Note d'intention Skratroum c’est une rencontre entre trois improvisateurs, une forme particulière, ouverte, pluridisciplinaire, réunissant trois créateurs, leurs pratiques et outils respectifs. C’est aussi la rencontre entre la «monde des skaters»





télécharger 67.88 Kb.
titreNote d'intention Skratroum c’est une rencontre entre trois improvisateurs, une forme particulière, ouverte, pluridisciplinaire, réunissant trois créateurs, leurs pratiques et outils respectifs. C’est aussi la rencontre entre la «monde des skaters»
date de publication14.07.2019
taille67.88 Kb.
typeNote
l.20-bal.com > documents > Note

SKRATROUM



danse

skateboard et transistors


Compagnie Passaros


Maison de la vie associative

2, boulevard Joliot Curie

01006 Bourg-en-Bresse Cedex

0661940444

passaros@free.fr

http://passaros.online.fr

Note d'intention
Skratroum c’est une rencontre entre trois improvisateurs, une forme particulière, ouverte, pluridisciplinaire, réunissant trois créateurs, leurs pratiques et outils respectifs. C’est aussi la rencontre entre la « monde des skaters » avec ses attitudes, ses réseaux, ses postures et ce « trio », mettant en lien un projet artistique avec un mode de vie, une certaine façon de pratiquer la ville. Deux espaces qui, de prime abord, n'ont rien à voir, ni à se dire.
Né dans la rue des grandes villes américaines dans les décennies 50-60, le skate est typiquement une pratique urbaine. Assez rudimentaire à ses débuts, il se confronte au béton et au bitume de la cité sans parvenir à les dompter, limitant les circonvolutions des passionnés et la popularité de la discipline. En France depuis 1973, le skate est devenu aujourd’hui non seulement un sport reconnu mais aussi un phénomène culturel international à part entière.

Cette pratique nous intéresse pour différentes raisons : le son, le corps et ses mouvements, l’évolution de ce corps dans l’espace, la part d’aléatoire, l’importance de l’essai, les habitudes et les comportements.
Skratroum est une forme expérimentale, un laboratoire de pratiques socio-artistiques qui se nourrit de l’environnement dans lequel il s’immerge. Les modalités de restitution s'inventent au fur et à mesure de la rencontre, sur le principe de la "contamination" réciproque.

La pratique du skate de Cyril fait lien direct avec le milieu des skaters, il permet de nous intégrer dans le paysage pour mieux en recueillir ses habitudes, ses codes sociologiques, culturels. Le « trio » sera dans un principe de « recherche/ action » tantôt à l’écoute, observant, analysant, tantôt révélateur de la dimension poétique et plastique de cette culture.
Nos interventions dans les skates-parks (improvisations, échanges, rencontres, ateliers, et bien d’autres à inventer) constitueront la matière première du trio. La forme de présentation finale sera donc définie non par des consignes ou schémas d’improvisation mais beaucoup plus par cette accumulation, cette mémoire commune qui sera amenée à être transformée au cours des « performances ».

Skratroum s’inscrit dans une dynamique inside/outside (intérieur/extérieur) entre un espace fonctionnellement dédié aux pratiques artistiques(salles de spectacles, centre culturel) et l’espace public à travers une culture urbaine « émergente » (skates-parks ou spots urbains divers).
Le projet s'inscrit dans un processus de création :

- il est évolutif et se déroulera sur deux saisons pour permettre la germination d'un tiers espace qui n’est ni le nôtre ni le leur, avec des modalités qui relèvent du laboratoire et de l'expérimentation

- il est sans cesse en reconstruction et conserve grâce à cela une fraîcheur, une fragilité pour laisser émerger de nouvelles esthétiques et bousculer des pratiques.


