Printemps des poetes / haikus





télécharger 42.6 Kb.
titrePrintemps des poetes / haikus
date de publication21.11.2017
taille42.6 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
HAIKUS ELEVES
PRINTEMPS DES POETES / HAIKUS
(cf. les consignes dans LA FABRIQUE DE HAÏKUS)

Perdu dans mon rêve,

Le calme règne.

Comme bruit,

Je n'entends que mon souffle.
L'oiseau chante,

Le feu crépite,

Et moi,

J'écoute
Lison
Le peu jeté

Surprend le silence

Posé sur le creux de la main
La musique part assombrir la rue
Flore et Justine


Un soir perdu

Chante la chaleur

Épuisé
Jetée la chaleur

Affaiblie la couleur

Où vas-tu?
Merci du sable joyeux

C'est là tes yeux émus
Avec le peu d'âme

Ma main suave

Dans le bleu des rues dorées
Marie

Rire doré entoure l'œil de la chaleur

C'est la marche
Toi et moi ensemble

C'est la double marche de tout, de rien
Mélanie
C'est là

Gelée du sable mouillé

Tes yeux sèchent

Que veux-tu?

La chaleur du bruit lumineux
Pierrick
Seule, calmée

Le creux assombrit tes mains
L'oubli humide dévore le silence sur ta main
Elise
Faire de la musique magique un soir pour s'envoler dans le bleu
Raphaël
Petite, gelée dans le bleu ciel

