Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique





télécharger 33.33 Kb.
titreCes jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique
date de publication25.04.2017
taille33.33 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > Biología > Documentos
Ecrire de la poésie

Jeux poétiques
Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique.


  • Travail autour des sons : rechercher des « mots qui raclent », des « mots qui glissent », « caressent », « grincent », « sifflent », « chuchotent », « rugissent », etc... pour les utiliser ensuite dans un poème : le « poème qui chuchote », ou « qui grince »... techniques à transposer ensuite ponctuellement au sein de l’écriture poétique.




  • Travail autour des rythmes :

  • les comptines qui jouent sur les rimes et des rythmes réguliers

  • les litanies : reprises de séquences de vers de même structure, qui sont des éléments de répétition, laquelle peut se poursuivre à l’infini : « Si j’étais... », « Pourquoi... », « Je savais... », « Si j’avais … » …,

  • Travail autour des graphies : la lettre, le mot, la phrase, le poème, peuvent ensuite faire l’objet de mises en forme, recherches graphiques : lettres dessinées, mots dessinés, idéogrammes, calligrammes, logogrammes, collages, montages, poèmes-affiches


Des exemples de jeux poétiques


  • Acrostiche : écrire un mot à la vertical et compléter avec des mots à l’horizontal.

Poème

Oser

Essayer

Savourer

Imaginer

Ecrire


  • Allitération : répétition d’un même son (consonne) dans une suite de mots.

Ex : les croquettes du crocodiles sont très craquantes.



  • Assonances : répétition d’un même son (voyelle) en fin de vers.

Ex : Dans son manteau gris

Il est parti mardi

Pour visiter Paris.


  • Calligrammes : c’est un poème dont la forme graphique évoque le thème du texte (calligrammes de Beaudelaire)

Ex : écrire à la verticale pour évoquer la pluie

Ecrire en forme de fleur, de cœur …


  • Caviardage : amputer un texte de différentes manières :

    • éliminer mots ou parties de textes selon son plaisir

    • supprimer les mots selon leur nature (verbes, noms, adjectifs, adverbes) et les remplacer par des mots de même nature.

  • Centon : c’est une pièce musicale ou littéraire composée de morceaux de textes différents.




  • Choses essentielles : Dresser la liste des quinze "choses essentielles" à sa vie, ce qui est le plus important pour soi.




  • Collages de poèmes : créer des textes poétiques à partir de poèmes existants. Choisir parmi plusieurs poèmes, des vers qui plaisent. Les associer et les organiser pour créer un nouveau texte poétique.




  • Définitions : imaginer un sens à un mot , qu’il n’avait pas en réalité. Réalisable en partant de 2 situations différentes: connaître ou ne pas connaître le mot, imaginer sa définition . .

Choisir des mots au hasard, dont on donne immédiatement , en essayant de court-circuiter la raison, les images qui passent par la tête.

Exemples:

Neurasthénie: une ombre de cassis entre 2 yeux pareils

Fileuse: mot fondant

Carrure: bloc d’ivoire

Olivier: cheminée au tambour de lueur .

Machicoulis: machine à peser les colis.

Pléthore: animal préhistorique.


  • Enchaînements

Ex : J’entre dans la forêt qu’y a-t-il dedans ?

Un arbre

J’entre dans l’arbre qu’y a-t-il dedans ?

Trouver une chute surprenante, incohérente, humoristique.


  • Fable transformée : Les élèves soulignent certains mots d'une fable qu'ils devront changer en choisissant un mot commençant par la même lettre (ou ayant le même nombre de lettres).

Ex : Maître Corbeau sur un arbre perché …

Monsieur Commissaire sur une armoire perdue …


  • Jeux de pliages (Cadavres exquis) : on écrit quelque chose en tête de son papier, qu’on passe au voisin après l’avoir caché par pliage. Celui-ci en fait de même, et la feuille tourne de participant en participant, avant d’être lue, et rejetée ou retenue en certaines de ses trouvailles de hasard.

On peut y introduire des règles, par exemple : question/réponse avec différentes formulations de questions amenant différentes formulations de réponses.