"D’abord un. D’abord essayer de mieux rater un. Quelque chose de là qui ne cloche pas assez mal. Non pas que tel que ce ne soit pas raté. Raté le nul visage. Ratées les nulles mains. Le nul -. Assez. Peste soit du raté. Minimement raté. Place au plus mal. En attendant pis encore. Ajouter un -. Ajouter ? Jamais. Le courber plus bas. Qu’il soit courbé plus bas. Au plus bas. Tête chapeautée disparue. Plus large portion du dos disparue. Long pardessus coupé plus haut. Rien du bassin jusqu’en bas. Rien que le dos courbé. Tronc vu de dos sans haut sans base. Noir obscur. Sur genoux invisibles. Dans la pénombre vide. Mieux plus mal ainsi. En attendant pis encore.

Puis essayer de mieux rater deux. La paire. Si raté déjà que ce soit déjà raté. Raté le nul-"

(Samuel Beckett, Cap au Pire)
L’équipe


Emilie Borgo : corps, danse, mouvements, actions



Cyril Epinat : skateboard
Mathias Forge : transistors, magnétophones, diffusion


Les partenaires
La compagnie PASSAROS (Bourg-en-Bresse, Ain)

La Fabrique (Andrézieux-Bouthéon, Loire)

La Tannerie (Bourg-en-Bresse, Ain)

Les Abattoirs (Bourgoin-Jallieu, Isère)

Le Brise Glace (Annecy, Haute-Savoie)
En cours de négociation avec :

La Régie 2C (Grenoble, Isère)

L’Epicerie Moderne (Feyzin, Rhône)



Historique


10 au 13 décembre 2003 

travail trio danse/musique

22 au 24 janvier 2004

travail trio danse/musique

9 mars 2004

performance Quoi de neuf, Ramdam

(Ste Foy-lès-Lyon)

17 avril 2004

performance, Bibliothèque de St Haon le Châtel (Loire) Association Micro

20 au 25 octobre 2004

première recherche, Skratroum dans les locaux de la friche RVI, Lyon

30 janvier au 12 février 2005

résidence de création à Ramdam

02 juillet 2005

présentation publique au festival les 100 ciels près de Nancy

29 avril 2006

rencontres avec la Fabrique (Andrézieux Bouthéon) et la Tannerie (Bourg en Bresse) pour le montage du projet et le hot Chicken Skate Club (Bourg-en-Bresse) pour mettre en place les premiers échanges


Présentation de l’équipe
Emilie Borgo

Né le 19 avril 1971
Impliquée pour la recherche et la création autour de la danse et du corps, elle s’intéresse aux liens entre le corps, l’image, la parole et le son. Ethnologue de formation, elle relie sa danse aux contextes dans lesquels elle est présentée qu’il s’agisse d’espaces, de mémoires ou d’habitants.

Sa danse s’est enrichie au fil des rencontres et travaux avec des artistes danseurs, musiciens, poètes. L’improvisation en spectacle est sa modalité privilégiée. Son travail corporel est nourri par la pratique du Qi Cong et le Body Mind Centuring qui s’appuie sur la conscience sensible des différents systèmes du corps et les schèmes de développement de l’enfant dans les premières années de sa vie.

Elle transmet son travail à l’occasion de stages et ateliers auprès de différents publics (enfants, adultes, amateurs, professionnels ou handicapés).
Danseuse interprète (danse contemporaine, buto et improvisation)

Cie Schenk (1997-1998 Lyon)- Cie Pierre Deloche (2000-2003 Lyon)- Le cil du loup, Patricia Olive (2003 Grenoble)- Empreintes, Odile Perrin (2000-2004 Bourgoin)- Les Anacoluthes, Anne Lise Valla (2003-2004 Valence)- V.O. trait de ciel, Marion Bäé (2004 Manosque)- Orchestre seconde, Cyril Pointurier (2004 Strasbourg)
Travaux chorégraphiques personnels (avec la Cie Passaros créée en 1999)

Passage (improvisation danse, musique, vidéo, lumières 1999)

Le chemin des Bouchardes (création ethnographique danse – musique 2000)

Plume (solo dansé 2000)

