Option lettres modernes





télécharger 154.63 Kb.
titreOption lettres modernes
page1/3
date de publication08.11.2019
taille154.63 Kb.
typeRapport
l.20-bal.com > comptabilité > Rapport
  1   2   3


ÉPREUVE D’ANALYSE D’UNE SITUATION PROFESSIONNELLE

OPTION LETTRES MODERNES

« FRANÇAIS LANGUE ÉTRANGÈRE ET SECONDE »

Rapport présenté par Valérie Spaëth
Le rapport de la session 2015 de l’épreuve orale concernant l’option Français langue étrangère et seconde (option FLES) s’inscrit dans la continuité du premier rapport paru en septembre 20141. Ce dernier, en détaillant l’ensemble de l’épreuve, ses contours et ses attendus, constitue une référence incontournable pour l’ensemble des acteurs impliqués dans la préparation de cette épreuve orale (formateurs et candidats) et nous y ferons régulièrement référence.

La deuxième édition du rapport permet donc d’ancrer de manière encore plus solide l’option

FLES dans le concours et met en lumière de manière synthétique les points clefs de l’épreuve

orale.

Après avoir rappelé les modalités et les enjeux de l’épreuve, le rapport présentera de manière synthétique les documents proposés dans les dossiers. Puis, il analysera plus en détail les points-clefs de la présentation orale. Il terminera sur la question des savoirs nécessaires pour réussir cette épreuve.
Ce rapport est le fruit d’un travail collaboratif élaboré à partir d’une grille d’évaluation commune qui avait déjà fait ses preuves lors de la première session de l’épreuve. Cet outil d’analyse a largement favorisé l’écriture de ce rapport. Nous remercions ici donc tout particulièrement l’ensemble du jury FLES pour cette collaboration très efficace.
1. Les modalités de l’épreuve
L’épreuve prend appui sur un dossier constitué de trois ou quatre documents : deux documents – un document authentique ou une page de manuel et un texte littéraire, destinés aux élèves –, les deux autres, ou l’autre – texte théorique ou définition – destinés à l’enseignant. Chaque dossier spécifie une problématique didactique à traiter et propose un contexte (FLE ou FLS) ainsi qu’un niveau référencé dans le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL). Dans certains dossiers, un thème est aussi proposé pour le traitement de la séquence.
Les candidats disposent lors de leur préparation (3 heures), en dehors des dictionnaires traditionnels, de trois documents de référence importants en FLES, le Cadre européen commun de référence pour les langues (2001) (désormais CECRL), le Dictionnaire de didactique du français langue étrangère et seconde (Cuq, 2003) (désormais DDFLES) ainsi que les grilles d’évaluation de la production orale (A1 A2 B1 B2 C1 C2) et les grilles d’évaluation de la production écrite (A1 A2 B1 B2 C1 C2) réservées aux examinateurs du DELF et du DALF2.
1 http://cache.media.education.gouv.fr/file/capes_ext/78/5/lettres_350785.pdf
2 Exemple de grille d'évaluation de la production écrite B1 :

https://www.delfdalf.ch/fileadmin/user_upload/Unterlagen/Kapitel_1.6/B1/delf_b1_grille_pe.

pdf
Les candidats doivent présenter les documents en fonction de la problématique indiquée par le

sujet de manière à en proposer une exploitation sous la forme d’un projet de séquence pédagogique au sein duquel ils choisissent de développer plus particulièrement une séance de cours. Rappelons ici que « le projet de séquence doit être régi par des objectifs linguistiques,

communicatifs et culturels »3.
L’oral se déroule en deux temps : le candidat expose durant 30 mn sa proposition de séquence et de séance à partir du dossier étudié, puis il sort, le jury délibère sur une note « plancher » en

deçà de laquelle il ne pourra pas descendre. Le candidat revient et débute alors l’entretien qui

dure environ 25 mn. Cet entretien ne peut que constituer un « plus » pour le candidat.

