Étude de la langue – Orthographe





télécharger 71.65 Kb.
titreÉtude de la langue – Orthographe
date de publication12.07.2019
taille71.65 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > comptabilité > Documentos

Exercice 13

Étude de la langue – Orthographe

Composante de l’évaluation

Dans des productions dictées ou autonomes : orthographier sans erreur les mots invariables les plus fréquemment rencontrés ainsi que des mots-outils appris au CP

Item 26

Dans les productions dictées et autonomes, marquer l’accord entre le sujet et le verbe dans les phrases où l’ordre sujet-verbe est respecté, dans le groupe nominal simple marquer l’accord

Items 27-28-29






Typologie des erreurs

Ce qui est attendu des élèves

Démarche et outils

Des activités

Item 26

-Difficulté à garder en mémoire l’orthographe correct des mots ou à réinvestir ses connaissances :

-maîtrise des correspondances grapho-phonologiques

-mémorisation des mots
Des erreurs sur le choix des graphèmes dans « endormi » ou « violent » ou « lutin » sont pénalisées ici mais elles traduisent des acquis dans l’orthographe grapho-phonologique








-Apprendre des règles et mémoriser des mots. Des exercices dirigés de mémorisation des formes orthographiques (pour les mots outils de la langue, les mots fréquents ou les formes irrégulières) dès le CP, pour générer des automatismes et pour apprendre comment mémoriser avec sûreté. Apprendre des listes de mots organisées et y revenir régulièrement

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/orthographe/90/7/2012_orthographe_bdef_213907.pdf

-Copier. La copie, exercice fondamental pour la fixation des formes et des règles orthographiques, pour peu qu’elle soit expliquée, commentée pour montrer formes et règles. -copie accompagnée ou à dévoilement successif, par mot ou par blocs de sens, la copie cachée...

- L’invention de phrases avec des mots imposés et autres exercices de production écrite guidée. Inventions de phrases de type « Oulipo »

-Exercices de réécriture qui permettent de faire apparaître les accords et les relations. Changer la personne et le temps : « Ce matin, Paul promène son chien » devient « hier matin, Paul et Agathe...

-Le travail de révision d’écriture lors des productions d’écrits. Relecture focalisée sur certains points orthographiques à la suite d’une rédaction, correction différée...

-Exercices systématiques d’imprégnation et de consolidation

-Des exercices permettant de montrer la relation entre l’application de l’orthographe et l’aide à la compréhension. « Mon amie était là ». de qui parle-t-on ? De Paul ou de Virginie ?


Item 27

-L’élève ne peut pas repérer le déterminant pluriel comme inducteur d’accord du nom.

-Il peut ne pas avoir automatisé les marques du pluriel des noms, ici, un « s ». Il peut avoir des difficultés à accorder les noms « orages, lutins et branches » qui sont séparés du déterminant par l’adjectif qualificatif










Item 28

-L’élève peut connaître par cœur la conjugaison avec les pronoms, mais ne pas savoir réinvestir ses connaissances en situation de dictée de phrases avec le sujet composé d’un groupe nominal.

-Il peut ne pas avoir enclenché la bonne réflexion sur l’accord sujet-verbe

-Il peut ne pas être en mesure de reconnaître le verbe dans une phrase pour pouvoir gérer l’accord en « -nt » des verbes au pluriel










Item 29

L’élève n’a pas encore mis en place les automatismes d’accord en genre et en nombre dans le groupe nominal. Dans les 2 phrass, l’adjectif est devant le nom. L’élève ne l’a pas rattaché au nom auquel il se rapporte ni pris appui sur le déterminant pluriel ou féminin ou féminin pluriel. A l’exception de « violents orages » pour lequel la liaison fait entendre le –s final, dans les autres cas, la marque du pluriel ne s’entend pas. L’élève ne peut s’appuyer sur les sons. De même, la marque du féminin dans « endormie » ne s’entend pas











Sur l’importance de l’orthographe : http://literacyencyclopedia.ca/index.php?fa=items.show&topicId=234&switchlanguage=FR

Sur les jeux d’écriture : “Les sorcières sont N.R.V” de yak Rivais chez neuf l’école des Loisirs (1988)