Diapoditives (portraits sonores, photographiques et dansés à partir de rencontres d’habitants)

(duo danse et chant pour tout petits enfants avec Hélène Perronet 2002)

Il y a en-corps matière à (improvisations avec Olivier Toulemonde musique électroac. 2002)

Visages d’un quartier (création ethnographique sonore, photographique et dansée 2003)

Ouvrez la porte échappées (création vocale et chorégraphique, 15 artistes dont 6 amateurs handicapés)

EPEEBEPB (duo improvisé danse et poésie sonore avec Emanuelle Pellegrini depuis 2003)

[IN TIM] trio avec les danseuses Lulla Chourlin et Laure Terrier 2005-2006

Skratroum (improvisation danse, musique et skateboard avec Mathias Forge et Cyril Epinat)

Bois (création pour enfants danse, contrebasse, lumières avec Benoit Cancoin et Véronique Gougat)

Feux croisés (création ethnographique franco-bulgare, en cours)
Organisations diffusion (avec la Cie Passaros créée en 1999)

Premiers travaux, diffusion et accompagnement de pièces de jeunes artistes (2000-2005)

Festival des carrières, dans un village de l’Ain autour d’un travail de mémoire topographique(2001/2)

Festival l’irrégulier, danse musique et handicap à Bourg en Bresse (2004 et 2006)

Rencontre de recherche et improvisation, danse musique, performance une semaine par an en Rhône-Alpes depuis 2000
Performances et collaborations artistiques

Collaborations artistiques avec le collectif Ishtar (depuis 1996, Bourg en Bresse), invitée à improviser lors de concerts rencontres avec Michel Doneda, Ninh Le Quann, Ly Than Tiên, Masaki Iwana, Lulla Chourlin et Anne Catherine Nicoladzé.

Festival Courant d’art - avec Matthieu Chamagne et Anne Pellier

Festival Densités 2004 - avec Karim Sebbar et Antje Shnur
[Panch] quintet danse musique coproduction Vandoeuvre les Nancy avec O.Toulemonde, L.Terrier, J Jeammart et Hervé Gudin (2005-2006)

Juste avant de partir résidence à Bordeaux en coproduction avec le TNT avec les plasticiennes I. Kraiser et B. Bertrand (2006 - 2007)

Cabotage en Meuse résidence de création avec l'association vu d'un œuf (2006-2007)




Cyril Epinat

Né le 22 novembre1984

Taille : 1m65

Guitare acoustique et électrique, guitare préparée, banjo et skateboard.
D’abord guitariste de formations jazz et free jazz (Jam Spirit, Trio Tchaï, PourQuoi pAs ??!) Cyril a passé une bonne partie de sa vie à faire des stages avec des gens allant de Nicolas Folmer à Xavier Charles en passant par Régis Hubis ou Eugène Chadbourne. Cependant il lutte pour réussir à s’en sortir et ne pas recommencer… et il y arrive.
Sa rencontre avec le Collectif Ishtar à Bourg en Bresse et le Kafé Myzik à Lyon a été décisive dans sa pratique musicale. Il pratique régulièrement l’improvisation avec Nicolas Desmarchelier, Xavier Saiki, Thierry Moulat, Léo Dumont, Mathias Forge, Emilie Borgo, Yann Gourdon. Il a aussi pu improviser avec Li Ping Ting, David Chiesa, Kerwin Rolland, Martine Altenburger, Nathalie Chazeau, Luca Venitucci...

Il est un des membres fondateurs de l’association MICRO (Musique Improvisée en Côte Roannaise).
Il pratique aussi la musique irlandaise avec Pierrick Monnereau et la musique country et bluegrass.

Il aime composer et arranger pour diverses formations et écoles de musiques.

Il est professeur de guitare à l’école de musique de Thizy(69).


