Mise en scène : Dominique





télécharger 51.56 Kb.
titreMise en scène : Dominique
date de publication13.06.2017
taille51.56 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > documents > Documentos




Rose et Pol
avec Christel Poher-rousseaux et Philippe Rousseaux
Mise en scène : Dominique Grandmougin

dossier de diffusion


nos partenaires






Rose et Pol
le metteur en scène

dominique grandmougin, comédien, metteur en scène et formateur, ne cesse d’étendre sa renommée depuis l’obtention de son diplôme de l’Ecole Internationale Jacques Lecoq en 1988. Il travaillent d’abord principalement avec La Jacquerie et le Nada Théâtre en France, Steven Daldry et Bim Masson en Grande-Bretagne. Depuis 1992, il dirige C.T. Company (G.-B.) tout en poursuivant une carrière de formateur et de metteur en scène en France et en Espagne. Dans la Région Lorraine (d’où il est originaire), il a récemment mis en scène Copi avec La Mazurka du Sang Neuf.
les comédiens

Christel poher a créé le personnage de Rose (Rose Pinson, plus exactement). Sa formation chez Vincent Rouche, auprès des clowns du rire médecin, mais aussi et surtout à la Compagnie Nez à Nez et au Bataclown, ainsi que sa formation généraliste, au jeu masqué et ses débuts de clowne professionnelle à l’hôpital, lui assurent une remarquable aisance dans toutes les situations de jeu, notamment d’improvisation (sur scène et dans tous les lieux publics et privés…). Son personnage est irrésistiblement craquant, avec les jambes de miss univers, la taille mannequin, les yeux d’une biche, le nez… d’un clown. Un charme extraordinaire donnant une suavité exceptionnelle au spectacle. Rose et Pol est son premier duo et, avec son partenaire de choc, il promet d’aller loin !…

philippe rousseaux a créé le personnage de Pol (Pol Bouchard, plus exactement). Il pratique et enseigne le clown de théâtre depuis plus de dix ans et est bien connu de très nombreux clownophiles. Formé principalement par d’anciens élèves et professeurs de l’Ecole Jacques Lecoq, de l’Ecole Internationale du mime Marcel Marceau, mais aussi par Mario Gonzalès et le Bataclown, spécialiste par ailleurs de l’improvisation et du jeu masqué, il hésite longtemps à se lancer dans le « spectacle de clown » qui, pensait-il, est impossible si l’on tient à préserver la fraîcheur et la vitalité de ce personnage hors du commun qu’est le clown de théâtre. Pour le plus grand bonheur du public, Philippe rousseaux s’est trompé, car son personnage de Pol est magnifique, tonitruant, poétique, sublime.

le spectacle
Rose et Pol, duo de clowns contemporains nourris de cinéma muet, de télévision et d’émission radiophoniques, ne doutent pas de leur capacité à représenter sur scène, dans une version très personnalisée, le joyau de la littérature shakespearienne et mondiale : Roméo et Juliette, œuvre dont ils sont convaincus de l’importance sans pour autant l’avoir jamais lue. Prétexte pour aller à la rencontre d’un public qu’ils désirent séduire – et même conseiller dans le domaine des relations hommes-femmes en général – cette pièce est, pour cet impayable duo de nez rouges, toniques, joyeux, inventifs et vivants, l’occasion de se lancer dans une interprétation déjantée, au rythme endiablé, où mille difficultés les attendent. C’est qu’ils adorent nous emmener dans les situations qui clochent – et nous y empêtrer avec eux – où se mêlent leurs propres souvenirs et ceux de leurs séries télévisées préférées. A partir de leurs vécus singuliers mais aussi d’extraits de l’œuvre du grand William, Rose et Pol parviennent finalement à nous raconter une magnifique histoire d’amour, mieux : l’Histoire de tout Amour.

Et ça fait mouche. On rit, on rit beaucoup des mimiques télévisuelles du cérébral orateur de service ainsi que du ton pointu à souhait de la conseillère en gestion du corps et de l’âme. Les scènes sont très habilement écrites, souvent hilarantes, parfois même insoutenables ; ce qui n’empêche jamais le spectateur d’avoir ici et là le cœur serré d’émotion. Avec trois fois rien, 2 morceaux de bambou, une brosse à dent et une balayette, ils tricotent une poésie de l’instant généreuse, boîte à malice un peu « fourre tout » dont ils exhibent, sans peur des enchaînements malheureux ni des digressions au coeur d’un public rassasié, les situations de l’amour : rencontre, rancart en boîte de nuit, drague, dispute, réconciliation, grossesse, bonheur, accouchement, travaux ménagers, tromperies, ennui, haine, mort….