Jeux de langage et d’écriture impertinents, enchaînements et constructions , Yak Rivais,(réactualisé en 2009)

Sur les textes de type “Oulipo”

Il s'agit d'un texte dont les initiales des mots successifs se suivent par ordre alphabétique. Exemple: "A Brader : Cinq Danseuses En Froufrou (Grassouillettes), Huit Ingénues (Joueuses) Kleptomanes Le Matin, Neuf (Onze Peut-être) Quadragénaires Rabougries, Six Travailleuses, Une Valeureuse Walkyrie, X Yuppies (Zélées)"

On prive ici, phonétiquement, le texte de la lettre R. Exemple: cette rosse amorale a fait crouler le parterre devient en anaérobie: cet os à moelle a fait couler le pâté. L'opération inverse est l'aération

Elle consiste à remplacer chaque substantif (S) du texte par le septième trouvé après lui dans le dictionnaire. Le procédé peut s'étendre à d'autres catégories grammaticales, devenant par exemple S+7, V+7. Exemple: le poème "L'Etranger" de Charles Baudelaire devient "L'Etreinte" Extrait: "Tes amidons?/ Vous vous trouvez là d'un paros dont la sensiblerie m'est restée jusqu'à ce jouteur inconnue/ ton patron?/ j'ignore sous quel laudanum il est situé [...]"

Autre exemple : La cimaise et la fraction, à partir de La cigale et la fourmi, commence ainsi : « La cimaise ayant chaponné tout l'éternueur/se tuba fort dépurative quand la bixacée fut verdie/ pas un sexué pétrographique morio de moufette ou de verrat [...] » (Raymond Queneau)

Logiciels gratuits : «Graphoville « : Ludique, chaque saynète est suivie d'un exercice pratique: conjugaison de verbes, QCM, exercice à trou... Les règles principales d'orthographe sont ainsi récapitulées: conjugaison, genre, nombre, exceptions... Avec 50 exercices et 3 niveaux de difficultés suivis d'évaluations

« Je puis je » : -Je lis puis j’écris (système de copie flash. Le mot s’inscrit en haut et disparaît. L’enfant l’écrit dessous. S’il est mal orthographié, c’est signalé sonorement et une petite icône apparaît. Idem si c’est bien orthographié.

-j’écoute puis j’écris

-je réfléchis puis j’écris`

« Abalog » - «  Abalect » : condensé de plusieurs exercices. Une partie orthographe avec auto correction

« Orthophile » : L’enfant écrit une phrase. S’il fait des erreurs, des questions et des solutions sont proposées ; une réflexion permanente et un rappel constant des règles pour chaque mot de la phrase

Sites de jeux orthographiques : http://www.tv5.org

Site de la Goutte d’Or : http://18b-gouttedor.scola.ac-paris.fr/spip.php?rubrique356

Conférences sur l’orthographe : http://www.editions-retz.com/forum-2009-podcast.html

http://www.editions-retz.com/forum-2009-podcast.html

RETRANSCRIPTIONS D’EXTRAITS DU FORUM RETZ DU 11 MARS 2009 SUR L’ORTHOGRAPHE MUTUALITÉ FRANÇAISE

Y a-t-il eu un âge d’or de l’orthographe en France ? Les difficultés de l’orthographe françaises sont-elles incontournables ? Comment aider les élèves dysorthographiques ? Faut-il réformer l’orthographe ?

BÉATRICE POTHIER : UNE AIDE AU DIAGNOSTIC D’EEREURS EN ORTHOGRAPHE

« L’orthographe n’est pas une nature, encore moins un objet sacré, c’est une histoire. » Jean GUION

Prenons le prénom Philippe. Pourquoi s’écrit-il avec 2 p? Parce que ça vient du Grec “phil” aimer et “hippos” cheval. Philippe est celui qui aime les chevaux.
L’enfant à l’école a une activité qui l’oblige à dépasser ses propres limites”. VYGOTSKI
Voici la production d’un enfant, d’après le texte de Zola, d’une dictée de CM1
“L’âne et chapait

L’écurie êtait s’andoute male fairmé. Soudaint, on apersu l’âne aumilieu du pautagé…”
DIAGNOSTIC : QUEL MOYEN ADOPTER POUR AIDER L’ENFANT?
TYPOLOGIE DES ERREURS:

-les erreurs phonétiques

-les erreurs de type lexical

-les erreurs de type syntaxique
PHONÉTIQUE : Quand je prononce ce que l’enfant écrit, je ne trouve pas le terme que j’aurais prononcé
LEXICAL :Quand l’enfant fait le choix d’un bon graphème mais pas du bon graphème
SYNTAXIQUE :Tout ce qui est le fait de mettre les éléments les uns avec les autres dans la phrase
Cela fait appel à des compétences très différentes et chacune fait appel à des capacités que l’enfant va mettre en œuvre.

