Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat





titreDébat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat
date de publication19.06.2017
taille6.2 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos
Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat
Jacqueline Cimaz, présidente de l'association « Les Rias » souhaite la bienvenue à François Boddaert, et après avoir présenté les excuses des personnes qui n'ont pu venir, situe le contexte de ce débat sur la poésie et l'édition.

Cette rencontre avait été envisagée dès les débuts de l'association sur une idée de Yolaine Carlier. Elle participe d'une réflexion sur le sens de l'art dans notre société toujours marquée par des atrocités que l'on pensait faire partie du passé, réflexion qui rejoint la volonté des « Rias » de s'appuyer sur le patrimoine humain, riche à travers les actes passés, d'une capacité de réflexion et de résistance

François Boddaert propose, plutôt que d'exposer son parcours d'éditeur, de répondre aux questions de l'auditoire puis de terminer ces échanges par la lecture de poèmes extrait des ouvrages apportés.

Il souligne que ce métier de l'édition est une nécessité aujourd'hui autant que par le passé et précise qu'Obsidiane édite des gens très différents, ce qui fait qu'il serait difficile de trouver une «ligne directrice» à l'ensemble des publications..

Obsidiane est née il y a une trentaine d'années, au sein d'un groupe d'amis soucieux de publier sous la forme d'une revue pas trop chère, « des textes de qualité » : les cahiers d'Obsidiane. C'était un objectif un peu naïf, pourtant certains ont apporté des inédits d'écrivains prestigieux qui ont charpenté cette publication. D'ailleurs la plupart des grandes maisons d'édition sont nées d'une revue. Si à cette époque, la jeune FNAC prenait facilement en dépôt une douzaine d'exemplaires, maintenant, il n'est plus guère possible d'en faire accepter plus de trois ou quatre. L'intérêt pour le livre était plus grand et les librairies jouaient pleinement leur rôle. Actuellement elles ne peuvent plus guère survivre que grâce à leurs activités annexes (salons). Parmi les grandes questions qui se posent, l'assistance souligne le manque d'appétence des jeunes pour la lecture et d'une manière générale la désaffection du public pour les librairies. Certains s'interrogent sur les liens entre la lecture et l'écriture lors des apprentissages scolaires, sur la surconsommation des médias, sur le rôle de l'ordinateur....ou tout simplement sur les modes de vie qui changent. Parfois c'est dans la chanson que la poésie pointe son nez, et elle redevient une expression populaire..

François Boddaert présente la poésie comme « le laboratoire avancé de la langue ». Plus peut-être que d'autres formes d'expression écrite, elle exige un effort et pour aborder la poésie moderne le public doit en posséder des clefs qu'il n'est pas aisé de s'approprier. La poésie concerne-t-elle toute la population ou seulement une « élite » ? Et pourquoi ces élites ne se battent-elles pas pour faire plus de place à la poésie ? Même sur une chaîne comme Arte, il n'y a rien dans ce domaine !

Est évoqué aussi le rôle des ateliers d'écriture dont François Boddaert privilégie plutôt l'impact sur la lecture. Il remarque aussi que si écrire peut devenir une fonction essentielle, se faire éditer n'est pas un corollaire obligatoire. Les écrits produits ont une valeur propre qui n'est pas forcément celle de l'édition.

Les questions, les échanges ont été nombreux et passionnés. La rencontre s'achève sur la lecture de poèmes qui aussitôt recréent une écoute attentive et charmée. La poésie a eu le dernier mot !

similaire:

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconCalendrier Exposition du samedi 12 mars au samedi 16 avril 2016
«Objet qu'on ne perçoit qu'en rêve et dont le sort paraît infiniment problématique et troublant»

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconProgramme du samedi 16 au dimanche 24 avril 2016

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconLes rendez-vous amicaux de l’Association
«D’une rive à l’autre» avec Michèle barbier, François fournet, Jean-François subrini, Sophie uvodic, Gilles fournier

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconAprès des études au conservatoire de Toulouse, puis au cnsm de Paris,...
«Unveiling», aux côtés de Simon Tailleu et Elie Duris, paru en avril 2010, a soulevél’enthousiasme du public comme de la presse et...

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconSamedi 4 avril à 11h
«Canal latéral à la Loire pont aqueduc sur Allier» France pittoresque 15,5 X 10,5cm

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconSamedi 3 décembre 2011
«François Villon», Dictionnaire des Lettres françaises. Le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard/La Pochothèque,...

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconSamedi 3 décembre 2011
«François Villon», Dictionnaire des Lettres françaises. Le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard/La Pochothèque,...

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconMercredi 11 avril Dîner-débat
«invitation au royaume inconnu» racontent que «les diplômes scientifiques et les curiosités ethnologiques sont de peu de secours...

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconFrançais – Bac Blanc du 5 février
«Avril» et de «Mai» chez Ch. D'Orléans, d' «Avril» chez Gautier, avec personnification (majuscules) et mention du «soleil de mai»...

Débat avec François Boddaert le samedi 14 avril à la grange du Vernat iconEpreuves anticipees de français oral blanc avril 2012
«Soudain, demain !» en partenariat avec le Théâtre du Mantois; mise en voix et en espace de poèmes de Pascale Petit et de poèmes...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com