Dans cette perspective, Rose et Pol ne ménagent pas leurs efforts pour faire défiler un vrai florilège de personnages gagnants de notre époque : motard séduisant, lolita peu effarouchée, Bernard pivot ou ses émules, Macha « bon-conseil », enfin tout un éventail de gens qui réussissent brillamment. Rose y est extraordinaire. Rarement personnage de clown au féminin n’a atteint une telle amplitude. Cette « spécialiste de l’art de vivre et d’aimer en 10 leçons » est toujours prête à donner des tuyaux, à donner du bonheur… mais aussi à séduire. Alors restez sur vos gardes, car par son physique et la qualité de son jeu, elle en a sacrément les moyens ! Pol, en décalage complet, avec son esprit un peu lent et donc toujours obligé d’avoir un peu le nez dans le guidon, est un « intellectuel pragmatique et maladroit ». Pour lui, c’est tout simple, une situation en entraîne une autre qui lui fait oublier ses projets ; c’est comme dans la vie, ça ne va pas toujours là où on le souhaite, mais on se rend compte que c’est toujours tant mieux !

Car ce qui compte avant tout pour Rose et Pol c’est de parvenir, forts de la complicité d’un public qu’ils ne cessent d’aller chercher, à susciter la sympathie, l’admiration et le pétillement des yeux de ces spectateurs redevenus enfants l’espace d’une heure et, ils l’espèrent, peut-être encore un peu après. C’est ainsi que Rose et Pol parviennent aussi très habilement à mettre à nu leurs émotions, leurs fêlures, leurs fractures sans que jamais le malaise ne gagne. Et disons le : la partie est gagnée d’avance. Rose et Pol sont rafraîchissants comme des clowns capables d’être à peu près heureux en marge de notre société et capables d’en dénoncer les vraies supercheries. Comment ne pas éprouver de l’attachement, voire de la tendresse pour ces deux phénomènes, attifés comme l’as de pique, un peu émigrés de l’est, un peu enfants des sixties, en tout cas manifestement peu au courant des normes d’esthétique et des marques qu’il faut arborer pour briller dans le monde ? Ils ont l’air d’habiter à Sangatte depuis la suppression du centre d’hébergement; on les voit tenter d’aborder Shakespeare mais en sachant, au fond, qu’ils n’auront jamais le visa nécessaire pour arriver de l’autre côté. Cette modestie donne également aux personnages-acteurs une dimension intéressante. Shakespeare est un prétexte; ce qui l’est moins, c’est ce spectacle qu’il leur faut présenter, cette télévision qui les bouffe (à moins que ce soit le contraire…).

Là où l’on a le sentiment que ça renoue avec une tradition, c’est dans l’utilisation des slapsticks à la Buster Keaton, à la Charlie Chaplin; on est en plein dans le monde des violences relationnelles régies par un rythme despotique, par une logique imprévisible qui fait le charme de ces épisodes de montée éprouvante d’étages, d’échange furieux de coups de bâton, etc.

S’il n’est pas à destination exclusive du très jeune public (il est même nettement préférable qu’il y ait beaucoup plus d’adultes que d’enfants), Rose et Pol est cependant un spectacle pour tous auquel on peut assister en famille, le plaisir étant maximal pour les parents et les enfants les plus âgés. Ses différents niveaux de lecture, sa verve très visuelle et énergique, son côté à la fois poétique et désopilant, profondément enraciné dans la meilleure tradition du clown, rendent riche une expérience de spectateurs où les générations se mêlent.

note du metteur en scène sur le spectacle
Rose et Pol ou l’Art du Détour
Deux clowns vont se confronter au mythe shakespearien, au public et à la vidéo pour mieux nous parler d’eux-mêmes et de leur histoire.
Ce spectacle constitue un véritable travail de création à double niveau : 
Définition des personnages et écriture scénique.

Ce spectacle ne pouvant pas être uniquement une suite de numéros, la dramaturgie jouera ici un rôle essentiel (celle-ci constitue à mon sens le principal écueil des créations appartenant au théâtre du geste ; cf. Jacques Lecocq in Le Théâtre du Geste). Ce projet est ambitieux et exigeant. Il sera gourmand en énergie et en temps. C’est un processus long qui se nourrit d’aller-retour : plateau – travail à la table – retour au plateau – confrontation au public – analyse – retour sur le plateau, etc.
Voilà pourquoi un travail sur deux ans était à la mesure du projet.
Création et définition des personnages :

Nous avons donc définis la spécificité de chaque clown : ses particularités physiques, son costume, sa parole, etc., afin de définir une véritable « grammaire » qui s’enrichit continuellement au fil des improvisations et de la rencontre avec le public. Nous avons définis ses sujets de prédilection, les rôles qu’il aime endosser, etc., tout ce qui constitue l’univers particulier de chaque clown. Au cours des improvisations à deux ont été précisés les modes de relations à l’autre, leurs terrains d’entente, leur sujets de discorde afin de définir un univers commun.