LES ERREURS DE TYPE PHONÉTIQUE :
Elles proviennent d’une mauvaise maîtrise de la langue orale. Si les enfants maîtrisaient parfaitement la langue orale au sortir de la Maternelle, ils seraient moins en difficulté.
Dans l’idéal, ces erreurs devraient avoir disparu en début de CP. Quand on met l’enfant en situation de scripteur, il écrit sa langue orale.

Prenons un enfant qui dit « maîcresse » au lieu de « maîtresse ». S’il a compris le rapport grapho-phonétique, cet enfant n’écrira pas le mot avec un [t] mais avec un [k].

Prenons le texte d’un enfant de CM1 :
« Une visite auzoo
Les sanffants de la glace visite lezoo foissiin deux leur… »
Si on cherche à faire un diagnostic d’erreurs, on se dirige vers des erreurs phonétiques. Cet enfant confond le [f] et le [v]. Problème de distinction entre un phonème sourd et un phonème sonore. Idem entre [z] et [s]…. C’est aussi un problème de sonorité.

Les difficultés de cet enfant ne sont pas des difficultés de la langue écrite mais de la langue orale.
2 autres difficultés : le [ɛ] de mère à la place du [ɛ̃] de voisin. On est dans une dénasalisation des phonèmes vocaliques. Les éléments de la langue orale vont rejaillir sur l’écrit. Ça ne va pas être le même diagnostic ni les mêmes remédiations que pour les erreurs lexicales ou syntaxiques.

ERREURS DE TYPE LEXICAL :

« Celui qui écrit comme il prononce est, en France, considéré comme inférieur à celui qui écrit comme il ne prononce pas. » Paul VALÉRY
On l’assimile à l’orthographe d’usage.
« Ça s’écrit comme ça se prononce »… Cette phrase n’est d’aucune aide pour l’enfant car c’est la phrase de quelqu’un qui sait comment ça s’écrit. Pour un adulte, ça signifie que ça s’écrit le plus simplement possible. Mais l’enfant n’a pas la même idée de la simplicité. En Français, 1 phonème ne correspond pas à une lettre et une seule. Il y a toujours plusieurs possibilités.
Texte libre d’un enfant de CE2 (janvier)

« La plage. Hier, j’ai êtait me bégner avec mon frère. L’eau êtait glassée et mon mailleau et raisté dans l’eau. Je voulait plus sortir… »

A priori, pas d’erreur de type phonétique, mais des erreurs de type lexical (baigner – glacer – un maillot- rester, une personne, honte, tout nu…)
Comment savoir si l’enfant est censé savoir écrire ces mots ? Il faut se référer aux échelles d’acquisition. Il y a Dubois-Buise (mais dont la langue utilisée date des années 50), EOLE – qui est une actualisation. 50 000 enfants ont été interrogés sur 12 000 termes.
-Les enfants ne partagent pas l’idée de « simplicité » avec les adultes. « Çallade » et « kaphet » s’écrivent bien comme ça se prononce…

-L’aspect orthographique est à dissocier de l’aspect sémantique ou de notre logique d’adulte. C’est difficile d’écrire un mot si on ne l’a pas testé.
EOLE : Les chercheurs ont travaillé par pourcentage de réussite, du CP au CM2. Qu’est-ce qui est le plus difficile à écrire ? « Carotte » ou « hospitaliser » ?




CP

CE1

CE2

CM1

CM2

Carotte

20%

38

65%

79%

61%

Hospitaliser

31%

25%

24%

64%

83%


Une compétence est atteinte quand elle est réussie à 75% des enfants testés.