Laisse faire l'oubli, un soir
Masqué au vent gris

Surprend le futur pour s'envoler

La musique surgit de l'aube
Lola et Mathilde
Par le creux vide des rues

Laisse faire la courbe perdue
Loïc
Le soir la chaleur des rues

Parle dans le souffle brisé

Seul l'œil de la mouche

Surgit dans le bleu pour s'envoler
Oriane
Le rêve doré, tendre et doux

Entre toi et moi
Louise et Solène
Perle de sable

Poudre dans ma main

Ame de tes yeux
Joé
Le creux de tes yeux

C'est là, le rêve
Rire un peu

C'est rire beaucoup!
Nina
HAÏKAÏ
Le village est joli, petit sans bruit

Aujourd’hui il neige tous les enfants sont sortis

C’est l’hiver tout est blanc bientôt fini

Petit village calme

On s’entend marcher l’après – midi

Venteux le soir.
Place et ruelles dans un fourmillement

Le marché aux herboristes prend son temps

Sous un soleil écrasant.
Perché au pied de la montagne

La tempête chasse les nuages

L’automne est autonome
Isolé en face de la montagne

Le vent se faufile dans les rues

Au printemps les voici

Surélevé et dominant

Les arbres font de l’ombre

Hiver comme été


HAIKUS « mon village »
CARNIOL
Coupé en deux par la route

Encombré de machines agricoles

Tel est Carniol
BANON
Banon mon petit village

De la fête du fromage

A la chaleur de l’été
Perché renommé et touristique

Fête du fromage

Fête, fin de l’été
Dressé sur la colline, silencieux

Il observe les empreintes

Laissées sur la neige
Etendu et grand

Le vide tue tout

Réaction étonnante à l’autre
Petit village calme

Qui fait ses fromages

Pendant que l’été se prépare

Elevé, silencieux, touristique

La neige présente à chaque hiver

Presque jamais un jour pareil
Au pied d’une colline

Entouré de chênes

Attend patiemment le printemps
Arrogant, sûr de lui, Le village

Ces vieillards jouant à la pétanque,

L’été s’y déroulant paisiblement
Touristique et authentique

La fête du fromage

Le soleil sur le village
Tout en haut Banon domine

En bas la lavande est coupée

Nous sommes en plein été
Surélevé et curieux

Pour son fromage

En été, les criquets chantent au soleil
LE LARGUE
Au Largue

Les cerfs brament

En automne
Royaume de pierres silencieux

Diamants tombant du ciel

Emerveillés un matin d’hiver
SIMIANE LA ROTONDE
Surélevé et dominant

Les arbres font de l’ombre

Hiver comme été
Fier, majestueux Simiane

Le vent mugit entre les roches

Chaleur écrasante de l’été
Surélevé, attractif sympathique

L’expo au château

En été gagne l’attraction
SAINT ETIENNE LES ORGUES
Au pied de la montagne

Les lavandes embaument

Soleil éclatant
Veillait jadis sur toute la plaine

La fête de Sainte- Victoire, patronne du village

Réveil du printemps et des narcisses
Protégé par la montagne de Lure

Chacun son plat , chacun sa recette

Voilà comment l’automne se fête
Place et ruelles dans un fourmillement

Le marché aux herboristes prend son temps

Sous un soleil écrasant.
Perché au pied de la montagne

La tempête chasse les nuages

L’automne est autonome
Isolé en face de la montagne

Le vent se faufile dans les rues

Au printemps les voici
Derrière les larmes de l’enfant

Même le cerisier en fleurs

Ne sourit plus
Blotti au pied de la montagne

Bercé par mille vents

Il s’endort comme l’automne
Sous le pont de l’arc en ciel

Coulent jusqu’à l’horizon

Les sillons de blé en herbe
Les rues entrelacés et parfumées

Par les senteurs épicées de la foire

Sous le soleil de juillet

REVEST DU BION
Elevé et petit

La fête de la châtaigne

Chaleur en été surprise en hiver
Le village est désertique

Des feuilles multicolores tombent des arbres

L’automne arrive enfin
Endormi, perdu petit village

Les feuilles des arbres envahissent les prés

L’automne est malheureux
Beau et silencieux

La neige tombe en mètres

C’est l’hiver

Le village est plat, rugueux et fragile

Quand il neige, c’est de la vraie neige

Pâques au balcon, Noël aux tisons
VACHERES
Très petit mais beau

L’été des fêtes

L’hiver la neige
Village calme et silencieux

Le vent passe à toute allure

Le village se réveille quand vient l’été
SAUMANE
Surélevé, venteux, neigeux

Chaque hiver, elle se présente, la neige

plutôt froide
SAINTE CROIX A LAUZE
A Sainte Croix à Lauze

Il y a quelques petits concours de boules

L’été au soleil

OPPEDETTE
Oppidum village fortifié gaulois

La neige nie tout bruit

L’hiver parce qu’il a neigé
Petit village perché presque abandonné

Un étranger vint à y arriver

Porte ouverte comme porte fermée
Calme petit ancien

Les gorges attirent les curieux

Le chant des cigales en été

LA ROCHEGIRON
Divisé, élégant clocher

Repas autour du feu

Violet en été
LARDIERS
Ennuyeux, silencieux village

Le vent souffle

Un froid envahit la nuit

REVEST DES BROUSSES
Une grande bosse en Brousses

Aussi ronde qu’un pamplemousse

C’est ici que l’été pousse
De toute sa hauteur il domine

Les couleurs jaunes et rouges

Des feuilles qui bientôt vont tomber
Surélevé mais caché

Dans un village perdu , montagneux

Une union se prépare

Dans le froid hivernal

similaire:

Printemps des poetes / haikus iconPrintemps des poètes 2016 18ème Printemps des Poètes du 5 au 20 mars

Printemps des poetes / haikus iconObjet d’étude : écriture poétique et quête de sens
«Ronde des poètes», classe à pac avec Pascale Petit, Printemps des poètes («Enfance»)

Printemps des poetes / haikus iconPrintemps des poetes

Printemps des poetes / haikus iconLe Printemps des Poètes à Paris

Printemps des poetes / haikus iconPrintemps des Poètes 2001

Printemps des poetes / haikus iconLe 18e Printemps des Poètes se déroulera du

Printemps des poetes / haikus iconIntitulé de l’action : printemps des poetes 2006

Printemps des poetes / haikus iconDans le cadre de la 8éme édition du printemps des poètes

Printemps des poetes / haikus icon«Noche de Poetas»
«Noche de Poetas» et, depuis quelques années elle s’intègre dans le cadre du Printemps des Poètes de Paris. Dans une ambiance chaleureuse...

Printemps des poetes / haikus iconAu cours du printemps des poètes, lecture offerte d’un certain nombre...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com