L’entretien comporte trois volets : un retour réflexif sur la présentation du candidat qui doit l’amener à préciser, argumenter l’approche qu’il a choisie ; un élargissement culturel sur la discipline FLES et enfin des questions portant sur l’ouverture professionnelle. Concernant cette option, il s’agit d’une série de questions portant sur les missions de l’enseignant fonctionnaire en relation avec des élèves allophones. Cette problématique s’inscrit complètement dans les nouvelles directives ministérielles concernant l’éducation à la citoyenneté et aux valeurs de la République (cf note 4).
2. Les enjeux de l’épreuve
L’arrêté du 19 avril 2013 stipule que « Les deux épreuves orales d’admission comportent un entretien avec le jury qui permet d’évaluer la capacité du candidat à s’exprimer avec clarté et

précision, à réfléchir aux enjeux scientifiques, didactiques, épistémologiques, culturels et sociaux que revêt l’enseignement du champ disciplinaire du concours, notamment dans son rapport avec les autres champs disciplinaires » (cf note 5).
Les candidats qui se présentent à l’option sont généralement régulièrement inscrits en première année du master MEEF, ils sont rarement spécialistes de FLES et souvent sans grande expérience de l’enseignement. Les enjeux académiques (les savoirs sur la langue et la didactique de la langue, notamment étrangère) et méthodologiques (l’organisation, la cohérence, l’adaptation aux conditions particulières de réception) sont donc de première importance.

Dans le cas de l’option FLES, la relation avec l’enseignement du français, mais aussi avec les

autres langues de l’école et les disciplines non linguistiques prend une dimension particulière

dans la mesure où les futurs enseignants participant à cette option ne sont pas nécessairement

destinés à enseigner en UPE2A (Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants) 6, mais

peuvent collaborer avec l’enseignant de ces unités pédagogiques et seront souvent confrontés

dans leur classe « ordinaire » à l’altérité linguistique et culturelle. Certains enfin peuvent se

destiner à un enseignement à l’étranger ou en lycées bilingues qui se développent fortement, à

l’heure actuelle, dans toute l’Europe et au-delà.
3 Arrêté du 19 avril 2013 :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=18B7ACFACC07F7810BA3AF654

E7E794A.tpdjo16v_1?cidTexte=JORFTEXT000027361553&dateTexte=20140724

4 http://www.education.gouv.fr/cid85665/presentation-de-la-grande-mobilisation-pour-lecole-

pour-les-valeurs-de-la-republique.html

5 Ibid.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=18B7ACFACC07F7810BA3AF654

E7E794A.tpdjo16v_1?cidTexte=JORFTEXT000027361553&dateTexte=20140724

6 B.O. du 11 octobre 2012 :

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=61536

197
L’option FLES peut en effet recouvrir des situations d’enseignement et d’apprentissage du

français très diverses :
- en FLE, à l’étranger, il peut s’agir de classes dans des établissements privés sous contrat français, de classes de français collège-lycée assurées par l’Alliance française ou encore de classes de français ou bilingues dans des établissements publics nationaux ;
- en FLS, il peut s’agir, en France, d’UPE2A accueillant des EANA (élèves allophones nouvellement arrivés en France) et à l’étranger, dans les pays où le français est langue officielle et langue de l’école, de classes entièrement en français.
3. Les documents du dossier
3.1. Les documents destinés aux élèves