  • Lipogramme : une lettre est interdite. On n’écrit le poème qu’avec des mots qui ne la comportent pas. (Cf. Georges PEREC, Histoire du lipogramme, Ed. Gallimard).




  • Mots associés : Un mot est proposé aux élèves qui devront dresser une liste de mots associés, par libre association d'idées. Ensuite ils rédigent des vers contenant un mot de la liste.




  • Mots composés : Etablir une liste de mots composés construits avec des prépositions, puis croiser les termes.

(ex : pomme de pin, fer à repasser peuvent donner pomme à repasser, fer de pin).

Choisir les combinaisons les plus amusantes ou les plus poétiques parmi toutes les possibilités pour inventer un poème comprenant ces mots.


  • Poèmes à compléter : Proposer aux élèves la moitié gauche (coupée dans le sens vertical) d'un poème, que les élèves devront compléter.

  • Poèmes expansés : A partir d'un court poème ou d'un extrait, ajouter ça et là, entre les mots, des mots ou des passages nouveaux, tout en veillant bien à garder la logique du texte.




  • « Pourquoi… Parce que… » : Les élèves inventent 10 questions farfelues commençant par « Pourquoi… », d'autres imaginent les réponses commençant par « Parce que… ».




  • Rimes et comptines : Proposer aux élèves un mot simple. Ceux-ci trouvent 10 mots rimant avec ce terme, puis invente une seconde liste de mots rimant toujours avec le terme de départ mais inventés. Ils créent ensuite une comptine avec tous les mots trouvés, connus et inventés.



  • « Si j'étais… je serais… » : Ecrire un poème de quatre vers selon la structure suivante :

« Si j'étais …

Je serais …

Et …

… » 


  • Tautogrammes : inventer une phrase dans laquelle tous les mots commencent par la même lettre.

Ex : Valérie viendra vendredi vendre vingt vieilles valises.


  • Texte cascade : à partir d’un texte, on substitue à chaque mot (verbe, substantifs, adjectifs, adverbes… ) sa définition dans le dictionnaire. On répète avec le nouveau texte etc…

Ex : 1/Le chat a bu le lait .

2 / Le mammifère carnivore domestique a avalé un liquide blanc d’une saveur douce fourni par les femelles des mammifères .

3/ Celui qui a des mamelles, mange de la viande, marche sur l’extrémité de ses doigts et concerne la maison a fait descendre par le gosier dans l’estomac un état de la matière sous forme propre, de la couleur du lait , d’une impression agréable sur l’organe du goût et procuré par des animaux de sexe féminin , qui ont des mamelles.


  • Trois petits chats, chapeau de paille : Il s'agit de donner un mot, composé ou non, et d'écrire le suivant en le faisant commencer par la dernière syllabe ou le dernier terme du mot précédent.




  • Mots-valises : Inventer un mot à partir de 2 mots ayant une syllabe commune ; le définir, le représenter.

Ex : chaton – tonnerre = un chatonnerre

Un chatonnerre est un chat qui lance des éclairs lorsqu’il est en colère.

Enrichir les moyens langagiers
En phonologie

  • Prendre conscience des sonorités de la langue 

  • Travailler une sonorité particulière 

  • Classer les mots par sonorité 

  • Travailler la rime 

  • Travailler la syllabe



En vocabulaire

  • Élargir le champ lexical.

  • Travailler sur les sens des mots (sens propre / sens figuré).

  • Etablir des listes/dictionnaire/imagiers thématiques (animaux, alimentation, moyens de transport … ).

  • Construire des réseaux (évoquer la mer, la chaleur, la peur …).

  • Rechercher les synonymes, les contraires.

  • Exprimer des sentiments, des sensations.



D’autres activités d’écriture


  • À partir des mots du carnet de poésie.




  • À partir d’expressions choisies.




  • À partir de mots ; par exemple une couleur : ne pas employer le mot «  rouge » mais lister les mots déclenchés par l’évocation de la couleur rouge. Puis rédiger un écrit poétique qui utilise un maximum de ces mots. Chaque groupe d’élèves effectuera le même type de travail avec une autre couleur. Mélanger les poèmes et faire retrouver les couleurs évoquées.




