Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie»





télécharger 50.89 Kb.
titreLittérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie»
date de publication26.04.2017
taille50.89 Kb.
typeLittérature
l.20-bal.com > comptabilité > Littérature
Le Théâtre au cycle 3

D. Coffy, CPAIEN Le Blanc



Faire du théâtre à l'école, c'est motiver autrement les activités scolaires, c'est favoriser l'interdisciplinarité, l’autonomie de l’élève et éduquer sa sensibilité artistique, c’est rassembler le groupe classe autour d’un projet pluridisciplinaire commun.
Place du théâtre à l'école et théorie

Les textes officiels : Quel cadre pour le théâtre à l’école?


  • L'éducation artistique à l'école (1993)

  • Instructions officielles de 1995

  • Plan pour les arts et la culture à l'école (2000)

  • Nouveaux programmes (2002)

Le théâtre est évoqué dans les programmes pour l’école de 2002 dans les champs disciplinaires suivants :

  • Education artistique : Créativité, construction de la personnalité, autonomie.

  • Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire.

« La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie ».

  • Education physique et sportive : activités à visée artistique mettant en jeu le corps.


Le théâtre : outil de tous les apprentissages


  • méthodologiques par le développement de ses capacités à se concentrer, observer, écouter (apprendre le silence), mémoriser, s'engager (oser proposer ) dans l'action et réagir.




  • construction de la personnalité, de l'autonomie et apprentissage de la vie sociale : écoute, respect, aisance corporelle, maîtrise des gestes, échanges, confrontation et coopération (travail collectif), rigueur et exigence, expression de ses émotions, de sa sensibilité, développement de l’imaginaire.




  • construction des concepts espace-temps par un travail sur les déplacements, les attitudes dans différents espaces, le rythme dans l’action, la chronologie dans la création de saynètes.




  • communication : parler pour communiquer, argumenter, critiquer, corriger, dire, lire et écrire en situation, enrichir son vocabulaire.


Le théâtre motive le désir d'apprendre par des situations de jeux variées où l'enfant devra résoudre un problème, émettre des hypothèses et faire des choix. L’enfant agit, il est act-eur (acteur).

Quelles approches du théâtre en classe ?
Les entrées dans le théâtre peuvent être très diverses en classe et permettent des activités variées :


  • par le spectacle vu

C’est une ouverture à l'imaginaire, le plaisir des yeux, des oreilles, des émotions suscitées par un ensemble de paramètres.

En classe, retrouver l’essentiel d’un spectacle ou une partie qui nous a plu, et en restituer tout ou partie à une autre classe…


  • par les images fixes ou non :

A partir d’un film muet, d’une image, d’une reproduction de tableau, en offrir une interprétation.


  • par le texte

Travailler la lecture à voix haute, la lecture expressive à partir de textes conçus pour le théâtre.


  • comme technique d'expression

(« Jeux pour acteurs et non acteurs » A. Boal La Découverte)
Centrée sur la personne, l'évolution psychologique, l'apprentissage d’un savoir être, l’activité théâtrale participe à la libération des conflits, améliore les comportements.


  • par la pratique d’amateur

(« Oser le théâtre » de Freddy Zuccher CRDP Grenoble)
C’est une mise en situation, en espace, en conflit ou coopération. Conjugaison de combinaisons pour que le théâtre soit un lieu de formation de soi, de rencontre avec l'autre, d’échanges, un lieu d'exigence, de rigueur et de créativité.

L’organisation



Le projet « Théâtre » peut s’organiser sur l’année en cinq périodes, cinq modules :


  • Expression corporelle

  • Jeux dramatiques et improvisations

  • Travail en relation avec les textes : Lire, dire, écrire

  • Mise en scène des productions

  • Activités artistiques, arts visuels et éducation musicale, vers la représentation.

Articulation des modules autour du théâtre



Module I : (Une heure par semaine)
La pratique corporelle 
Les séances visent à la définition des règles inhérentes à l'activité : être capable de constituer un  groupe, créer une ambiance, explorer l'espace et investir un lieu (ex : salle de danse municipale), engager son corps dans une action individuelle ou en binôme, se respecter soi et  respecter l'autre, s'écouter soi et écouter l'autre, oser le contact, définir le rôle de l'acteur et du spectateur. Il s’agit de prendre en compte la présence et le regard d’autrui, apprendre à toucher l’autre.
En fin de module, l’enfant doit être capable de produire une suite de mouvements enchaînés, seul, en binôme ou /et en groupe. (EPS)

Module II : (deux heures par semaine à répartir en MDL et EPS)
Une pédagogie active de la communication : l’atelier théâtre

« Du travail corporel à la maîtrise des compétences langagières »
Les activités visent à développer les jeux d’expression par le corps pour :


  • Acquérir un savoir :


-Manifester de la curiosité : écouter, regarder, s’interroger

-Expérimenter : tâtonner, élaborer, vérifier les effets

-Inventer : symboliser, transformer, organiser l’espace


  • Maîtriser des savoir faire :



-Par rapport au corps : faire passer un message, exprimer des émotions, adapter ses gestes à ses intentions, réagir sur une musique.