Les trois commissions FLES ont interrogé 156 candidats entre les 14 et 21 juin 2015 et leur ont proposé 48 dossiers différents qui balayent de manière assez complète les problématiques contemporaines de la didactique du FLES. Ils contiennent aussi des ressources classiques d’un point de vue théorique et méthodologique.
Rappelons que les deux documents (document authentique et texte littéraire) destinés à être travaillés avec les élèves doivent être intégrés à la séquence proposée par les candidats, l’un des deux constituant un support privilégié pour le développement d’une séance. Les deux autres documents sont d’ordre théorique ou méthodologique. Ils servent de support à la réflexion didactique, mais ne sont pas directement intégrés à la séquence destinée aux élèves.
Voici la liste des problématiques abordées dans ces dossiers :

biographie langagière ; langue de scolarisation ; interculturel ; français langue de scolarisation ; compétence ; compréhension écrite ; expression écrite ; approche actionnelle ; compréhension orale ; besoins langagiers ; interagir à propos d’opinions ou de positions en production écrite ; variétés et registres de langue ; exprimer la surprise, l’étonnement en interaction orale ; développer un point de vue en production écrite ; (F)francophonie ; lien formes-images et expression du sens ; bilinguisme ; écriture ; culture ; expression personnelle, interpersonnelle et interculturelle ; rôles et places des interactions ; relations langue-culture ; production écrite ; écriture poétique ; éducation à la citoyenneté ; erreur ; pluralité linguistique ; oral en classe de langue ; place de la langue (lexique et grammaire) ; place de la grammaire dans l’enseignement du FLS ; production et interaction orales ; compétence culturelle et interculturelle ; interaction et identité sociale ; littérature en fle ; guidage de la compréhension des écrits ; vocabulaire ; choix des supports ; français langue seconde et langue de scolarisation.
Tout comme l’année passée, les documents authentiques proposés aux candidats étaient de

deux ordres :

  • les extraits non didactisés (magazine et journal pour adolescents, bande

dessinée, photographie, tableau, affiche etc.)

  • et des extraits didactisés (manuels FLE/FLS) (cf note 7).


Les commissions ont exploité ces extraits de manuels de deux manières différentes : en gardant les consignes et activités qui entouraient les documents choisis ou bien en ne gardant

que le document en question sans appareil pédagogique. Nous reviendrons plus loin en détail

sur cette question (cf. point 4.3.).
7 Voir rapport 2014 pour une analyse détaillée des différents genres de documents présentés

dans les dossiers.
La diversité des supports utilisés par le jury met en évidence l’ouverture sociétale et culturelle

de la discipline FLES ainsi que la dynamique éditoriale qui l’accompagne. La conséquence pour les candidats est importante : outre la culture générale – dont doit faire preuve tout enseignant – les questions qui traversent notre société et le monde globalisé doivent aussi faire partie de leurs intérêts.
Voici quelques ressources fréquemment utilisées dans les dossiers :

www.lexpress.fr ; Le Monde des Ados ; Géo Ado ; JDE, Journal des enfants ;

eduscol.education.fr/file/college/59/9/College_Ressources_HGEC_5_Geo_01_DetC_

Cas_152 ;

Le français dans le monde ; Mon quotidien ; Virgule.
Une connaissance minimale du champ éditorial du FLES est aussi requise afin de comprendre les orientations et les choix pédagogiques qui les structurent.
La liste qui suit donne une idée précise de l’exploitation des manuels les plus récents :
Club @dos 1, Méthode de français pour adolescents, A1, Paris – Barcelone, Maisons

des Langues, 2011 (rééd. 2013) ; Portfolio européen des langues, Collège, Paris, éditions Didier
Décibel 1 A1, Paris, éditions Didier ; Sac à dos, Paris – Barcelone, Maison des langues, 2005
Nickel 1 A1, Paris, CLE International 2014 ; Latitudes 3 B1 Paris, Didier (+ transcription du dialogue), 2010
Entrée en matière. La méthode de français langue seconde, langue de scolarisation, Paris, Hachette FLE, 2005
Rond-Point, Paris – Barcelone, Maison des Langues, 2007
Nouveau Rond-Point 3 Méthode de français basée sur l’apprentissage par les tâches B2, Paris, Maison des langues, 2013
Alors ?niveau B1, Paris, Didier, 2008
Zénith Méthode de français A2, Paris, CLE International 2013
Ici 2 A2, Paris, CLE International, 2006 ; Scénario 1, Paris, Hachette, 2008
Soda, Paris, CLE International, 2009 ; Saison 1 A1/A2, Unité 2,