Mathias Forge

Né le 26/07/1984
Descendant d’une longue famille de scieurs, Mathias est définitivement roannais. C’est grâce à un piano droit et un bonnet qu’il commencera par quelques ersatz d'imitations « monkiennes » pour finalement aller se perdre avec joie dans la libre improvisation, qu il pratique régulièrement avec Cyril Epinat (DUO…), Anne Pellier et Eddy Kowalski (Le pire c’est une poire qui prend l’eau), Emilie Borgo (Skratroum), Xavier Saïki (Sapiens) ; et ponctuellement avec qui veut.

Il joue le trombone et les transistors, prépare le piano (toujours droit), mais ne manque pas de collaborer avec danseurs, peintres, poètes et skaters, ou de s’amuser à quelques massages sonores à l’aide d’un dispositif construit avec ses mains. Il aime encore bien composer ou arranger la musique quand il peut ou quand on lui demande (cf : La Baskour, Quatuor MONK, Quatuor PLI, ou autres projets ponctuels) et sillonne avec plaisir les rues et les places publiques avec Les Arcancdiers ou la Cie Jeanne Simone.

Il croit à l’authenticité, l’abstraction archaïque et aux petites choses.

Il a eu la chance de rencontrer l’ ARFI, Li Ping Ting, Heddy Boubaker, Quentin Dubost, David Chiesa, Luca Venitucci, Birgit Ulher, Dennis Mc Nulty,… et l’honneur de se laisser influencer par Jean Cohen, Sebastien Coste, Etienne Roche, le collectif ISHTAR, le Kafé Myzik et son frère. C’est avec ses trois amis roannais qu’il tente de boucler une boucle en organisant quelques évènements autour de l’improvisation dans la campagne roannaise

Fiche technique

+ Skratroum travaille sous forme de résidence dans des lieux urbains ou semi urbains (cela peut avoir lieu en milieu rural à condition d’avoir accès à un skate park ou une zone « skatable » à proximité).
+ Le travail en intérieur se fait dans une salle, une friche,… avec une surface suffisamment grande et de type béton ou plancher usé (si c’est un sol fragile type tapis de danse ou lineau, quelques plaques de contreplaqué peuvent suffire à le recouvrir pour y créer un espace pour le skate (voir plan ramdam).
+ Skratroum a besoin d’une table de mixage 8 pistes, 2 ou 4 enceintes et, 1 ou 2 tables et quelques rallonges.
+ L’habillage de l’espace s’effectue avec quelques lumières de n’importe quel types (halogène, spot, lampe de bureau, lampe de poche,…).
+ Enfin, Skratroum adore la récup : une bonne adresse pour aller fouiner à proximité (emmaüs, casse,…).

ECHEANCIER 2006/2007




30 AVRIL Recherche

SKATE PARK (BOURG-EN-BRESSE, Ain) Rencontre Travail d’improvisation


Du 16 au 17 SEPTEMBRE  Rencontre

SKATE PARK contest du Hot Chicken Skate Club, rencontre avec

(BOURG-EN-BRESSE, Ain) les skaters


Du 18 au 19 SEPTEMBRE Résidence de travail

LA FABRIQUE (ANDREZIEUX, Loire) Finalisation du dossier, contact des différents lieux de diffusions, des différentes associations de skaters de la région

13 NOVEMBRE Recherche

SKATE PARK (LYON, Rhône) Rencontre Travail d'improvisation


12 JANVIER Résidence de travail

LA FABRIQUE (ANDREZIEUX, Loire) Finalisation du dossier, contact des différents lieux de diffusions

17 JANVIER Rencontre avec les associations de skaters

LES ABATTOIRS (BOURGOIN JALLIEU, Isère)

30 MARS Rencontre avec les associations de skaters

LE BRISE GLACE (ANNECY, Haute-Savoie)

Du 2 au 7 AVRIL Résidence de création

LA TANNERIE, (BOURG-EN-BRESSE, Ain) Echanges et ateliers avec les skaters, travail d'improvisation en trio