Plusieurs dizaines d’heures d’improvisations on été filmées, analysées et constituent le socle, la base du travail d’écriture scénique.

Elaboration de l’écriture scénique

Il nous a semblé après analyse que le spectacle pourrait intégrer 4 niveaux de réalité: niveau comédien, niveau clown, niveau vidéo et un niveau supplémentaire: le mythe shakespearien: Roméo et Juliette.
L’écriture constituera donc une mise en abîme théâtral à 4 niveaux avec de fréquents aller retour entre eux :
1er niveau :

la rencontre d’un homme et d’une femme sur un plateau. Le spectacle analysera donc les rapports homme/femme en ce début de XXIème siècle.
2ème niveau :

la rencontre de deux clowns sur un plateau. Leur quête est la rencontre avec le public sans lequel ils n’existent pas! (Ils ont donc un objectif commun, mais des envies différentes). C’est à la fois une source de jeu et de conflits. Si on convoque un public dans un théâtre, ça n’est pas uniquement pour parler de soi-même. Il s’agit donc de lui offrir une représentation. Quoi de plus attirant pour ces deux personnages que de s’attaquer à un grand mythe: Shakespeare.
3ème niveau :

vidéo : la vidéo destinée au départ uniquement à enregistrer les séances de travail est devenue élément de jeu. Elle apporte une réflexion sur le monde de la télévision, le pouvoir de l’image, le rapport au corps (à la fois ludique et effrayant) et aussi sur l’altérité, la redondance.
4ème niveau :

il s’agit de la rencontre de deux archétypes théâtraux: Roméo et Juliette. Les clowns ont décidé de représenter leur version de Roméo et Juliette. Cette appropriation dont le public est complice permet aux clowns toutes les digressions par rapport à la narration classique. Cet enjeu est à la fois une contrainte et une source de liberté.

L’écriture est donc une tentative d’organisation de ces 4 niveaux dans le but d’atteindre une véritable dramaturgie et pour ce faire nous avons alterné travail de répétition, (re)présentations/rencontre avec le public – sans lequel les clowns ne peuvent prendre leur véritable dimension – analyse, retour sur le plateau, etc.

Rose et Pol, fiche technique1 (schéma p. suivante)
plateau :

Caractéristiques de la scène :

  • La scène n’est pas nécessairement matérialisée, et elle peut être surélevée ou en contrebas. La salle peut être gradinée (souhaitable) ou non, mais les spectateurs doivent être en mesure de voir aisément le sol de l’aire de jeu (jeu au sol).

  • Ouverture au cadre de scène = 6 mètres (possible entre 5 et 12 mètres).

  • Profondeur de la scène (éventuellement proscenium compris) = 6 mètres (possible entre 5 et 8 mètres).

  • Hauteur sous grill = mini 3,5 mètres.

  • 1 fond de scène noir, pendrillonnage à l’italienne (une coulisse en fond de scène à Jardin et à Cour : mini 2m2m par coulisse)

  • Possibilité de passer de la scène à la salle (si possible par le milieu de scène).


Matériel à fournir par la structure d’accueil 1 :

  • 1 téléviseur avec prise péritel (Ø du téléviseur en fonction de la jauge de la salle : mini 50 cm, mais plus il est grand, mieux c’est).

  • 1 support pour poser le téléviseur (côté Cour) à une hauteur variable, selon le type de salle et le gradinage.

  • 2 petites tables (L x H x P = mini 50 x 75 x 50 cm) pour les coulisses, ainsi que 2 chaises.


lumiere :

  • 1 plein feu pendant toute la durée du spectacle. Noir progressif dans la dernière scène du spectacle.

  • Eclairage de la salle à certain moment du spectacle. Selon la luminosité de la salle, il peut être nécessaire de disposer d’un projecteur qui éclaire un point particulier de celle-ci (centre fond de salle, là où sera posé le caméscope).


son :

  • 1 ampli et des enceintes suffisamment puissants (en fonction de la jauge de la salle) qu’il faudra pouvoir raccorder à la platine CD apportée par la Compagnie Nez à Nez (nous consulter).


divers :

  • Possibilité de placer (et de protéger) un caméscope sur pied (apportés par la Compagnie Nez à Nez) au milieu de la salle et des spectateurs (à une distance variant entre 8 et 20 mètres de l’avant scène). Ce caméscope doit être aisément accessible aux comédiens durant le spectacle.

  • La jauge : ce spectacle est fait tout aussi bien pour 30 spectateurs que pour 500.

  • Les spectateurs doivent être contraints, surtout dans une grande salle, de se placer le plus près possible de la scène, en fonction de leur ordre d’arrivée et (ou) de leur réservation.