Paris, Didier, 2014
Écho 2 A2/B1, Paris, CLE International, 2010
Latitudes 2 A2/B1, Méthode de français, Paris, Didier, 2009
Ligne directe A1, Paris, Didier, 2011
Alter ego B1, méthode de français, Paris, Hachette, 2008
Ici et ailleurs, Paris, Hachette, 1999.
Les extraits de textes littéraires, la chanson et la poésie tiennent une très bonne place dans les dossiers et couvrent surtout la littérature française et francophone contemporaine. La littérature de jeunesse d’expression française a aussi été plus représentée que l’année passée.
Voici la liste des auteurs cités dans les dossiers :

Vassilis Alexakis ; Guillaume Apollinaire ; Azouz Begag ; Frédéric

Beigbeder ; Benigno Caceres ; Patrick Chamoiseau ; Andrée Chédid ; Albert Cohen ;

Ying Chen ; Paul Claudel ; Marie Desplechin ; Michel Gall ; Philippe Delerm ; Max

Jacob ; Thierry Jonquet ; Guillaume Gallienne ; Romain Garry : Nancy Huston ;

Victor Hugo ; Ahmadou Kourouma ; Michel Layaz ; Jean-Marie Gustave Le Clézio ;

Elisabeth Mazev ; Akira Mizubayashi ; Molière ; Erik Orsenna ; Marcel Pagnol ;

Daniel Pennac ; Louis Pergaud ; Jacques Prévert ; Francis Ponge ; Jacques Réda ;

Arthur Rimbaud ; Claude Roy ; Jean-Paul Sartre ; Victor Ségalen ; Dai Sijie.
Et celle de littérature de jeunesse d’expression française :
V. Goby et R. Badel, Chaïma et les souvenirs d’Hassan ;

R. Boutégège et S. Longo, La momie du Louvre ;

J. Sempé et A. Goscinny, Le petit Nicolas ;

Quesmand A. et Berman L., Le colporteur d’images.
Signalons des manuels intéressants à consulter pour les candidats car un certain nombre de

textes littéraires présentés dans les dossiers en ont été extraits :
Lectures d’Auteurs de Marie Barthe et Bernadette Chovelon ainsi que les deux séries Littérature progressive de la francophonie et Littérature progressive du français de Nicole Blondeau et Ferroudga Allouache. Ces deux séries sont spécifiquement dédiées aux situations d’enseignement/apprentissage en FLE et comportent un appareil critique et pédagogique utile.
Pour une réflexion plus approfondie sur cette question de la littérature en FLE qui occupe une

place de plus en plus marquée, on peut relever deux publications en 2014 qui en traitent spécifiquement :
Defays, J.-M. et al. (2014). La littérature en FLE. État des lieux et nouvelles perspectives, Paris, éd. Hachette FLE ;
Godard A. (dir.) (2014). La littérature dans l’enseignement du français langue étrangère, Paris, Didier.
3.2. Les documents destinés à l’enseignant
Les deux autres séries de documents (extraits d’articles théoriques, méthodologiques ou de dictionnaires didactiques) strictement destinés à l’enseignant doivent permettre au candidat de construire sa réflexion didactique avec la problématique proposée dans le dossier et illustrée par les deux précédents documents. Certains candidats cependant n’ont pas perçu cette différence fondamentale et ont utilisé les documents théoriques comme des documents pédagogiques en proposant de fait des activités inappropriées aux apprenants. Ils ont été nécessairement pénalisés par cette approche.
Concernant le CECRL, le jury recommande toujours une lecture analytique du préambule qui