Du 26 au 29 AVRIL Résidence de création

LA FABRIQUE (ANDREZIEUX, Loire) Finalisation d'un travail en trio nourri de la rencontre avec Rosbeef
+ PERFORMANCE, "Regard en cours"
Début JUILLET (5 jours) Rencontre

SKATE PARK (ANNECY, Haute-Savoie) contest du Skateboarding Club Annecy, rencontre avec les skaters
MI-SEPTEMBRE (5 jours) Résidence de création

LA TANNERIE (BOURG-EN-BRESSE, Ain) Echanges et travail avec les skaters, finalisation d'un travail en

trio nourri de la rencontre avec Hot Chicken Skate club

+ PRESENTATION PUBLIQUE avec les skateurs lors du contest du Hot Chicken Skate club

+ PERFORMANCE, ouverture de saison LA TANNERIE

AUTOMNE (5 jours) Résidence de création

LES ABBATOIRS (BOURGOIN JALLIEU, Isère) Travail d'improvisation en trio, rencontre et ateliers avec les associations de skaters du Nord Isère

Aller-retour intérieur-extérieur (skate park, lieu de résidence)

ECHEANCIER 2008 (Prévisionnel)




JANVIER (5 jours) Recherche

SKATE PARK (GRENOBLE, Isère) Rencontre, travail d'improvisation

MARS (5 jours) Résidence de création

LE BRISE GLACE (ANNECY, Haute-Savoie) Echanges et travail avec les skaters, travail d'improvisation en trio

AVRIL (5 jours) Résidence de création

LES ABBATOIRS (BOURGOIN JALLIEU, Isère) Finalisation d'un travail en trio nourri de la rencontre des associations de skaters du Nord Isère
+ PERFORMANCE
MAI (5 jours) Résidence de création

5ème structure
JUILLET (5 jours) Résidence de création

LE BRISE GLACE (ANNECY, Haute-Savoie) Echanges et travail avec les skaters, finalisation d'un travail en trio nourri de la rencontre avec le Skateboarding Club Annecy
+ PRESENTATION PUBLIQUE avec les skaters lors du contest du Skateboarding Club Annecy

+ PERFORMANCE, clôture de saison LE BRISE GLACE

SEPTEMBRE (5 jours) Résidence de création

5ème structure

similaire:

Note d\Ce mouvement est né de la rencontre entre Aimé Césaire, Léopold Sedar...

Note d\Note de mise en scène
«oceans et utopies» dans un stade couvert de 10 000 places, 200 comédiens, danseurs, artistes e cirque et techniciens. ‘Un hameçon...

Note d\Permettant «la rencontre des différents genres littéraires», donc de bâtir une culture
«retrouver, chaque fois qu’on lit, les résonances qui relient les œuvres entre elles» et mettre en place un trajet de lecture varié...

Note d\J’ai rencontré trois escargots

Note d\La Nature humaine: une illusion occidentale
«civi occidentale» à trois heures de lecture. J’en appelle au principe nietzschéen: les grands problèmes sont comme des bains d’eau...

Note d\Recommencement du monde» affirme le poète dès le poème d'ouverture...
«marche» dans les trois derniers recueils Puisque je suis ce buisson (2001), Tout entier visage (2005), Et la terre coule (2006)...

Note d\Sélectionner les informations pertinentes pour une introduction
«L'autre jour que j'étais sur le haut d'un degré». Comment ce court poème évoque-t-il la rencontre fugitive des deux amants ? Si...

Note d\Programme prévisionnel
«Dimanche au bord des mots» le temps d’une journée à Buysscheure avec plus de 20 artistes présents dans tout le village, des formules...

Note d\Est une forme d’esprit qui consiste à présenter la réalité de manière...
«Un art d'exister» écrit Robert Escarpit, qu’on attribue souvent aux britanniques. IL y a un lien évident entre l’humour et le rire...

Note d\Rue des Sciences
«Cyclopédie scolaire contemporaine» sous la forme d’un livre géant : composition d’une page illustrée de façon à rendre compte du...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com