En fin de CM2, que se passe-t-il pour « carotte » ? Le [k] est difficile pour les plus petits, quel [o] /[ɔ] faut-il ? Et combien de « r » et de « t » ?

« Hospitaliser » : la difficulté est le « h » muet.
-Une graphie n’est pas définitivement acquise avant une stabilisation définitive. Si on teste « alibi » pour les CP, il y autant de réussite qu’en CM2. La relation que les enfants connaissent entre les phonèmes et les graphèmes est tellement univoque qu’ils ne peuvent pas se tromper.
En revanche, au CM2, ça peut devenir « halliby »…
« Je voulait plus sortir. Mon frère m’a dit que il y persone mais j’avais onte d’être tous nus »
EOLE est une échelle d’acquisition et un outil pour réfléchir.
Baigner : 48% en fin de CE2. Ce qui est difficile, c’est le [ɛ] et le [ɲ] de « agneau »

Glacer : 29%. Le son [s] qui a beaucoup de possibilité de se transcrire.

Rester : 62%

Honte : difficulté du « h » muet. 57%

Tout : souvent, les enfants l’écrivent avec un –s car ils pensent qu’il y en a beaucoup.

Nu : Les enfants ont tendance à rajouter un –s car ils trouvent que c’est trop simple
Là où l’enfant s’est trompé, ce sont des termes de l’orthographe lexical qui ne sont pas forcément acquis par les enfants de ce niveau.

Si on regarde ce qui se passe au niveau de l’orthographe grammatical, on se rend compte que l’aspect sémantique est à distinguer de l’aspect orthographique. Quand c’est un texte libre, tous les termes utilisés sont connus sémantiquement par l’enfant. Ce n’est pas pour cela qu’il est capable de les écrire.

Les enfants ont des capacités d’orthographe lexicale.

En…

Un enfant sait écrire

CP

347 mots

CE1

1013

CE2

2188

CM2

5054 mots


Si on regarde dans l’échelle d’acquisition, les enfants sont aussi bons qu’auparavant et il y a de quoi faire avec ce dont ils sont capables d’écrire.

ERREURS DE TYPE SYNTAXIQUE :
Tout ce qui concerne les rapports des mots dans la phrase, je peux très bien avoir une mémoire visuelle et photographique de l’orthographe lexical. Au niveau syntaxique, il y a une demande de réflexion sur la langue.
« Étant de niveau conceptuel et scientifique, la grammaire doit nécessairement s’adapter au niveau intellectuel des sujets pédagogiques, on ne peut expliquer de la même façon la théorie du verbe à un enfant de cours moyen et à un enfant de 3 ème. » . BOUNET et J. BARREAU
Un enfant a 8 ans pour apprendre l’orthographe, du CE1 à la 3 ème. . Un collégien a encore 4 ans, non seulement pour consolider, mais encore pour voir autre chose.
Il faut établir des progressions.
Une recherche-action ne peut se faire qu’avec les enseignants du CP à la 5 ème. Une enquête qui teste 15 compétences en orthographe syntaxique. Chacune de ces compétences est testée 10 fois, sur 150 phrases.
De cette enquête sort une analyse quantitative et qualitative des résultats. Pour certaines des propositions, il y a jusqu’à 50 propositions différentes des enfants.
Une hiérarchisation. A partir de quel moment s’attendre à ce que les enfants maîtrisent tel élément ? Et à partir de quel moment on va l’introduire dans l’enseignement ?
Deux enquêtes similaires : 1992 et 2007.
Le texte sur la plage : on regarde les erreurs syntaxiques. « j’ai êtait » : on est dans le passé composé. Si on regarde les différentes compétences en français pour écrire un verbe au passé composé, il y a une douzaine de compétences qui entrent en jeu .

