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13


…Bruxelles…



Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1

Rabat, chapitre 2 Fès, chapitre 2

Rabat, chapitre 3 Fès, chapitre 3

Rabat, chapitre 4 Fès, chapitre 4

Rabat, chapitre 5 Fès, chapitre 5

Rabat, chapitre 6 Fès, chapitre 6

Rabat, chapitre 7 Fès, chapitre 7

Rabat, chapitre 8 Fès, chapitre 8



…Bruxelles…




  1. …Bruxelles…



Les petits casiers où la Direction met la correspondance des pensionnaires ne sont pas prévus pour recevoir les dimensions A 4. Seulement les cartes du style “meilleurs voeux” que les familles envoient aux Résidents pour les encourager à tirer encore une année...
Anna m’a apporté la grosse enveloppe brune dans ma chambre. “Regardez, Monsieur Raoul, aujourd’hui le facteur vous a gâté. Je crois que c’est de la lecture... De votre amie qui est au Maroc?”
Elle est gentille Anna, et je crois qu’elle m’aime bien. Elle ne rouspète pas parce que je fume dans ma chambre et elle comprend même parfois une plaisanterie.
Je n’ai pas ouvert tout de suite. J’ai regardé l’adresse. Elle a fait attention à ses majuscules. Cette fois on lit bien “Résidence des Sapins”. Le sapin étant un arbre très froid, je trouvais son “Résidence des Lapins” charmant.
En allant chercher mon couteau pour ouvrir soigneusement l’enveloppe cartonnée, je me suis attardé devant la fenêtre. Le printemps. Il était temps. Je ne supporte plus l’hiver. J’espère que celui-ci aura été mon dernier.
Elle est venue me voir au début du mois de janvier, avec son petit pruneau de fille (qu’elle aurait mieux fait de laisser en Équateur). J’ai eu un fameux coup de cafard après son départ, soigné aux pralines et au cognac. Il m’a fallu du temps pour reprendre mon rythme de croisière au milieu des èves octogénaires qui peuplent mon dernier lieu de résidence. J’ai tout de même bien ri quand l’une d’elles m’a parlé de la jeune-femme brune et du monsieur avec qui elle m’avait vu traverser le forum. Pas un monsieur, mais une dame, je puis vous en assurer, ai-je répliqué. Elle ne voulait pas en démordre. Madame Popole victime des effets de la ménopause masculinisante ? Je la préférais en nana, comme sur la petite photo que je conserve dans mon portefeuille depuis 20 ans. Elle avait alors les cheveux plus longs et une élégance sans ambiguïté, même avec les jeans et les gilets informes qu'elle affectionnait déjà… Je lui ai écrit tout ça, avec en capitales, au-dessus de la lettre : “À ne lire qu’avec la plus grande désinvolture”. Ma lettre a provoqué une réponse qui m’a désarmé :



Toi et cette bobonne, vous tombez bien à propos pour retourner le couteau dans la plaie : à Fès, depuis plus d’un an, je suis progressivement tombée sous le charme d’un Français, style ténébreux secret, et je me suis sentie à la fois trop vieille et trop peu expérimentée pour tenter quelque approche de séduction que ce soit. Décidément, ce n’aura jamais été qu’une seule fois, poussée par toi et tes discours sur mon inaccomplissement, que j’aurai tenté l’aventure de “prendre” plutôt que de me laisser séduire.
Mais qui sait? Je t’écris peut-être ceci dans l’espoir de trouver un encouragement à tenter l’impossible. Non, j’ai trop de peurs à surmonter. Ce sera ma voie de toujours : rêveries, inhibition et longueur ou langueur de temps, enrobées dans l’amertume de n’être définitivement rien que moi...
Ta lettre, avec son trait acéré concernant mon âge a déclenché cette confidence d’un secret longuement gardé. Est-ce pour apaiser ta souffrance du vieillissement que je suis poussée à te confier le désarroi qui m’assaille en atteignant l’âge où toi, tu entreprenais de me séduire ? Est-ce comme une vengeance, une blessure supplémentaire que je chercherais à t’infliger, en ravivant l’ancienne ? Je ne sais pas ce qu’aujourd’hui tu peux ressentir en lisant cette confidence... Et je me méfie de mes impulsions qui obéissent souvent à des motivations que j’ignore, où tu vois de la méchanceté quand je n’y trouve trace. Il me semble en effet que je ne te veux que du bien, que j’éprouve gratitude et confiance en toi (malgré l’ironie avec laquelle tu me traites souvent).”
Je n’ai pas ironisé: je n’ose plus lui parler du “grand nègre” qui me succédera. Je me suis borné à remercier “la nomade hermaphrodite” pour la confidence amoureuse. J’espère qu’elle est passée à l’acte et que ses amours françaises lui laisseront d’aussi beaux souvenirs que ceux qu’elle m’a laissés pour m’évader des moments dramatiques de la sénilité.
J’extrais de l’enveloppe une pochette plastifiée contenant des pages d’écriture mécanisée et une lettre, manuscrite celle-là. Je suis d’avant-guerre, d’une époque où le correspondant pouvait trouver dans les signes tout le frémissement d’une personnalité. Je l’ai écrit à Madame l’Imprimante, pour qu’elle en fasse part à sa patronne (que j’ai appris à ne pas croire sur parole). Message transmis.
Pauvre Madame Popole, votre écriture me semble plus fermée que jamais. J’imagine votre petit front chiffonné des mauvais jours... Est-ce si difficile de se laisser aller ? Voyons ce récit que vous m’annoncez dans votre lettre. Mais je vous préviens, je ne suis pas sûr de comprendre vos astuces. Je suis un simple, moi, un romantique qui s’éprit un jour d’un sphinx.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconLecture analytique d’un extrait du chapitre 17
«C'était maintenant des troupeaux de loufiats qui surgissaient de toutes parts» à «Maintenant, je me taperais bien un café-crème»...

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre I aristote définit l’objet de la poétique qui est l’imitation (mimésis). Chapitre II
«poésie», genre littéraire et non mode de production littéraire. C’est pourquoi un «art poétique» désigne une œuvre décrivant la...

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre I

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconVocabulaire du chapitre 1 a connaître

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 icon5e Chapitre 1 Le voyage et l’aventure

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre Scissions et successions

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre Témoignages et handicaps

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconTrésors du Temps, chapitre 4

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconVoyage à lilliput chapitre I

…Bruxelles… Rabat, chapitre 1 Fès, chapitre 1 iconChapitre 1 : Origine du clan





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com