I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2





télécharger 210.51 Kb.
titreI. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2
page1/14
date de publication06.08.2019
taille210.51 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14
PLAN Pages

INTRODUCTION………………………………………………………………….....3

PARTIE THEORIQUE

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2

A. Pensée, représentation, symbolisation et affect 3

B. La mère et le nourrisson chez Bion et Winnicott 4

C. Les stades du développement selon Piaget et leur rapport à la représentation 5

II. Construction Sociale : Identité, culture et exil 6

A. Identité, culture et langue 6

B. Théories de l’apprentissage 7

C. Exil et rapport à l’altérité, à la filiation et à la transmission 8

D. Langue du pays d’accueil et langue du maitre 9

III. Notion de groupe et d’espace groupal 10

A. Dynamique de groupe, en groupe, du groupe : Qu’est-ce qu’un groupe ? 10

B. Le groupe comme objet de représentation 10

C. Les présupposés de base de Bion 11

IV. Théorisation des outils utilisés dans l’atelier 12

A. Les images et les mots 12

B. L’espace de jeu 14

I. Le dispositif 17

A. Le cadre d’application 17

B. Le groupe 20

C. Les sorties-découvertes 20

D. Le temps du palabre et de la rencontre 21

II. Déroulement des séances de novembre 2007 à février 2008 21

A. Présentation de soi et rebondissement du groupe 21

B. Le support des images et des mots 22

C. L’aire de jeu 24

III. Déroulement des ateliers de février à mai 2008 26

A. Sortie au musée de l’immigration et séances du mois de février 26

B. L’écho du palabre de mars à mai : Quelques exemples 26

IV. Travailler le transfert et la résistance 30

V. Conclusion 30



Les centres sociaux en règle générale proposent souvent à leurs usagers des cours de français gratuits. Ces cours changent fréquemment d’appellation au grès des impulsions gouvernementales, et sont reconnus aujourd’hui sous le nom d’ « ateliers de socialisation à composante linguistique ».

Les ateliers suivent des méthodes d’apprentissage bien déterminées1 et sont destinés à des publics d’adultes migrants, pour la plupart d’entre eux, analphabètes2.

Parler français pour se débrouiller au quotidien (formules de politesses, faire ses achats, traiter avec l’administration…) est un objectif bien différent de celui qui consiste à utiliser la langue comme véhicule entre soi et l’autre3.

A cette difficulté, vient se greffer dans l’inconscient la représentation que se fait le migrant du Français, qui est historiquement l’explorateur, le militaire, la marchand, le colon, le missionnaire, l’administrateur, le juge, le gendarme, l’instituteur.

C’est dans le but d’accompagner les usagers à s’exprimer en français, à se vivre et à se représenter dans cette langue, que deux animateurs de l’association « raconte-nous ton histoire » ont été sollicités pour animer un espace de parole et d’expression, présenté comme espace de soutien aux cours de français.
Ce travail s’efforcera d’aborder dans une première partie théorique les modalités de fonctionnement et de construction de la pensée, les processus du développement psychique du bébé, et le rapport à la langue maternelle qui porte en soi les définitions de culture et d’identité.

Aussi, nous retracerons les étapes du développement tels que décrits par Piaget, en mettant l’accent sur la représentation mentale et son rapport aux signifiants et au signifié, à l’énonciation et à l’énoncé.

De ce rapport à la langue des origines, que se passe t-il quand une nouvelle langue devient le repère de toute communication pour des migrants souvent en situation d’exil ? Comment s’exprimer dans une langue qu’on ne maitrise pas et qu’est-ce qui est mis en œuvre dans un processus d’apprentissage ? - apprentissage tissé dans et par des réseaux de signifiants.

Le groupe comme objet de représentation et les outils utilisés pour faciliter l’expression, à savoir les images, les mots et l’expression théâtrale seront ensuite étudiés dans leurs différents aspects, ainsi nous nous étendrons sur la force des images et leur pouvoir de contenance et de transformation, sur l’improvisation et l’interprétation théâtrale comme modalité de communication avec l’autre, sur les rythmes, les rituels et la réorientation symbolique.
La partie pratique et analytique de ce travail expliquera le dispositif mis en place et la construction du groupe depuis sa naissance jusqu’au jour d’aujourd’hui.

La question de l’oralité sera abordée dans sa dimension régressive, facilitante et liante, pour ensuite reprendre par le support des images, des mots et du jeu théâtral, quelques séances d’atelier qui traduisent bien les différents codes du groupe et des personnes qui le forment, ainsi que les effets de ces outils sur le groupe.

Nous aborderons enfin les notions de transfert, de contre-transfert et de résistance par rapport au groupe, mais aussi par rapport aux outils de médiations utilisés par le groupe, clôturant ainsi notre travail sur la question toujours ouverte de ce qu’est le groupe et de ce qu’on vient y faire, y chercher et y trouver.

Partie théorique
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 iconDésigner l’impensable : Simone Weil et Maurice Blanchot
«L’expérience de ce qui ne peut être saisi dans une expérience»1, voilà ce que Simone Weil a tenté de dire, bien que cet horizon...

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 icon«Renouvelons aussi toute vieille pensée». Ce sont ces mots, empruntés à une ode de Du Bellay [1]
«vieille pensée» des troubadours que renouvelle Hugo, par la forme qu’il lui donne, suivant là une tendance amorcée dès le xviiie...

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 iconLes grands personnages de la genese

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 iconÉVÉnements déterminants dans la genèse de la psychiatrie

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 iconLa poétique de la «vive représentation» et ses origines italiennes en France (1547-1560)
«vive représentation» ou «vive description», expressions empruntées aux poètes et théoriciens des années 1550, est étroitement liée...

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 iconQue l'art libère l'homme de ses passions
«libre jugement». Dans une représentation théâtrale – le terme représentation est bien choisi on met sur la scène les passions humaines...

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 iconClaire Montanari : Genèse du poétique chez Hugo : prose et vers dans les fragments

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 iconDans quel livre de la Bible trouve-t-on le poème de la création du...

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 iconKubrick au-delà de l'infini
«Pour démêler un sac de nœuds, recommande-t-on, attaquez-vous d'abord à un seul nœud.» Dans l'imbroglio qu'est la genèse de 2001

I. Construction psychique : Genèse de la pensée et de la représentation 2 iconNote sur la génèse de l'oeuvre et commentaire de Calmel
«Le roi qui n'aimait pas les ailes» (jeu musical partition manuscrite pour petit orchestre et voix de cm2)





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com