  • Rechercher des mots qui font rêver, qui font peur, des mots que l’on aime pour leur sonorité… les associer pour écrire un texte.




  • Ecrire à partir d’une œuvre artistique : faire dialoguer tableaux, sculptures, photographies, musique, prestation dansée avec des poèmes : noter les mots ou expressions proposés par les enfants qui serviront de corpus de base pour une composition de textes poétiques. On établit ainsi une correspondance entre l’œuvre et le poème.




  • Recréer une oeuvre poétique avant de la découvrir : il s’agit pour l’enseignant de reprendre le thème de l’oeuvre, d'en faire explorer l’idée et le contenu, avant de l’avoir introduite dans la classe, et donc de la faire ré-inventer par les élèves.




  • Ecrire à partir d’un thème ou d’un mot évocateur : sur un thème commun, on demande à chaque enfant d’apporter en classe un ou des objets qui incarnent pour eux le mot choisi (le silence, le soleil, la nuit, le vent, l’orage, la pluie, la tempête…) À partir des objets exposés en classe, développer une activité de parole sur les liens entre tel objet et le silence, sur les images suggérées, etc.. Les échanges collectifs peuvent aboutir à l’écriture de poèmes, puis à des expositions des objets assorties des poèmes...



  • Ecrire à partir de l’évocation d’un objet : on peut s’inspirer de textes de poètes tels que Francis PONGE (Le parti pris des choses). Ponge, regardant l’objet le plus banal n’en retient que ce qui est totalement propre à l’objet, original. Loin de chercher à quoi cela peut bien ressembler, il ne conserve que ce qui le définit par ses différences : tel objet rappelle tel autre, sauf telle différence. Et cela sur tous les plans, et dans un style d’écriture et une approche ordonnée de l’objet (exemple, l’huître : extérieur / intérieur / goût / nacre / perle), ou bien : de sa naissance jusqu’à sa mort. Avec un questionnement de l’objet, une recherche dans le dictionnaire -étymologie, connotations-, etc..) Après avoir lu des textes de PONGE, on peut proposer aux élèves de composer des textes sur des objets de leur choix, en essayant d’en dire ce qu’il est impossible de dire d’un autre  (exemple : allumette, valise, ampoule, poireau, etc)


Autres auteurs : GUILLEVIC, CHARPENTREAU

M.N. Jacquet – CPC EPS L’Arbresle décembre 2009

similaire:

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique iconLangues vivantes (étrangères ou régionales)
«niveau de l'utilisateur élémentaire». En passant de A1 à A2, les élèves quittent «le niveau de découverte» pour entrer dans le «niveau...

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique iconProgramme pour le cycle 3
«niveau de l'utilisateur élémentaire». En passant de A1 à A2, les élèves quittent «le niveau de découverte» pour entrer dans le «niveau...

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique iconCitations du cours «La révolution scientifique de l’âge classique.»
«La science née de ses efforts et de ses découvertes (Galilée, mais aussi Descartes) ne suit pas l’inspiration des «précurseurs parisiens...

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique iconAtelier n°1 : Définir les critères pour qu'un texte soit un texte...
«le grand atelier des petits poètes», sur le site de l’académie de Nancy. Aller dans «la salle des jeux d'écriture»

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique iconProgramme d'enseignement du cycle de consolidation (cycle 3)
«le niveau de découverte» pour entrer dans le «niveau intermédiaire». IL convient de garder à l'esprit l'âge des élèves du cycle...

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique icon1946 IL écrit généralement en vers blancs, joue sur la typographie...

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique iconPoesie : propositions de jeux d’écriture poétique

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique iconProduction d’ecrit et grammaire/conjugaison
...

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique iconLa littérature au cycle 2
«l’orée du bois» et faire imaginer la fin de l’histoire à l’oral ou à l’écrit suivant le niveau des élèves (écriture autonome, accompagnée...

Ces jeux ne constituent pas des situations d’écriture poétique mais ils facilitent l’entrée dans l’écriture poétique en permettant un travail de la langue à différents niveaux : au niveau phonique, au niveau rythmique, au niveau graphique iconNiveau A1 (niveau introductif ou de découverte)





Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
l.20-bal.com