-Par rapport à l’espace : l’organiser dans l’action, se déplacer en variant la direction, la vitesse, le niveau (hauteur)

-Par rapport à la voix : articuler, moduler sa voix selon l’intention, varier la diction d’un même texte.


  • Faire évoluer le savoir être pour le plaisir de jouer, pour être créatif


Entre acteurs, c'est :

-Coopérer, discuter, organiser

- Prendre des initiatives

-S’engager dans l’action, oser faire

-Accepter les critiques et en tenir compte

-Etre à l’écoute des partenaires et s’adapter

-Chercher à produire un effet
Pour le spectateur, c'est :

-Ecouter

-Observer

-Donner un avis pertinent et argumenté
Pour l’individu, c'est :

-Acquérir de l’aisance

-Participer, s’engager au sein du groupe

-Etre autonome par rapport à l’enseignant
Les « improvisations » ainsi, sont des situations problèmes qui, travaillées, discutées en petits groupes permettent l’exploration, la création, le partage, l’expression des émotions, la confrontation entre pairs et l’installation d’un rapport vivant à la langue.
La démarche de travail d'un atelier théâtre
Le projet est construit à partir du travail corporel des enfants et d’improvisations se référant à des univers variés.
Une séance peut se concevoir de la façon suivante :


  1. Le jeu corporel induit par un mot, une musique, des personnages fictifs ou réels pour développer le geste, varier les rythmes, les niveaux (hauteur) dans les déplacements.

- Occupation de l’espace

- Déplacements et niveaux de déplacements, vitesse...

- Etirements

- Création d’ambiances collectives


  1. La voix : travail sur le langage, la diction

- Respiration, articulation (sons, vocalises, bruits…)

- Prendre conscience de l'instrument voix et l'utiliser (transformer, moduler...).

- Virelangues...

Espace jeu et jeu dramatique :

- Diction de textes mémorisés, interprétation avec intentions variées et représentation en ½ groupe, groupe, binôme… varier la vitesse, l’intensité , la hauteur du débit….,

le transformer.


  1. La construction d'images à l’aide d’objets détournés, se repésenter, mimer des objets, des personnes dans une situation et être compris du public (en groupe, binôme ou individuellement).

-Jeux  pour développer et explorer  la mémoire sensorielle et affective : les cinq sens et les états émotionnels.

-Préparation en groupe, confrontation et présentation à la classe.


  1. Des improvisations avec la création de situations dramatiques visant à faire entrer les enfants dans le monde verbal (en groupe).


Des inducteurs pour l’improvisation :

La fiction


  • Etablissement de situations de jeu avec consigne ou inducteur


L'espace

  • Créer des espaces familiers ou imaginaires.

  • Investir l'espace jeu.


L'image, l'objet, la musique

  • Mettre en jeu un objet, des photos, des reproductions d’œuvres d’art, un film muet, une musique.


Le personnage

  • Traduire corporellement et verbalement un personnage.

  • Faire se rencontrer des personnages fictifs ou ayant réellement existé.


Le texte

  • Improviser à partir d’une expression, un titre de film, conte...

  • Mettre en scène un texte


L'action

  • Créer des situations sociales ou imaginaires.

  • Explorer des situations de conflit

  • Modifier des situations.




  1. Production finale : Présentation des saynètes ou improvisations à la classe, critique collective et rétroaction.


Module III
Articulation des activités langagières en classe et en atelier théâtre (MDL)
Il s’agit ici après un travail sur la langue orale, d’entrer dans la lecture et l’écriture de textes théâtrales.

Le plaisir de dire est prolongé par le plaisir de lire et mettre en voix des textes écrits pour le théâtre. Le travail d’écriture s’appuiera alors ainsi, à la fois sur le travail en improvisation et la découverte des œuvres. On veillera à proposer des écrits variés : fantaisistes (Ionesco), humoristiques (K. Valentin), satyriques (Molière), symboliques (S. Lebeau)…

Tous les genres rencontrés serviront la production d’écrits permettant de découvrir les différents éléments du texte théâtral :

  • notion de lieu et de temps

  • actes

  • scènes

  • listes des personnages

  • décor

  • dialogues

  • didascalies

  • Mise en scène




En atelier théâtre : dire avec sa voix et son corps

En classe : lire et dire


En classe : dire et écrire



1ère séquence
1) Improvisations : Rencontre de 2 personnages avec ou sans objet inducteur.