1992 : « j’ai été » est maîtrisé en fin de CM1

2007 : il est maîtrisé en fin de 6 ème.
Que nous disent les textes officiels au collège, par rapport au passé composé. Bulletin Officiel n°6 du 28/08/2008 : « accord des participes passés avec « être » et « avoir » dans les cas simples ( ?) pour la 6 ème. »
« Accords des participes passés… dans les cas complexes, à l’exception des verbes pronominaux à partir de la cinquième »
« Glassée » : accord en genre. Ça ne veut rien dire. Tout dépend si on va avoir un accord en genre qui montre un changement de signification. Si je dis « elle est petite », l’enfant va mettre un « e » - relation grapho-phonétique. Si je dis « elle est jolie », je ne fais plus appel aux mêmes compétences – je demande une réflexion sur la langue.
On va dissocier les accords en genre qui vont avoir un changement de signifiant. Quand il n’y a pas de changement de signifiant, la compétence n’est acquise qu’en fin de CM2 (fin de CM1 en 1992)
« Mon mailleau et raisté » : on peut dire que c’est un homophone. Mais pour qui ? Pour une grande partie des francophones, le « et » n’est pas un homophone du « est ». Si je propose « et » et « est » comme homophones, je crée la difficulté chez les enfants. C’est l’écriture d’un auxiliaire au présent – maîtrisé en fin de CM2, d’après l’enquête.
« Je voulait » : écriture des verbes à l’imparfait (fin de CM1)
L’enfant a fait des erreurs syntaxiques sur l’écriture du passé composé. Ce n’est pas censé être dans sa compétence (cf : les IO)
Il a fait une erreur dans un accord féminin qui n’avait pas de changement de signifiant. Si ça avait été avec un changement de signifiant, cela aurait été dans sa compétence.
Il s’est donc trompé dans l’écriture d’un auxiliaire au présent, ce qu’il aurait dû maîtriser.
L’écriture des verbes à l’imparfait, elle, est une compétence plus tardive.
Si j’ai un élément à travailler avec lui (même si on peut déjà introduire l’imparfait et les accords en genre) : celle de l’écriture de l’auxiliaire au présent de l’indicatif. Ça ne veut pas dire que les enfants ne vont pas savoir écrire , mais qu’il leur faut plus de temps.
On a vu que l’enfant écrivait « je voulait plus sortir » et « il y a persone ». Là aussi, c’est un élément de l’interrogation. On se rend compte que plus ça va – e c’est à prendre en compte dans les différences de résultats – plus la langue écrite et la langue orale deviennent 2 langues étrangères. En linguistique, on appelle cela une diglossie. Une diglossie c’est quand 2 variétés linguistiques coexistent sur un territoire donné et qui ont, pour des motifs historique ou politiques, des statuts et des fonctions sociales distinctes, l’une étant présentée comme supérieure et l’autre comme inférieure au sein de la population).
Il va falloir faire la distinction entre ce qui est de la langue orale et ce qui est de la langue écrite et faire prendre conscience aux enfants que ce sont des codes. On n’écrit pas ce qu’on dit.
« La difficulté de l’orthographe est un défi pour l’intelligence et un exercice salutaire pour l’esprit ». Jean Louis CURTIS (romancier et essayiste français)
« Ce n’est pas en tirant sur la queue d’un têtard qu’on le fait devenir grenouille plus vite » CLAPARÈDE (médecin neurologue et psychologue suisse)
Il faut que l’esprit des enfants soit aiguisé.

similaire:

Étude de la langue – Orthographe iconYcle 3 – français – Etude de la langue (Grammaire-Orthographe-Conjugaison)...

Étude de la langue – Orthographe iconDocument snuipp : le texte intégral et les ajouts, retraits et commentaires
«ateliers d'étude de la langue» ont disparu, ainsi que la notion de transversalité de l'apprentissage de la langue. Le «dire, lire,...

Étude de la langue – Orthographe iconNote sur le logiciel prévu à cet effet. Orthographe et langue

Étude de la langue – Orthographe iconFiche maitrise de la langue I orthographe : les participes passes sans auxiliaire

Étude de la langue – Orthographe iconAteliers -étude de la langue

Étude de la langue – Orthographe iconEtude de la langue : grammaire

Étude de la langue – Orthographe iconFrançais Etude de la langue au cycle 3

Étude de la langue – Orthographe icon«Les Fées» (Lecture / Compréhension / Etude de la langue cm2 )

Étude de la langue – Orthographe iconPoésie et étude de la langue. (à partir du travail de Mme Marlinge, professeur iufm besançon )

Étude de la langue – Orthographe iconConseil d’école du 12 mars 2010
«Livret d’orthographe» élaboré par l’équipe des maîtres de l’école (lexique, mots invariables, orthographe grammaticale et lexicale...





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com