permet de comprendre l’esprit de cette politique linguistique ainsi que l’analyse fine des différents descripteurs (de A1 à C2). La compréhension de leur articulation didactique et discursive, et non pas seulement leur description, s’impose comme une nécessité dans la formation. Il est nécessaire aussi que les candidats aient conscience de l’intérêt didactique et

pédagogique du Portfolio européen des langues (PEL)9. Les extraits du CECRL ont été nombreux, mais on note aussi la présence d’extraits de la série de référentiels (A2 au B2) et

de publications sur le DELF scolaire (cf note10).
Cette année encore, le jury a veillé dans le choix des articles théoriques ou méthodologiques à privilégier des extraits explicites et exploitables directement pour les candidats.
Les principales sources d’articles couvrent assez bien le champ éditorial avec des revues ou des collections scientifiques (plus spécifiquement destinées aux chercheurs et aux étudiants) :

  • collection « Langues & didactique » chez Didier ;

  • collection « Didactique des langues étrangères » chez CLE international,

  • Série « Langues et perspectives didactiques » chez Riveneuve éditions ;

  • Études de linguistique appliquée (ELA) ; Recherches et Applications ;

  • Le Français aujourd’hui ;

  • La collection « PLID » des Éditions des Archives contemporaines ;

  • la collection « F » chez Hachette FLE ;

  • plus anciennement, la collection « LAL » chez Didier ;

  • ou des revues d’interface (plus spécifiquement destinées aux enseignants) : Le français dans le monde, Savoirs et formation, Les Cahiers pédagogiques.


9 www.coe.int/portfolio/fr

10 Beacco J.-C. et al, Niveau A2 pour le français. Un référentiel (2008) et Niveau B1 pour le français. Un référentiel (2011), Paris, Didier ; Lepage S. et Marty R. (2009). Réussir le DELF scolaire B1, Paris, Didier.
Les dictionnaires et manuels de didactique sont aussi bien représentés dans le panel d’articles référencés durant cette session, ils constituent une source de savoir non négligeable pour le concours :

  • Dictionnaire de didactique du français, langue étrangère et seconde de Cuq J.-P., Paris, CLE International, 2003 ;

  • Dictionnaire pratique du CECR de Robert J.-P. et Rosen E., Paris, Orphys, 2010 ;

  • L’Essentiel français, dictionnaire pratique de didactique du FLE de Robert J.-P. (dir.), Paris, Orphrys, 2008 ;

  • Cours de didactique du français langue étrangère et seconde de Cuq J.-P. et Gruca I., Grenoble, PUG, 2005 réed.

Le CIEP (Centre International d’Études Pédagogiques) recense régulièrement les titres de didactique du FLES, on pourra s’y reporter utilement pour compléter cette première approche (cf note 11).
  1   2   3

similaire:

Option lettres modernes iconOption lettres modernes
«Littérature, textes et documents», chez Nathan qui propose un volume par siècle (Moyen âge/xvie, xviie s., Xviiie s., Xixe. S et...

Option lettres modernes iconOuvrages
«Cahiers». Paris, Lettres Modernes, 1983 (Archives des Lettres Modernes 207, collection «Archives Paul Valéry», n° 5). 134 p

Option lettres modernes iconCe document pédagogique a été préparé par Madame Christèle dufour,...

Option lettres modernes iconCette courte séquence sur la rentrée en 6ème est proposée par Mme...

Option lettres modernes iconLettres modernes

Option lettres modernes iconDocument élaboré par Géraldine noirot et Barbara lepeu, certifiées de Lettres Modernes

Option lettres modernes iconPar Anna Rossi, Professeur de lettres modernes, Lycée Edmond Rostand, Marseille

Option lettres modernes iconCette séquence sur l’objet d’étude «Poésie» a été réalisée par Evelyne...
...

Option lettres modernes iconCette séquence sur l’objet d’étude «Poésie» a été réalisée par Evelyne...
...

Option lettres modernes iconCe projet annuel a été réalisé par Mme armani, certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com