Séance 1

  • Travail sur des textes de théâtre (2 personnages) :

  • La forme du texte, la spécificité du texte théâtral

  • Le thème

  • Les personnages

  • Les causes de l’incompréhension des personnages

  • L’écrit théâtral

  • Lecture expressive en binôme

Séance 2

  • Recherche collective des lieux où pourrait se dérouler une histoire de ce type.

  • Choix d’un thème

  • 1er jet :

Ecriture en binôme de la saynète, en veillant à la spécificité de l’écriture théâtrale, la chronologie, et la « chute ».

Séance 3

  • Lecture des saynètes en binôme à la classe

  • Analyse et critique collective pour améliorer l’écrit : compréhension, chronologie, vocabulaire, registre de langue et humour, chute.

Séance 4

  • 2ème jet : Réécriture




Séance 5

  • 2ème lecture à la classe

  • Critique




Séance 6

  • 3ème jet  avec correction orthographique

  • Lecture expressive en binôme

2nde séquence
1) Improvisations à partir de titres par groupe de 3 ou 4





Séance 2

  • Transcription narrative de l’improvisation  pour mettre en place avec plus de précisions les personnages et la chronologie 

- Le titre

-Lieu de l’action

-Personnages de l’histoire

-L’action, le résumé

Séance 3

  • Lecture des résumés

  • Critique collective




Séance 4

Reprise des improvisations à partir de titres en s'appuyant sur le résumé écrit en classe


Séance 5

  • Lecture à voix haute : Ionesco, Courteline, Molière, en binôme

  • Spécificité des dialogues

  • D’où vient le comique ?

  • Comprendre l’implicite

  • Quelles didascalies peut-on ajouter ?

  • Quelle chute peut-on imaginer ?

Séance 6

  • 1er jet : écriture à partir des saynètes en groupe de 3 ou 4

  • Se redire les improvisations si nécessaire







Séance 7

  • Lecture à voix haute

  • Critique collective







Séance 8

  • Travailler à partir du 1er jet








Séance 9

  • 2ème jet : améliorer et poursuivre l’écriture




Séance 10

  • Présentation des saynètes en lecture à voix haute




Séance 11

  • Présentation des saynètes en lecture à voix haute




Séance 12

  • 3ème et dernier jet prenant en compte les dernières remarques et correction orthographique










Séance 13

  • Saisie des saynètes à l'aide d'un traitement de textes : TICE


VERS LE SPECTACLE  FINAL

Module IV




  • Apprentissage des saynètes

  • Mise en scène des scénarii



Module V


  • Création d'un décor pour chacune des saynètes

  • Recherche d'accessoires et de vêtements



Tour à tour, chacun est acteur, spectateur, décorateur ou accessoiriste.

Le théâtre est un spectacle vivant qu’il faut donner à voir et à entendre.


similaire:

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconLa lecture à voix haute Expérimentation
«de parler juste» selon la représentation qu’ils se font de certains sentiments, etc. (Cela vaut surtout pour ceux qui ont fait un...

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconCommunication de Claude Millet
«poésie dramatique», ou de «poésie» désignant les œuvres théâtrales ne sauraient avoir un sens creux. Ces expressions disent le rapport...

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconLittérature et philosophie ? I. Analyse des termes : «littérature»
«littérature» : pratique de la langue qui cherche à attirer l’attention sur sa propre forme. Sensée procurer une émotion d’ordre...

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconLa 3 : "La Voix de Robert Desnos"
«tornades», «raz-de-marée», …), IL est capable de redonner la vie, et peut soumettre à sa volonté l’ensemble du monde («obéissent...

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconMoment poétique avec Pierre Soletti le mardi 24 janvier au théâtre à 18h30
«je me demande ce qu’il y a / derrière chaque mot» le poète ajoute «& je creuse encore à la pliure / des voix» : nous y sommes, Roubaud...

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconÉcole maternelle Françoise Dolto
«En voix la littérature», autour de deux axes, la poésie et le conte. La poésie a été présente dans toutes les classes et a été l’occasion...

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconLa mise en voix des poemes
«récitation» et d'une lecture à voix haute classique pratiquée par l'enseignant. IL s'agit d'émettre le texte en jouant sur l'intonation...

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconLe sujet poétique et sa voix
Entre février et novembre 1841 On peut d’ailleurs présumer que la plupart des sonnets nervaliens datent de cette époque, en d’autres...

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconRésumé: Le chant est interprété par des voix d’hommes
«tropare» (trouver, composer, inventer) les trouvères, comme les troubadours, sont des issus de la

Littérature : Expérimentation de la voix, articulation entre compréhension et diction, expression devant un auditoire. «La pratique de la voix est au cœur des activités musicales comme du théâtre ou de la poésie» iconLire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un texte...
«Le travail des enfants» silencieusement pendant 10 minutes jusqu’à «travaillent-ils» ligne 13. Puis, tu vas le relire à haute voix...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com