  • Montage et préparation des comédiens : minimum 3 heures – Démontage : 0h30

  • Durée : entre 1h00 et 1h15, selon la place de l'improvisation (le spectacle peut être joué deux fois par jour).

  • Nous devons trouver sur place un technicien pour les branchements et les essais lumière et sono.


convivialite :

  • Afin de permettre un moment d’échange (que nous souhaitons) entre le public et les artistes, nous demandons à l’organisateur de prévoir un moment de convivialité à la suite de la représentation, moment qu’il concevra à sa guise (boissons, en-cas, dialogue autour d’une table, ou tout autre dispositif original et sympathique).


scène

Coulisse Jardin

Coulisse Cour



la Compagnie Nez à Nez

‘’ Rose et Pol ‘’
en contrat de cession 2 pour :

  • une représentation: tarif préférentiel jusqu’en juin 2005 : 1000 euros

    • à partir de 2 représentations : 800 euros

    • à partir de 4 représentations : 640 euros

  • Transport: 0,30 euros du kilomètre au départ d'Epinal (Vosges, France)

  • Défraiements pour deux personnes pendant la durée du séjour : pris en charge par l'organisateur (hébergement + repas) ou bien somme forfaitaire de 140 euros par jour (en fonction de la distance au siège social et de l’heure de la représentation).

  • Nous apprécions beaucoup que soit prévu (par les organisateurs), immédiatement après la représentation, un moment de convivialité où il est possible pour l’équipe artistique d’échanger autour d’un verre avec les spectateurs qui le souhaitent.

  • SACEM à la charge de l'organisateur

  • Pour la campagne d’affichage et d’information, nous mettons à disposition des organisateurs des affiches de la Compagnie Nez à Nez (ajouter 2 euros par affiche).

  • Possibilité d’envisager plusieurs types de dispositifs d’accompagnement3 du spectacle, en fonction du public concerné (en amont ou en aval de la représentation proprement dite) :

        • Sensibilisation (au théâtre – au jeu masqué – au clown) : de 4 à 6 heures de formation.

        • Formation (stage sur un week-end ou sur une semaine par exemple) : à partir de 12 heures de formation, pour un public amateurs, professionnel ou mixte.

        • Animation (les personnages Rose et Pol peuvent venir habiter votre commune pendant quelque temps et poétiser les espaces). La Compagnie Nez à Nez propose aussi des animations grâce à sa collection de masques (des personnages masqués, tous plus surprenant les uns que les autres, déambulent et improvisent au milieu du public à telle ou telle occasion (tout type de rassemblement, lieux publics ou privés).

        • Exposition (photos – clips vidéo – affiches).

        • Conférence sur le clown : 1h30

        • Rencontres Débats

 Nous restons à votre entière disposition pour toute autre information. 
Florent Kieffer, chargé du développement

Compagnie Nez à Nez

46 bis rue des épinettes, 88000 – Epinal

06 87 85 02 74

compagnie.nezanez@wanadoo.fr


1 Cette fiche technique est idéale. En fait, le spectacle peut être joué pratiquement partout, à l’intérieur d’un bar (voire en appartement) comme à l’Opéra de Paris. Dans certains cas, nous serons en mesure d’amener le téléviseur (contactez-nous).

2 Tous nos tarifs sont indicatifs et peuvent éventuellement s’adapter à votre projet.

3 nous consulter pour les tarifs

____________________________________________________________________________________________________________________

Compagnie « Nez à nez », 46 bis, rue des épinettes – 88000 Epinal – tél. : 03 29 34 87 78 ou 06 87 85 02 74 – compagnie.nezanez@wanadoo.fr

Licence d’entrepreneur du spectacle n° 88-0111 – siret : 437 666 209 00014 – GRISS: 8331240 0100 – code ape : 923 a


similaire:

Mise en scène : Dominique iconJudith Cantin), Dominique m (Dominique Morin)

Mise en scène : Dominique iconNotes de mise en scène

Mise en scène : Dominique iconNote d’intention de mise en scene

Mise en scène : Dominique iconAdaptation théâtrale et mise en scène

Mise en scène : Dominique iconSite Européen de Création mise en scène Catherine Graziani

Mise en scène : Dominique iconRecherche sur la mise en scène au théâtre Antonin Artaud

Mise en scène : Dominique iconMise en scène Jean-Pierre Vincent, dramaturgie Bernard Chartreux

Mise en scène : Dominique iconVaste projet de mise en scène de la pièce, avec une classe de 4

Mise en scène : Dominique iconApprendre un texte poétique en se servant de la mise en scène pour...

Mise en scène : Dominique iconAtelier 3 : carnet de lecteur
«racontage»), représentations diverses (dessin, mise en scène avec marionnettes ou jeu théâtral…)





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com